Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quel avenir pour les USA ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego de la Vega
Page
avatar

Nombre de messages : 121
Localisation : Nantes en Bretagne, Pays de la Loire, va te faire voir !
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Quel avenir pour les USA ?   Mar 6 Mar - 17:33

La fin du monde unipolaire et le dévoilement du COMPLOT

L'analyse des informations économiques, financières, géopolitiques des derniers jours confirme déjà ce que LIESI annonçait pour l'année 2007:
la fin du monde unipolaire et la perte d'influence des Etats-Unis ! Pour le comité rédactionnel de LIESI, les rapprochements entre l'actualité américaine et certains événements qui justifièrent la Grande Guerre de 1914-18 sont de plus en plus frappants. Bien sûr, ce que nous disons échappe à un grand nombre de nos contemporains qui ignorent la véritable Histoire, celle qui dérange ce Pouvoir qui décide, qui ordonne à ses pantins le culte du mensonge sous toutes ses formes. Comme l'exprimait si justement A. Brouillard, en 1961, un ancien patron des Renseignements français : « ... Toute votre instruction est à refaire si vous n'aviez pas compris à travers vos manuels d'histoire pour le passé, et en ouvrant vos yeux dans le présent, que tout bouleversement politique a commencé par les palabres secrètes de quelques hommes réunis dans une société de pensée, a continué par l'action secrète de leurs disciples... [...] Il n'y a jamais de profond changement politique sans société secrète au départ ».

Et que disait Benjamin Disraeli, Premier ministre britannique en 1876 ? « Les gouvernements d'aujourd'hui doivent traiter non seulement avec d'autres gouvernements, avec des empereurs, des rois et des ministres, mais aussi avec des sociétés secrètes qui ont partout leurs agents sans scrupules, qui peuvent au dernier moment déranger les plans de tous les gouvernements ».

Des années plus tard, en 1913, le président américain Woodrow Wilson expliquait à un journaliste de La Nouvelle Liberté : « Depuis que je suis entré en politique, j'ai eu surtout les vues des hommes qui se confiaient à moi en privé. Certains des plus grands hommes aux Etats-Unis, dans le domaine du commerce et de la fabrication, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a un pouvoir quelque part aussi organisé, aussi subtil, aussi attentif, aussi emboîté, aussi complet, aussi dominant, que le mieux est de ne pas parler trop fort quand ils s'expriment en le condamnant ».

L'histoire officieuse... la clé de l'énigme

Six mois avant l'éclatement de la Première Guerre mondiale, le chancelier britannique demandait à George Paish, haut fonctionnaire au Trésor, de mener une étude exhaustive sur les réserves-or britanniques. Son mémorandum confidentiel révéla un bilan catastrophique des finances de l'Empire britannique. La banqueroute s'annonçait comme imminente et le système monétaire international centré sur la livre sterling allait imploser. II ne restait donc qu'une solution : la fuite en avant... la guerre ! L'oligarchie financière de la City décida alors de déplacer le centre de pouvoir de l'Europe vers les Etats-Unis. Il fallait réorganiser les conditions de fonctionnernent de l'économie mondiale...
Comment allait s'opérer ce « transfert de pouvoir » ? Quelques semaines seulement avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, les banquiers du « Comité X » imposèrent au gouvernement britannique de choisir la J.P. Morgan Bank comme l'unique maison bancaire privée par laquelle allait transiter TOUS les contrats de fourniture des pays alliés à l'Angleterre. Cette banque était la pièce maîtresse du groupe Rockefeller ! Voilà l'Histoire, la vraie... celle que l'on n'enseignera jamais.
En mars 2007, LIESI proposera un document établissant les parallèles entre la situation de 1929 et aujourd'hui. Ils reproduisent exactement le MEME scénario...

Du jour au lendemain, les dirigeants de la Morgan Bank obtenaient le pouvoir de choisir, parmi les entreprises américaines, celles qui deviendraient les futures MULTINATIONALES de l'Amérique et du célèbre Dow Jones, de la bourse de Wall Street. Une fois ce choix opéré, les contrats des pays de l'Entente tombèrent dans l'escarcelle de la banque PRIVEE J.P. Morgan. Cette banque se trouva alors dans une position d'arbitre incontesté. Pour tenir ce rôle, elle percevait 2 % de commission sur les prix nets de tous les biens exportés vers l'Europe... En 1917, le montant des commandes passées par le ministère de guerre britannique dépassait les 20 milliards de dollars ! Et, comme nous le disions, quelques décennies plus tard, ces multinationales seront les fleurons du Dow Jones. Elles deviendront les agents de la mondialisation ou les vecteurs de « l'économie globale »...
Voilà comment les hommes de la Morgan Bank (Groupe Rockefeller) devinrent les dictateurs du crédit mondial d'après-guerre...

Le dévoilement de ces faits, volontairement ignorés des prétendus historiens, met en évidence, PROUVE, l'existence d'un véritable POUVOIR, que LIES! appelle le « Comité X ». Il règne souverainement dans le milieu de la Haute finance, mais ce serait une erreur de limiter son action à la sphère financière. Pour les individus qui composent le « Comité X », l'argent n'est qu'un moyen ; ce ne sont pas des hommes d'argent. Rappelons qu'ils sont avant tout imbus d'une MYSTIQUE ayant trait au culte du diable. Et ce n'est pas un hasard si, ces deux derniers siècles, notre monde a évolué vers un régime antichristique quasiment conforme en tout point à ce que décrivait le Voyant de Patmos, saint Jean, dans son Apocalypse.

Perspectives du « Comité X » concernant les Etats-Unis

Il y a plusieurs années, un haut initié confiait : « Les Etats-Unis seront détruits ». Pour nous éclairer sur l'époque où ce projet se concrétiserait, il donna trois événements majeurs : un attentat à New York, un ouragan dévastateur sur la Louisiane, et enfin... la faille de San Andrea. Cette confidence fut faite en AOUT 2001.

Curieusement, il y a bien longtemps de cela, les pères fondateurs des Etats-Unis choisirent le PHOENIX comme symbole pour ce pays. D'ailleurs, il apparaît sur le billet de 1 dollar US, caché derrière l'aigle ! Hasard ? Le hasard, c'est l'explication toujours choisie par l'élite scientifique de notre monde apostat.

Pourquoi donc le Phoenix se cache-t-il derrière l'aigle ? Les francs-maçons américains préférèrent remplacer l'oiseau égyptien, le Phoenix original, par l'aigle, craignant une réaction hostile du public américain, instruit sur ce symbole occulte que manifeste le Phoenix. Bien évidemment, les Pères fondateurs des Etats-Unis suivaient un plan occulte : utiliser cette nation pour mener le monde vers le Nouvel Ordre Mondial.

En 1914, la décision de déplacer le centre de pouvoir de la City vers New York correspond précisément à l'exécution de ce même plan. Les Etats-Unis devaient, au cours des deux prochains siècles, être le phare de la religion maçonnique des droits de l'homme, guider l'humanité vers une voie qui amènerait graduellement le monde vers un gouvernement mondial, une économie mondiale et un régime antichristique.

Pourquoi écrivons-nous DEUX SIECLES ?

L'encyclopédie Wikipédia écrit :
« Le Phénix est un oiseau fabuleux, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur. H symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection. [...] A l'approche de ses 500 ans, l'oiseau construit un nid bien lisse au sommet d'un palmier ou d'un yeuse (chêne vert). La légende voulait que le phénix transforme son nid en bûcher, puis s'immole. Après trois jours, un nouveau phénix apparaissait d'entre les cendres... »

C'est en 1497, cinq ans après l'arrivée aux Caraïbes de Christophe Colomb, qui tentait de trouver par l'ouest une route vers l'Asie, que le navigateur italien Jean Cabot, mandaté par le roi d'Angleterre, parvint à Terre-Neuve. Le voyage de Cabot, auquel personne n'accorda une grande importance, servit de prétexte aux Anglais pour revendiquer l'Amérique du Nord.

Nous nous situons aujourd'hui approximativement 500 ans après ! Que doit-il se produire selon la propre mystique des lucifériens ?
Selon le plan occulte auquel les Pères fondateurs maçonniques des Etats-Unis adhéraient, il est prévu qu'à un certain moment de notre histoire, l'Amérique qui a pendant si longtemps et fidèlement conduit le reste du monde vers le Nouvel Ordre Mondial, sera soudainement enflammée et totalement consumée par le feu. Nous voyons ici que, du strict point de vue du plan occulte, les Initiés vont VOLONTAIREMENT détruire les Etats-Unis pour l'utiliser de nouveau, plus tard, la faisant renaître de ses cendres... De notre point de vue, ce n'est pas un hasard si la haute technologie, nécessaire à la mise en œuvre d'une dictature planétaire, est actuellement transférée vers l'Inde, le berceau du NEW AGE, la religion de Maitreya... Ce n'est encore pas un hasard si les entreprises américaines de haute technologie sont quasiment toutes implantées à proximité de la faille de San Andrea...

De la renaissance des Etats-Unis à l'émergence de l'Antéchrist
Saint Irénée, l'un des Pères de l'Eglise, disait que les Ecritures semblaient indiquer que l'Antéchrist sortirait de la tribu de Dan. Les commentaires rabbiniques de la Genèse 49 :14-17 confirment ce point de vue. Ils déclarent que les ténèbres qui viendront sur la terre sortiront de la tribu de Dan. Les lucifériens disent également la même chose ! Si le temps nous le permet, nous publierons quelque chose sur le sujet. Les symboles ésotériques utilisés par exemple par les hauts initiés lucifériens ici ou là, aux Etats-Unis, laissent clairement entrevoir qu'ils n'ont JAMAIS cru à l'avènement de l'Antéchrist pour notre époque. D'ailleurs, la grille de lecture de LIESI, confirmée de plus en plus vite au fil de nos lettres, atteste la justesse de leur plan, permis par la Providence.

De notre point de vue, l'attaque la plus douloureuse contre les Etats-Unis pourrait, en effet, venir de la faille de San Andrea et de conséquences climatiques. Nous avons toujours considéré que le tsunami du sud-est asiatique de décembre 2004 était un « test » en vue de ce scénario. Voici un document assez exceptionnel illustrant la future géographie des Etats-Unis, après une série de catastrophes climatiques... selon les occultistes !

Extrait de LIESI n° 128
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editions-delacroix.com/librairie/index.html?c70.html
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les USA ?   Mar 6 Mar - 18:50

Tout cela est logique.
Les Etats Unis SONT une création maçonnique …fondée par des Initiés tels que Benjamin Franklin et George Washington...
Il est donc normal que les Etats Unis soient toujours à la merci des mêmes Initiés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego de la Vega
Page
avatar

Nombre de messages : 121
Localisation : Nantes en Bretagne, Pays de la Loire, va te faire voir !
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Quel avenir pour les USA ?   Jeu 8 Mar - 23:12

LES USA ATTAQUES PAR LA FINANCE

Le « Comité X » ordonne à ses pions d'attaquer les Etats-Unis !
Dès les premières heures de la nouvelle année 2007, de puissants réseaux financiers provoquèrent un plongeon brutal des cours du pétrole. De prime abord, nous avions pensé que cette nouvelle manipulation était le fait de H. Paulson, l'ancien patron de Golman Sachs et actuel secrétaire au Trésor américain, à travers les réseaux qu'il manipule avec le concours de la finance de Wall Street, la J.P. Morgan en tête... Mais un examen méticuleux des variations quotidiennes des cours du pétrole nous contraignent à conclure autrement. La conclusion de LIESI est sans appel : les réseaux financiers qui ont agi sont EUROPEENS et ils proviennent de la CITY...

Cette baisse brutale des cours du pétrole a entraîné d'importants dégagements en dollars de la part des banques des Emirats Arabes Unis, ce qui a, par effet mécanique, poussé les taux d'intérêt américains à la hausse ! Le piège est donc en train de se refermer sur le gouvernement américain. Le « Comité X » applique la tactique du « serpent » pour tuer sa proie : il entoure sa victime avec ses puissants anneaux afin de l'étouffer ! Le Serpent antique, le prince de ce monde passe à l'attaque contre les Etats-Unis...
Après un examen méticuleux de nos sources, il appert que les ventes de bons du trésor US s'accélèrent depuis le mois de novembre 2006. En fait, à chaque fois que le prix du baril perd $10, les pays membres de l'OPEP ajustent leur possession de dollars de $34 billion (1 billion de dollar représente un milliard de dollars).

Curieusement, les dirigeants de la Russie, qui ont rédigé un budget 2007 sur la base d'un cours du pétrole à 61 dollars le baril, sont étrangement silencieux... comme s'ils savaient quelque chose ! LIESI a toujours affirmé que le « bloc de commandement russe » serait privilégié par le « Comité X » dans le scénario de Pike, dont la troisième étape se joue en ce moment. D'après nos très bonnes sources, il semblerait que V. Poutine se soit préparé au scénario actuel à la fin du printemps 2005. Nous sommes en mai 2005... Le Kremlin entend concentrer son attention sur le renforcement des capacités de défense de la Russie. II demande aux militaires de peaufiner une nouvelle doctrine militaire afin de préparer la Russie au futur : l'effondrement en domino du bloc occidental, emmené par les Etats-Unis.

S'exprimant le 20 janvier 2007 lors d'une conférence de l'Académie des sciences militaires, organisée au ministère de la Défense, le général d'Armée Makmout Garéiev a commenté les grandes lignes de la nouvelle doctrine militaire. Un document développant la situation économique actuelle en donnera de larges extraits, mais relevons ce propos : «Les conditions sont en train d'être objectivement réunies pour une intervention de la Russie en qualité d'arbitre géopolitique... Il n'existe pratiquement d'autre choix qu'un monde multipolaire, cristallisant les principaux centres d'influence... Il existe un risque d'éclatement d'une guerre majeure ». Ces confidences ne sont pas celles d'un personnage banal ; ce sont celles d'un homme averti dans la chaîne de commandement russe : ce général nous dit clairement que la Russie se prépare à de graves événements aux Etats-Unis ainsi qu'à une attaque contre l'Iran. Eux, les Russes, ne font rien comme LIESI l'avait d'ailleurs annoncé... Avant d'agir, ils attendent tout simplement que « la pomme tombe de l'arbre », comme s'ils étaient prévenus par quelqu'un qui joue le rôle d'ARBITRE...

Au-delà du projet de nouvelle doctrine militaire, il était prévu de préparer le pays sur divers plans, et surtout du point de vue économique et industriel. C'est là que la question du pétrole s'avère cruciale. Or, comme par « hasard », les analystes de la géopolitique et de l'économie sont impressionnés par le « réalisme » d'Alexeï Koudrine, le ministre des Finances de Poutine. Alors que le ministère du Développement économique et du Commerce excluait tout recul des prix du pétrole, lui, contre l'avis du plus grand nombre, a anticipé le scénario joué par le « Comité X ». II a créé un fonds de stabilisation qui, aujourd'hui permet à la Russie de poursuivre sur le développement de ses projets militaires tant que le cours du baril se situe au-dessus d'une ligne de flottaison des 30 dollars. II y a donc de la marge... et 70 milliards d'euros comme « coussin de sécurité ».


Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad vient de présenter au Parlement un projet de budget 2007-08 en hausse de presque 20 %, ET calculé sur la base d'un baril de pétrole à environ 33.7 dollars ! M. Ahmadinejad a expliqué la prise en compte à la baisse du prix du baril par la possibilité que « nos ennemis veuillent faire baisser le prix du pétrole pour nous faire du tort ». Précisons que l'économie iranienne est extrêmement dépendante du prix du baril, car ses recettes pétrolières représentent plus de 80 % de ses rentrées en devises et contribuent à plus de 50 % au budget de l'Etat. Selon M. Ahmadinejad, cette décision signifie que « nous sommes prêts à toute éventualité, même s'ils font baisser le prix » du pétrole. Que concluez-vous ? Comme Poutine, le leader iranien sait quelque chose que les stupides « néo-con » ignorent...


Concernant la dernière manipulation des cours du pétrole, LIESI évoquait une attaque «européenne » et tout particulièrement en provenance de la City. « Selon une source de la City, des intérêts financiers anglo-hollandais vendent une partie de leurs contrats pétroliers en vue de préparer une désintégration du système dollar par un effondrement de la livre sterling ». II est vrai que, ces dernières années, les banques centrales ont accumulé beaucoup de livres sterling, mais l'opération évoquée, bien que passionnante, dépasse le cadre de cette lettre. Par conséquent, elle sera développée dans un tiré à part.
Un autre élément confirme notre analyse au sujet de la manipulation des cours du pétrole : la propre réaction de « la firme » Goldman Sachs ! H. Paulson, le secrétaire au Trésor américain, découvrant probablement ce qui se trame contre la « puissance » américaine, a déclenché une contre-attaque. C'est ainsi que des analystes de Lehman

Brothers et de Goldman Sachs ont conjointement lancé des avertissements sur une chute possible de la livre en 2007. Goldman Sachs a conseillé à certains investisseurs de prendre une position « courte » contre la livre sur les marchés dérivés. Une note aux clients affirmait que « le Royaume Uni est le pays d'Europe occidentale ayant le plus fort déficit de compte courant, avec une monnaie considérablement surévaluée – environ de 13 % pondéré sur le commerce ».

Pétrole : analyse confirmée...

A cette heure, il y aurait d'énormes pertes d'enregistrées pour le « hedge fund » Red Kite, l'un des géants du négoce des matières premières. Pour éviter la panique, les dirigeants de Red Kite assurent qu'il n'y aura pas de problème si leurs clients acceptent seulement de repousser les délais de récupération de leurs investissements. D'ailleurs, ils ont décidé arbitrairement d'accroître ce délai de 45 jours (au lieu de 15 précédemment), preuve que la crise est très grave et que ces clients individuels risquent tout simplement de se retrouver devant une faillite de Red Kite d'ici quelques semaines.
Est-ce tout ? Par vraiment. Le joyau de la banque Goldman Sachs, le fonds spéculatif Global Alpha Fund, a subi des pertes considérables... mais d'un montant inconnu car Goldman Sachs refuse pour l'instant d'en dire plus.

Pourquoi avons-nous assemblé ces deux informations par rapport à Goldman Sachs ? Parce que Red Kite constitue le plus gros investissement de Global Alpha dans le secteur des matières premières ! Les pertes de Red Kite pèsent donc directement sur celles de Global Alpha qui lui-même est au coeur des profits de Goldman Sachs ces dernières années. Et Goldman Sachs est la plus importante banque d'affaires américaine. C'est aussi l'un des partenaires stratégiques de la Réserve Fédérale US dans la gestion quotidienne du dollar et des bons du Trésor US.

Ces informations, qui ne sont pas encore inscrites dans vos journaux, confirment notre analyse de la récente chute des cours du pétrole. LIESI met particulièrement l'accent sur les dégâts actuels au sein de la galaxie Rockefeller/ Morgan et tout particulièrement de Goldman Sachs !

Source : LIESI n° 128
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.editions-delacroix.com/librairie/index.html?c70.html
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel avenir pour les USA ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel avenir pour les USA ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Quel avenir pour Haïti? Les enjeux de la reconstruction. Montréal, 9 juin 2010
» Quel avenir pour Konoha [Nara Natsuki & Hayashi Raito]
» Quel avenir pour Sin Cara ?
» Quel PC portable en 15 pouces pour moi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Actualités-
Sauter vers: