Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La cause de tous nos échecs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: La cause de tous nos échecs   Jeu 5 Oct - 17:44

« Si cette œuvre est des hommes, elle se détruira ; mais si elle est de Dieu, vous ne pourrez la détruire. » Actes, chapitre V, verset 38.

Dans toutes nos entreprises, qu’elles soient personnelles, familiales, ou professionnelles, voire politique, la manière de procéder des catholiques est souvent désastreuse sur le plan surnaturel. Nous nous engageons dans l’action d’après nos plans, nos projets, nos calculs, notre organisation très précise qui prévoit tout à l’avance. Ensuite, nous demandons à Dieu dans nos prières qu’Il bénisse nos entreprises, sous prétexte qu’ il faut appliquer le proverbe « aide-toi et le ciel t’aidera ».
Et nous sommes dépités lorsque tout s’écroule, que nos plans sont déjoués et que la réalité ne répond pas à nos prévisions. Cela se passe ainsi car nous prenons les choses à l’envers.
Dans l’ordre, il faut d’abord prier pour que la Volonté de Dieu soit faite (Notre Père) et ensuite ON ATTEND de discerner quelle la Volonté de Dieu. Lorsque Dieu nous montre par les circonstances de la vie dans quelle direction Il veut que nous allions pour faire telle ou telle œuvre, pour prendre telle ou telle décision, alors on se met à agir énergiquement dans ce sens. Et alors, mais alors seulement, l’œuvre entreprise sera durable et solide, car elle sera construite sur le roc de la Volonté Dieu et non sur le sable de la volonté humaine.
Saint Paul exprime la même chose dans sa Ière Cor. III,13. « Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes l’édifice de Dieu. Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai, comme un sage architecte, posé le fondement, et un autre bâtit dessus. Seulement que chacun prenne garde COMMENT il bâtit dessus. Si l’on bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l’ouvrage de chacun sera manifesté, car le Jour du Seigneur le fera connaître, parce qu’il va apparaître dans le feu, et le feu même éprouvera ce qu’est l’ouvrage de chacun. Si l’ouvrage bâti par quelqu’un sur le fondement (JC) subsiste, il recevra une récompense ; si l’ouvrage de quelqu’un est consumé, il perdra sa récompense ; lui pourtant sera sauvé, mais comme au travers du feu (de la souffrance et du feu du purgatoire). »
Ceux qui seront sauvés sont bien ceux qui accompliront la Volonté de Dieu : « Ce ne sont pas tous ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le Royaume des Cieux ; mais celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux Cieux, celui-là entrera dans le royaume des cieux. Beaucoup me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’est-ce pas en votre nom que nous avons prophétisé, en votre nom que nous avons chassé les démons, en votre nom que nous avons fait beaucoup de miracles ? Et alors, je leur dirai hautement : je ne vous ai jamais connus : retirez-vous de moi, vous qui opérez l’iniquité.
Quiconque donc entend ces paroles que je dis et les accomplit sera comparé à un homme sage qui a bâti sa maison sur la pierre : et la pluie est descendue, et les fleuves ont débordé et les vents ont soufflé (toute ressemblance avec une situation existante ou ayant existé ne serait pas du tout le fruit du hasard… note de l’abbé Grossin) et sont venu fondre sur cette maison, et elle n’a pas été renversée, parce qu’elle était fondée sur la pierre. Mais quiconque entend ces paroles que je dis et ne les accomplit point, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable ; et la pluie est venue, les fleuves ont débordé et les vents ont soufflé et sont venus fondre sur cette maison ; elle s’est écroulée et sa ruine a été grande.
» St Matth. VII, 26.
Si l’on faisait ce que DIEU veut et non pas ce que l’HOMME veut, nous n’en serions pas là où nous en sommes aujourd’hui. Dieu voulait que le Roi Louis XIV consacrât la France au Sacré-Cœur de Jésus et mis le Sacré-Cœur sur le drapeau : c’était en 1689. Louis XIV n’a pas voulu, il avait d’autres plans géniaux pour la France et nous avons eu la Révolution en 1789 qui fut un bain de sang. Dieu voulait que le pape consacrât la RUSSIE au Cœur Immaculé de Marie. Mais Pie XI avait d’autres plans géniaux pour la Russie : il avait créé le Russicum à Rome et avait envoyé le premier un ambassadeur à Moscou pour reconnaître officiellement la légitimité du nouveau pouvoir communiste et dialoguer diplomatiquement avec lui !….. Pie XII, lui, eut cette trouvaille géniale de consacrer le monde au Cœur Immaculé de Marie, ce qui le dispenserait de consacrer la Russie, pensait-il. Lui aussi ne voulait pas attaquer frontalement la Russie en pleine guerre froide. Et nous avons eu Vatican II avec ses centaines de milliers de prêtres et de religieuses défroqués. Tant que nous ne ferons pas ce que Dieu demande, comme Il le demande, nous serons privés de son aide et livrés à nos ennemis. Ce n’est pas à Dieu de se plier aux volontés de l’homme, c’est à l’homme de se plier aux volontés de Dieu. C’est vrai dans tous les domaines et à tous les niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
 
La cause de tous nos échecs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeux noel à tous!
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)
» [EVENT] Omnia, la fête de tous les dieux
» En a marre de rester seule tous les soirs
» Forum "Tous pour un"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: