Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 tradition d’Hippolyte + Triors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: tradition d’Hippolyte + Triors   Mer 14 Fév - 4:05

Pour information.

J’ai un ami qui est en deuxième année de séminaire (diocésain…). Il est plutôt “tendance FSSP” (quoique assez conciliaire, assez Benoît-seiziste, assez réforme-de-la-réforme, etc). Il m’a informé qu’il a entendu parler (au séminaire) de la fameuse polémique au sujet de “la tradition d’Hippolyte”, et en particulier de “recherches récentes” qui tendraient à démontrer l’invalidité de tout le bazar. Bref, il m’a dit, clairement : “ça voudrait dire que les sédévacantistes ont raison”, alors qu’a priori il n’a jamais eu la moindre sympathie pour les thèses sédévacantistes, au contraire (nous nous sommes plusieurs fois quelque peu querellés à ce sujet…). Affaire à suivre…

PS. J’ai un autre ami, quant à lui davantage sceptique au sujet de (la personne communément appelée) Benoît XVI, qui envisage d’entrer au monastère de Triors. J’admire son choix et je le soutiens totalement, cependant je ne connais pas assez ce monastère (FSSP ? FSSPX ?), et je suis prêt à étudier toute “réticence” éventuelle quant au choix de ce monastère, pour éventuellement lui en faire part… Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Mer 14 Fév - 17:41

Merci beaucoup Etienne pour cette information ! Continuez de nous tenir au courant. Cela démontre encore une fois que seules les âmes de bonne volonté, non influencées par le milieu tradi manipulé, peuvent accéder à la vérité de ce qui est en dehors des considérations affectives pour tel ou tel...

Quant à Triors, c'est une fondation de Fontcombault, comme Randol. Ils célèbrent la messe de saint Pie V una cum l'antichrist Ratzinger et leurs prêtres ne sont pas validement ordonnés, car c'est le laïc qui se prétend évêque qui vient faire des pseudo ordinations. Ensuite ils considèrent ce laïcs comme leur "évêque" avec tout ce que cela comporte de soumision et de d'honneurs indument prodigués à ces loups ravisseurs. C'est inacceptable pour un catholique !
Il faut donc déconseiller à votre ami d'entrer dans ce lieu d'apostasie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Louis-Hubert REMY
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Mer 14 Fév - 20:25

Etienne,
Comme je vous l'ai écrit dans un mail privé, sans réponse, merci de me contacter au plus tôt. C'est important.
Louis-Hubert Remy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 14:03




Rencension par P.Nautin (sur le site Persée)http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rhr_0035-1423_1950_num_138_1_5746#
Citation :
Hippolyte de Rome. — La Tradition apostolique. Texte latin, introduction, traduction et notes de Dom B. Botte (collection Sources chrétiennes, 11), Paris, les Éditions du Cerf, sans date. — Nous aurions tort de reprocher à ce volume
d'oublier cinq mots dans le texte latin (p. 29),
d'avoir de nombreuses fautes de traduction, parce qu'on ignorait le sens des mots chez Hippolyte
et qu'on a négligé beaucoup d'indications fournies par les passages parallèles ou par les témoins orientaux,
d'avoir même omis de traduire plusieurs détails.
Ces griefs, qui seraient graves en d'autres circonstances, sont sans objet ici
puisque l'auteur nous prévient qu'il n'écrit pas pour ceux qui cherchent à connaître ce qu' Hippolyte avait dit exactement : « La présente édition ne vise pas la douzaine de spécialistes qui s'intéressent à l'établissement d'un texte critique ď Hippolyte, mais à un plus vaste public de chrétiens... qui veulent retrouver dans ce vieux texte les palpitations de la vie de l'Église primitive » (p. 19).
Nous souhaitons sincèrement que cette édition soit vite enlevée, pour la satisfaction de l'auteur, et aussi pour que la collection Sources chrétiennes nous en offre une autre,
où l'on se préoccupe moins de « palpitations »
et davantage du texte exact ď Hippolyte.
Pour que nous ayons en main le bon instrument de travail qui nous manque, il faudrait :
1° un texte latin soigneusement collationné, ou, mieux, une vérification sur le palimpseste de Vérone ;
2° reproduire en marge la numérotation des paragraphes, lignes et pages qui figure dans l'édition de Hauler, et la référence aux éditions des témoins orientaux ;
3° une traduction entièrement renouvelée, car on peut déjà, sinon éliminer toutes les difficultés, du moins en résoudre un bon nombre par l'étude du texte latin et celle des autres témoins (à condition,

Pourtant D'après Pierre-Marie de Kergolay, la validité des Nouveaux Sacres ne serait-elle pas fondée sur la rigueur scientifique des origines historiques du nouveau rite, sur la droiture intellectuelle, et la probité religieuse, de monsieur Botte consacrées par montini?
D'après moi, c'est une énième illustration, assez amusante, qui ajoute une pièce au dossier de l'imposture idéologique du père botte, trafiquant en cultes talmudo-protestants et rites en tous genres. Arguer de façon quasi populiste des désirs d'émotion religieuse d'un public de chrétiens pour forger un savant faux-culte...


+


Dernière édition par luernos le Jeu 15 Juil - 23:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 15:01

L'erreur de base de la perspective montinienne, c'est de se refuser à voir que les rites de l'Eglise sont des rites reçus, de la main de l'Eglise et par l'Eglise.

Dès lors, prétendre reconstituer un rite perdu, un rite qui n'a pas été transmis jusqu'à nous par une réception pérenne, c'est assurément commencer à faire n'importe quoi.

Par ailleurs, il ne s'agit que d'un habillage destiné à masquer que derrière le rite prétendument reconstitué, on change la signification même du sacrement. Or un rite qui ne signifie plus ce que le rite doit produire est un rite qui ne produit plus ce qu'il doit signifier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Thèsounours
avatar

Nombre de messages : 1787
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 20:13

N.M. a écrit:
L'erreur de base de la perspective montinienne, c'est de se refuser à voir que les rites de l'Eglise sont des rites reçus, de la main de l'Eglise et par l'Eglise.

Dès lors, prétendre reconstituer un rite perdu, un rite qui n'a pas été transmis jusqu'à nous par une réception pérenne, c'est assurément commencer à faire n'importe quoi.

Par ailleurs, il ne s'agit que d'un habillage destiné à masquer que derrière le rite prétendument reconstitué, on change la signification même du sacrement. Or un rite qui ne signifie plus ce que le rite doit produire est un rite qui ne produit plus ce qu'il doit signifier.



Mais est ce une erreur ou plus exactement une volonté bien ancrée de détruire le véritable rite en prétextant un retour aux sources ? N'ont ils pas utilisé cette même "technique" pour justifier l'enseignement de Vatican d'eux ? un retour à l' "authentique" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 21:01

L'Eglise sacrement universel du salut. par le Père Daniel WOILLEZ :
Dossier n° 13 document du "SEDIFOP"


mardi 29 décembre 2009 http://www.sedifop.com/spip.php?article277



Pour les courageux qui liront ce texte,

ils devront subir le jargon, le chef d'oeuvre du mélange des quelques propositions vraies dans un flot de mensonges, d'ambiguîtés, de citations trafiquées, un faux raisonnement général qui ne vise qu'à démontrer qu'il est traditionnel et catholique d'avoir fait la Révolution à l'ouverture de V2.

Cependant ce texte est instructif. Quand on débute dans "la carrière" de se penche sur les "problèmes" de la république conciliaire de 1963", l'on ne voit que des imprudences, des jugements iréniques, des définitions confuses, des termes vagues, et une doctrine générale où les bons sentiments étouffent la religion catholique. C'est ce que je voyais personnellement il ya encore une dizaine d'années. Puis vers les années 2004, ma lucidité s'est accrue devant la récurrence, la précision, en fait, des procédés, et l'envahissement du plus bas au plus haut du clergé et des fidèles.

Ensuite après avoir étudié le modernisme, grâce d'abord au symposium de la Frat de 2002, j'ai compris que les erreurs, les équivoques, l'irénisme et l'altération de la doctrine qui en résultait, ne provenait pas de la quantié de ces "erreurs" et de ces actes qui n'auraient que "de fait" la Foi catholique, mais d'un système de pensée, tel qu'il a été défini par Pascendi. Dans le texte du SEDIFOP d'ailleurs, qui parle parfois très franchement, surtout dans les conclusions d'étapes qu'il contient, il est expressément défini cet enjeu: la tradition de la foi, la transmission de la foi serait déplacée de la formulation de la foi, à la façon libre que c haque conscience a de "recevoir" cette formulation de la foi...

Cependant durant encore trois ou quatre ans, bien que j'avais compris que le problème était qualitatif: autre façon pour la conscience humaine de croire à quelque chose, autre foi, autre religion, etc..., je pensais encore que la "quantité jouait" encore un rôle, tel pape, tel evêque, tel théologien était plus ou moins infecté" de "modernisme", même si le phénomène en plus s'inscrivait dans un mouvement plus général de la société détruisant jusqu'à la raison et au coeur.

Cependant aujourd'hui je pense qu'il s'agit d'un phénomène qui ressemble à ce qui s'est passé en 1789. Avec Roncalli (qui n'a joué que le rôle que lui ont dévolu les cironstances liées aux prémices de la Révolution, dun La Fayette, un Mirabeau, un Talleyrand, et non un montagnard) en réalité la Révolution est faite. Comme aujourd'hui tout a basculé depuis 220 ans, la France a changé de monde, et pas seulement de désignation d'un dirigeant politique, ou de lois, ou d'autres choses particulières. S'est instauré le régime de la Révolution définie par les antilibéraux, la démocratie en politique. Il y a démocratie religieuse aujourd'hui au sens de société démocratique. Cette société, ce monde nouveau, "cette nouvelle religion" est bien plus qu'une religion concurrente et nouvelle comme l'état le protestantisme, c'est la société essentiellement satanique car elle a pour Dieu satan, qui diviniserait l'homme. Et le modernisme que nous observons n'est qu'un rouage certes aussi fondamental, mais il n'est pas le tout du problème.

Quand je lis aujourd'hui le texte du SEDIFOP à la lumière de cette qualification, je ne trouve plus ce texte équivoque, ambigû, opportuniste, comme je l'aurais cru il y a 10 ans, je ne le vois plus qu'un infesté de raisonnements modernistes comme je le croyais il ya 5 ans, je le vois comme une profession de foi lumineuse, claire, rationnelle et cohérente de ce système global.

C'est dans cette perspective, que je juge les cinq "pontifes" de la Société Luciférienne de l'Homme.


Dernière édition par luernos le Jeu 15 Juil - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 21:20

Gardian dixit :

Citation :
Mais est ce une erreur ou plus exactement une volonté bien ancrée de détruire le véritable rite en prétextant un retour aux sources ?

Parlant d'erreur j'entendais désigner en tout et pour tout le recours prétendu à des rites perdus artificiellement reconstitués : c'est-à-dire encore que je qualifiais d'erreur la démarche soit-disant scientifique.

Après, que cette démarche, fausse en elle-même, n'ait été qu'un cheval de Troie voulu comme tel par une poignée d'"experts" pour faire avaler une telle réforme, c'est très probablement le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: tradition d’Hippolyte + Triors   Jeu 15 Juil - 23:37

Voici environ trente ans, avec sa science remarquable, Monsieur l'Abbé Moureau de Nancy avait étudié les nouveaux rites sacramentels. Il écrivait que ces nouveaux rites sont invalides. Après ou avant lui, quelques prêtres sont arrivés à la même conclusion...

de stercore Sad Sad Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tradition d’Hippolyte + Triors   

Revenir en haut Aller en bas
 
tradition d’Hippolyte + Triors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le rara: une tradition populaire toujours vivace
» N.Roc '1 AN assassinat de Nadim Hippolyte : « Comme la vie est injuste'
» [Installation illégale]Hippolyte(28/01/1460) [Coupable]
» La tradition perdure : Chapitre 1 [fin 1623, Terminé]
» tradition magazine n°267 article sur cavaliers russes !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Actualité de la «Tradition»-
Sauter vers: