Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Profession de Foi et abjuration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Profession de Foi et abjuration   Lun 29 Jan - 21:43

LA PROFESSION DE FOI.

Le nouveau converti vient s’agenouiller devant le prêtre; et, la main droite posée sur le livre des Evangiles, il lit à haute voix et avec conviction l’expression authentique de la Foi catholique.

Moi ………………………………. , ayant devant les yeux les saints Evangiles que je touche de mes propres mains, reconnais que personne ne peut être sauvé en dehors de la Foi que professe, croit, prêche et enseigne la Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine. Je regrette vivement d’avoir erré gravement contre cette Foi, parce que, (né, née, hors de l’Eglise Catholique), j’ai reçu et admis des doctrines contraires à son enseignement.

Maintenant, éclairé par la grâce divine, je fais profession de croire que la Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine est la seule véritable Eglise établie par Jésus-Christ sur cette terre, et je me soumets à elle de tout cœur. Je crois tous les articles qu’elle propose à ma croyance; je réprouve et condamne tout ce qu’elle réprouve et condamne, et je suis prêt(e) à observer tout ce qu’elle commande.
En particulier, je fais profession de croire :

1° Un seul Dieu en trois personnes divines, distinctes et égales entre elles, à savoir le Père, le Fils et le Saint-Esprit;

2° La doctrine catholique sur l’Incarnation, la Passion, la Mort et la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ; l’union hypostatique des deux natures, divine et humaine; la Maternité divine de Marie en même temps que sa virginité sans tache et son Immaculée Conception;

3° La présence véritable, réelle et substantielle du corps et du sang joints à l ’âme et à la divinité de Notre Seigneur Jésus Christ, dans le très saint Sacrement de l’Eucharistie;

4° Les sept Sacrements institués par Jésus Christ pour le salut du genre humain, à savoir : le baptême, la confirmation, l’eucharistie, la pénitence, l’extrême-onction, l’ordre et le mariage;

5° Le Purgatoire, la Résurrection des morts, la Vie éternelle;

6° La Primauté, non seulement d’honneur, mais aussi de juridiction du Pontife Romain, successeur de saint Pierre, Prince des Apôtres et Vicaire de Jésus-Christ;

7° Le culte des Saints et de leurs images;

8° L’autorité des Traditions apostoliques et ecclésiastiques et des Saintes Ecritures, qui ne doivent être interprétées et entendues que dans le sens qu’a adopté et adopte notre Mère la Sainte Eglise Catholique, à qui seule il appartient de juger de leur sens et de leur interprétation.

9° Et tout ce qui a été en outre défini et déclaré par les saints canons et les Conciles œcuméniques, spécialement par le saint Concile de Trente et celui de Vatican I.


L’ABJURATION DES ERREURS.


C’est pourquoi, d’un cœur sincère et d’une foi ferme, je déteste et abjure toute erreur, toute hérésie et toute secte contraire à cette Sainte Eglise Catholique, Apostolique et Romaine.

Que Dieu me soit en aide, ainsi que les saints Evangiles que je touche de mes propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Profession de Foi et abjuration   Lun 29 Jan - 21:49

Cette abjuration est d'une importance capitale dans la vie spirituelle pour être délivré des liens des sociétés non-catholiques auxquelles on a pu adhérer dans notre vie passée.

Malheureusement, les prêtres, toutes tendances confondues, ne la font jamais faire, à moins que l'on arrive d'une autre religion dite "chrétienne".

Ils se contentent de la confession, ce qui n'est pas suffisant lorsqu'on a fait de la Méditation Transcendantale, que l'on a adhéré à la secte conciliaire, que l'on a reçu le "baptême de l'esprit" dans le charismatisme, que l'on a fait partie de sociétés d'occultisme, théosophisme, anthroposophisme, magnétisme, etc...

Pensez-y, ce ne sont pas les prêtres qui vous y feront penser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Jfregis
Postulant


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Profession de Foi tridentine   Dim 4 Fév - 1:34

J'avais trouvé ceci sur un autre forum :

Citation :
Jacques T. - 2005-09-26 18:12:39

Profession de Foi tridentine

Moi, N..., je crois et je professe d'une foi ferme
tous et chacun des articles contenus dans le symbole
de la foi dont se sert l'Église romaine, c'est-à-dire :

[Suit le texte du symbole de Constantinople]

J'accepte et j'embrasse très fermement les traditions
apostoliques et celles de l'Église, et toutes les
autres observances et constitutions de cette même
Église. De même j'accepte l'Écriture sainte, suivant
le sens qu'a tenu et que tient notre sainte mère
l'Église, à qui il appartient de juger du véritable
sens et de l'interprétation des saintes Écritures. Je
n'accepterai et je n'interpréterai jamais l'Écriture
que selon le consentement unanime des Pères.

Je professe aussi qu'il y a, véritablement et à
proprement parler, sept sacrements de la Loi nouvelle,
institués par notre Seigneur Jésus-Christ et
nécessaires au salut du genre humain, bien que tous ne
le soient pas pour chacun : le baptême, la
confirmation, l'Eucharistie, la pénitence,
l'extrême-onction, l'ordre et le mariage. Ils
confèrent la grâce et, parmi eux, le baptême, la
confirmation et l'ordre ne peuvent être réitérés sans
sacrilège. Je reçois et j'accepte aussi les rites
reçus et approuvés de l'Église catholique dans
l'administration solennelle des dits sacrements.

J'embrasse et je reçois tous et chacun des articles
qui ont été définis et déclarés au saint concile de
Trente sur le péché originel et la justification.

Je professe également qu'à la messe est offert à Dieu
un sacrifice véritable, proprement dit, propitiatoire
pour les vivants et les morts, et que, dans le très
saint sacrement de l'Eucharistie, se trouvent
vraiment, réellement et substantiellement le corps et
le sang, conjointement avec l'âme et la divinité de
notre Seigneur Jésus-Christ, et qu'un changement
s'accomplit, de toute la substance du pain en son
corps et de toute la substance du vin en son sang,
changement que l'Église catholique appelle
transsubstantiation. J'affirme aussi que, sous une
seule des espèces, c'est le Christ tout entier et
complet et le véritable sacrement qu'on reçoit.

Je tiens sans défaillance qu'il y a un purgatoire et
que les âmes qui y sont retenues sont aidées par les
intercessions des fidèles. Et également que les saints
qui règnent conjointement avec le Christ doivent être
vénérés et invoqués ; qu'ils offrent pour nous des
prières à Dieu et que leurs reliques doivent être
vénérées. Je déclare fermement qu'on peut avoir et
garder les images du Christ et de la mère de Dieu
toujours vierge, ainsi que celles des autres saints,
et qu'il faut leur rendre l'honneur et la vénération
qui leur sont dus. J'affirme aussi que le pouvoir des
indulgences a été laissé par le Christ dans l'Église
et que leur usage est très salutaire au peuple
chrétien.

Je reconnais la sainte, catholique et apostolique
Église romaine comme la mère et la maîtresse de toutes
les Églises. Je promets et je jure vraie obéissance au
Pontife romain, successeur du bienheureux Pierre, chef
des Apôtres. et vicaire de Jésus-Christ.

Je reçois et je professe sans en douter tout ce qui,
par les saints canons et par les conciles
oecuméniques, principalement par le saint concile de
Trente [et par le concile oecuménique du Vatican (1)],
a été transmis, défini et déclaré [spécialement sur le
primat du Pontife romain et son magistère infaillible

(1)]. En même temps, je condamne, je rejette et
j'anathématise également tout ce qui leur est
contraire et toute espèce d'hérésie condamnée, rejetée
et anathématisée par l'Église.

Cette vraie foi catholique, hors de laquelle personne
ne peut être sauvé, que je professe présentement de
plein gré et que je tiens sincèrement, moi, N... je
promets, je prends l'engagement, et je jure de la
garder et de la confesser, Dieu aidant, entière et
inviolée, très fidèlement jusqu'à mon dernier soupir,
et de prendre soin, autant que je le pourrai, qu'elle
soit tenue, enseignée et prêchée par ceux qui
dépendent de moi ou par ceux sur qui ma charge me
demandera de veiller. Qu'ainsi Dieu me soit en aide et
ces saints Évangiles.

1. Ajout de 1877

S. Pie X y ajouta le serment antimoderniste en 1910
et cette " profession de foi catholique " fut mise en
tête du Code de Droit canonique de 1917.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Profession de Foi et abjuration   Aujourd'hui à 5:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Profession de Foi et abjuration
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Décret] De la régularisation de la profession d'orfèvre
» De la profession d'un tueur à gages.
» Origine de vos prénoms
» LA FAMEUSE LETTRE DE BERNARD GOUSSE QUI MET L'INITE DANS L'EMBARRAS
» L'Ombre - Chroniques du Fantôme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: