Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dom Paul Benoît O.S.B.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Dom Paul Benoît O.S.B.   Ven 26 Jan - 18:14

Ecclésiastique, théologien et apologiste antimoderniste. Né Joseph-Paul-Augutin Benoît-Guyod à Les Nans (Jura), dans la maison paternelle de sa mère, le 14 janvier 1850. Fils de Charles-François-Emmmanuel Benoît-Guyot, cultivateur et ancien aspirant à la prêtrise dont le projet a été contrecarré par des épreuves de famille, et de madame née Claudine-Euphrasie Blondet.

Ses années d'enfance écoulées à Vivier des Rousses, en 1862 il entreprend ses études classiques au petit séminaire de Vaux.

" La vérité ne lui étant pas présentée avec cette netteté d'affirmation que réclame sa nature dogmatique ", il garde un assez pénible souvenir de ses classes de philosophie. Il sera davantage satisfait au grand séminaire de Lons-le-saunier où il poursuivit sa formation couronnée par deux années (1873-1875) au Séminaire français de Rome où il est ordonné en 1874 et obtient son doctorat de philosophie et de théologie en 1875.

A son retour, il est nommé directeur du Grand Séminaire de Lons-le-Saunier et assume le cours d'histoire ecclésiastique. Attiré par la règle austère et ascétique des chanoines de l'Immaculée-Conception, en septembre 1877 il rejoint le nouvel ordre de dom Gréa fondé en l'abbaye de Saint-Claude.

Suite à sa profession en septembre 1878, il est nommé professeur de théologie auprès de ses jeunes confrères. A partir de 1882 il est affecté au noviciat et, en 1884, se voit confier la direction des novices et des étudiants de Saint-Claude. Tout en devenant par ailleurs le très sûr ami et le premier conseiller de dom Gréa, il travaille à la rédaction d'une synthèse générale de la pensée moderne et de ses arguments contre le dogme chrétien La cité antichrétienne au XIV ème siècle (1885-1886) dont les deux premiers volumes ont trait aux Erreurs Modernes résumées dans le libéralisme, le rationnalisme et le naturalisme et les deux derniers à la Franc-Maçonnerie, plus précisément à l'esprit, au rituel et aux oeuvres du Grand Orient de France. Deux mille pages d'apologétique chrétienne claire, précise et ordonnée, qualifiée par monseigneur d'Hulst de "balistique lourde et agressive " mais qui valurent à leur auteur un bref de félicitation de S. S. Léon XIII dont notre digne religieux, royaliste convaincu, aura par ailleurs du mal à assurer la politique de ralliement.

De même, il semble que lors de la création de l'université de Fribourg par Monseigneur Mermillod, dom Benoît ait été pressenti pour en assumer la direction mais, en partie par la méfiance à l'égard du clergé suisse jugé trop libéral, il ne donna pas suite à cette invitation. Entre temps, il publie dans le Courrier du Jura une série d'articles rassemblés sous le titre La Vérité de Voltaire (1887) et travaille à sa volumineuse Histoire de l'abbaye et de la terre de Saint-Claude en 3 vol. qui paraîtra de 1890 à 1892. Déjà sollicité par le célèbre pionnier du Québec, le curé Labelle, d'établir de nouvelles fondations au Canada, dom Gréa décide en 1889 de répondre à l' invitation pressante de monseigneur Taché, évêque de Saint-Boniface (Manitoba). Ainsi, en juillet 1890 dom Benoît entreprend un premier voyage d'exploration et, au début d'avril 1891, reçoit l'obédience d'aller fonder à Notre-Dame de Lourdes, au sud-ouest de Winnipeg-Saint-Boniface, un monastère majeur de même qu'un noviciat et toutes les institutions des grandes communautés de l'ordre.

Dès lors , il expose longuement ses vues apologétiques et sa défense contre le modernisme dans des revues canadiennes et, convaincu que la "vocation de la nation canadienne est d'être, dans l'amérique du nord, ce qu'est la France en Europe, la fille aînée de l'Eglise, soldat et missionnaire du christ", il se fait un devoir de signaler la menace que fait peser sur la langue française et la religion catholique indissolublement liées, l'invasion anglo-saxonne dans l'ouest canadien et de dénoncer "l'anglomanie au Canada". En 1901, lors d'un séjour en France occassionné par une grave maladie, il fait paraître une suite de monographies antimodernistes dans la revue du Prêtre. De retour au canada, il rédige la vie de Mgr F. Taché, évêque de Saint-Boniface en 2 vol. (1904).

Vers 1907-1908, la congrégation des chanoines réguliers de l'Immaculée-Conception connaît, en France, une importante mutation qui se solde par une scission et de nouvelles constitutions. C'est en vain que dom Benoît adresse mémoires et suppliques à Rome pour que l'on abroge cette décision et que l'on restaure l'ancienne formule. Forcé de reconnaître l'aspect définitif des évênements, en 1913, il sollicite son agrégation au clergé du diocèse de Saint-Boniface. Deux ans plus tard, dom Gréa le rappelle en France aux fins de tenter d'obtenir, avec l'appui de l'évêque de Lyon le Cardinal Sevin, toutes les autorisations nécessaires à la fondation d'une nouvelle congrégation qui serait placée sous sa direction.

Entre temps , après un nouveau voyage à Rome et dans l'attente de nouveaux développements, il réside au cramel d'Oullins et assume un ministère de prédication dans le diocèse de Lyon. Invité à prêcher une retraite au Carmel de Saint-Chamond (Loire), il y meurt subitement le 19 septembre 1915. Après la guerre 1914-1918, son corps a été transporté au Canada et sa dépouille inhumée dans les lieux mêmes de sa fondation à Notre-Dame de Lourdes. Signalons enfin qu'on lui doit une Vie populaire de Saint Claude, et publiée à titre posthume, une suite d'études sur la vie commune et les autres institutions de la perfection au sein du clergé depuis Jésus-Christ jusqu'à nos jours La vie des clercs dans les siècles passés (1917).

Esotérisme, occultisme, franc-maçonnerie et Chritianisme
aux XIXe et XXe siècles
Marie-France James
Nouvelles Editions Latines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
 
Dom Paul Benoît O.S.B.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Magloire un président qui avait de l'envergure, un leader de fort calibre
» Retro sou Komisyon Ankèt Administrativ Paul Denis
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Evans Paul dans la tourmente: les deputés parlent...
» Quand Paul Raymond bombarde le pouvoir et l’opposition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: