Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 L'invasion programmée des puces communicantes

Aller en bas 
AuteurMessage
Orange
Postulant
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 37
Localisation : Dans un pays où le sang des martyrs a beaucoup coulé
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 3 Jan - 19:20

Citation :
Les grands noms de l'informatique préparent les prochaines générations de puces à radiofréquence, qui devraient intégrer toutes sortes d'objets de notre quotidien. Tour d'horizon.

Jean-Marie Portal , L'Ordinateur Individuel, le 03/01/2007 à 15h20


Attention, les puces communicantes arrivent ! En fait, l'invasion a déjà commencé... Ces circuits électroniques, capables de dialoguer sans fil, par ondes radio, avec divers appareils, se sont infiltrés dans certains de nos objets usuels, notamment grâce au fameux RFID (Radio Frequency Identification, ou système d'identification par fréquences radio).

C'est cette technologie que l'on trouve dans le « passe » Navigo de la RATP et dans de nombreux autres badges d'accès (ces petits pendentifs qui ouvrent des portes de bâtiments protégés ou privés), les clés électroniques des automobiles dernier cri ou même les marqueurs sous-cutanés que l'on pose sur des animaux de compagnies.

C'est encore elle qui se niche dans les étiquettes « intelligentes » collées sur les livres et les disques de certaines bibliothèques (pour gérer les prêts) et que l'on trouvera, demain, sur les produits vendus en hypermarchés, pour payer sans déballer le contenu de son chariot.

Tous ces systèmes reposent sur le même principe : la réunion d'une puce et d'une antenne. Ils se différencient par leur capacité de traitement et de stockage, mais aussi par leur portée et leur débit ; des caractéristiques qui dépendent des technologies employées pour les circuits intégrés et des fréquences utilisées pour les ondes (de quelques kilohertz pour les dispositifs à faible portée jusqu'à plus de 2 GHz pour les dispositifs longue distance).

Et c'est en travaillant sur ces points que les scientifiques nous concoctent de nouvelles générations de puces communicantes : beaucoup plus petites, pour pouvoir être intégrées à n'importe quel objet ; dotées d'une plus grande mémoire, pour y stocker davantage d'informations ; ou à très haut débit, pour transmettre rapidement d'énormes volumes de données (plus la fréquence utilisée pour la communication par ondes radio est élevée, plus sa longueur d'onde est courte, et plus l'antenne est petite).

Les prototypes, qui existent dans les laboratoires de recherche laissent augurer des puces communicantes miniatures surdouées, que l'on risque de trouver un peu partout dans un futur proche...

Citation :

Hautes fréquences
Voici une puce qui pourrait reléguer définitivement tous les câbles au grenier ! De la taille d'une pièce de monnaie (14 millimètres de côté), le prototype réalisé par IBM, avec son antenne intégrée, est censé pouvoir transférer des données sans fil, à la vitesse record de 1,5 Gbit/s (soit 192 Mo/s). A titre de comparaison, la future norme Wi-Fi 02.11n permettra de concevoir des appareils communicants dont le débit théorique n'excédera pas 600 Mbit/s (75 Mo/s).

La puce d'IBM est composée de silicium-germanium. C'est grâce à cet alliage de semi-conducteurs que l'exploit a été réalisé. Car il permet d'augmenter de 80 % la fréquence des circuits intégrés tout en réduisant de 50 % leur consommation électrique. Le prototype du constructeur américain atteint ainsi une fréquence d'émission de données par ondes radio de 60 GHz. D'où son débit très élevé !

Un débit qui devrait permettre, par exemple, la transmission sans fil de vidéos en haute définition (TVHD) sur une distance maximale de 10 mètres, par exemple depuis un ordinateur vers un téléviseur... Mais pas avant trois ans.



Cliquez ici pour agrandir l'image

IBM a réussi à placer un transmetteur, un récepteur et deux minuscules antennes sur l'équivalent de la surface d'une pièce de monnaie, pour envoyer des donnéesà la vitesse record de 1,5 Gbit/s.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orange
Postulant
avatar

Nombre de messages : 24
Age : 37
Localisation : Dans un pays où le sang des martyrs a beaucoup coulé
Date d'inscription : 14/10/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 3 Jan - 19:23

Citation :

Grain de mémoire
Une puce de silicium, de la taille d'un grain de riz (2 millimètres sur 4), pouvant stocker jusqu'à 500 Ko de données - soit plusieurs pages de texte ou quelques images basse définition - et les transmettre, par les airs, à la vitesse de 1,25 Mo par seconde - soit dix fois plus vite qu'avec la technologie Bluetooth ! Le tout, sans aucune source d'alimentation interne : c'est le champ électromagnétique des périphériques communiquant avec la puce qui fournit à cette dernière l'énergie dont elle a besoin pour crypter et faire transiter sans fil ses informations.

Ce qui n'est encore qu'un prototype aujourd'hui, répondant au nom de Memory Spot, a été mis au point par les laboratoires de recherche du géant américain HP. Plus qu'une simple puce RFID passive, il s'agit d'un ordinateur miniature, doté d'un processeur, d'une mémoire flash, d'un module de communication et d'une antenne pour émettre sur la bande de fréquence des 2,45 GHz. Il ne sera pas commercialisé avant deux à cinq ans.

Memory Spot pourra alors être collé ou incorporé à tout objet, y compris les plus minces (carte postale, étiquette, bracelet d'hôpital...), auquel on souhaite associer un texte, un son, voire une vidéo, car sa mémoire devrait alors avoir augmenté... Pour lire la puce, ou en modifier le contenu, il suffira de disposer d'un périphérique de lecture-écriture adéquat, incorporé, par exemple, à un téléphone mobile, un ordinateur portable ou un appareil photo.



Plus qu'une simple puce RFID passive, le laboratoire de recherche de HP a mis au point un véritable ordinateur miniature, doté d'un processeur, d'une mémoire flash et d'un module de communication.



Poussière identifiable
Avec des côtés ne mesurant que 0,15 millimètre et une épaisseur n'excédant pas 7,5 microns (7,5 millièmes de millimètre), la chip (mu-chip) de Hitachi est la plus petite puce à radiofréquence (RFID) du monde ! Quatre fois plus petite que sa grande soeur du même nom, mise au point en 2003, par le même Laboratoire central de recherche japonais.

Pour arriver à un tel résultat, les chercheurs ont tiré parti d'une technologie innovante déjà utilisée pour fabriquer certains processeurs d'ordinateurs : le SOI (Silicon On Insulator). Elle consiste à placer une couche d'isolant (saphir, air ou dioxyde de silicium) entre deux couches de silicium de quelques nanomètres d'épaisseur, et à se servir du tout comme support du circuit intégré.

L'intérêt : cela renforce l'isolation des composants du circuit. Hitachi a ainsi pu graver les transistors de la chip très près les uns des autres, à côté d'une minuscule antenne prévue pour émettre sur la bande de fréquence des 2,45 GHz, et réduire ainsi drastiquement la taille de sa puce. A tel point qu'elle peut très facilement être insérée dans une feuille de papier : un billet, par exemple... Il suffit de placer un périphérique de lecture ad hoc à moins de 30 cm de la puce, quasiment invisible à l'oeil nu, pour lire son numéro d'identification codé sur 128 bits.


Les chercheurs de Hitachi se sont appuyés sur les dernières technologies en matière de conception de processeurs pour mettre au point la plus petite puce à radiofréquence du monde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 3 Jan - 19:29

Eh bien voilà, c'est fait : enfoncé, le transpondeur de la taille d'un grain de riz qu'on nous annonçait comme le fin du fin dans le marquage de l'humanité !...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 8 Jan - 17:26

Avenir effrayant, ou prometteur?

Dispositifs d’amélioration des capacités fonctionnelles ou «de confort»


Les informaticiens ont annoncé que, dans les vingt prochaines années, des interfaces neuronales seraient conçues qui non seulement augmenteraient la gamme dynamique des sens, mais amélioreraient aussi la mémoire et permettraient la «cyber-pensée» – c'est-à-dire la communication invisible avec les autres.


Sont notamment envisagés:


• l’implant prothétique cortical («amplificateur» sensoriel ou d’intelligence): initialement conçu pour les aveugles, l’implant cortical permettra aux porteurs «sains» d’avoir en permanence accès à des informations transmises par ordinateur, sur la base soit des images captées par une caméra numérique, soit d’une interface constituée d'une «fenêtre» artificielle;


• la vision artificielle: selon de récents travaux de recherche qui portaient sur le développement d’une rétine artificielle, il sera un jour possible de voir dans l'infrarouge. La vidéo-caméra normale pourra alors être remplacée par une caméra infrarouge;


• l’implant téléphonique dentaire ou téléphone dentaire: conçu en 2002, l’implant téléphonique dentaire n’existe encore qu’à l’état de prototype. Un microvibrateur et un récepteur d'ondes basse fréquence sont implantés dans une dent au cours d'une banale opération de chirurgie dentaire. La dent opérée peut alors communiquer avec toute une série d’appareils numériques (téléphones portables, radios et ordinateurs). Le son est transféré à l'oreille interne par résonance osseuse. La réception étant absolument indétectable, des informations peuvent être reçues n’importe où, n’importe quand.


• l’hippocampe artificiel: ainsi qu’on l’a déjà mentionné, cette puce artificielle pourrait améliorer la mémoire.


3.2. Autres applications potentielles


Parmi les autres applications potentielles des implants TIC, il convient de citer:


• le brevet Microsoft n° 6 754 472 (du 22 juin 2004), qui fait du corps humain un transmetteur de données (et d'énergie) à «d'autres appareils», tels qu’assistants numériques personnalisés, téléphones cellulaires, appareils médicaux (à des fins de surveillance, par exemple dans des maisons de retraite) et RFID, qui permettent la localisation de personnes. Dans le cadre d’un site web familial, les enfants pourraient ainsi se connecter au système de surveillance pour voir ce que font leurs parents ou grands-parents. Le brevet ne contient pas de description d’applications spécifiques;


• les «armes intelligentes»: la société Applied Digital Solutions (ADS), qui a créé la puce VeriChip™, a annoncé en avril 2004 la conclusion d'un partenariat avec la fabrique d'armement FN Manufacturing, en vue de la production d’armes à feu dites «intelligentes». Ces armes ne peuvent tirer que si elles sont actionnées par leur propriétaire, auquel est implantée une RFID dans la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 1:41

tiens, j'ai trouvé ça, on peut penser que le site est mystico dingo, mais bon, le gars qui écrit étant un ingénieur, en tant que scientifique moi-même, je suis assez portée à ne pas le prendre pour un allumé, hein ?




Citation :
Voici le témoignage d'un homme, le Docteur Carl W. Sanders. ingénieur électronique, inventeur, auteur et expert-conseil auprès de nombreuses organisations mondiales, gouvernementales et de compagnies telles due IBM, General Electric. Honeywell, et Teledyn.

Nous extrayons pour nos lecteurs une traduction d'extraits d'un article datant de juillet 1994 de la revue australienne Nexus de langue anglaise, repris par le journal 'Vers Demain ' de Rougemont (Canada) :

"J'ai consacré 32 années de ma vie dans la conception électronique, concevant des micro-puces dans le domaine biomédical. En 1968, je fus impliqué... dans un projet de recherche-développement concernant un pontage de moelle épinière... un projet qui nous emballait tous : il y avait 100 personnes impliquées et j'étais l'ingénieur principal en charge du dit projet... lequel aboutit à la micro-puce dont nous parlons maintenant une micro-puce que je crois être "la Marque de la Bête" ( mentionnée dans la Bible, dans l'Apocalypse de Saint Jean, chap. l3, vers, 13 à 16, dans lequel il est dit que personne ne pourra acheter ni vendre s'il n'en est marqué à la main ou sur le front. ). "Cette micro-puce est rechargée par les changements de température du corps humain... Plus d'un million et demi de $ furent dépensés pour trouver les deux endroits sur le corps humain où la température change le plus rapidement : le front... et le revers de la main. .

"Travaillant sur cette micro-puce, nous n'avions aucune idée qu'elle deviendrait un moyen d'identifier les gens : nous considérions ce projet comme étant une chose très humanitaire...

Comme ce projet de micro-puce commençait à évoluer, vint un temps où on nous expliqua que les pontages à la colonne vertébrale étaient une chose qui ne rapportait pas assez financièrement, et qu'on devait considérer d'autres applications pour cette puce. Nous avions remarqué en effet que la fréquence de la micropuce avait un grand effet sur le comportement humain, et l'on orienta alors nos recherches sur la possibilité de modifier le comportement humain avec la micro-puce : le projet se transforma presque en acupuncture électronique ( il avait pour objet d'émettre un signal dans certaines parties du cerveau pour provoquer des changements de comportement)"

"Un de ces projets pour la modification du comportement fut appelé le 'Projet Phoenix' destiné aux vétérans de la guerre du Vietnam. Nous avions une micro-puce que nous appelions la 'micro-puce Rambo' : elle pouvait causer un flux supplémentaire d'adrénaline... "

"Il y a 250.000 éléments dans la micro-puce, y compris une petite pile au lithium. Je m'étais battu personnellement contre le choix du lithium comme source d'énergie pour ces piles dans le corps humain, mais la NASA se servait beaucoup du lithium en ce temps-là ; un médecin du Centre Médical de Boston m'avait dit que si la micro-puce se brisait, la concentration de lithium produirait une grave plaie, douloureuse et emplie de pus...

'J'étais présent à une réunion où la question suivante fut posée ' Comment pouvez-vous contrôler un peuple si vous ne pouvez pas les identifier ! ? '... Des personnages comme Henry Kissinger et des responsables de la CIA y étaient présents"

"Comme nous développions la micro-puce et que la question principale était de se servir de celle-ci comme carte d'identité, ou comme moyen d'établir l'identité des gens, plusieurs choses nous furent demandées

' ils ' voulaient qu'y soient intégrés le nom et le visage de la personne, son numéro de sécurité sociale (codes internationaux inclus), ses empreintes digitales, sa description physique, la généalogie de sa famille, son adresse, son activité, des informations concernant ses rapports d'impôt, et son dossier criminel"

"J'ai assisté à 17 réunions à travers le monde (dont Bruxelles, Luxembourg, etc. . ) où ces sujets étaient discutés dans l'esprit d'un gouvernement mondial et d'une monnaie mondiale...

Il existe actuellement des projets de loi devant le Congrès américain qui permettent d'injecter la micro-puce à votre enfant dès la naissance, pour des fins d'identification (et sous prétexte de vaccination et de santé ). Le Président des USA a déjà (loi contrôle émigration art.100 de 1986) le pouvoir de décider de toute forme d'identification qu'il jugera nécessaire, que ce soit une marque invisible tatouée, ou une micro-puce insérée.

Source : http://catholiquedu.free.fr/revelation/paroissiales/MARQUE.htm

(Il en conclut que la rfid est la marque de la Bête, mais c'est impossible chronogiquement parlant, étant donné que l'Antéchrist n'a pas encore, que je sache, débarqué pour nous contraindre à nous l'implanter...il n'a pas dû penser à ça, le gars. il n'empêche que sa conclusion abusive n'infime en rien la valeur de ce qu'il a dit auparavant...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 9:53

Il n'est pas nécessaire que l'Antéchrist soit déjà là pour que 666, la "marque de la bête", fasse son apparition. Au contraire, on peut voir dans l'apparition et l'omniprésence croissance de ce nombre un signe précurseur de la venue de l'"homme d'iniquité". Du reste, tout ce qui se produit en ce moment dans le monde démontre à l'envi que nous sommes bel et bien dans des temps pré-antéchristiques, à commencer par cette fameuse "mondialisation" qu'on nous dit à la fois inéluctable, nécessaire et pleine de promesses et que vient compléter la gestation accélérée d'une religion mondiale unique, promue, notamment, par le faux oecuménisme de la Rome occupée par la secte gnostique conciliaire ; Rome n'est-elle pas en train de perdre la foi et de devenir le siège de l'Antéchrist, ainsi que la Sainte Vierge le prédisait à La Salette en 1846 ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 11:26

Si c'est obligé, car ceux qui accepteront de porter la marque de la Bête seront condamnés par Dieu et adoptés par Big Brother, mais ceux qui refuseront seront persécutés et finalement martyrisés (cf Apocalypse chap. 13)
Or c'est l'Antéchrist qui voudra nous obliger à porter la marque, il faut donc qu'il se soit d'abord révélé, pour qu'on puisse le reconnaître et savoir que cette "marque" est la sienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 15:52

Mésange, on ne s'est pas compris : on nous PRÉPARE à la venue de l'Antéchrist en nous parlant d'avance de sa marque. Pour l'instant, c'est le nombre 666 (peut-être arbitrairement choisi par saint Jean) qui symbolise cet être, mais peu importe. Qu'on parle déjà de lui - fût-ce à travers un symbole - pour lui dérouler par avance le tapis rouge, c'est tout ce dont son règne a besoin pour l'instant. Lorsqu'il arrivera, tout sera prêt pour l'accueillir, y compris dans l'esprit de ceux qui sont déjà ses collabos, sans le savoir forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 18:48

ah d'accord ! ben on est sur la même longueur d'onde, alors, cher Dismas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Repellam umbras
Page
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 77
Localisation : MESSAC (ille et Vilaine)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 15 Jan - 21:01

Plus terre à terre, en tant que concepteur d'avions légers, je suis étonné des avancées dans le domaine des performances des circuits et je fais un parallèle avec la technologie des avions légers: actuellement, le plus vendu des avions de tourisme 4 places (américain...) serait surclassé par le Caudron "simoun" de 1934. Ayant moi-même un projet censé représenter "l'état de l'art", je me suis vu recalé trois fois par l'Anvar... Cherchez l'erreur!
Pour en revenir au sujet principal, il me revient que "Sous la Bannière" avait publié une série d'articles sur les puces appliquées à l'identification des individus (et à leur surveillance).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 24 Jan - 17:32

Avez-vous votre photo sur le web?
Si oui, cela va devenir, bientôt, très dangereux: Twisted Evil



Face Recognition for Online Photo Searches Sparks Privacy Fears
Mason Inman
for National Geographic News
January 5, 2007

A new type of search engine using facial recognition technology could soon be able to pinpoint images of a person among the billions of photos posted online—even if their name does not appear.
A Swedish company named Polar Rose plans to launch its service for facial searches tied to the photo-sharing site Flickr within a couple weeks.
In the next few months the firm hopes to expand the service to search images across the entire Web.

The technology promises enhanced photo finding that would make it easier to find people on the Internet.
But privacy advocates are concerned that Polar Rose and similar facial-mapping search engines will violate people's rights and potentially aid criminals.
Lee Tien is an attorney at the Electronic Frontier Foundation, an Internet watchdog group that focuses on privacy and civil liberties.
"Photos [posted online] are effectively anonymous now," Tien said, unless they are labeled with some sort if identifying text. "But if Polar Rose works the way they say it will, that's all going to change."
Tien said that this kind of technology could aid stalkers in tracking down their victims, or it could allow employers, insurance companies, and the government to pry into people's lives more than some of us would like.
"People are going to have to be more careful about picture-posting and figure out ways they can prevent pictures from being [analyzed] by these search engines," Tien said.
Current image searches are based on the text surrounding a photo. Images of your neighbor, for example, should only be found if his or her name is in an associated caption or article.
Polar Rose's system works by analyzing a photo to create a three-dimensional sculpture of a person's face, which can account for changes in angle and lighting.
The company developed a computer system that takes about a second and a half to roughly guess what a person looks like in 3-D based on a photo.

The service then encodes the 3-D portrait as a set of numbers describing the face, which they call a "face print." Different face prints can be compared to see if they appear to be the same person.
The system is more than 90 percent accurate when combing through a set of about 10,000 photos, Nyholm said.
But the Web contains vastly more photos, so there are more images of people that look similar enough to trick the system.
"If we searched purely on face prints, it wouldn't be reliable enough," said Polar Rose CEO Nikolaj Nyholm. "That's why we need the help of users."
Polar Rose's system will ask users to input the names of people they recognize in photos online.
With users' help, the company will build a huge database linking together various photos of a person along with other information about them.
This database will then be able to sift through the billions of online photos and tell the difference between, for example, a girl and her sister.
"We do believe we'll be harnessing the collective intelligence rather than just the intelligence of single users," Nyholm said.
Nyholm added that Polar Rose is concerned about privacy.
The firm plans to give people ways of removing photos from the company's database or to avoid having their online photos analyzed and catalogued in the first place.
(...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 24 Jan - 19:19

mouih.. c'est pas mal non plus.... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Jeu 25 Jan - 18:26

C’est peu de le dire, quand on songe aux extraordinaires perspectives que cela sous-entend ; voici une autre dépêche, concernant Google :



« Google a annoncé par l’intermédiaire de son blog qu’il venait d’acquérir la société Neven Vision, entreprise spécialisée dans la reconnaissance faciale. L’équipe de Neven Vision devrait rejoindre celle qui travaille sur le logiciel de photo de Google, Picasa.

L’intérêt d’un tel rachat pour Google est certain. Il va par exemple lui permettre de constituer une base d’archive de l’ensemble des célébrités du monde entier, des monuments, mais également une pour chaque utilisateur de ses services.

Ainsi, Google devrait être capable à terme d’identifier numériquement tous vos amis sur vos photos sauvegardées sur Picasa, de reconnaître votre maison ou votre chien, pour vous proposer par exemple une organisation de vos photos par contact ou par lieux. Mais on devrait surtout tendre vers une recherche d’images encore plus élaborée.

Quoi qu’il en soit, si cette technologie venait à se rependre, comme on peut le penser, elle devrait révolutionner à coup sûr la recherche d’images sur Internet, voir plus si l’on considère le nombre d’applications potentielles qui pourraient utiliser ce type de système. »



Bien sûr, comme d’habitude, le Système ne vous vante que les avantages d’une telle technique – reconnaître votre maison, ou votre chien, ce n’est pas bien méchant, n’est-ce pas ? – mais nul ne peut nier qu’il s’agit d’un pas considérable qui est franchi, dans le contrôle des individus…

Dans quelques années (plus tôt qu’on ne croit…), on peut imaginer, par exemple, la scène suivante : Vous croisez, dans la rue ou le Métro, un individu qui considère que vous l’avez regardé de travers, et qui décide de se venger (ce genre de situation est quotidienne, dans nos grandes villes "cosmopolites") ; il vous prend rapidement en photo, à l’aide de son téléphone portable, ou tout autre gadget du même genre, et vous identifie en quelques secondes sur Internet ; il ne lui restera plus ensuite, qu’à venir brûler votre maison… Ce sera tellement facile !

J’aime autant vous dire que la peur va régner, et que les Blancs auront intérêt à baisser constamment les yeux… ou à rester, bien cachés, au fond de leur trou…
Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Jeu 15 Fév - 16:52

A partir de maintenant, le moindre prétexte sera bon, pour nous "pucer", évidemment pour notre bien, et notre sécurité ; le "Grand Frère" arrive à grands pas :


Oublié le petit bracelet de soie avec le prénom fixé au poignet, les nouveau-nés de plusieurs maternités françaises seront bientôt équipés d'un bracelet électronique, attaché à la cheville. Le Parisien annonce cette information dans son édition de lundi. Les hôpitaux de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), de Strasbourg et du Havre mettront en place ce dispositif respectivement à partir de fin mars, juin et début 2008. "Une cinquantaine d'autres services réfléchissent" également à cette installation, indique le quotidien.

Une initiative prise à la suite d'affaires de rapts d'enfants en milieu hospitalier. L'hôpital intercommunal de Montfermeil avait ainsi connu des kidnappings de ce type en 2002, 2005 et il y a encore deux semaines. D'où l'idée du bracelet électronique pour nourrisson, déjà utilisé en Allemagne, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Alarmes lumineuses et sonores

Principe du dispositif : sur la cheville du bébé, l'équipe soignante attache un bracelet doté d'un boitier contenant une puce. Laquelle est activée depuis un ordinateur central. Des récepteurs sont installés dans le périmètre où se trouve le nouveau-né. Par le biais d'ondes "équivalentes aux radios de grandes ondes", des alarmes lumineuses et sonores se déclenchent si le bébé sort de la zone couverte, "si le bracelet est sectionné ou si l'ordinateur central est volé", précise le journal.

Le dispositif peut alors prévoir le verrouillage automatique des portes ou l'arrêt des ascenseurs. "L'ordinateur identifie la sortie empruntée" par le ravisseur. "Aucune donnée médicale n'est enregistrée sur le bracelet", seul le nom du bébé, pointe Le Parisien. Et de préciser que le bracelet, hypoallergénique, n'empêche pas la toilette du bébé. Les parents qui refuseraient ce système de protection devront signer une décharge. Coût de l'installation : entre 30 et 100.000 euros.

"Vraie menace" ou "réaction excessive".

Pour Guy-Marie Cousin, président du Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (Syngof), "le rapt d'enfant est une vraie menace (...), un vrai drame pour la famille mais aussi pour les personnels de l'hôpital". Il déclare au Parisien que ce bracelet "pourrait constituer un bon moyen d'être vigilant" et "aussi servir à rassurer les mamans qui craignent qu'on échange leur bébé avec un autre".

François Goffinet, membre du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF), estime au contraire qu'il s'agit d'une "réaction excessive à un problème qui n'est pas si courant". Il indique au journal être "dubitatif sur l'efficacité de ce système".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix
Postulant


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Jeu 22 Fév - 20:55

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Sam 25 Avr - 18:48

On nous annonce une nouvelle souche de grippe (porcine, cette fois ! Rolling Eyes ), qui aurait fait 60 morts au Mexique, en quelques jours ; que ce soit vrai ou faux, les autorités paraissent décidées à vouloir vacciner des populations entières…

Peut-être ne s’agit-il que d’une répétition à petite échelle, mais si cela devait arriver en Europe, il faut savoir à quoi on s’expose :
Twisted Evil


« Comment loger une puce dans votre cerveau ?

C'est enfantin. Mais avant de vous expliquez le coup, une simple remarque. La technologie ne fait qu'imiter le monde du vivant, depuis l'aube des temps. Les vêtements sont une peau, un pelage artificiels. La première pierre taillée imite le croc, la dent, la corne. Le feu permet de prédigérer les aliments et d'étendre son "rayon d'action alimentaire". Les lunettes sont des cristallins artificiels. Les livres sont des "mémoires externes", contenant des informations transmissibles. Continuez. Les molécules de synthèse des industries pharmaceutiques prolongent avec plus ou moins de bonheur les pharmacopées naturelles. Les poisons des bushmen imitent ceux des serpents. Pour dresser une liste de ces analogies, nous n'en finirions jamais.
On en arrive alors au parasitisme. Les premiers parasites sont les virus. Il existe nombre de cas de parasitisme où l'intrus se loge dans le cerveau ou le système nerveux d'animaux en modifiant leur comportement. Tel insecte se jettera à l'eau et se "suicidera" pour être à son tour avalé par quelque autre bestiole dans le ventre de laquelle le parasite pourra poursuivre son "cycle de vie", être non pas détruit et digéré mais éjecté quelque part, ailleurs. D'autres insectes se perchent en haut de brins d'herbe, alors qu'ils ne le font jamais naturellement, afin de pouvoir être avalés par les oiseaux, lesquels transporteront le parasite sur de grandes distances, qui se retrouvera intact, vivant, dans leurs excréments. Beaucoup de parasites fonctionnent avec un système d'hôtes successifs.
Les "puces", extensions beaucoup plus sophistiquées des " RFID " des Radio Frequency Identification Devices ", des " tags électroniques" constituent la version technologique du parasitisme. La société alien technology les produit à des fins diverses et variées. Les applications militaires sont présentées par elle, sans la moindre gêne. On sait déjà que les nanotechnologies, beaucoup plus avancées qu'un vain peuple ne pourrait le penser permettent déjà d'en produire ayant une taille de cent microns de diamètre, c'est à dire un dixième de millimètre : plus petites qu'un grain de sable. De la taille du point terminant cette lige. La société Gilette avait projeté d'implanter de tels marqueurs sur ses rasoirs. Mais la levée de boucliers des associations de consommateurs américains a fait avorter le projet. Ca n'est que partie remise.
Pour l'industrie vestimentaire, ces puces peuvent être logées ... dans les fils du tissu. La technique est déjà au point et a été testée avec succès. Il suffira simplement que les gens s'habituent simplement à cette idée.
Il reste le saut conceptuel majeur : accepter que la puce puisse être intégrée dans le corps des individus. Partout on vante les mérites d'une telle solution. Données médicales, marquage des délinquants sexuels, des individus considérés comme dangereux. Puis, un jour, marquage tout court. Comme disait quelqu'un un jour " pourquoi refuser cette technique, si vous n'avez rien à cacher ? ".
J'ai déjà évoqué un système permettant d'implanter des puces microscopiques par dizaines ou centaines de millions chez des êtres humains, via une vaste opération de vaccination. Ainsi les êtres humains viendraient d'eux-mêmes se faire équiper à leur insu. N'est-ce pas une merveilleuse formule, sans brutalité ni contrainte ?
Mais, comment faire pour que ces micropuces viennent se loger là où elles pourraient rendre les plus grands services : dans le cerveau. Doit-on imaginer un système sophistiqué qui puisse les acheminer dans nos encéphales ?
Même pas. Cela se fait tout seul. Il suffit que ces micropuces aient une densité inférieure à celle du sang. Je vais vous expliquer. Bien sûr on n'en logera pas une seule dans l'ampoule du vaccin salvateur, mais plusieurs. Le sang charriera ces minuscules " bulles". Je n'ai pas choisi ce mot au hasard. Vous avez entendu parler des accidents de plongée, des accidents de décompression. Les alvéoles pulmonaires constituent l'interface naturelle grâce à laquelle s'effectue l'oxygénation, mais aussi le dégazage du sang. Celui-ci, comme tout liquide peut absorber des molécules de gaz, de différents façons. L'oxygène se combine aux globules rouges pour donne de l'oxyhémoglobine, qui permettra ainsi à l'oxygène collecté d'être acheminé vers les cellules. L'azote se dissout également dans le sang. Pour toute pression donnée, tant de molécules d'azote par centimètre cube de sang. Quand la pression augmente, ce nombre s'accroît.
Quand le plongeur remonte, l'azote émerge de la masse sanguine. Si la remontée est assez lente, des bulles n'apparaissent pas. Le dégazage de l'azote se produit alors tout tranquillement dans les poumons, à " l'interface", dans cette partie des délicates vacuoles où le flux sanguin est en contact avec l'air contenu dans les poumons. Pour mieux comprendre, prenez une bouteille de champagne. Quand vous la débouchez la surface libre du champagne constitue son interface de dégazage. Elle permet à tant de molécules de CO2 de quitter le liquide par seconde. En laissant fuir le gaz progressivement, vous faites en sorte que votre champagne, chargé de gaz carbonique voit la pression extérieure descendre en douceur, pas trop brutalement. Alors le dégazage s'effectue sans apparition de bulles. Au bout d'un temps vous pouvez mettre ce champagne à l'air libre. Il n'y a plus de problème. Tout le CO2 a été évacué à travers les deux ou trois centimètres carrés de surface libre, près du goulot de la bouteille.
Mais si la baisse de pression est trop rapide, des bulles apparaissent, rapidement. Dans le sang du plongeur, c'est la même chose. Les paliers de décompression sont utilisés pour faire en sorte que le sang des plongeurs ne soit pas décomprimé trop rapidement et que le dégazage puisse s'effectuer progressivement, sans apparition de bulles, dans les vacuoles pulmonaires, à l'interface. En cas de "remontée trop rapide", de décompression trop brutale les bulles apparaissent dans toute la masse sanguine. Les ennuis apparaissent lorsque ces mini-bulles sont acheminées le long de capillaires. Elles peuvent alors bloquer le flux sanguin. Si ces capillaires alimentent des organes du corps qui résistent mal à l'anoxie, ne survivent pas en condition "d'apnée", ceux-ci pourront s'en trouver lésés.
On sait que le système nerveux est un grand consommateur d'oxygène et corrélativement supporte mal d'en être privé. Nos nerfs sont alimentés en oxygène par un réseau de capillaires. En cas de blocage par des bulles d'azote ceux-ci peuvent être endommagés, détruits.
Les réseaux de capillaires peuvent être structurés de deux manières différentes, avec ou sans anastomose. Dans les réseaux de capillaires anastomosés les minuscules vaisseaux sanguins communiquent entre eux de multiples façons. C'est donc une question d'organisation topologique du micro-réseau sanguin.
On peut comparer ces capillaires à des couloirs. Dans un réseau anastomosé, si un des couloirs est obstrué, on pourra passer par un couloir voisin. " On " c'est le flux sanguin, transportant de l'oxygène. Dans un réseau anastomosé, si une bulle se coince quelque part, une circulation compensatoire pourra intervenir, continuant vaille que vaille à alimenter le tissu en oxygène. Dans un réseau non anastomosé ça sera plus problématique, voire carrément impossible et si le blocage perdure trop longtemps, la nécrose frappera l'organe ( quelques dizaines de minutes pour le tissu encéphalique, le plus fragile ).
Il existe deux régions du corps où les réseaux de capillaires qui alimentent les nerfs ne sont pas, ou très peu anastomosés. Il s'agit de l'oreille interne et de ce qu'on appelle la "queue de cheval", qui termine notre moelle épinière, sur le bas des reins. Cette dernière ne descend en effet pas jusqu'au sacrum. A partir d'un certain niveau elle se termine par un bouquet de nerfs et l'expression "queue de cheval " est alors extrêmement parlante et tout à fait bien choisie.
C'est là que les accidents de décompression sont les plus dommageables. Si une bulle d'azote se coince dans un capillaire alimentant un nerfs, il n'y aura pas de capillaire voisin pour prendre le relais. Le nerf se nécrosera, sera détruit. Conséquence, par exemple dans les jambes : une paralysie, momentanée ou irréversible.
La destruction par anoxie de nerfs dans l'oreille interne aura des conséquences qui sont très bien répertoriées dans les accidents de plongée. Dans l'oreille interne il existe des nerfs qui sont liés à la perception de fréquences données. Un accident de décompression dont mon ami Jean-François Lescure a été victime il y a déjà des années, fait qu'il n'entend plus trop bien d'une oreille. Celle-ci ne perçoit absolument plus les sons se situant dans les fréquences élevées, indication que les nerfs correspondants ont été détruits. Cette détérioration peut faire aussi l'objet " d'acouphènes", sortes d'illusions sonores, par exemple sous la forme d'une perception d'un sifflement, d'un chuintement continu.
Pourquoi l'oreille interne est-elle souvent la victime des accidents de décompression ? Parce qu'elle est alimentée par une artère de faible diamètre, " l'artériole cérébelleuse moyenne ". Celle-ci se situe au-dessus de la crosse de l'aorte, cette dernière étant une artère de fort diamètre émergeant du coeur.
Elle est pratiquement fixée sur la partie la plus haute. Or, quand le sang charriera des bulles, celles-ci auront tendance à se localiser dans les parties-là. Ainsi la partie sommitale de la crosse aortique se comporte-elle comme un parfait "piège à bulles" et de même comme un piège à puces sphéroïdales légères, de même taille.
Ces puces, comme les bulles d'azote, suivront ainsi ce réseau non anastomosé, l'artériole ayant des ramifications qui se rétrécissent de plus en plus. Ainsi la technique permettant d'implanter des puces microscopiques dans l'oreille interne repose sur un principe des plus simples : celui du bon vieux Archimède. Si les puces n'ont pas été piégées par l'artériole au premier passage, ça sera pour le suivant. L'oreille interne ne sera pas nécessairement le seul organe visé. Le cerveau pourra aussi être intéressé par ce phénomène.
Une fois ces puces coincées dans un capillaire de l'oreille interne, elles seront indélogeables et pourront alors servir d'antennes pour recevoir des signaux sous forme de mircro-ondes pulsées. Des signaux qui, attaquant un réseau nerveux lié à l'audition pourront créer des hallucinations sonores ou, pire encore, conditionner des individus grâce à des messages délivrés de manière subliminale, c'est à dire sous un niveau sonore que le sujet ne percevra pas consciemment mais à travers lesquels on pourra pratiquer sur lui un subtile "bourrage de crâne", à son insu. Par "niveau sonore" il faut entendre "niveau de perception" car ces signaux ne passent alors plus par le système récepteur des ondes sonores : le tympan.
Nous avons déjà évoqué les effets auxquels on pourrait s'attendre en agissant dans la masse du cerveau à l'aide de tels récepteurs. Il ne s'agit nullement de science-fiction. Ces techniques ont été testées avec succès dès le début des années soixante-dix, en utilisant comme effecteur des micro-ondes pulsées. Celles-ci pourront être délivrées à partir de satellites arrosant de vastes régions, ou émises par des centrales émettrices et plus spécifiquement par vos ... téléphones portables. Le système HAARP a été conçu, entre autre, pour tester un système de "crowd control" ( de contrôle des foules ) à l'échelle de pays entiers. Les Russes possèdent un système analogue. Les Etats-Unis et la Russie sont les seuls pays maîtrisant actuellement cette technologie.
Quand les ondes sont émises à grande distance, elles peuvent être réfléchies par des miroirs constitués par des surfaces constituées de gaz ionisés, créées à distance et entretenues par d'autres sources de micro-ondes. Ces miroirs sont invisibles.

(A suivre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Sam 25 Avr - 18:55

Voilà! Tout est en place pour le bal: On a une pandémie, ou du moins une rumeur de pandémie qui ne fait que croître, à tort ou à raison. L'avenir le dira. C'est une grippe aviaire qui présente la particularité de pouvoir se répandre à travers la planète entière, grâce aux oiseaux migrateurs. Un "vecteur" absolument imparable, capable de franchir toutes les couvertures radar. France Inter vient de nous annoncer que le vaccin protecteur devrait être prêt en avril 2006. Dès que les premières rumeurs de contamination humaine apparaîtront les gens se précipiteront en masse pour recevoir le précieux vaccin.

Je dis bien rumeurs. Vis à vis des risques on est dans l'indécidable, à moins d'adopter une attitude fataliste en se disant " eh oui, toutes les x années il y a une pandémie. Regardez la grippe espagnole qui a fait dix millions de morts juste après la guerre de 14-18. C'est comme ça ...". D'aucun font remarquer que cent mort, ça n'est rien. Certes. Mais le Sida a démarré au départ avec quelques dizaines de cas. Je m'en souviens fort bien. Qui, à l'époque, se serait imaginé que ceci pourrait devenir un fléau faisant des millions de morts, dont l'éradication n'est pas pour demain ?
Je ne mentionnerai toutes les analyses, nombreuses et parfaitement étayées qui débouchent sur la question "à qui tout cela profite-t-il ?". Ce qui est sûr c'est que le chiffre d'affaire des laboratoires Roche, producteurs du Tamiflu a explosé en quelques semaines. D'autres décortiquent les différents circuits financiers qui sont derrière. Laboratoires, banques, individus déjà richissimes. Il s'agit peut être de l'exploitation d'une réelle pandémie aviaire, transmise efficacement à travers toute la planète par les oiseaux migrateurs, à des fins commerciales. Et sous cet aspect c'est déjà très réussi. On déclenche bien des guerres pour faire d'énormes profits, pourquoi ne pas surfer sur un phénomène de contamination affectant une espèce vivante, sur terre ? C'est la version moderne des Oiseaux, d'Hitchkock. Ceci étant, pour faire que les gens se précipitent pour se faire vacciner, si tel était le but, il ne serait pas nécessaire de les faire périr par milliers. S'il s'agit d'une fantastique manipulation à des fins politico-militaires il reste possible de simuler le passage du virus aviaire au porc, puis à l'homme, en utilisant des souches prévues à cet effet, mimant acceptablement les symptômes puis de créer quelques foyers d'infection . Des "spécialistes" convenablement appointés confirmeront ( se rappeler la façon dont Colin Powel avait confirmé la présence d'armes de destruction massive en Irak, photos prises par satellites à l'appui ) Il est aussi possible que ce virus-voisin puisse être effectivement combattu avec un anthentique vaccin, déjà au point, dont on démontrerait au passage l'efficacité. Tout peut être envisagé. La seule à laquelle je crois, après avoir examiné un peu le dossier " 11 septembre " c'est que nous vivons à une époque où des manipulations de masses considérables d'être humains sont possibles, les plus cyniques et les plus monstrueuses, en utilisant tous les moyens possibles, à commencer par les médias, dont l'indépendance n'est plus qu'un mythe qui a vécu. Des moyens techniques sophistiqués peuvent aussi être mis à contribution, de même que des plans à très grande échelle et à long terme peuvent être envisagés avec des conséquences politiques, sociales, économiques et démographiques considérables.

Au cas où cette opération de vaccination à échelle nationale, voire planétaire prendrait corps la parade consisterait à mettre en oeuvre un système de filtration du vaccin avant injection dans des conditions totalement satisfaisantes au plan de l'asepsie.

Autre remarque : si l'éventuelle future vaccination à grande échelle était effectuée par voie intramusculaire cela rendrait la migration de nanopuces vers les "autoroutes du circuit sanguin" plus problématique, quoique toujours possible. Mais si ce vaccin-là était administré par voie intraveineuse, alors il faudra sérieusement se poser la question. Ceci étant, nous sommes équipés ( microscope électronique avec possibililté d'usage en scanner ) pour analyser l'éventuelle structure "de grains de sable qui se seraient égarés dans un vaccin" ou de "dépôts dans des ampoules ". Le message a déjà franchi les océans et, ailleurs, d'autres groupes de chercheurs, dans d'autres pays ont déjà pris des dispositions pour effectuer ce genre d'examen. Un homme averti en vaut deux. »

J-P Petit – 10/2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 27 Avr - 8:57

Comme le relève Steve Watson pour Infowars, il est intéressant de noter que la dernière éclosion d’une épidémie de grippe porcine avait eu lieu en 1976, dans la base De Fort-Dix (New-Jersey, USA). Des centaines de soldats avaient alors été infectés.

Le président des États-Unis de l’époque, Gerald Ford, avait alors immédiatement ordonné un programme national de vaccination. Un enquête du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) n’avait pas permis de comprendre pourquoi le virus ne s’était pas étendu au-delà de la base militaire. La source du virus, la durée exacte de son introduction dans la base de Fort Dix, et les facteurs limitant son extension et sa durée restent inconnues à ce jour... Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 1 Juin - 16:20

Voilà, tout est en place, nous voici au pied du mur: Twisted Evil


"Au moment où le Mexique, pour des raisons économiques, tente de faire oublier l’épidémie et que les médias s’efforcent de ne plus aborder le sujet, les autorités françaises, anticipant un retour probable du virus à l’automne, s’efforcent à préparer le pays au pire. Il s’agit alors d’être prêt « à opérer dans un laps de temps très court », explique-t-on au ministère de la Santé où les réunions sur le sujet s’enchaînent. Depuis une dizaine de jours le calendrier s’est accéléré.

Dans cette perspective, « la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne, avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois ». L’Etat a l’intention de commander 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A afin « de faire face au pire des scénarios : celui d’une pandémie hivernale.

« Vendredi soir, les différents experts du gouvernement se sont retrouvés à Matignon en réunion interministérielle pour affiner le plan français. C’est une campagne d’une ampleur inégalée qui se prépare... d’un coût estimé à près d’un milliard d’euros. A titre de comparaison, chaque année, les autorités sanitaires invitent quelque 9 millions de personnes, principalement des adultes de plus de 65 ans, à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cette fois-ci, en commandant 100 millions de doses du futur vaccin, l’Etat veut pouvoir, en cas de retour massif du virus, « protéger » tous les Français. »

« Dans un tel schéma, médecins et infirmières seraient réquisitionnés. Les entreprises, les administrations, les écoles, les crèches seraient également sur le pied de guerre. Et selon le professeur Anne Laude, codirectrice de l’Institut droit et santé à l’université Paris-V-Descartes, ‘personne n’aurait le droit, sauf dans le cas d’une contre-indication médicale, de refuser de se soumettre à une telle vaccination. S’y soustraire à titre individuel, ce serait prendre le risque de contaminer autrui.’ Dans la pratique, pour enrayer une épidémie, les spécialistes considèrent qu’il suffit de vacciner 70 à 75% de la population ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Thèsard Hardcore
avatar

Nombre de messages : 1796
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Lun 1 Juin - 16:25

Peut être ont ils déja entamé le processus au fur et à mesure des opérations diverses et variés ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mar 4 Aoû - 23:42

Ar-Ka. a écrit:
Voilà, tout est en place, nous voici au pied du mur: Twisted Evil


"Au moment où le Mexique, pour des raisons économiques, tente de faire oublier l’épidémie et que les médias s’efforcent de ne plus aborder le sujet, les autorités françaises, anticipant un retour probable du virus à l’automne, s’efforcent à préparer le pays au pire. Il s’agit alors d’être prêt « à opérer dans un laps de temps très court », explique-t-on au ministère de la Santé où les réunions sur le sujet s’enchaînent. Depuis une dizaine de jours le calendrier s’est accéléré.

Dans cette perspective, « la France prépare un plan de bataille sans précédent pour cet automne, avec, à la clé, une campagne de vaccination obligatoire pour tous les Français de plus de 3 mois ». L’Etat a l’intention de commander 100 millions de doses de vaccin contre la grippe A afin « de faire face au pire des scénarios : celui d’une pandémie hivernale.

« Vendredi soir, les différents experts du gouvernement se sont retrouvés à Matignon en réunion interministérielle pour affiner le plan français. C’est une campagne d’une ampleur inégalée qui se prépare... d’un coût estimé à près d’un milliard d’euros. A titre de comparaison, chaque année, les autorités sanitaires invitent quelque 9 millions de personnes, principalement des adultes de plus de 65 ans, à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. Cette fois-ci, en commandant 100 millions de doses du futur vaccin, l’Etat veut pouvoir, en cas de retour massif du virus, « protéger » tous les Français. »

« Dans un tel schéma, médecins et infirmières seraient réquisitionnés. Les entreprises, les administrations, les écoles, les crèches seraient également sur le pied de guerre. Et selon le professeur Anne Laude, codirectrice de l’Institut droit et santé à l’université Paris-V-Descartes, ‘personne n’aurait le droit, sauf dans le cas d’une contre-indication médicale, de refuser de se soumettre à une telle vaccination. S’y soustraire à titre individuel, ce serait prendre le risque de contaminer autrui.’ Dans la pratique, pour enrayer une épidémie, les spécialistes considèrent qu’il suffit de vacciner 70 à 75% de la population ».

Une remarque en marge de cela, et de toutes les alertes qu'on lit en ce moment, à juste titre, sur internet sur ce sujet.
Souvent on entend dire que la liberté va se réduire à court terme comme une peau de chagrin "orwellienne". Certes, mais est-ce que cela chagrine autant que cela nos contemporains. La vie individuelle est tragiquement banale, les tendances et aspirations d'une époque sont étrangement ressemblantes, les réactions, les loisirs, les révoltes, tout est d'un conformisme d'autant plus étonnant qu'il se joint à l'illusion plus grande encore aujourd'hui d'être "atypique", unique, original, talentueux, ce qui incite tout un chacun à l'exhibition, à l'indécence, et cela non pas seulement dans les médias...Bref, si chacun veut aller en vacances au même endroit, veut consommer la même chose, avoir une vie saine, etc, Léviathan-de-Wall-Street le sait déjà. Que vont lui apporter de plus, les cartes, bancaires, vitales, téléphoniques, d'identité, d'achats, informatiques, etc...Puisque toutes les fourmis ont les mêmes désirs, connus partout et de tous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Thèsard Hardcore
avatar

Nombre de messages : 1796
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mar 4 Aoû - 23:48

Peut être certaines personnes refuseront de se soumettre à ce genre de "chantage" tout comme de se soumettre à la "fausse religion"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Mer 5 Aoû - 17:36

Citation:
"...Que vont lui apporter de plus, les cartes, bancaires, vitales, téléphoniques, d'identité, d'achats, informatiques, etc...Puisque toutes les fourmis ont les mêmes désirs, connus partout et de tous ?"




L’ennemi est schizophrène : A certains moments, il peut être "sûr de lui et dominateur", mais à d’autres, il a peur… Il a peur de la plus infime réaction d’hostilité à son égard ; il veut que sa victoire soit totale et définitive, et pour cela il doit vraiment TOUT contrôler. Maintenant que la technique le permet, on ne voit vraiment pas pourquoi il ne tenterait pas quelque expérience sur nos cerveaux, dès que l’occasion se présentera… Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Jeu 6 Aoû - 20:44

Gardian a écrit:
Peut être certaines personnes refuseront de se soumettre à ce genre de "chantage" tout comme de se soumettre à la "fausse religion"

Ce qui m'a fait écrire cela, c'est en survolant en diagonales certains forums et notamment le F.N.F. j'ai lu les déplorations des natios relatives au Flicage , et notamment celles des natios, vous savez de la race névrotique des impies, se baptisant "païens", et des snobinards, tels de-benoist-adulé-par-2-tanou, c'est-à-dire adeptes d'une religion arriérée, aux dires de l'Université.

Voici la question que je pose: en dehors des catholiques, qu'est ce qui différencie un natio d'un contemporain lambda ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   Jeu 6 Aoû - 20:51

Ar-Ka. a écrit:
Citation:
"...Que vont lui apporter de plus, les cartes, bancaires, vitales, téléphoniques, d'identité, d'achats, informatiques, etc...Puisque toutes les fourmis ont les mêmes désirs, connus partout et de tous ?"




L’ennemi est schizophrène : A certains moments, il peut être "sûr de lui et dominateur", mais à d’autres, il a peur… Il a peur de la plus infime réaction d’hostilité à son égard ; il veut que sa victoire soit totale et définitive, et pour cela il doit vraiment TOUT contrôler. Maintenant que la technique le permet, on ne voit vraiment pas pourquoi il ne tenterait pas quelque expérience sur nos cerveaux, dès que l’occasion se présentera… Twisted Evil

Oui c'est certain, et notamment pour éduquer les "seniors" à vouloir disparaître en beauté, avec civisme, "en respectant"....pour solliciter de la Science médicale la dernière onction civique.

Mais il me semble qu'ils ont déjà réussi au centuple par le mental, ce qu'ils souhaitent simplement confirmer à la marge et matériellement, comme vous dites.
C'est enfantin, si l'on est refuse le joug léger de Dieu, on accepte avec entrain la domination mentale de l'homme, un grand esprit l'a dit! donc sa domination technologique est un point de détail.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'invasion programmée des puces communicantes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'invasion programmée des puces communicantes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'invasion des gobelins
» [anim] Invasion des démons en Orneval et autrepart
» MOD troupe d'invasion du gondor
» British Invasion [Drew-X Division Champ-] part I
» La nuit de l'invasion des nains de jardin venus de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Actualités-
Sauter vers: