Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nordland
Chevalier


Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas   Sam 16 Déc - 21:10

In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas.
Telle est une phrase très célèbre de saint Augustin.

Voici un développement en quelques lignes de cette belle phrase par le pape Benoït XV :

Lettre encyclique Ad beatissimi apostolorum du 1er novembre 1914 a écrit:
Et d'abord, comme dans toute société humaine, quel que soit le motif de sa formation, il importe au plus haut degré, pour le succès de l'œuvre commune, que les membres conspirent vers un même but, il Nous faudra travailler par-dessus tout à faire cesser les dissensions et les discordes entre catholiques, de quelque genre qu'elles soient ; à empêcher qu'il en naisse de nouvelles ; à obtenir que tous soient unis dans une même pensée et une même action. Les ennemis de Dieu et de l'Église comprennent bien que toute division chez nous, dans l'œuvre de notre défense, devient pour eux une victoire ; aussi recourent-ils fréquemment à cette tactique : quand ils voient les catholiques bien unis, ils s'efforcent de jeter habilement parmi eux des semences de discordes et de détruire ainsi leur cohésion. Plût à Dieu que cette manœuvre ne leur ait pas réussi trop souvent, au grand détriment de la religion ! Ainsi donc, dès que l'autorité légitime a fait une prescription positive, qu'il ne soit permis à personne de s'y soustraire, sous prétexte que cela lui déplaît ; mais que chacun soumette sa manière de voir à l'autorité du supérieur et lui obéisse par devoir de conscience. De même, que nul particulier, par la publication de livres ou de journaux, ou par des discours publics, ne s'érige en maître dans l'Église. Tous savent à qui a été confié par Dieu le magistère de l'Église : à celui-là pleine et entière liberté doit être laissée de parler, quand et comme il le juge à propos ; le devoir des autres est de l'écouter avec déférence et de se conformer à sa parole. À l'égard ensuite des questions, où, sans détriment de la foi ni de la discipline, on peut discuter le pour et le contre, parce que le Saint-Siège n'en a encore rien décidé, il n'est interdit à personne d'émettre son opinion et de la défendre ; mais que dans ces discussions on s'abstienne de tout excès de langage, qui pourrait offenser gravement la charité ; que chacun soutienne son avis librement, mais qu'il le fasse avec modération, et ne croie pas pouvoir décerner aux tenants d'une opinion contraire, rien que pour ce motif, le reproche de Foi suspecte ou de manquement à la discipline.

Intéressant, non ??

Nordland Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas   Sam 16 Déc - 22:33

Tu penses à quelqu'un en particulier? Un Marrane? Un ES 1025? Un Illuminé? Un Taliban? Un Rabbi? Un collecteur d'impôts? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Nordland
Chevalier


Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas   Mer 20 Déc - 23:44

Voici ce que m'a écrit l'abbé Belmont :

Ce n’est pas de saint Augustin

Régulièrement, on voit çà et là attribuer à saint Augustin l’adage : « In necessariis unitas, in dubiis libertas, in omnibus caritas », unité dans les choses nécessaires, liberté dans les choses douteuses, charité en toutes choses.

Or cette formule est introuvable dans saint Augustin. En fait, elle est due au protestant Peter Meiderlin (Rupertus Meldenius) (22 mars 1582 – 1 juin 1651) à propos des controverses entre protestants.


Référence : Joseph Leclerc s.j. dans Recherches de sciences religieuses, tome XLIX, décembre 1961, pp. 549-560. Note complémentaire dans le tome LII-3 page 432 (1964). Cf. Esprit et Vie (ex Ami-du-Clergé ) du 20 mars 1973, page 98 (couverture).

Hypothèse : c’est le titre de l’œuvre [Paraenesis votiva pro pace ecclesiæ ad theologos augustanæ confessionis] d’où est tirée cette phrase qui l’a fait attribuer à saint Augustin, car « Augustanæ Confessionis » ne désigne pas les « Confessions de saint Augustin » mais la « Confession d’Augsbourg », manifeste doctrinal du protestantisme luthérien.

Il est d’ailleurs difficile d’attribuer ce texte à saint Augustin, pour peu qu’on y réfléchisse un peu.

Il n’aurait bien sûr fait aucune difficulté pour « in omnibus caritas », bien au contraire.

Mais la distinction entre « dubiis » et « necessariis » relève du grand écart : non seulement ce sont deux notions qui ne sont pas du même genre (l’une ressortit à la connaissance, l’autre à l’être) mais aussi entre les deux, il y a tout le probable, et le certain contingent. Et puis il y a des choses douteuses qu’on peut (ou même qu’on doit) laisser en l’état, tandis qu’il y a des doutes qu’on a le devoir de lever : quand il y va de l’honneur de Dieu, de la validité des sacrements, de la conduite à suivre en justice, de ce qui est nécessaire à la compréhension de la foi et de la parole du Magistère.

En fait, cette distinction n’a de sens que dans l’optique du libre examen protestant : là où la Bible ne souffre aucune divergence d’interprétation, nécessité et unité. Le reste est rejeté dans le domaine du douteux et du libre, chacun étant juge de ce qui est nécessaire et ce qui est douteux.

-------

Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nordland
Chevalier


Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas   Mer 20 Déc - 23:56

Voici aussi ce que l'on peut lire sous la plume de l'abbé Augustin Aubry dans son livre "Contre le modernisme. Etude de la Tradition. Le sens catholique et l'esprit des Pères."

p. 53-54 a écrit:

L'amour, le respect, le culte des Pères et des Docteurs - nous pouvons bien dire le culte, puisque les Pères sont des saints, les saints de l'Eglise - tel doit être le caractère de cette étude de la Tradition, parce que la Tradition, c'est l'Eglise, organe de Dieu révélateur. Ce culte devait être poussé jusqu'à l'inquiétude, au scrupule de la fidélité à l'Eglise. Car cette extrême prudence est le grand remède aux légèretés de doctrines et d'hypothèses de tant d'écrivains, de maîtres modernes, souvent portés à se risquer dans des théories nouvelles et peu solides, sous prétexte que tout ce qui n'est pas défini on peut le croire, le discuter, le mettre en doute. Ils appellent cela profiter de sa liberté - in dubiis libertas.

Cette extrême prudence, l'Eglise la pratique impitoyablement, elle qui professe la plus grande répugnance pour les innovations. Son dogme est éternel et immuable; sa règle de foi - Nihil innovetur nisi quod traditum est - est la règle de ses condamnations et de ses jugements.

Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
In necessariis unitas in dubiis libertas in omnibus caritas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bae ramsey × justicia omnibus.
» Kretyen katolik Miragoane ap goumen ak kretyen Anse Veau pou pwovins eklezyatik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: