Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quelle belle image

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Quelle belle image   Mar 14 Nov - 9:35

Si seulement je pouvais avoir cette statue chez moi :



(Désolé, je ne savais pas où poster cela, mais je voulais vraiment le faire partager).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 2:44

l'image n'apparaît pas chez moi ? c'est normal cher Tulkas ? (au fait, Tulkas, c'est référence aux ainur de Tolkien, Tulkas étant l'un des plus puissants d'entre eux si je me souviens bien ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guérisseur
Page


Nombre de messages : 152
Localisation : Nationaliste contre-révolutionnaire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 3:00

Très belle statue en effet, avec une représentation originale de la sainte Trinité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nationaliste.bb-fr.com/
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 9:12

la Mésange a écrit:
l'image n'apparaît pas chez moi ? c'est normal cher Tulkas ? (au fait, Tulkas, c'est référence aux ainur de Tolkien, Tulkas étant l'un des plus puissants d'entre eux si je me souviens bien ?)

Il y a parfois quelques problèmes d'affichages, il est vrai. Mais si tu y tiens vraiment, va voir ici :

http://photos1.blogger.com/blogger/132/1871/1600/Notre-Dame-de-la-Trinite.jpg

Bien vue pour l'origine de mon pseudo Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 11:28

ben le lien ne marche toujours pas, cher Ainu ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 12:39



et là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
la Mésange
Aspirant


Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 08/09/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mar 21 Nov - 14:05

Ahhhhh !! ça y est !!!
lol!

c'est vrai qu'elle est belle cette statue !!
merci Tulkas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Mer 29 Nov - 23:24

elle servira de parfaite exergue à une méditation personnelle sur la signification Trinitaire de l'Ave et qui m'aide à lutter contre les distractions durant le chapelet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Dim 4 Fév - 23:42

je cite ici un texte sur l'Annonciation (tiré d'un site):


L'annonciation du Seigneur, est ainsi appelée parce que, à pareil jour, un ange annonça 1'avénement du Fils de Dieu dans la chair. Il a été convenable que l’incarnation du Fils de Dieu fût précédée par l’annonciation de l’ange, et' cela pour trois raisons :
1° pour conserver un certain ordre, savoir : afin que l’ordre de la réparation correspondît à l’ordre de la prévarication. Car de même que le diable tenta la femme (373) pour l’amener au doute, du doute au consentement, du consentement à la chute, de même l’ange annonça à la Vierge pour l’exciter à la foi, par la foi au consentement et par: le consentement à ce qu'elle conçût le Fils de Dieu ;
2° à raison du ministère de l’ange; car l’ange étant le ministre et le serviteur du Très-Haut, et la bienheureuse Vierge ayant été choisie pour être la mère de Dieu, il est de toute convenance que le ministre serve la maîtresse, il était donc juste que l’annonciation fût faite à la Sainte Vierge par le ministère d'un ange;
3° pour réparer la chute de l’ange. En effet puisque l’incarnation n'avait pas seulement pour objet de réparer la chute de l’homme, mais aussi de réparer la ruine de l’ange, les anges n'en devaient donc pas être exclus. Et comme la femme . n'est pas exclue de la connaissance du mystère de l’Incarnation et de la résurrection, de même aussi le messager angélique ne le doit pas ignorer. Il y a plus, Dieu a annoncé à la femme l’un et l’autre mystère par le moyen d'un ange, savoir : l’Incarnation à la Vierge Marie et la résurrection à Marie-Madeleine.— La bienheureuse Vierge étant donc restée depuis la troisième année de son âge jusqu'à la quatorzième dans le temple avec les autres vierges, et ayant fait voeu de conserver la chasteté, à moins que Dieu n'en disposât autrement, Joseph la prit pour épouse après qu1l en eut reçu une révélation divine, et que son rameau eut reverdi, ainsi qu'il est rapporté plus au long dans l’histoire de la Nativité de la bienheureuse Marie. Il alla à Bethléem, d'où il était originaire, afin de pourvoir à tout ce qui était nécessaire pour les noces; quant à Marie, elle revint à (374) Nazareth dans la maison de ses parents. Nazareth veut dire fleur. « Ainsi, dit saint Bernard, la fleur voulut naître d'une fleur, dans une fleur, et dans la saison des fleurs. » Ce fut donc là que l’ange lui apparut et la salua en disant : Je vous salue, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes. Saint Bernard s'exprime ainsi: « L'exemple de Gabriel nous invite à saluer Marie, comme, aussi le tressaillement de saint Jean; ainsi que le profit que nous retirons du consentement de la Bienheureuse Vierge. » Mais ici, il convient de rechercher les motifs pour lesquels le Seigneur a voulu que sa mère se mariât.
Saint Bernard en donne trois raisons : « Il fut nécessaire, dit ce Père, que Marie fût mariée avec Joseph,
puisque 1 ° par là le mystère reste caché aux démons;
2° l’époux est le garant de la virginité ;
3° et la pudeur, comme la réputation de la Vierge, est sauve ;
4° c'était afin que l’opprobre fût effacé dans toutes les conditions de ta femme, savoir, dans les mariées, les vierges et les veuves : trois conditions dans lesquelles se trouva la Vierge elle-même ;
5° afin qu'elle pût recevoir des services de son époux;
6° pour être une preuve de la bonté du mariage;
7° pour que la suite de sa généalogie fût, établie par son mari. Or, l’ange lui dit Salut, pleine de grâce. Saint Bernard dit en expliquant ces mots : « La grâce de la divinité est dans son sein, la grâce de la charité dans son coeur, la grâce de l’affabilité dans sa bouche : dans ses mains la grâce de la miséricorde et de la largesse. »

Il ajoute : « Elle est vraiment pleine; car de sa plénitude tous les captifs reçoivent rédemption; malades, guérison ; (375) tristes, consolation; pécheurs,, pardon; justes, grâce; anges, allégresse ; enfin toute la Trinité, gloire, le Fils de l’homme, substance de la chair humaine. » Le Seigneur est avec vous : « Avec vous est le Seigneur qui est Père, qui a engendré celui que vous avez conçu : le Seigneur Saint-Esprit, duquel vous avez conçu; et le Seigneur Fils que vous revêtez de votre chair. » Vous êtes bénie entre les femmes, c'est-à-dire, par dessus toutes les femmes, car en effet vous serez mère et vierge et mère de Dieu. Les femmes étaient sujettes à une triple malédiction d'opprobre, malédiction de péché et malédiction de supplice : la malédiction d'opprobre atteignait celles qui ne concevaient point, ce qui fait dire à Rachel : « Le Seigneur m’a tirée de l’opprobre où j'ai été ». (Genèse, XXX, 20) ; la malédiction du péché était pour celles qui concevaient : ce qui fait dire à David : « Voilà que j'ai été conçu dans les iniquités » (Ps. L). La malédiction du supplice affligeait celles qui enfantaient : il est dit dans la, Genèse (III) : « Vous enfanterez dans la, douleur. » Seule la Vierge Marie est bénie entre toutes les femmes; elle dont la virginité est unie, à la fécondité, dont la fécondité est unie à la sainteté dans l’a, conception, et à la sainteté de laquelle vient se joindre la joie dans l’enfantement.
Elle est pleine de grâces, au témoignage de saint Bernard; pour quatre raisons, qui brillèrent en son esprit : ce furent la dévotion de l’humilité, le respect de la pudeur, la grandeur de sa foi, et le martyre de son coeur.

On ajoute : Le Seigneur est avec vous, pour quatre qualités qui resplendirent du ciel en sa personne (376) (c'est encore la pensée de saint Bernard).
Ce sont la sanctification de Marie, la salutation angélique, la venue du Saint-Esprit et l’Incarnation du Fils de Dieu.
Il est dit encore : Vous êtes bénie entre les femmes, pour quatre autres privilèges qui, d'après saint Bernard, resplendirent en sa chair : elle fut la reine des vierges,
féconde sans corruption,
enceinte sans être incommodée,
elle mit au monde sans douleur.
— Aussitôt qu'elle eut entendu, elle fut troublée du discours de l’ange et elle examinait en elle-même ce que c'était que cette salutation. Elle fut donc troublée du discours de l’ange, mais non de son apparition, parce que la bienheureuse Vierge avait souvent vu des anges, mais elle ne les avait jamais entendu parler de cette manière. « L'ange, dit saint Pierre de Ravenne, était venu doux en apparence, mais terrible en ses paroles. Aussi celui dont la vue l’avait doucement réjouie, la troubla quand il parla. Le trouble qu'elle ressentit, dit saint Bernard, est l’effet de sa pudeur virginale; si elle ne fut pas troublée outre mesure, elle le dut à sa force d’âme ; en se taisant et en réfléchissant, elle donnait une preuve de prudence et de discrétion.» Et alors l’ange la rassura et lui dit : « Ne craignez point, Marie, vous avez trouvé grâce auprès du, Seigneur. » « Vous avez trouvé; ajoute saint Bernard, la grâce de Dieu, la paix des hommes, la destruction de la mort, la réparation de la vie. » — Voici que vous concevrez et que vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus, c'est-à-dire, de Sauveur, car il sauvera son peuple de ses péchés. Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-Haut. (377) « Ce qui signifie, dit saint Bernard :
celui qui est le grand Dieu, sera grand, c'est-à-dire, grand homme, grand docteur, grand prophète. »
Alors Marie dit à l’ange : comment cela se pourra-t-il faire, puisque je ire connais point d'homme ? c'est-à-dire, puisque je ne me propose pas d'en connaître: Elle fut donc vierge, d'esprit, de coeur et de propos délibéré. Mais voilà que Marie interroge ; or, qui interrogé, doute. Pourquoi alors n'y eut-il que Zacharie qui ait été frappé de mutisme?
Sur cela saint Pierre de Ravenne apporte quatre raisons :
« Celui dit-il, qui connaît les coeurs, ne considère pas seulement les paroles, mais le fond même des coeurs, il a porté son jugement non pas sur ce qu'ils ont dit, mais sur ce qu'ils ont pensé. La cause par laquelle ils interrogent n'est pas pareille, leur espérance n'est pas la même. Marie a cru contre la nature, Zacharie a douté pour la nature. Celle-ci s'informe de l’enchaînement des faits ; l’autre prétend impossibles les choses que Dieu veut être faites. Celui-là, malgré es exemples qui l’y poussent, ne parvient pas à la foi ; celle-ci y accourt sans avoir de modèle. Elle admire qu'une vierge enfante et il contesta la conception. Marie ne doute donc pas du fait, mais elle en demande le mode et les circonstances : car comme il v a trois modes de conception, le naturel, le spirituel et le merveilleux, elle s'informe de quel mode elle doit concevoir. Et l’ange lui répondit en disant : Le Saint-Esprit viendra en vous, et lui-même opérera la conception en, vous. C'est pour cela que l’on dit : qui a été conçu, du Saint-Esprit, pour quatre raisons.

1° Pour montrer que c'est par l’ineffable charité (378) divine que le Verbe de Dieu s'est fait chair : « Dieu a tellement aimé le monde, dit saint Jean (III), qu'il lui a donné son Fils unique. » C'est la raison qu'en donne le Maître des sentences *.
2° Pour faire voir qu'il y a ici une grâce accordée sans qu'elle eût été méritée, en sorte que quand on dit : qui a été conçu du Saint-Esprit, il reste démontré que c'est l’effet seulement d'une grâce qui n'a été précédée par. aucun mérite de la part des hommes. Cette raison est de saint Augustin.
3° Pour montrer que c'est par la vertu et par l’opération du Saint-Esprit qu'il a été conçu. Cette raison vient de saint Ambroise.
4° Pour le motif de la conception, et cette raison est celle de Hugues de Saint Victor. Il dit que le motif de la conception naturelle, c'est l’amour du mari pour sa femme, et de la femme pour son mari : « Il en fut de même dans la Vierge, dit-il; parce que l’amour du- Saint-Esprit brûlait singulièrement dans son coeur, alors l’amour du Saint-Esprit opérait des merveilles dans sa chair. » Et la vertu du Très-Haut vous couvrira de son ombre. Ce qui s'explique ainsi d'après la glose: L'ombre se forme ordinairement de la lumière et d'un corps interposé : La vierge, aussi bien qu'un pur homme, ne pouvait prendre la plénitude de la divinité, mais la vertu du Très-Haut vous couvrira de son ombre, alors que dans Marie, la lumière incorporelle de la divinité a pris le corps de l’humanité, afin qu'ainsi il fût possible à Dieu de souffrir. Saint Bernard paraît toucher cette explication quand il dit : « Parce que Dieu est esprit,
...............................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Quelle belle image   Lun 4 Aoû - 23:15

Je vous salue Marie,
pleine de grâce.
Notre-Dame est comblée totalement de la Grâce. Alors que nous baptisés, si nous sommes en état de grâce, et si nous nous pouvons être nourris de la Sainte Communion, nous avons au fond de notre âme, forme de notre corps, balbutiante, la présence aussi réelle que la présence physique, créée et incréée de la Vie Surnaturelle du Père lui-même. Mais ce n'est pas une parcelle de participation créée à la vie incréée de Notre Père, mais c'est toute son âme, d'unep art car elle est immaculée et d'autre part elle a consenti à la dépossession totale de soi, en devant la Mère de notre Sauveur, et auteur de la nouvelle Création.
Le Seigneur est avec vous.
emmanou, sans cesse la Bible et les Saints Evangiles nous mentionnnent ce concept fondamental de la présence avec; pas une simple compagnie, ou la présence du messager de Dieu qui nous garde, chacun, mais une association, une union. NSJC est reconnu comme étant celui avec qui le Père est, dès que les témoins consentent à voir qui il est. C'est le Saint Esprit qui est approprié à cette union, nous rappelle le RP Garrigou-Lagrange, par exemple. Dieu, en sa relation du Saint-Esprit, est avec Notre Mère du Ciel, qui est sous son ombre, il l'a rendu co-rédemptrice.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
De même que NSJC, le fruit de ses entrailles est béni, Notre-Dame est bénie, elle doit être louée, remerciée; elle est la seule créature qui reçoit toutes les faveurs de Dieu, elle est sacrée, consacrée pour devenir la Mère de l'Eglise, dans sa maternité de NSJC, de l'Eglise, et de chaque baptisé.Elle est notre modèle humain, du modèle divin de NSJC lui-même!


méditation personnelle .........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle belle image   Aujourd'hui à 19:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle belle image
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» Grand Prix de Kryam / Les Essais
» [END] Noël...Quelle belle fête ♥
» Quelle belle prestation... [Shiro Kuchiki] [XXX]
» ? Liens d ' une jeune jument du nom de Flicka .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: