Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 sermon de l'abbé Marchiset !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 15:28

Citation :
FIDEM SERVAVI

« J’ai gardé la foi » - II Timothée 4 / 7

Prieuré saint Pierre et saint Paul N° 159

Le prieuré – 6, rue du Chapité – 25920 Mouthier Haute-Pierre
Dimanche 18 juillet 2010

Ce sermon peut être téléchargé au format .wma ou .mp3 depuis le site http://www.fidemservavi.info/ à l’adresse suivante :
http://www.fidemservavi.info/index_a_sermons.htm

Résumé
C’est de la gestion de biens dans l’ordre de la grâce que sera marquée la mesure des récompenses qui nous attendent au Ciel. La responsabilité des clercs dans la charge qu’ils ont de conduire les âmes au Ciel.
Sermon du « Huitième dimanche après la Pentecôte »
Mes bien chers frères,
La parabole de l’intendant malhonnête que l’Église nous livre en ce dimanche doit être bien comprise. L’homme riche, c’est Notre Seigneur Jésus-Christ qui se réserve, avec ses droits absolus, tout ce qui nous est imparti ici-bas : les grâces, les vertus, ainsi que les talents. Tout ce dont nous disposons de par sa libéralité doit être géré et demeure soumis à des conditions qu’il nous faut respecter. Ce qui nous est rappelé, c’est donc la bonne gestion de ces biens, et celle-ci constitue toute la différence avec l’insensé qui ne pense qu’aux plaisirs d’ici-bas, dilapide ses biens et troque le bonheur du ciel pour les joies éphémères de la terre. « C’est alors que le riche comme le pauvre, remarque Dom Guéranger dans son commentaire, est traduit dans la nudité du jour de sa naissance et où il entend la parole du Maître : Rendez-moi compte de votre administration ».
La parabole nous enseigne ensuite que le serviteur qui se croit maître, l'économe qui se complait à dissiper des biens dont il n'est que le dispensateur, réalisera à sa mort, au jugement particulier, toute l'erreur ou l’a conduit son orgueil. Il passera peut-être pour honnête aux yeux du monde, mais sa gestion sera totalement passée au crible, et s’il n’a pas tenu compte des intentions de celui qui lui a confié ces richesses, il sera dépossédé. Puisqu’au delà de la mort il n’est plus possible de réparer les torts par une administration plus conforme aux volontés de Notre Seigneur, c’est de son vivant qu’il faut le faire. Et c’est ce qu’indique Notre Seigneur. Il faut que cet économe répare de son vivant la peine encourue par ses malversations, qu’il imite l'habileté de l'économe infidèle, « parce que, commente Dom Guéranger, en disposant ainsi pour les serviteurs de Dieu des richesses mises entre ses mains, loin de frustrer le Seigneur de toutes choses, il ne fait que rentrer dans ses intentions ». Voilà donc la signification de cette parabole.
L’Église fait aussi une relation avec le passage de l’Épître aux Romains que nous venons d’entendre. Saint Paul dit : « (…) si nous sommes fils, nous sommes aussi héritiers, héritiers de Dieu, cohéritiers de Jésus-Christ ». En effet, dans sa justice et sa charité, Notre Seigneur nous assure de la pleine propriété de la part éternelle, le bonheur du Ciel, pour lequel nous sommes créés, mais la possession de cet héritage dépend de la gestion des biens qui nous est rappelée par cette parabole.
Et puis saint Paul ajoute : « Vous n'avez point reçu l'esprit de servitude pour être encore gouvernés par la crainte, mais vous avez reçu l'esprit de l'adoption des enfants, dans lequel nous crions : Abba ! C’est à dire, Père ». Dom Guéranger précise qu’il est question ici de la loi de crainte et de la gestion des biens que la synagogue s’est vue retirée pour être désormais confiée à l’Église.
Dom Guéranger fait aussi état de la puissance de la sanctification de l’Église dans nos âmes. Nous voyons donc une fois encore que dans l’ordre de la grâce, l’Église est dépositaire des rites liturgiques institués par Notre Seigneur et que celle-ci ne peut nous donner aucun rite douteux et encore moins invalide. Le terme de rite bâtard, ou de sacrements « a priori valides », que l’on rencontre dans les propos des clercs de la fausse majorité traditionnelle sont inacceptables en théologie sacramentelle. Car nous croyons l’Église et nous sommes donc assurés que toutes les actions produites par un véritable Magistère, sont sûres, non équivoques et efficaces pour nos âmes. Ces nouveaux rituels ne sont donc que les fruits de la secte conciliaire, et c’est bien par ceux-ci qu’elle se fait reconnaître : se sont les fruits des faux prophètes couverts de peaux de brebis, aujourd’hui les antichrists qui ne sont pas les pasteurs de l’Église.
Après ces explications, prenons donc bien conscience, mes bien chers frères, de cette fidélité dans la gestion des biens qui nous sont confiés ici-bas, car c’est d’elle que dépend la mesure des récompenses éternelles.
Le libéralisme a gagné les esprits et nous assistons désormais à la facilité déconcertante avec laquelle l’on s’arrange avec la foi, avec la pratique religieuse, avec les commandements de Dieu et de l’Église, avec le travail qui n’est pas permis le dimanche. Dans le domaine du devoir d’état également où les obligations contractées devant Dieu sont devenues très aléatoires au gré des passions humaines.
Et voyez également comment l’on s’accommode de l’erreur, de l’hérésie, de l’apostasie. Cela vaut pour le faux clergé conciliaire, mais quant aux clercs de la fausse majorité traditionnelle, ceux-ci restent pratiquement muets, parce qu’ils se trouvent déjà tenus dès leurs ordinations et pour leurs ordinations, par un serment dans lequel ils reconnaissent comme légitimes ces personnages conciliaires.
La conséquence se porte alors directement sur les âmes. Dom Guéranger dit dans son commentaire : « Malheur au temps dans lequel les dispensateurs de la parole sainte, ne laisseraient plus tomber sur les âmes, avec des principes diminués ou faussés, qu'une semence atrophiée ! ». Par conséquent, plus que jamais, il est difficile aux prêtres et aux évêques de faire leur salut, car nous retrouvons des prévarications, aussi bien côté faux clergé conciliaire que côté clergé de la fausse majorité traditionnelle.
A moi aussi, il me sera bien sûr demandé compte de ma gestion. Et vous savez combien, parce que je suis conscient des conséquences des principes diminués ou faussés, je m’efforce de faire remarquer la position erronée de la fausse majorité traditionnelle, car la pire des positions est bien celle de ceux qui tout en affirmant être « les champions de la Tradition », croient marcher sous la bannière des clefs apostoliques alors qu’ils ne marchent, entraînant beaucoup d’âmes avec eux, que sous la bannière des ennemis de l’Église.
Si certains de ces clercs, mais aussi certains laïcs, prennent connaissance de ces paroles, qu’ils s’interrogent s’ils ne dispersent pas talents et compétences dans des oeuvres inutiles, au détriment par conséquent de la nécessité qu’on les âmes de connaître la vérité et de suivre la position catholique dans les évènements que nous traversons, pour assurer leur salut éternel.
Dom Guéranger, toujours dans son commentaire sur ce dimanche et à propos des dispensateurs infidèles de la parole de Dieu, nous dit que « le Saint-Esprit n'est point tenu de suppléer par lui-même à leur insuffisance, et il ne le fera pas d'ordinaire, car tel est l'ordre établi par Notre Seigneur Jésus-Christ pour la sanctification des membres de son Église ». Notre Seigneur effectivement, et c’est l’effet de l’aveuglement spirituel, abandonne de tels hommes à leurs propres opinions et à leur insuffisance !

Alors que chacun considère sérieusement ce matin l’enseignement de cette parabole : « Rendez-moi compte de votre administration », et s’examine. C’est de la fidélité dans la gestion de biens dans l’ordre de la grâce que sera marquée la mesure des récompenses qui nous attendent.
Demandons à Notre Seigneur Jésus-Christ les grâces nécessaires pour mener une vie véritablement en règle avec tous les devoirs qui nous sont imposés par notre état.
L’Église nous donne cette intention dans l’Oraison Collecte : « Puisque, sans Vous, nous ne pouvons pas même exister, rendez nous capables de régler sur vous notre vie (…) ». Eh bien demandons ces grâces par l’intermédiaire de la Très sainte Vierge Marie, afin que notre vie soit réglée sur celle de son divin Fils, pour le salut de notre âme et implorons-la, sous le vocable de Reine du clergé, afin qu’il en soit de même des clercs, pour le salut de leur âme et des âmes dont ils ont la charge.

Ainsi soit-il.

Abbé Michel Marchiset


Un très bon sermon, une fois n'est pas coutume qui enseigne l'évangile par rapport à la situation actuelle.
Le passage où il dénonce l'ineptie consistant à parler de rites bâtards et de sacrement à priori valide est très à propos non seulement vis à vis de la fraternité mais aussi vis à vis de certains abbés pour qui l'épiscopat est cependant "probablement invalide". C'est dans le même ordre d'idée (stupide) que de sacrement à priori valide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 16:37

 
Gardian a écrit:
Un très bon sermon, une fois n'est pas coutume qui enseigne l'évangile par rapport à la situation actuelle.
Le passage où il dénonce l'ineptie consistant à parler de rites bâtards et de sacrement à priori valide est très à propos non seulement vis à vis de la fraternité mais aussi vis à vis de certains abbés pour qui l'épiscopat est cependant "probablement invalide". C'est dans le même ordre d'idée (stupide) que de sacrement à priori valide.
Merci beaucoup pour avoir reproduit ce sermon, je le trouve excellent moi aussi. A mon humble avis, votre commentaire final l’est beaucoup moins, mais étant donné que ce n’est pas la première fois que je vous explique pourquoi, et sans succès apparent, je ne vais pas perdre mon temps à recommencer : il y a un temps pour parler, et un temps pour se taire...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 16:40

Pluchon a écrit:
 
Gardian a écrit:
Un très bon sermon, une fois n'est pas coutume qui enseigne l'évangile par rapport à la situation actuelle.
Le passage où il dénonce l'ineptie consistant à parler de rites bâtards et de sacrement à priori valide est très à propos non seulement vis à vis de la fraternité mais aussi vis à vis de certains abbés pour qui l'épiscopat est cependant "probablement invalide". C'est dans le même ordre d'idée (stupide) que de sacrement à priori valide.
Merci beaucoup pour avoir reproduit ce sermon, je le trouve excellent moi aussi. A mon humble avis, votre commentaire final l’est beaucoup moins, mais étant donné que ce n’est pas la première fois que je vous explique pourquoi, et sans succès apparent, je ne vais pas perdre mon temps à recommencer : il y a un temps pour parler, et un temps pour se taire...
 

Peut-on raisonnablement parler d'épiscopat "probablement invalide" ?
C'est OUI ou c'est NON et c'est très simple


Dernière édition par Gardian le Dim 18 Juil - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 16:59

 
Gardian a écrit:
Oui ou non peut-on raisonnablement parler d'épiscopat "probablement invalide" ?
Oui ou non peut-on raisonnablement parler de “certitude probable” ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 17:10

Pluchon a écrit:
 
Gardian a écrit:
Oui ou non peut-on raisonnablement parler d'épiscopat "probablement invalide" ?
Oui ou non peut-on raisonnablement parler de “certitude probable” ?
 

NON on ne peut pas.
Non seulement nous ne pouvons pas mais nous ne devons pas et donc nous ne voulons pas parler de "certitude probable".

D'une part parce qu'une certitude est ... certaine, sure, sans doutes quelconques. Cela est contradictoire de mêler affirmation et interrogation.

D'autres part parce que ce sermon que vous même trouvez bon dit:


Le terme de rite bâtard, ou de sacrements « a priori valides », que l’on rencontre dans les propos des clercs de la fausse majorité traditionnelle sont inacceptables en théologie sacramentelle. Car nous croyons l’Église et nous sommes donc assurés que toutes les actions produites par un véritable Magistère, sont sûres, non équivoques et efficaces pour nos âmes.



Et les choses sont claires:

L'Eglise Catholique ne peut ni se tromper ni nous tromper.

Ce sont des hommes qui trompent d'autres hommes mais point l'Eglise. En matière de sacrements comme de doctrine le doute n'est pas permis, il n'est même pas envisageable.
De fait rien de ce qui n'est douteux ne peut provenir de l'Église, mais nécessairement de vils Hommes trompeurs et donc doit être rejetés sans scrupules. Car dans le cas contraire ces mêmes scrupules n'en finiraient jamais de nous ronger jusqu'à la mort.

Dans le cas que vous nous présentez il faudrait parler de certitude probable: cela laisse donc planer le doute et ouvre une brèche à l'erreur. Or nous voyons lors des retraites qu'aucune des brèche ne doit être laissée telle mais elles doivent toujours être renforcer.

Car on commence on doutant d'une certitude pour finir en étant certains du doute.

Tout ce qui vient de la secte conciliaire est à mettre au panier, et le panier au feu et les cendres à la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 17:45

 
Gardian a écrit:
Pluchon a écrit:
 
Gardian a écrit:
Oui ou non peut-on raisonnablement parler d'épiscopat "probablement invalide" ?
Oui ou non peut-on raisonnablement parler de “certitude probable” ?
 

NON on ne peut pas.
Non seulement nous ne pouvons pas mais nous ne devons pas et donc nous ne voulons pas parler de "certitude probable".
Allez, je vous ai tendu un piège et vous êtes tombé dedans à pieds joints : le concept de “certitude probable” (probabilis certitudo), c’est entre autres saint Thomas d’Aquin qui l’emploie dans un livre destiné par lui aux débutants en théologie et intitulé Somme théologique (IIa-IIæ, q. 70, a. 2).

Remarque n° 1 : ce n’est pas du tout pareil d’affirmer qu’un sacrement est “a priori valide” et “probablement invalide”. Dans le premier cas, on n’a aucune raison sérieuse de s’en abstenir en cas de besoin, dans le deuxième, on a au moins de sérieuses raisons de le faire. Parmi les prêtres que vous accusez, il y en a (les prêtres de l’I.M.B.C. entre autres) qui se méfient à un tel point des sacrements qualifiés par eux de “probablement invalides” qu’ils adjurent leurs fidèles de ne jamais y recourir !

Remarque n° 2 : si vraiment le degré de certitude qu’un catholique peut avoir aujourd’hui est identique à celui qu’il pouvait avoir lorsque l’Église avait un pape à sa tête, il faudra m’expliquer à quoi sert un pape : j’ai posé la question à Rosalmonte, et j’attends toujours la réponse...

Sur ce, je vous salue bien bas, car je dois assister sous peu à une messe “certainement valide” et “probablement licite” !

study
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 19:09

Certains se prennent pour des théologiens de haut vols ils planent à des hauteurs insoupçonnés de la théologie, jouent avec des termes philosophiques qui humainement prennent un tout autre sens ... et sont dangereux * !! Car tout le monde ne se prend pas pour un petit maitre de la théologie et ne parle pas ce langage.

Par contre ceux qui restent humbles, gardent le sens de la Foi et se contentent du catéchisme eux, risquent moins de se perdre que ces même petits maitres qui ne comprennent pas le B-A BA.


Nous sommes face à des ennemis bien sournois qui usent de nos habits et de notre langue pour nous gruger.
Et il convient face à cela ne se pas jouer aux intellectuels, mais de rester sous la bon drapeau, sous le seul étendard possible, celui de Dieu.

La remarque numéro 1 est aberrante:

Un sacrement "a priori valide" cela n'existe pas !
Où bien c'est valide, parce que respectant la matière la forme et les intentions de l'Eglise ou bien cela ne l'est pas parce que ne respectant pas ces choses là.
Et si on ne sait pas, si on doute, on le tient pour mauvais.
Exemple: un prêtre "ordonné" en 1969 avec l'ancien rite auquel 'est ajouté un "avant goût" des nouveaux rituels, cela suffirait pour partir dans le sens inverse !!

Quand à la remarque numéro 2: en effet à quoi sert un pape ? A guider infailliblement son troupeau, et ce n'est pas un pape materialiter mais apostat formaliter qui le fera.

Sinon c'est bien parce que des papes nous on justement ouvert la voie, enseignant ce qui est requis pour la validité, établissant ce qui composait la matière la forme et l'intention d'un sacrement, que nous pouvons savoir ce qui est valide et Catholique de ce qui est invalide et n'est pas Catholique.

Je fais voeux d'exclure systématiquement ce qui est douteux, pour ne garder que ce qui est certains.
Il suffit de voir de qui vient les choses. Jamais la secte ne produira quoi que ce soit Catholique, ce n'est pas dans sa nature ni dans ses objectifs. Elle est là pour singer, imiter, et parodier ce qui est catholique au travers de sacrements qui ne donnent plus la grâce.
Quoi de plus normal venant des ennemis du genre humain.

On pourra toujours pinailler en essayant de les défendre en pensant ainsi rendre justice et vérité ... On pourra aussi choisir son étendard et éviter ainsi de prolonger cette crise sans précédent par d'incessante prévarication et minaudages typiquement libéraux avec l'ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 22:04

également sur dailymotion:

http://www.dailymotion.com/video/xe2p1b_abbe-marchiset-la-responsabilite-de_people
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 18 Juil - 22:24

Plus exactement:

http://www.fidemservavi.info/index_a_sermons.htm

et plus généralement:

http://www.fidemservavi.info/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Lun 19 Juil - 11:26

 
Gardian a écrit:
Certains se prennent pour des théologiens de haut vols ils planent à des hauteurs insoupçonnés de la théologie, jouent avec des termes philosophiques qui humainement prennent un tout autre sens ... et sont dangereux * !!
Dangereux, le vocabulaire de saint Thomas d’Aquin ? Sur ce point au moins, vous rejoignez Luther. L’Église, par la voix de Léon XIII (Aeterni Patris) nous enseigne le contraire.

Gardian a écrit:
Par contre ceux qui restent humbles, gardent le sens de la Foi et se contentent du catéchisme eux, risquent moins de se perdre que ces mêmes petits maitres qui ne comprennent pas le B-A BA.
Je me demande comment vous pouvez juger que je ne comprends pas le B-A BA d’une notion dont vous ignoriez l’existence avant que je ne vous en parle. Après avoir lu votre prose, mon ami JPB me suggère de vous demander si, en sortant du confessionnal, vous avez la certitude absolue d’être en état de grâce. Il rappelle à ce sujet que sainte Jeanne d’Arc répondait à ses juges qui lui demandaient si elle pensait être en état de grâce : “Si je n’y suis, Dieu m’y mette ; si j’y suis Dieu m’y garde !” Vous qui venez de faire vœu d’exclure systématiquement ce qui est douteux, pouvez-vous expliquer ce doute de la part d’une grande sainte ?

Gardian a écrit:
La remarque numéro 1 est aberrante:

Un sacrement "a priori valide" cela n'existe pas !
Vous savez parfaitement que ce n’est pas cette notion que j’ai défendue avec ma remarque, mais bien la notion de “sacrement probablement invalide” que vous attaquiez par la même occasion :

Gardian a écrit:
Le passage où il dénonce l'ineptie consistant à parler de rites bâtards et de sacrement à priori valide est très à propos non seulement vis à vis de la fraternité mais aussi vis à vis de certains abbés pour qui l'épiscopat est cependant "probablement invalide". C'est dans le même ordre d'idée (stupide) que de sacrement à priori valide.
En présence de votre amalgame, ma remarque, qui distinguait clairement ces deux notions, ne me paraît donc pas du tout hors de propos, et je la maintiens. Je rappelle – pas spécialement pour vous mais pour tous les esprits soucieux de vérité – la position des abbés que vous attaquez : “tout en maintenant fermement le principe que c’est à l’Église qu’il reviendra de donner une réponse définitive sur la question, il faut au moins admettre la probabilité de l’invalidité des consécrations épiscopales administrées selon le nouveau rite” (Sodalitium n° 62, p. 41).

Gardian a écrit:
Et si on ne sait pas, si on doute, on le tient pour mauvais.
Vous pensez peut-être que les prêtres que vous attaquez le tiennent pour bon ? Moi, je lis dans le même article qu’ils jugent la réforme des rites “moralement inacceptable” (ibidem).

Gardian a écrit:
Quand à la remarque numéro 2 : en effet à quoi sert un pape ? A guider infailliblement son troupeau
D’accord mais à quoi bon, puisque, si je vous suis bien, un catholique fidèle pourrait acquérir une certitude absolue, autrement dit infaillible, sur la validité d’un rite quoique l’Église soit privée de pape.

Gardian a écrit:
On pourra toujours pinailler en essayant de les défendre en pensant ainsi rendre justice et vérité...
Il ne s’agit pas de pinailler, mais, comme je l’ai expliqué (en pure perte) à Rosalmonte, de se tenir à sa place “en maintenant fermement le principe que c’est à l’Église qu’il reviendra de donner une réponse définitive sur la question”. Et ce n’est certainement pas l’encyclique Lux veritatis de Pie XI qui contredit le moins du monde ce principe, qu’elle illustre au contraire à la perfection. Mais je serais évidemment présomptueux d’espérer parvenir à vous le faire comprendre là où ce grand pape a manifestement échoué en ce qui vous concerne.
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Lun 19 Juil - 22:48

Pluchon a écrit:
 Dangereux, le vocabulaire de saint Thomas d’Aquin ? Sur ce point au moins, vous rejoignez Luther. L’Église, par la voix de Léon XIII (Aeterni Patris) nous enseigne le contraire.

Luther, quel compliment Rolling Eyes Vraiment merci, je n'en demandais pas tant.

Mon propos était que ce qui peut s'entendre dans un langage philosophique et théologique ne s'entend pas de même dans un langage courant. Et pour cause vous le dites vous même c'est un concept théologique.
S'il fallait prendre cette "certitude probable" au sens littéral, il n'y aurait point besoin d'en faire tout un développement théologique pour l'expliquer.



Pluchon a écrit:
Gardian a écrit:
Par contre ceux qui restent humbles, gardent le sens de la Foi et se contentent du catéchisme eux, risquent moins de se perdre que ces mêmes petits maitres qui ne comprennent pas le B-A BA.
Je me demande comment vous pouvez juger que je ne comprends pas le B-A BA d’une notion dont vous ignoriez l’existence avant que je ne vous en parle.


Le B-A BA en question ce n'est pas votre "concept" théologique dont j'ignore tout effectivement, mais simplement le fait que ce qui n'est pas catholique est donc nécessairement non-catholique (logique) mais de fait anti-catholique, et pour finir invalide, sans aucun doute possible.
Ici les rites modernistes d'ordination épiscopales.

Citation :

Arès avoir lu votre prose, mon ami JPB me suggère de vous demander si, en sortant du confessionnal, vous avez la certitude absolue d’être en état de grâce. Il rappelle à ce sujet que sainte Jeanne d’Arc répondait à ses juges qui lui demandaient si elle pensait être en état de grâce : “Si je n’y suis, Dieu m’y mette ; si j’y suis Dieu m’y garde !” Vous qui venez de faire vœu d’exclure systématiquement ce qui est douteux, pouvez-vous expliquer ce doute de la part d’une grande sainte ?

La certitude absolue ne nous est pas donnée afin que nous mettions toute notre confiance en Dieu et sa miséricorde.
En sortant du confessionnal, après avoir fait ce que nous pouvons pour bien se confesser, on considère être lavé "comme on l'espère" de ses péchés et de fait on communie avec confiance.
Même s'il n'y a pas de certitude absolue il est normal de tenir notre âmes pour lavée de ses péchés.

Pluchon a écrit:
Gardian a écrit:
La remarque numéro 1 est aberrante:

Un sacrement "a priori valide" cela n'existe pas !
Vous savez parfaitement que ce n’est pas cette notion que j’ai défendu avec ma remarque, c’est la notion de “sacrement probablement invalide” que vous attaquiez par la même occasion :

Mais le sacrement, le sacerdoce ou l'épiscopat "probabement invalide" n'existe pas. C'est un pinaillage: C'est un sacrement où ce n'en est pas un. Ici les "nouveau" rites, les rites de la secte conciliaire sont invalides car ils ne viennent pas de l'Eglise Catholique. C'est la cohérence même.

Citation :
En présence de votre amalgame, ma remarque, qui distinguait clairement ces deux notions, ne me paraît donc pas du tout hors de propos, et je la maintiens. Je rappelle – pas spécialement pour vous mais pour tous les esprits soucieux de vérité – la position des abbés que vous attaquez : “tout en maintenant fermement le principe que c’est à l’Église qu’il reviendra de donner une réponse définitive sur la question, il faut au moins admettre la probabilité de l’invalidité des consécrations épiscopales administrées selon le nouveau rite” (Sodalitium n° 62, p. 41).

Citation :

Vous pensez peut-être que les prêtres que vous attaquez le tiennent pour bon ? Moi, je lis dans le même article qu’ils jugent la réforme des rites “moralement inacceptable” (ibidem).

Je n'attaque personne. Mais je ne supporte pas entendre un clerc professer pareille bêtise. Quand un autre en sermon démontre avec une évidente clarté le contraire à la lumière de l'enseignement de l'Eglise Catholique.

Il ne s'agit pas seulement de la trouver "moralement inacceptable" car non seulement ce n'est pas suffisant mais c'est même contre-productif. Car dire qu'il y a des choses moralement inacceptable venant de la secte, comme s'il pouvait en être autrement venant d'une église qui n'est pas l'Eglise Catholique, dire cela revient à dire qu'il pourrait y avoir des choses acceptable.

Le principe est donc de mettre ces choses là, ces horreurs, dans la cuvette et de tirer la chasse. Je ne pense pas qu'il nous sera reproché ultérieurement d'avoir balancé en bloc tout ce qui vient du mauvais étendard.

Gardian a écrit:
Quand à la remarque numéro 2 : en effet à quoi sert un pape ? A guider infailliblement son troupeau

Pluchon a écrit:

D’accord mais à quoi bon, puisque, si je vous suis bien, un catholique fidèle pourrait acquérir une certitude absolue, autrement dit infaillible, sur la validité d’un rite quoique l’Église soit privée de pape.

Parce que cela ne concerne pas un "rite" Catholique mais bel et bien une cérémonie (soyons light) hétérodoxe issue d'une autre église, pas catholique, qui professe une autre religion, pas catholique non plus. Une secte en somme.

Pluchon a écrit:
Il ne s’agit pas de pinailler, mais, comme je l’ai expliqué (en pure perte) à Rosalmonte, de se tenir à sa place “en maintenant fermement le principe que c’est à l’Église qu’il reviendra de donner une réponse définitive sur la question”. Et ce n’est certainement pas l’encyclique Lux veritatis de Pie XI qui contredit le moins du monde ce principe, qu’elle illustre au contraire à la perfection. Mais je serais évidemment présomptueux d’espérer parvenir à vous le faire comprendre là où ce grand pape a manifestement échoué en ce qui vous concerne.
 

L'un n'empêchant pas l'autre. Je ne me prend pas pour l'Eglise Catholique, je ne me prétend pas "de l'Eglise" pour affirmer cela. Quiconque peut bien évidemment me dire "tu es un laïc je ne te reconnais aucune autorité sur la question pour affirmer cela définitivement".
Cependant si cette personne réfléchit à la question elle en arrivera à la même conclusion qui ne peut qu'être la bonne tant elle est sans aucune contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Lun 19 Juil - 23:33

 
Gardian a écrit:
S'il fallait prendre cette "certitude probable" au sens littéral, il n'y aurait point besoin d'en faire tout un développement théologique pour l'expliquer.
Mais saint Thomas n’en fait pas “tout un développement”, il se contente de préciser le concept, et de l’appliquer à des réalités théologiques.

Gardian a écrit:
Le B-A BA en question ce n'est pas votre "concept" théologique dont j'ignore tout effectivement, mais simplement le fait que ce qui n'est pas catholique est donc nécessairement non-catholique (logique) mais de fait anti-catholique, et pour finir invalide, sans aucun doute possible.
Alors comment expliquez-vous que Léon XIII ait mobilisé tout un groupe d’experts avant de conclure à l’invalidité des ordinations anglicanes ? A vous suivre, il aurait pu leur éviter tout ce travail, d’autant plus que les ordinations en question avaient déjà été jugées invalides par un de ses précédesseurs. Quel pinailleur, ce Léon XIII, hein ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 0:01

Pluchon a écrit:

Alors comment expliquez-vous que Léon XIII ait mobilisé tout un groupe d’experts avant de conclure à l’invalidité des ordinations anglicanes ? A vous suivre, il aurait pu éviter tout ce travail, d’autant plus que les ordinations en question avaient déjà été jugées invalides par un de ses précédesseurs. Quel pinailleur, ce Léon XIII, hein ?
 

Sans doute parce qu'il s'est dit qu'à l'image des Orthodoxes qui ont conservés la validité de l'Ordre (et donc en toute logique conservés le rite Catholique) les Anglicans avaient peut être eux aussi garder le même rite leur permettant de continuer validement (mais illicitement bien sur) les consécrations et ordinations.

Or le cas de nos lascars apostat est bien centré sur la modification planifiée et donc volontaire des rites en vue de couper les canaux de la grâce. Le schisme n'est pas du même calibre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 9:17

 
Gardian a écrit:
Pluchon a écrit:

Alors comment expliquez-vous que Léon XIII ait mobilisé tout un groupe d’experts avant de conclure à l’invalidité des ordinations anglicanes ? A vous suivre, il aurait pu éviter tout ce travail, d’autant plus que les ordinations en question avaient déjà été jugées invalides par un de ses précédesseurs. Quel pinailleur, ce Léon XIII, hein ?
 

Sans doute parce qu'il s'est dit qu'à l'image des Orthodoxes qui ont conservés la validité de l'Ordre (et donc en toute logique conservés le rite Catholique) les Anglicans avaient peut être eux aussi garder le même rite leur permettant de continuer validement (mais illicitement bien sur) les consécrations et ordinations.
Il n’est pas nécessaire d’imaginer les intentions de Léon XIII, car il s’est lui-même fort clairement expliqué là-dessus dans sa lettre apostolique Apostolicæ Curæ. Il commence par résumer l’état de la question :

Léon XIII a écrit:
Les Anglais, en effet, peu de temps après s’être retirés du centre de l’unité chrétienne, introduisirent publiquement, sous le règne d’Edouard VI, dans la collation des Ordres sacrés, un rite absolument nouveau ; ils perdirent, par suite, le vrai sacrement de l’Ordre tel que le Christ l’a institué et en même temps, la succession hiérarchique : telle était déjà l’opinion commune, confirmée plus d’une fois par les actes et la constante discipline de l’Eglise.
Nul doute que si le pape avait demandé son avis à l’équivalent d’un Gardian vivant à cette époque, il lui aurait été répondu que la cause n’avait pas à subir un nouvel examen : c’était “logique”, l’Eglise s’étant déjà maintes fois exprimée sur ce point.

Léon XIII a écrit:
Cependant, dans des temps plus rapprochés et surtout dans ces dernières années, on vit se ranimer la controverse sur les ordinations conférées dans le rite du roi Edouard. Possèdent-elles la nature et l’effet du sacrement ? non seulement plusieurs écrivains anglais, mais encore quelques catholiques non anglais pour la plupart, exprimaient à leur sujet une opinion favorable, soit d’une façon catégorique, soit sous forme dubitative.
Qu’a fait Léon XIII ? A-t-il rappelé à l’ordre les récalcitrants, en les traitant de complices des hérésiarques ? Non. Puisqu’ils “étaient persuadés que, par suite des progrès réalisés en ces derniers temps dans ce genre d’études et de la découverte de nouveaux documents ensevelis jusque-là dans l’oubli”, le pape a commencé par leur demander de s’expliquer :

Léon XIII a écrit:
Nous avons consenti à un nouvel examen de la question, afin d’écarter à l’avenir, par l’autorité indiscutable de ce nouveau débat, tout prétexte au moindre doute. Quelques hommes, d’une science et d’une érudition éminentes, dont on connaissait les divergences d’idées en cette matière, ont, sur Notre ordre, mis par écrit les motifs de leur opinion; les ayant ensuite mandés auprès de Nous, Nous leur avons ordonné de se communiquer leurs écrits, ainsi que de rechercher et de peser avec soin tous les autres éléments d’information utiles à la question. Nous avons pourvu à ce qu’ils pussent en toute liberté revoir, dans les archives vaticanes, les pièces nécessaires déjà connues et mettre à jour les documents encore ignorés. Nous avons voulu de même qu’ils eussent à leur disposition tous les actes de ce genre conservés dans le Conseil sacré appelé Suprema, et également tout ce que les hommes les plus compétents ont publié jusqu’ici dans les deux sens.
Quand l’Eglise sera, comme il est permis de l’espérer, sortie de la crise dramatique qu’elle connaît depuis cinquante ans, on la verra peut-être convoquer, non seulement les partisans de l’invalidité – “probable” ou non – des nouveaux rites (les abbés Cekada, Belmont, Ricossa...), mais aussi ceux qui sont d’un avis opposé (l’un ou l’autre dominicain du Sel de la Terre, par exemple). Qui sait ?

Pour les besoins de votre accusation, vous avancez que “le schisme n’est pas du même calibre”, vu “la modification planifiée et donc volontaire des rites en vue de couper les canaux de la grâce”. Parce que vous imaginez que les intentions du crypto-calviniste archevêque Cranmer étaient plus pures ? Ce n’est pas ce qui ressort de l’histoire de cette époque : Cranmer a bel et bien eu l’intention de “couper” les anglais des sacrements des “papistes”, il s’y est seulement pris avec un peu plus d’adresse que ses congénères du continent. Au point que plusieurs auteurs récents ont fait le rapprochement avec la façon dont les maîtres d’œuvre de la réforme actuelle ont procédé...

Mais revenons à Léon XIII, concluant l’examen historique qu’il avait sollicité :

Léon XIII a écrit:
Cela étant, il est clair pour tous que la question soulevée à nouveau de nos jours avait été bien auparavant tranchée par un jugement du Siège Apostolique ; la connaissance insuffisante de ces documents explique peut-être comment certains écrivains catholiques n’ont pas hésité à discuter librement sur ce point. Mais, Nous l’avons dit au début, depuis très longtemps Nous n’avons rien plus à cœur que d’entourer le plus possible d’indulgence et d’affection les hommes animés d’intentions droites. Aussi, avons-Nous prescrit d’examiner encore très attentivement l’Ordinal anglican, point de départ de tout le débat.
Et voilà comment procède l’Eglise, ici en la personne de Léon XIII, et du temps de Nestorius, dans celles du saint pape Célestin et du saint patriarche Cyrille d’Alexandrie : bien qu’elle soit intraitable envers l’hérésie, elle s’entoure d’un luxe de précautions avant de déclarer solennellement que la cause est entendue, de peur de jeter le bon grain avec l’ivraie.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 9:40

Citation :
on la verra peut-être convoquer, non seulement les partisans de l’invalidité – “probable” ou non – des nouveaux rites (les abbés Cekada, Belmont, Ricossa...), mais aussi ceux qui sont d’un avis opposé (l’un ou l’autre dominicain du Sel de la Terre, par exemple). Qui sait ?

exquis !! Rolling Eyes Mais il manque une "tendance"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 10:34

 
Gardian a écrit:
Mais il manque une "tendance"
Une ou plusieurs : ma liste n’était pas limitative (“...”). J’aurais pu citer mon compatriote l’abbé Schoonbroodt (à supposer qu’il soit toujours de ce monde à ce moment-là, car il a fêté récemment ses 50 ans de sacerdoce). Et même l’abbé Zins, si toutefois il accepte de siéger aux côtés de confrères aussi suspects à ses yeux.

Quoiqu’il en soit, je suis bien certain que l’Eglise ne laissera de côté aucun argument, à charge ou à décharge. C’est ainsi qu’elle a toujours procédé. Pour reprendre l’exemple de Nestorius, il avait été convoqué au concile pour y être entendu : c’est lui qui a refusé de s’y rendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 15:21

Pluchon a écrit:
 
Gardian a écrit:
Mais il manque une "tendance"
Une ou plusieurs : ma liste n’était pas limitative (“...”). J’aurais pu citer mon compatriote l’abbé Schoonbroodt (à supposer qu’il soit toujours de ce monde à ce moment-là, car il a fêté récemment ses 50 ans de sacerdoce). Et même l’abbé Zins, si toutefois il accepte de siéger aux côtés de confrères aussi suspects à ses yeux.

Quoiqu’il en soit, je suis bien certain que l’Eglise ne laissera de côté aucun argument, à charge ou à décharge. C’est ainsi qu’elle a toujours procédé. Pour reprendre l’exemple de Nestorius, il avait été convoqué au concile pour y être entendu : c’est lui qui a refusé de s’y rendre.


Pour ce qui est de l'abbé zins, d'une part on ne parlera pas de confrère car il n'est pas prêtre. Mais je doute qu'il ait quelque tribune, étant donné que s'il était lui même cohérent il ne se placerait pas au rang des diacres étant donné qu'il l'a reçu de clerc qu'il vilipende.

Sinon moi je suis certains qu'il n'y aura aucun "argument" entendu tout simplement, étant donné que la bande de lascars malfaisant et apostat qui a eu l'audace diabolique de (tenter) détruire à tel point la religion Catholique et de s'attaquer ainsi à Dieu en coupant les canaux de la grâce qu'Il avait lui même établit.

Cela sera à "charge".
Car même si cela ne vous plait pas des masses pour ma part et l'avis est partagé il ne s'agit ni plus ni moins que d'une bande de satan humain qui (du moins les 5 usurpateurs et les don botte lecuyer et consort) ont agit avec une volonté malicieuse de tout détruire.

Il faut arrêter la naïveté jeune boy scout consistant à dire qu'on ne peut pas juger de la connaissance et de la pertinacité etc etc ... Il faut se comporter en soldat, c'est un guerre et l'ennemi sait ce qu'il fait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 16:17

 
Gardian a écrit:
Il faut arrêter la naïveté jeune boy scout consistant à dire qu'on ne peut pas juger de la connaissance et de la pertinacité etc etc ... Il faut se comporter en soldat, c'est une guerre et l'ennemi sait ce qu'il fait.
Naturellement, il n’est pas question d’assister au massacre en spectateur ! Reste qu’un pape, même naïf, est infailliblement assisté par l’Esprit-Saint. Pour cette raison, au futur pape – s’il plaît à Dieu de nous l’accorder –contrairement à nous, aucun catholique ne pourra rétorquer : “tu es un laïc je ne te reconnais aucune autorité sur la question pour affirmer cela définitivement”.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 16:24

Pluchon a écrit:
 
Gardian a écrit:
Il faut arrêter la naïveté jeune boy scout consistant à dire qu'on ne peut pas juger de la connaissance et de la pertinacité etc etc ... Il faut se comporter en soldat, c'est une guerre et l'ennemi sait ce qu'il fait.
Naturellement, il n’est pas question d’assister au massacre en spectateur ! Reste qu’un pape, même naïf, est infailliblement assisté par l’Esprit-Saint. Pour cette raison, au futur pape – s’il plaît à Dieu de nous l’accorder –contrairement à nous, aucun catholique ne pourra rétorquer : “tu es un laïc je ne te reconnais aucune autorité sur la question pour affirmer cela définitivement”.
 

Oui oui c'est évident.
Mais votre scénario de rassembler tout le monde autour d'une table et de trancher tombe à l'eau. Bon d'abord les principales crapules sont décédés depuis un moment et de plus nous ne sommes plus dans l'hypothèse de personnes se trompant en toute bonne foi. Ce sont des ennemis déclarés pour lesquels seul un procès façon sainte inquisition est envisageable ... à vue humaine.

Mais je parie volontiers ma chemise là dessus !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Mar 20 Juil - 20:46

 
Gardian a écrit:
Ce sont des ennemis déclarés pour lesquels seul un procès façon sainte inquisition est envisageable ... à vue humaine.
Oui, pour un bon nombre, certainement : en fait tous ceux qui ne se soumettront pas aux décisions du pape devront être excommuniés et déchus officiellement de tous leurs titres, comme ce fut le cas par le passé, mais à plus grande échelle étant donné la gravité de la crise.

Ceci dit, vous faites bien d’écrire “à vue humaine” car rien ne dit que Dieu ne nous réserve pas un scénario beaucoup plus douloureux. C’est en tout cas ce qui ressort de plusieurs révélations privées dignes de foi. Il faut reconnaître qu’Il est déjà bien patient...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 25 Juil - 22:02

contre l'idolatrie

http://www.dailymotion.com/video/xe5i1y_abbe-marchiset-contre-l-idolatrie_people
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 25 Juil - 22:05

Disponible aussi (et surtout) sur le site de l'auteur qui diffuse par ailleurs biens d'autres documents également digne d'intérêt:

http://www.fidemservavi.info/index_a_sermons.htm

http://www.fidemservavi.info/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Dim 1 Aoû - 21:33

la vertu d'humilité

http://www.dailymotion.com/video/xe83kg_abbe-marchiset-la-vertu-d-humilite_people
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sermon de l'abbé Marchiset !!   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
sermon de l'abbé Marchiset !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DCD - Sébastien Tessier - commune de Pont-l'Abbé-d'Arnoult (17)
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE
» François~Thimoléon de Choisy ♣ Un dépravé sait mieux porter le masque d'un saint...
» Histoire d'un trésor à Pont L'Abbé, de Frédéric Le Guyader
» CLUNY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: