Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nordland
Chevalier


Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 12:32

Cher N.M.

il y a tout de même une différence non négligeable entre :

- le père R. de Nîmes qui recoit la prêtrise en 1965 d'un évêque catholique (peut-être progressiste...) alors que l'escroquerie conciliaire n'est pas encore exposée au grand jour, loin s'en faut.
- des fidèles non una cum qui en 2010 vont chercher les sacrements chez un évêque qui fait clairement partie de la secte conciliaire.

Je pense que personne ne peut jeter la pierre au père R. de Nîmes à propos de son ordination. Le prétendre serait faire part d'un orgueil et d'une bêtise démesurés. Son attitude ambigüe envers la FSSPX est certes plus questionnable. Mais j'ai de mes oreilles entendu le père R. affirmer devant une large audience que Ratzinger n'était pas pape. Ose-t-il l'affirmer également devant Mgr de Galaretta ? Je l'espère... du moins, prions pour lui.

Quant à l'attitude des fidèles non una cum qui vont recevoir le sacrement de confirmation chez un évêque conciliaire, cela s'apparente, excusez-moi, à de la pure bidouille. Ce sont surement les mêmes qui pour rien au monde n'assisteraient à une messe de Mgr Dolan ou du père R. de Nîmes. Leur attitude n'est pas sans me rappeler celle de certains schismatiques de la Petite Eglise qui, lorsque ceux-ci n'eurent quasiment plus de prêtres à leur disposition, s'adressaient à des prêtres à la doctrine et au passé extrêmement douteux. (cf La petite église - Essai historique sur le schisme anticoncordataire par l'abbé Drochon, 1894).


Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 12:59

Citation :
un évêque qui fait clairement partie de la secte conciliaire

Qu'est-ce à dire ?

Qu'est-ce qu'un "évêque conciliaire" ? Qu'est-ce que la "secte conciliaire" ? Comment y appartient-on ? Quand a-t-elle vu le jour exactement ? Quand s'est-elle visiblement séparée de l'Eglise catholique ? Quelle est l'autorité qui a pris acte de la séparation en question ? Depuis quand tout catholique est-il présumé devoir savoir qu'il y a là une secte ?

Pardonnez-moi mon chez Nordland, mais le "bidouillage" me semble bien plutôt du côté de ceux qui raisonnent comme s'ils avaient affaire à une secte à part entière mais n'arrivent pas à apporter de réponses claires et réellement étayées aux questions posées plus haut.

Pour ma part, et histoire encore une fois d'être bien clair, je n'ai aucune difficulté avec l'Abbé R. et ne vois pas non plus que les personnes concernées par l'affaire "Charles Quint" aient quoi que ce soit à redire aux messes célébrées par l'Abbé R.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 14:48

 
Nordland a écrit:
Mais j'ai de mes oreilles entendu le père R. affirmer devant une large audience que Ratzinger n'était pas pape. Ose-t-il l'affirmer également devant Mgr de Galaretta ? Je l'espère... du moins, prions pour lui.
L’abbé Mouraux, de Nancy, ne se contentait pas de l’affirmer devant une large audience, il l’écrivait sans cesse dans son bulletin Bonum Certamen, tant pour Paul VI que pour JP II. Et tout ça n’a pas empêché sa chapelle d’être phagocytée par la Frat. après sa mort, et les catholiques non una cum de la région n’ont plus que la ressource de se rendre à Thal... Apparemment, certains prêtres (par ailleurs méritants, je ne le nie pas) n’en ont pas encore tiré la leçon qui s’impose, alors que d’autres ont compris et ne s’en portent tous comptes faits pas plus mal !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nordland
Chevalier


Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 15:54

N.M. a écrit:

Qu'est-ce qu'un "évêque conciliaire" ? Qu'est-ce que la "secte conciliaire" ? Comment y appartient-on ? Quand a-t-elle vu le jour exactement ? Quand s'est-elle visiblement séparée de l'Eglise catholique ? Quelle est l'autorité qui a pris acte de la séparation en question ? Depuis quand tout catholique est-il présumé devoir savoir qu'il y a là une secte ?

Dans ce cas-là, puisque rien ne semble distinguer selon vous les conciliaires avec leur nouvelle messe, leurs nouveaux rites, leur nouveau catéchisme, leur nouveau code de droit canon, ..., des catholiques qui refusent toutes les nouveautés/hérésies depuis Vatican II, pourquoi ne vous rendez-vous pas à la messe de votre paroisse ?
Avec un peu de chance, le curé aura été ordonné validement et qui sait, l'évêque du diocèse aura été sacré sous Pie XII !!!
A moins que vous ne qualifiez de "catholique", le curé qui dit la synaxe de Paul VI, prône l'oecuménisme, répand que l'ancienne alliance n'est pas abolie, ...

Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 16:09

Nordland dixit :

Citation :
Dans ce cas-là, puisque rien ne semble distinguer selon vous les conciliaires avec leur nouvelle messe, leurs nouveaux rites, leur nouveau catéchisme, leur nouveau code de droit canon, ..., des catholiques qui refusent toutes les nouveautés/hérésies depuis Vatican II, pourquoi ne vous rendez-vous pas à la messe de votre paroisse ?

Vous confondez deux choses : les nouvelletés promulguées par Paul VI d'une part, et la qualité de ceux qui appliquent lesdites nouvelletés d'autre part.

Evidemment les nouvelletés sont inadmissibles en elles-mêmes, et un vrai pape, divinement assisté, ne peut ni promulguer ni maintenir ces choses.

Mais tant que l'Eglise ne s'est pas prononcée sur ces nouvelletés, nul catholique n'est censé ne pas pouvoir ignorer qu'il s'agit là de nouvelletés inadmissibles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Mer 28 Juil - 23:34

Citation :
Ose-t-il l'affirmer également devant Mgr de Galaretta ? Je l'espère... du moins, prions pour lui.
Pour le fréquenter intimement depuis plus de 24 ans et ce, malgré ce que certains salopards-gagne-petits ont pu faire pour tenter de nous séparer....Je répond OUI , OUI et encore OUI!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Jeu 29 Juil - 23:53

N.M. a écrit:
Gardian dixit :

Citation :
L'autre est clairement en face

Et Mgr Ngõ Dinh Thuc, qui a beaucoup varié et concélébrait et servait ladite "nouvelle messe", où était-il "clairement" ? Merci de bien vouloir nous éclairer...

Et Mgr Rougé, qui a ordonné un certain prêtre dans son diocèse alors qu'il appliquait déjà les premières réformes issues de Vatican II (mais certes avant la "nouvelle messe"), où était-il "clairement" lorsqu'il a ordonné ce dernier ? Merci de bien vouloir nous éclairer...

Je précise tout de suite que je tiens pour tout ce qu'il y a de plus valide et licite l'ordination du valeureux et méritant "prêtre catholique de Nîmes" et que je ne jette pas la pierre à feu l'Archevêque de Hué. J'invite seulement les "plus purs que purs" à réviser leur critères de "pureté" et de "transparence"...




La différence qu'on peut concevoir c'est que Mgr Thuc malgré le bazar qu'il a occasionné c'est une volonté certaine de résister aux abominations de Vatican II. Mgr Rougé lui n'a pas montré d'opposition à ces infamies.
J'aurais bien dit hérésié mais on évitera de vous permettre d'en rajouter l'interminable tartine à laquelle beaucoup ici ne croient pas un seul instant.


Le cas de cet évêque, litigieux au regard du "mandat" de roncalli, mais dont on pourrait accorder qu'à cette époque personne ne savait, le cas de cet évêque qui finalement à choisi son camps est évocateur.

Vous nous dites que le temps n'est point preuve de pertinacité, moi je vous rétorque qu'on ne se moque pas infiniment du Bon Dieu.
Etant évêque on dispose de grâces spéciales et de davantage de lumière pour se convertir, plus encore que tout autres.
Il faut tenir compte du fait hélas que retarder la conversion n'est jamais une bonne voie. C'est hélas tragique, mais c'est un fait qui ne se discute pas.

On peut prier sur lui pas y compter pour quoi que ce soit de catholique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Ven 30 Juil - 0:19

Concernant l'abbé en question, au delà des affaires privées qui ne concernent que les intéressés, ce prêtre est parfaitement fréquentable.
S'il peut avoir des défauts (qui n'en n'a point ?) il est parfaitement fréquentable et son sacerdoce lui confère de pouvoir sanctifier des âmes.

Certaines personnes à l'esprit surnaturel peut être un peu restreint iront facilement mettre aux oubliettes ce prêtre (comme d'ailleurs tous les autres), au nom de soit disant compromissions fantasmées et de l'excuse du refus d'un prétendu "coute que coutiste.

Si certains vont "coute que coute" aux sacrements, d'autres les évitent coute que coute. Quand on connait la véritable valeur d'un sacrement et celui qui les a payé cela a de quoi faire froid dans le dos.

Rappelons, car nos prêtres ont besoin de soutien, qu'un prêtre qui effectue une bonne confession, et sanctifie une âme reçoit des grâces lui permettant lui de se sanctifier à son tour. C'est en recevant les sacrements qu'on maintient cette vie surnaturelle et qu'on soutient son pasteur dans le même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Ven 30 Juil - 11:00

Gardian dixit :

Citation :
La différence qu'on peut concevoir c'est que Mgr Thuc malgré le bazar qu'il a occasionné c'est une volonté certaine de résister aux abominations de Vatican II.

Lorsque Mgr Ngõ Dinh Thuc a sacré le R.P. Guérard des Lauriers et les Abbés Carmona et Zamora, en 1981, il fréquentait encore assidûment la cathédrale de Toulon, au point d'y servir régulièrement la "nouvelle messe" et de concélébrer à la messe chrismale, toujours dans le nouvel ordo, avec Mgr Barthe.

Gardian dixit :

Citation :
Mgr Rougé lui n'a pas montré d'opposition à ces infamies.
J'aurais bien dit hérésié mais on évitera de vous permettre d'en rajouter l'interminable tartine à laquelle beaucoup ici ne croient pas un seul instant.

Que "beaucoup ici ne croient pas un seul instant" que l'hérésie au for externe ne doive pas être attribuée à quiconque tient publiquement des propositions qui n'ont pas encore été condamnée sous la note d'hérésie, je le crois bien volontiers, mais cela, une fois de plus, n'est guère à porter au crédit de la majorité (seriez-vous devenu démocrate ?)...

Je suis navré de faire dans la "tartine", comme vous dites, mais je suis plus navré encore de voir d'aucuns porter des jugements péremptoires en des matières graves sans apporter de justifications. Mieux vaut des "tartines" que des jugements téméraires en matières graves.

Gardian dixit :

Citation :
Le cas de cet évêque, litigieux au regard du "mandat" de roncalli, mais dont on pourrait accorder qu'à cette époque personne ne savait, le cas de cet évêque qui finalement à choisi son camps est évocateur.

De quel "camp" parlons-nous ? Si c'est le "camp" de Vatican II, le choix de Mgr Rougé était certes déjà fait lorsqu'il a procédé à l'ordination de l'Abbé R. Doit-on rappeler que la Constitution conciliaire sur la liturgie est du 4 décembre 1963 ? Doit-on rappeler que les premières réformes liturgiques en application de ladite Constitution sont entrées en vigueur le 7 mars 1965 ? Doit-on rappeler que la Constitution dogmatique sur l'Eglise, avec le fameux "subsistit in", ainsi que le Décret sur l'oecuménisme de Vatican II ont été promulgués le 21 novembre 1964 ?

En raison de mes "tartines", je ne vois pas que Mgr Rougé ait dû alors être tenu pour hérétique... mais en raison de vos raccourcis ultra rapides, je ne vois guère comment ne pas le placer autrement que dans le "camp" que vous dites, lorsqu'il procéda à l'ordination de l'Abbé R.

Quant au mandat de Jean XXIII, dans l'hypothèse où Jean XXIII n'était pas pape en 1959 (la nomination de Mgr Rougé date du 8 novembre 1959), je vous renvoie à nouveau à ceci, concernant les nominations d'évêques et de cardinaux :

Citation :
“On devrait admettre une suppléance de la juridiction (fondée sur le titre ‘coloré’), non de la part de l’Eglise, qui n’a pas la suprême autorité, mais de la part du Christ Lui-même, qui aurait accordé la juridiction à chacun des antipapes dans la mesure où c’était nécessaire."

Timoteo Zapelena, s.j., De Ecclesia Christi, pars altera apologetico dogmatica, Università Gregoriana, Roma 1954, p. 115

Gardian dixit :

Citation :
Vous nous dites que le temps n'est point preuve de pertinacité, moi je vous rétorque qu'on ne se moque pas infiniment du Bon Dieu.

Hé bien justement il s'agit précisément de savoir si l'on se "moque de Dieu", c'est-à-dire, en l'espèce, s'il y a oui ou non péché d'hérésie. Vous nous faites une pétition de principe, et donc vous ne prouvez strictement rien.

Gardian dixit :

Citation :
Etant évêque on dispose de grâces spéciales et de davantage de lumière pour se convertir, plus encore que tout autres.
Il faut tenir compte du fait hélas que retarder la conversion n'est jamais une bonne voie. C'est hélas tragique, mais c'est un fait qui ne se discute pas.

Je vous propose donc de prêcher les exercices spirituels aux "évêques conciliaires".

Gardian dixit :

Citation :
On peut prier sur lui pas y compter pour quoi que ce soit de catholique.

Parlez-vous de Mgr Rougé ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Dim 1 Aoû - 21:28

Selon les réflexions théoriques et non théologiques d'un prêtre, un évêque sacré sans mandat ne confirme que partiellement. En conséquence, il importe de recourir à un évêque issu de l'église conciliaire...

de stercore Idea Idea Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Lun 2 Aoû - 5:48

De Stercore dixit :

Citation :
Selon les réflexions théoriques et non théologiques d'un prêtre, un évêque sacré sans mandat ne confirme que partiellement. En conséquence, il importe de recourir à un évêque issu de l'église conciliaire...

Si nous parlons bien du même prêtre, le fait est qu'il s'interroge sur l'ecclésialité des confirmations faites par des évêques sacrés sans mandat apostolique.

Pour ce prêtre en effet lesdits évêques, même s'ils sont bien membres de l'Eglise, ne sont pas appelés à l'épiscopat par celui qui est la tête de l'épiscopat, à savoir le pape, et ne sont donc pas membres de l'épiscopat de l'Eglise catholique.

Compte tenu du fait que le sacrement de confirmation fait les soldats et témoins de l'Eglise catholique, le prêtre en question se demande dans quelle mesure un évêque qui n'est pas de l'épiscopat de l'Eglise catholique (du moins d'après le prêtre en question) pourrait faire les soldats et témoins de l'Eglise catholique : non pas du point de vue de la validité de la collation du caractère sacramentel, mais du point de vue de la licéité et de certains effets ecclésiaux du sacrement.

Quant au recours à un "évêque conciliaire", lors même que l'on ne peut voir là qu'un évêque sacré avec mandat apostolique, auriez-vous l'obligeance de bien vouloir enfin répondre à ceci :

Citation :
Qu'est-ce qu'un "évêque conciliaire" ? Qu'est-ce que la "secte conciliaire" ? Comment y appartient-on ? Quand a-t-elle vu le jour exactement ? Quand s'est-elle visiblement séparée de l'Eglise catholique ? Quelle est l'autorité qui a pris acte de la séparation en question ? Depuis quand tout catholique est-il présumé devoir savoir qu'il y a là une secte ?

Ce serait fort instructif, et pourrait notamment aider ceux qui anathématisent à tout va à se faire une idée sur un certain Mgr Rougé (ou bien à réviser leurs très hâtifs jugements)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Lun 2 Aoû - 11:38

Qu'est-ce qu'un "évêque conciliaire" ?

Cher N.M.,

Excusez-moi, je dispose de si peu de temps pour répondre immédiatement !

Sans aucun doute, pour être plus intelligible, je devrais écrire "évêque conciliabulaire."

de stercore Idea Idea Idea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Lun 2 Aoû - 11:42

De Stercore dixit :

Citation :
"évêque conciliabulaire."

Mais encore ?

Question Question Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...   Aujourd'hui à 9:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Charles Quint un évêque conciliaire conciliant...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Hommage bien mérité à Gérard-Pierre Charles un grand mapou
» Echange Charles Baker/ Himler Rebu autour du CEP
» AVANT PROJET DE LOA DU SENATEUR FETICHEUR MOISE JEAN CHARLES !
» PREVAL, CELESTIN ,MAWOM ,MOISE J CHARLES SOUPLE BA NOU YON TI CHANS
» A qui est cette chaussette ? JEAN CHARLES AU PIED ! { Libre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: