Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 Etat des lieux

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 12:47

Une petite question, pour M. NM, mais quiconque peut bien sûr répondre.

Cher NM, pourriez-vous me citer un Ordinaire du lieu actuel, au sens catholique, apostolique et romain? Merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 15:31

 
Rosalmonte a écrit:
Une petite question, pour M. NM, mais quiconque peut bien sûr répondre.

Cher NM, pourriez-vous me citer un Ordinaire du lieu actuel, au sens catholique, apostolique et romain? Merci d'avance.
Pourquoi vous faut-il un “Ordinaire” dans une situation aussi extraordinaire que la nôtre ? Vous me rappelez ceux qui, par “tutiorisme”, nous poussaient, ma fiancée et moi, à nous marier devant le curé du coin...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 16:11

Petite question en retour pour Rosalmonte :

Quid des évêques des églises catholiques orientales, sacrés validement dans leurs rites propres et non réformés, et nommés par leur métropolitain ou patriarche ?

Et pourquoi donc ne pas regarder aussi dans cette direction-là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 16:26

N.M. a écrit:
Petite question en retour pour Rosalmonte :

Quid des évêques des églises catholiques orientales, sacrés validement dans leurs rites propres et non réformés, et nommés par leur métropolitain ou patriarche ?

Et pourquoi donc ne pas regarder aussi dans cette direction-là ?

Ceux-là devraient faire votre affaire, ils sont

- évêques
- valides
- non una cum.

Allons chez eux alors!!!

Pour Pluchon:

Citation :
Pourquoi vous faut-il un “Ordinaire” dans une situation aussi extraordinaire que la nôtre ?

Eh bien cher ami, parce que Saint Pie X dit:

Citation :
Le sacerdoce catholique, malgré la guerre que lui fait l’enfer, durera jusqu’à la fin des siècles, car Jésus-Christ a promis que les puissances de l’enfer ne prévaudraient jamais contre son Eglise.

Et que le Cathéchisme de Trente enseigne:

Citation :
Le Sacerdoce catholique est nécessaire dans l'Eglise parce que, sans lui, les fidèles seraient privés du saint sacrifice de la Messe et de la plus grande partie des sacrements ; ils n'auraient personne pour les instruire dans la foi, ils resteraient comme des brebis sans pasteur à la merci des loups, en un mot l'Eglise n'existerait plus comme Jésus-Christ l'a instituée.

Le Sacerdoce catholique ne cessera donc jamais sur la terre ?

Le Sacerdoce catholique, malgré la guerre que lui fait l'enfer, durera jusqu'à la fin des siècles, car Jésus-Christ a promis que les puissances de l'enfer ne prévaudraient jamais contre son Eglise.

Alors, s'il vous plait, citez-moi un Ordinaire du lieu.


Dernière édition par Rosalmonte le Mer 24 Mar - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 16:42

 
Rosalmonte a écrit:
Pour Pluchon:

Citation :
Pourquoi vous faut-il un “Ordinaire” dans une situation aussi extraordinaire que la nôtre ?

Eh bien cher ami, parce que Saint Pie X dit:

Citation :
Le sacerdoce catholique, malgré la guerre que lui fait l’enfer, durera jusqu’à la fin des siècles, car Jésus-Christ a promis que les puissances de l’enfer ne prévaudraient jamais contre son Eglise.

Et que le Cathéchisme de Trente enseigne:

Citation :
Le Sacerdoce catholique est nécessaire dans l'Eglise parce que, sans lui, les fidèles seraient privés du saint sacrifice de la Messe et de la plus grande partie des sacrements ; ils n'auraient personne pour les instruire dans la foi, ils resteraient comme des brebis sans pasteur à la merci des loups, en un mot l'Eglise n'existerait plus comme Jésus-Christ l'a instituée.

Le Sacerdoce catholique ne cessera donc jamais sur la terre ?

Le Sacerdoce catholique, malgré la guerre que lui fait l'enfer, durera jusqu'à la fin des siècles, car Jésus-Christ a promis que les puissances de l'enfer ne prévaudraient jamais contre son Eglise.

Alors, s'il vous plait, citez-moi une Ordinaire du lieu.
Où voyez-vous que ces catéchismes aient limité le sacerdoce catholique au seul Ordinaire du lieu ? Ils nous certifient seulement que le sacerdoce ne disparaîtra jamais d’ici la fin du monde, mais pas dans quelles conditions il s’exercera.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 16:58

Il faut apparemment arriver à la conclusion que Rosalmonte ne comprend pas grand chose à ce qu'il poste... Cela expliquerait sans doute bien des choses !

- Pluchon lui fait à bon droit remarquer que l'extrait du Catéchisme du Concile de Trente par lui cité ne mentionne nullement formellement la nécessité d'avoir toujours des ordinaires diocésains. Il faut croire que c'est une maladie chez certains de convoquer des citations qui ne sont pas ad rem !

- A la question de savoir si, selon moi, il y a ou non présentement encore des ordinaires diocésains, j'ai répondu comme suit :

Citation :
Petite question en retour pour Rosalmonte :

Quid des évêques des églises catholiques orientales, sacrés validement dans leurs rites propres et non réformés, et nommés par leur métropolitain ou patriarche ?

Et pourquoi donc ne pas regarder aussi dans cette direction-là ?

Ce à quoi Rosalmonte répond à son tour :

Citation :
Ceux-là devraient faire votre affaire, ils sont

- évêques
- valides
- non una cum.

Allons chez eux alors!!!

J'aimerais être bien assuré que Rosalmonte comprenne vraiment de qui il s'agit... Il ne s'agit pas en effet des évêques dits orthodoxes, et qui sont effectivement "évêques valides non una cum" et surtout bel et bien schismatiques ! ... mais des évêques des églises orientales catholiques dites "uniates", sous la réserve (entre autres) que le rite n'a pas été réformé (or pour ce qui est des Maronites, il y a eu réforme...).

Quant à savoir s'ils sont "una cum" ou pas c'est une autre question. Un évêque cesse-t-il d'être catholique et ordinaire diocésain sous le seul chef qu'au Canon de la Messe il cite le nom d'un non-pape qu'il croit pape ?

A ce petit jeu-là il n'y a plus d'évêque catholique ni d'ordinaire diocésain depuis Vatican II ! Et donc l'Eglise aurait perdu l'épiscopat qui est essentiel à l'Eglise... et donc l'Eglise aurait disparu...

On en revient toujours à la même conclusion absurde du faux raisonnement des super durs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 18:00

Citation :
Quant à savoir s'ils sont "una cum" ou pas c'est une autre question. Un évêque cesse-t-il d'être catholique et ordinaire diocésain sous le seul chef qu'au Canon de la Messe il cite le nom d'un non-pape qu'il croit pape ?

Erreur Commune!!!

Pour eux, pas pour nous.

S'ils admettent V2, alors je ne vais pas chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Mer 24 Mar - 19:22

Rosalmonte dixit :

Citation :
Erreur Commune!!!

Pour eux, pas pour nous.

S'ils admettent V2, alors je ne vais pas chez eux.

Erreur commune en effet, et sans l'ombre d'un doute.

Qu'est-ce à dire "admettre Vatican II" ? La plupart des prêtres (à quelques exceptions près) qui ont ensuite publiquement résisté à Vatican II, surtout après 1969, ont commencé par admettre le fait Vatican II, dans les années 1962-1969, sans trop comprendre comment Vatican II pouvait être conforme - en tel ou tel point - avec les vérités de foi catholique déjà reçues de l'Eglise, et sans s'opposer encore publiquement là-contre.

De ce que je sais des catholiques orientaux, ils sont plutôt muets à l'endroit de Vatican II...sauf peut-être sur la question des "frères aînés" qui les irrite passablement !

J'ai connu pour ma part un professeur d'université - aujoud'hui décédé - qui par refus de Vatican II et du NOM s'était mis à fréquenter les églises parisiennes des catholiques orientaux (en l'espèce les Ukrainiens, je crois) dans les années 1970.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 0:40

L'imperator Charlot et sa cour d'admiratrices en transe a déjà la réponse péremptoire, évidemment ! Tous ces orientaux sans exception aucune doivent être présumés hérétiques...

Et on convoque pour étayer la chose le Chanoine Ott :

Citation :
Même les hérétiques publics qui sont de bonne foi ( hérétiques matériels) n'appartiennent pas au coprs de l'Église c'est -à-dire à la communion ecclésiastique. ( précis de théologie dogmatique, Ott , imprimatur 1954...page 437)

Bien sûr il va sans dire que lesdits orientaux doivent être a priori regardés comme hérétiques publics ! Cela va sans dire : c'est ainsi plus commode pour les classer sans peine dans la case qu'on leur a attribué d'avance et sans examen.

La preuve de cela ? Une photo de la réunion d'Assise. Vous ne saisissez pas ?

Ah mais oui, mais c'est bien sûr ! Toute personne qui ne va pas répétant que JP II était hérétique ou apostat (rayez la mention inutile) et antipape doit être regardée comme hérétique public.

C'est évident voyons !

Voilà voilà... voilà comment tout ce joli petit monde déraisonne et n'en finit pas de se rengorger d'être les derniers, les seuls et les purs face au monde entier.

M'est avis que les prostitués et les évêques orienteraux les précèderont au Royaume des cieux.

Citation :
ces évêques qui jusqu'à preuve du contraire sont évêques catholiques et donc Ordinaires

Au passage le super imperator, même armé de son apologétique approuvée, n'a toujours pas compris que l'on pouvait être à la fois évêque catholique et ne pas être Ordinaire : les évêques titulaires ne sont pas évêques catholiques peut-être ?

Il demande aussi pourquoi les prêtres "guérardiens" ont pu ne pas aller se faire ordonner par quelque évêque oriental. Outre le fait que l'on ne change pas de rite comme on change de chemise (même si la chose est possible, à savoir changer de rite) il aura sans doute échappé à sieur Carolus que saint Eusèbe n'a pas envoyé les aspirants au sacerdoce se faire incardiner chez l'Ordinaire d'Alexandrie - pour prendre un évêque incontestablement nicéen en pleine crise arienne - mais les ordonnés lui-même là où il les trouvait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 3:18

Ok, les gars. Je vois que les réponses fusent.

A la question:
Citez-moi un Ordinaire du Lieu,

tout le monde fait le canard.

On va donc faciliter les choses.

Sans dédaigner de répondre à la première question, pourriez-vous me citer un Evêque catholique romain actuel non pas Ordinaire du lieu, mais titulaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 10:49

Rosalmonte dixit :

Citation :
A la question:
Citez-moi un Ordinaire du Lieu,

tout le monde fait le canard.

On va donc faciliter les choses.

Sans dédaigner de répondre à la première question, pourriez-vous me citer un Evêque catholique romain actuel non pas Ordinaire du lieu, mais titulaire?

Alors là vous faites preuve d'une mauvaise foi sans pareille !

Vous répondre qu'il y a encore des ordinaires diocésains du côté des catholiques orientaux c'est donc "faire le canard" peut-être ?

Quant aux évêques titulaires encore de ce monde, ouvrez un Annuaire pontifical (ou allez sur catholic hierarchy.com) et faites la liste des évêques latins sacrés avec mandat de Pie XII et de Jean XXIII, (n'oubliez pas à tout le moins le titre coloré !).

Mais évidemment, pour les Carolus et les autres groupies de la meute, tous ces gens-là ne sont qu'hérétiques publics par le seul fait qu'ils n'ont pas proclamé urbi et orbi que le Siège Apostolique était vacant !

Conclusion nécessaire du raisonnement de gribouille des apprentis sectaires : plus d'évêque catholique sur terre, ni titulaire ni ordinaire !

Et donc plus d'Eglise... puisque le pouvoir d'Ordre et la succession apostolique sont essentiels à l'Eglise.

Hypothèse absurde et pour tout dire hérétique.

Et si l'on appliquait leur interprétation abusive du Droit canon aux apprentis sectaires, on devrait les considérer comme hérétiques publics et sectaires pour de bon.

C'est donc que l'argumentaire des apprenti sectaires est assurément vicié quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 13:01

Eh ben...

"Ouiiii, yen a peut-êêêêêtre, du côté oriental...."

Et pourquoi pas dans le sud-ouest tant qu'on y est.

Personne ne peut articuler un nom.

C'est donc qu'il n'y aurait plus ni d'Ordinaire du lieu, ni de titulaire?

Quant a ces hypothétiques

Citation :
ordinaires diocésains du côté des catholiques orientaux

s'ils sont una cum et acceptent V2, ils tombent sous le coup du Can. 188 § 4.

Alors, puisque la fine fleur catholique et franque ne peut citer un Ordinaire du lieu catholique romain, la conclusion logique est que S. Pie X s'est trompé dans son cathéchisme lorsqu'il nous enseigne que le sacerdoce durera jusqu'à la fin des temps?

Parce que là, j'ai du mal à comprendre.

C'est qui déjà l'Ordinaire de Paray-le -Monial?








Nannn, c'est pour rigoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 13:26

C'est donc entendu : votre mauvaise foi est criante.

Il vous a été répondu dans quelle direction il fallait chercher et vous faites comme s'il n'y avait pas de réponse, et ajoutez une pitrerie en guise de pirouette. Votre attitude est pitoyable.

Canon 188 § 4, c'est-à-dire renonciation tacite à un office pour cause de renonciation publique de la foi catholique ?

- Parce que reconnaître pour pape quelqu'un qui ne l'est pas équivaut nécessairement à une renonciation publique à la foi catholique ?

Quid de saint Vincent Ferrier ? Quid de saint Colette de Corbie ? Quid du Padre Pio ? Quid de Lucie de Fatima ?

Pour Padre Pio, vous répondrez probablement qu'il y avait erreur commune. Sans doute. Mais depuis quand a-t-elle cessé l'erreur commune ? Cette question vous a déjà été posée et nous attendons que vous nous donniez la date (au moins approximativement) !

- Parce que ne pas rejeter publiquement Vatican II équivaut nécessairement à une renonciation publique de la foi catholique ?

Mais alors, qui, à part l'Abbé Georges de Nantes (et encore !), n'a pas renoncé publiquement à la foi catholique en 1965 ?

Où est, depuis Vatican II, le jugement public de l'Eglise manifestement suffisamment à tous que Vatican II s'oppose directement à des vérités de foi divine et catholique en tel ou tel point ? Où est ce jugement ?

En l'absence d'un tel jugement public de l'Eglise, peut-on affirmer que nul catholique ne peut ignorer que telle ou telle proposition de Vatican II s'oppose directement à une vérité de foi divine et catholique proposée comme telle par le magistère infaillible ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 16:40

 
Rosalmonte a écrit:
Quant a ces hypothétiques

Citation :
ordinaires diocésains du côté des catholiques orientaux

s'ils sont una cum et acceptent V2, ils tombent sous le coup du Can. 188 § 4.
Si c’était le cas, ça vaudrait pour vous aussi, vous qui étiez encore conciliaire il y a trois ans, et pour votre ami Carolus, qui assistait encore aux offices de la FSSPX il y a à peine plus longtemps.

Le fait que les intéressés soient évêques n’y change rien : si les évêques jouissaient à eux seuls d’une quelconque infaillibilité, ça se saurait.

Au concile de Rimini, ils signent un formulaire de foi rédigé par les ariens.
Au concile de Constance, ils affirment que le concile est supérieur au pape.
Ni dans un cas ni dans l’autre, l’Eglise ne les a jugés tous hérétiques pour autant : c’est donc que le fameux canon 188, ou ce qui en tenait lieu à l’époque, n’était pas d’application. Par conséquent, inutile de nous le resservir à tout propos.

Pourquoi voudriez-vous que l’Eglise se montre un jour plus sévère envers les évêques de Vatican II ? Parce qu’en acceptant de signer Dignitatis Humanæ, ils s’opposaient à l’enseignement antérieur de l’Eglise ? Et les évêques de Rimini, dites-moi, est-ce qu’ils ne s’opposaient pas à l’enseignement du concile de Nicée en acceptant le formulaire arien ?

Non, ce qui a manqué aux uns comme aux autres, c’est l’accord d’un pape “digne de ce nom” : la seule différence, c’est qu’à Rimini et à Constance, le pape était absent, tandis que lors de Vatican II, il était faux.

Et il n’est pas surprenant que les catholiques, évêques compris, continuent, à quelques exceptions près, à être abusés par les apparences, car enfin, pour y voir plus clair, il leur faudrait admettre que les quatre ou cinq derniers papes ne le sont pas, et que tous les évêques ont déraillé depuis au moins 1965 : situation que même le pessimiste Paul IV n’a visiblement jamais imaginée, et qui paraît encore plus invraisemblable depuis l’enseignement du concile Vatican I sur la perpétuité de la succession de Pierre.

Nous pouvons donc humblement remercier Dieu de nous avoir rendus sur ce point plus lucides que la majorité des catholiques. Et s’il l’a fait, il m’étonnerait beaucoup que ce soit en considérant nos mérites respectifs, ou pour jouer aux Fouquier-Tinville de la Tradition, prenant pour un tribunal d’exception le petit écran derrière lequel nous sommes confortablement assis.

Citation :
Parce que là, j'ai du mal à comprendre.
...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 17:53

Citation :
Si c’était le cas, ça vaudrait pour vous aussi

Oui, ça vaudrait aussi pour moi. C'est certain.

Et je suis bien le dernier à jeter la pierre à qui ne réalise pas encore que la secte V2 n'est pas l'Eglise. C'est par une grâce divine que l'on peut ouvrir les yeux tant le singe a bien ficelé son oeuvre.

Citation :
Nous pouvons donc humblement remercier Dieu de nous avoir rendus sur ce point plus lucides que la majorité des catholiques. Et s’il l’a fait, il m’étonnerait beaucoup que ce soit en considérant nos mérites respectifs, ou pour jouer aux Fouquier-Tinville de la Tradition, prenant pour un tribunal d’exception le petit écran derrière lequel nous sommes confortablement assis.

Bien dit!

Mais où donc avez-vous vu que je me prends pour un juge de tribunal d’exception le petit écran derrière lequel nous sommes confortablement assis? En disant ceci, n'est-ce pas vous qui me jugez, derrière votre petit écran?

P.S. Pourriez-vous me citer un Evêque catholique romain, Ordinaire du lieu ou titulaire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 18:06

NM à mon endroit:

Citation :
C'est donc entendu : votre mauvaise foi est criante.

Pourtant à la question qui initiait ce fil

Citation :
pourriez-vous me citer un Ordinaire du lieu actuel, au sens catholique, apostolique et romain? Merci d'avance.

Voici les réponses obtenues:

Pluchon:

Citation :
Pourquoi vous faut-il un “Ordinaire” (?)

NM:

Citation :
Petite question en retour

Pluchon:

Citation :
Où voyez-vous que ces catéchismes aient limité le sacerdoce catholique au seul Ordinaire du lieu ?

NM:

Citation :
arriver à la conclusion que Rosalmonte ne comprend pas grand chose


Citation :
Quid des évêques des églises catholiques orientales (...)?

Citation :
Et pourquoi donc ne pas regarder aussi dans cette direction-là ?

Et enfin, toujours NM:

Citation :
Il vous a été répondu dans quelle direction il fallait chercher et vous faites comme s'il n'y avait pas de réponse

Bon ben... Rabbi Jacob, el va donsey!

Heureusement que c'est moi qui suis de mauvaise foi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 18:38

Citation :
Où est, depuis Vatican II, le jugement public de l'Eglise manifestement suffisamment à tous que Vatican II s'oppose directement à des vérités de foi divine et catholique en tel ou tel point ? Où est ce jugement ?

En l'absence d'un tel jugement public de l'Eglise, peut-on affirmer que nul catholique ne peut ignorer que telle ou telle proposition de Vatican II s'oppose directement à une vérité de foi divine et catholique proposée comme telle par le magistère infaillible ?

En l'absence d'un tel jugement, comment vous permettez-vous de ne pas tenir Benoit XVI pour pape? Comment vous permettez-vous de ne pas tenir le Saint Concile oecuménique Vatican II comme étant d'inspiration du Saint-Esprit?

Citation :
Mais depuis quand a-t-elle cessé l'erreur commune ? Cette question vous a déjà été posée et nous attendons que vous nous donniez la date (au moins approximativement) !

Bon, je suis sympa, je vous donne un petit indice:

Aux ASSISES de la Foi, chacun trouve son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 18:59

 
Rosalmonte a écrit:
Mais où donc avez-vous vu que je me prends pour un juge de tribunal d’exception le petit écran derrière lequel nous sommes confortablement assis ? En disant ceci, n'est-ce pas vous qui me jugez, derrière votre petit écran ?
Non, j’ai employé expressément le “nous” pour éviter cette interprétation. Je vise en général tous ceux qui manient en ce moment le droit canon dans le but de condamner qui que ce soit, fût-ce au for externe, comme s’ils y avaient été autorisés par l’Eglise : ce qui n’est le cas pour aucun d’entre eux, du moins à ma connaissance. Et en écrivant cela, je ne juge personne, je donne mon point de vue sur des actes. Si vous ne parvenez pas à comprendre cette distinction – ce que votre dernière réponse à N.M. paraît indiquer – il est inutile que nous poursuivions notre discussion.

Pareil pour Benoît XVI : ce sont ses actes qui nous indiquent qu’il ne jouit pas de l’assistance divine promise aux successeurs de Pierre, et c’est cela qui nous importe à nous, catholiques, et pas le motif (hérésie, schisme, apostasie, etc.) qui prive l’intéressé de cette assistance : sur ce point-là, l’Eglise devra certainement se prononcer un jour, mais je ne vois pas du tout en quoi cela nous regarde, et surtout comment nous serions compétents pour le faire. Ceci pour répondre à la question que vous posez à N.M. : l’absence d’assistance divine, un simple fidèle peut la constater, pas le degré de pertinacité de quelqu’un (sauf aveu explicite de l’intéressé).

Rosalmonte a écrit:
P.S. Pourriez-vous me citer un Evêque catholique romain, Ordinaire du lieu ou titulaire ?
En m’en tenant aux actes, comme je l’ai expliqué, il n’y a apparemment plus d’évêques fidèles ; même ceux qui ont été incontestablement nommés évêques (suivant l’ancien rite, et par des personnes qui en avaient le droit) ont tous fait allégeance à de faux papes, et donc sont en ce moment aussi défaillants que l’étaient par exemple les évêques signataires au concile de Rimini. Pour que l’un d’eux puisse à nouveau mériter notre confiance, il faudrait d’abord qu’il rejette publiquement cette allégeance, de même que saint Athanase demandait aux évêques défaillants à Rimini de réaffirmer leur adhésion au Credo de Nicée.

En attendant, dans la situation extraordinaire que nous vivons, nous devons bien, momentanément, nous passer d’un évêque “ordinaire”...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 19:04

Citation :
En m’en tenant aux actes, comme je l’ai expliqué, il n’y a apparemment plus d’évêques fidèles

Citation :
nous devons bien, momentanément, nous passer d’un évêque “ordinaire”...


Zinsiniste!
Canadien!
Dur de dur!
Alalettriste!
Yaplurieniste!
Pharisien du droit Canon!
Dur à cuire!


lol! lol! lol!


Dernière édition par Rosalmonte le Jeu 25 Mar - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosalmonte
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 352
Localisation : Youkali
Date d'inscription : 24/03/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 19:11

Non, excusez-moi, je vous taquine mon cher Pluchon.

Très sérieusement, comment faire coïncider vos dires, que je partage totalement, avec le fait que S. Pie X dans son Cathéchisme nous dit que le sacerdoce est nécessaire et que malgré la guerre que lui fait l'Enfer, il durera jusqu'à la fin des siècles?

J'ai tendence à penser que la seule réponse qui tient compte à la fois du cathéchisme qui ne saurait dire faux et des faits qui sont irréfragables, c'est que nous sommes si près de la fin des siècles qu'on y est quasiment entré.

Car sinon, il n'y a pas d'autres explication...

Ceci dit, sans nullement prétendre quand sera le jour et l'heure, que seul le Père connaît.

Mais en examinant les signes, ce que nous pouvons et même devons faire, et en tenant compte du Cathéchisme de S. Pie X, je ne vois pas d'autre réponse...

Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 19:39

 
Rosalmonte a écrit:
Très sérieusement, comment faire coïncider vos dires, que je partage totalement, avec le fait que S. Pie X dans son Catéchisme nous dit que le sacerdoce est nécessaire et que malgré la guerre que lui fait l'Enfer, il durera jusqu'à la fin des siècles ?
Mais parce que je maintiens ma confiance envers les prêtres qui ont rejeté l’allégeance aux faux papes, et à leur enseignement hétérodoxe. Prenez l’abbé Vérité, que je connais bien pour avoir suivi une dizaine de ses retraites. Il a un temps été abusé par Paul VI, au point de célébrer le N.O. M. par obéissance (il en pleurait en le racontant). Mais avec l’aide de Dieu, il a progressivement vu clair : sur le N.O.M. d’abord, sur les faux papes ensuite. Pour moi, il remplit donc le “cahier des charges”. Pareil pour l’abbé Schoonbroodt : sauf que lui, à ma connaissance, n’a jamais adopté le N.O.M.

Citation :
J'ai tendance à penser que la seule réponse qui tient compte à la fois du catéchisme qui ne saurait dire faux et des faits qui sont irréfragables, c'est que nous sommes si près de la fin des siècles qu'on y est quasiment entré.
Mais le catéchisme vaut aussi pour cette période, c’est ce qu’on s’efforce de vous faire comprendre : aucun enseignement de l’Eglise ne permet de supposer le contraire. Nous vous avons cité, N.M. et moi, l’affirmation du catéchisme du concile de Trente : le sacrement de l’Ordre est indispensable à l’Eglise militante, donc aussi longtemps qu’il y aura des hommes sur la terre. Saint Pie X ne dit pas autre chose.

Quant à savoir si nous sommes parvenus à la fin des temps, “nul ne sait ni le jour ni l’heure”. Tout ce que nous pouvons affirmer, c’est que l’Eglise n’a jamais été dans une pareille tourmente. Mais un redressement n’est pas exclu : de bons auteurs bien catholiques le croient même possible après le passage de l’Antéchrist. Nous verrons bien, si du moins nous sommes encore là pour le voir...
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Thèsard Hardcore
avatar

Nombre de messages : 1796
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 19:42

Citation :
Très sérieusement, comment faire coïncider vos dires, que je partage totalement, avec le fait que S. Pie X dans son Cathéchisme nous dit que le sacerdoce est nécessaire et que malgré la guerre que lui fait l'Enfer, il durera jusqu'à la fin des siècles?

En admettant que le sacerdoce se perpétue encore et toujours en faisant fi de vos stupides, inutiles et nuisibles objections de juridiction qui ne sont pas des questions qu'un Catholique sensé se pose comme fondamentale avant de pratiquer.

Car la réalité contredit les théories, on s'assure de bien comprendre les théories. Le bon sens par lequel les gens simples au cœur bien tourné se sauvent, pendant que les intellectualistes forment les loges et les sectes hérétiques.

Je n'aimerais pas rencontrer le diacre lefebvriste zins (s'il était cohérent il ne se dirait pas diacre), car, tenant à la Foi Catholique il y a grand risque de se faire polluer l'esprit et perdre la Foi et l'esprit avec pareil (CENSURE car cette personne est quand même consacrée!!!) diacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 20:54

Rosalmonte demandait :

Citation :
pourriez-vous me citer un Ordinaire du lieu actuel, au sens catholique, apostolique et romain? Merci d'avance.

Il lui a été répondu :

Citation :
Quid des évêques des églises catholiques orientales, sacrés validement dans leurs rites propres et non réformés, et nommés par leur métropolitain ou patriarche ?

Et pourquoi donc ne pas regarder aussi dans cette direction-là ?

Et encore :

Citation :
Il ne s'agit pas en effet des évêques dits orthodoxes, et qui sont effectivement "évêques valides non una cum" et surtout bel et bien schismatiques ! ... mais des évêques des églises orientales catholiques dites "uniates", sous la réserve (entre autres) que le rite n'a pas été réformé (or pour ce qui est des Maronites, il y a eu réforme...).

Sans oublier :

Citation :
Vous répondre qu'il y a encore des ordinaires diocésains du côté des catholiques orientaux c'est donc "faire le canard" peut-être ?

Quant aux évêques titulaires encore de ce monde, ouvrez un Annuaire pontifical (ou allez sur catholic hierarchy.com) et faites la liste des évêques latins sacrés avec mandat de Pie XII et de Jean XXIII, (n'oubliez pas à tout le moins le titre coloré !).


Ah oui, répond Rosalmonte, mais tout cela ne me donne pas de nom !

Vous voulez toute la liste peut-être ? Rien que pour les évêques titulaires latins nommés par Pie XII et Jean XXIII, il en reste nettement plus de soixante !

Et pour les orientaux le décompte est plus délicat, car il faut bien faire la distinction entre les églises avec métropolitain et les églises avec patriarche, sans compter les églises sans métropolitain ni patriarche : tout cela parce que la procédure de nomination n'est pas partout la même.

Mais continuez à laisser accroire que l'on ne vous répond pas surout, continuez bien...

Au passage, j'exprime ici mon désaccord avec mon ami Pluchon lorsqu'il écrit :

Citation :
En m’en tenant aux actes, comme je l’ai expliqué, il n’y a apparemment plus d’évêques fidèles ; même ceux qui ont été incontestablement nommés évêques (suivant l’ancien rite, et par des personnes qui en avaient le droit) ont tous fait allégeance à de faux papes, et donc sont en ce moment aussi défaillants que l’étaient par exemple les évêques signataires au concile de Rimini.

Je maintiens pour ma part ceci :

- Les évêques qui ont fait allégeance à de faux papes et à Vatican II peuvent être dits infidèles au sens où objectivement ils manquent à leur devoir ;

- Mais de là à dire qu'ils sont infidèles au sens où cette allégeance implique nécessairement le péché de l'hérésie et donc : 1. la perte de leur office s'ils sont ordinaires, 2. leur qualité d'évêque catholique s'ils sont ordinaires ou titulaires, je nie absolument ;

- Par ailleurs, il faut évidemment se rappeler qu'un évêque n'est pas infaillible, et que donc leur adhésion à Vatican II n'implique pas nécessairement la perte de leur autorité (si l'on voulait faire une analogie avec le raisonnement relatif à Paul VI et à la promulgation de Dignitatis humanae, par exemple ;

- En revanche, il me semble que l'imposition pratique de rites au moins douteux revient à une espèce de démission chez l'évêque diocésain, car toute autorité, même si elle n'est pas infaillible, est ordonnée à la réalisation du Bien commun de ladite société, et l'imposition de rites au moins douteux est radicalement incompatible avec le Bien commun d'une église particulière, et donc avec l'autorité épiscopale sur icelle ;

- Je remarque que la plupart des églises catholiques orientales (à l'exception au moins des Maronites) ont conservé leurs rites traditionnels ; je ne vois donc pas - sauf péché de schisme ou d'hérésie - que l'on puisse appliquer le raisonnement précédent à ces évêques orientaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 20:58

Rosalmonte demande à Pluchon :

Citation :
où donc avez-vous vu que je me prends pour un juge de tribunal d’exception le petit écran derrière lequel nous sommes confortablement assis?

Lorsque vous invoquez et appliquez sans discernement aucun le canon 188 § 4 (entre autres), vous vous comportez en Fouquier-Tinville dérisoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N.M.
Chevalier


Nombre de messages : 549
Localisation : Limousin
Date d'inscription : 15/10/2006

MessageSujet: Re: Etat des lieux   Jeu 25 Mar - 21:19

J'ai écrit ceci :

Citation :
Où est, depuis Vatican II, le jugement public de l'Eglise manifestement suffisamment à tous que Vatican II s'oppose directement à des vérités de foi divine et catholique en tel ou tel point ? Où est ce jugement ?

En l'absence d'un tel jugement public de l'Eglise, peut-on affirmer que nul catholique ne peut ignorer que telle ou telle proposition de Vatican II s'oppose directement à une vérité de foi divine et catholique proposée comme telle par le magistère infaillible ?

Ce à quoi Rosalmonte répond :

Citation :
En l'absence d'un tel jugement, comment vous permettez-vous de ne pas tenir Benoit XVI pour pape? Comment vous permettez-vous de ne pas tenir le Saint Concile oecuménique Vatican II comme étant d'inspiration du Saint-Esprit?

Si vous connaissiez vos classiques zinsiens, vous sauriez que l'Abbé Zins avance non pas une seule voie de preuve de la présente absence de pape, mais plusieurs... dont une voie de preuve commune avec les "guérardiens" (horresco referens) qui est la suivante :

1. Le pape seul - au moyen d'une définition ex cathedra - ou s'associant les évêques - au moyen d'un jugement solennel ou dans l'exercice du magistère ordinaire et universel - attestent infailliblement les vérités révélées et les vérités connexes au Donné Révélé, c'est-à-dire encore que chaque fois que l'autorité suprême dans l'Eglise (pape seul ou s'associant les évêques) atteste qu'une proposition est révélée ou connexe à la Révélation, il en est infailliblement ainsi (cf. Constitutions dogmatiques Pastor Aeternus et Dei Filius du Concile du Vatican).

2. Or, lors de Vatican II et depuis Vatican II, les évêques confirmés par Paul VI et successeurs attestent (entre autres) que le droit à la liberté religieuse au for externe et public (condamné infailliblement par le pape Pie IX) est un droit naturel fondé sur la Révélation (donc au moins connexe à la Révélation) ou que la divine constitution de l'Eglise est telle que l'Eglise du Christ subsiste dans l'Eglise catholique (Lumen gentium) de telle sorte que les communautés acatholiques sont des "moyens de salut" (Unitatis redintegratio) - ce qui est contraire notamment à l'enseignement de Pie XII dans Mystici Corporis qui identifie exclusivement Eglise du Christ et Eglise catholique.

3. De telles erreurs ou hérésies ne peuvent être attestées par l'autorité suprême comme révélées ou connexes à la Révélation. Or les évêques confirmés par Paul VI et successeurs attestent que de telles erreurs ou hérésies sont révélées ou connexes à la Révélation. Il s'ensuit que lesdits évêques n'ont pas pu être confirmés là-dedans par de vrais et légitimes papes.

Cela vaut pour Paul VI qui a promulgué et maintenu les erreurs et hérésies de Vatican II. Cela vaut également pour JP Ier, JP II et B XVI, qui s'ils étaient papes seraient la tête du magistère ordinaire et universel infaillible, lors même qu'ils continuent de maintenir les erreurs et hérésies de Vatican II comme révélées ou connexes à la Révélation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etat des lieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etat des lieux
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» Tourisme: les joyaux de Fort-Liberte
» Haiti-Ress. naturelles:M. Pierre veut que le gvt fasse un etat des lieux
» Etat des lieux des centres carceraux au pays
» DEBAT - Etat des lieux du jeu après EoD et le cycle de Hoth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Actualité de la «Tradition»-
Sauter vers: