Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nazgul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Nazgul   Ven 19 Mar - 12:41

 
Credo a écrit:
Pluchon a écrit:
Je suis peut-être complètement idiot, mais je ne vois pas le rapport....
Reprenez le fil....Il est vrai qu'il est parti en live après le passage du Kapo de service. Au départ nous parlions de Nazgul. Qu'est-ce qu'un Nazgul? Ce sujet a donc parfaitement sa place sur cette partie du forum.
Si vous le dites, je veux bien vous croire, mais ça ne me paraît pas tellement évident : sauf erreur, il s’agit de personnages fictifs, alors que la religion catholique traite de personnages bien réels, même s’ils ne sont pas tous “en chair et en os”.

Credo a écrit:
Le beau Léon a dû passer par là...
Pour certaines des personnes dont je vous parlais, oui, mais pas pour moi. Il ne m’a jamais attiré, même si je dois reconnaître que pour être arrivé à enthousiasmer les foules, et surtout des foules belges, il a dû bénéficier d’un talent hors du commun.

Non, moi, c’est l’anticommunisme qui m’a piégé. Le piège classique, toujours efficace, celui qui n’arrête pas de faire des victimes : “les ennemis de nos ennemis sont nos amis”... En son nom, de naïfs catholiques portent aux nues B16 sous prétexte que les média lui crachent régulièrement dessus. Et des membres du forum d’EA louent le président iranien, parce qu’il s’en prend aux sionistes qui le lui rendent bien !

Alors que le b-a-ba de la Révolution antéchristique, ce fut toujours de placer des hommes à elle dans chacun des camps en présence : dans celui des fondateurs des Etats-Unis comme dans celui des anglais, dans celui de Napoléon comme dans celui de ses adversaires, chez les nordistes comme chez les sudistes, dans l’armée rouge comme dans les armées blanches, dans l’entourage de Tonton Adolf comme dans celui des pantins d’en face (Churchill, Roosevelt, sans oublier ce brave oncle Joe).

Les seuls personnages que la Révolution ne soutient jamais – ou alors comme la corde soutient le pendu – ce sont ceux qui combattent pour le Christ-Roi : les Chouans, les Vendéens, les Cristeros, etc. Dire qu’il m’a fallu vivre plusieurs dizaines d’années avant de comprendre cette vérité accessible à un enfant qui connaît son catéchisme...!
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Nazgul   Ven 19 Mar - 14:16

Pluchon a écrit:
 
Credo a écrit:
Pluchon a écrit:
Je suis peut-être complètement idiot, mais je ne vois pas le rapport....
Reprenez le fil....Il est vrai qu'il est parti en live après le passage du Kapo de service. Au départ nous parlions de Nazgul. Qu'est-ce qu'un Nazgul? Ce sujet a donc parfaitement sa place sur cette partie du forum.
Si vous le dites, je veux bien vous croire, mais ça ne me paraît pas tellement évident : sauf erreur, il s’agit de personnages fictifs, alors que la religion catholique traite de personnages bien réels, même s’ils ne sont pas tous “en chair et en os”.

Credo a écrit:
Le beau Léon a dû passer par là...
Pour certaines des personnes dont je vous parlais, oui, mais pas pour moi. Il ne m’a jamais attiré, même si je dois reconnaître que pour être arrivé à enthousiasmer les foules, et surtout des foules belges, il a dû bénéficier d’un talent hors du commun.

Non, moi, c’est l’anticommunisme qui m’a piégé. Le piège classique, toujours efficace, celui qui n’arrête pas de faire des victimes : “les ennemis de nos ennemis sont nos amis”... En son nom, de naïfs catholiques portent aux nues B16 sous prétexte que les média lui crachent régulièrement dessus. Et des membres du forum d’EA louent le président iranien, parce qu’il s’en prend aux sionistes qui le lui rendent bien !

Alors que le b-a-ba de la Révolution antéchristique, ce fut toujours de placer des hommes à elle dans chacun des camps en présence : dans celui des fondateurs des Etats-Unis comme dans celui des anglais, dans celui de Napoléon comme dans celui de ses adversaires, chez les nordistes comme chez les sudistes, dans l’armée rouge comme dans les armées blanches, dans l’entourage de Tonton Adolf comme dans celui des pantins d’en face (Churchill, Roosevelt, sans oublier ce brave oncle Joe).

Les seuls personnages que la Révolution ne soutient jamais – ou alors comme la corde soutient le pendu – ce sont ceux qui combattent pour le Christ-Roi : les Chouans, les Vendéens, les Cristeros, etc. Dire qu’il m’a fallu vivre plusieurs dizaines d’années avant de comprendre cette vérité accessible à un enfant qui connaît son catéchisme...!
 

N'oubliez pas aussi tout ce que l'Ennemi considère comme n'étant ,pour lui, que des succursales de recyclement mental et moral, et qu'il investit avec une ruse et une perfidie insignes: pour ce qui nous occupe, toutes les mouvances de l'Eglise catholiques, toutes ses sous-sectes et ses officines cachées prétendument persécutées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Nazgul   Ven 19 Mar - 14:27

Pluchon a écrit:
Si vous le dites, je veux bien vous croire, mais ça ne me paraît pas tellement évident : sauf erreur, il s’agit de personnages fictifs, alors que la religion catholique traite de personnages bien réels, même s’ils ne sont pas tous “en chair et en os”.
La Démonologie et ses corollaires....Vous connaissez quand même non!!!!! Rolling Eyes Dans ce film tout y est, jusqu'au "sacerdoce" prévaricateur... et le retours d'un "roi". "Ils" savent que nous savons et c'est une manière de bien nous faire comprendre où "ils" veulent nous emmener. Ce n'est pas qu'un divertissement. C'est plus profond, beaucoup plus profond et cela passe par l'étude des 2 étendards à travers les âges, la connaissance approfondie des sagas païennes Européennes (véritable pierre d'achoppement sur lequel le Christianisme pris appuie), la Gnose et le reste....Et j'en passe.

Pluchon a écrit:
Alors que le b-a-ba de la Révolution....brave oncle Joe
Et vous oubliez l'essentiel pour nous, Pétain et la Synarchie sur laquelle s'appuie depuis plus de 60 ans le régime actuel....Ce qui risque d'offusquer nombre de Tradouilles et de Catholiques bien-pensants!!! clown


Pluchon a écrit:
Les seuls personnages que la Révolution ne soutient jamais – ou alors comme la corde soutient le pendu – ce sont ceux qui combattent pour le Christ-Roi.....
Excusez moi de refréner votre enthousiasme....Je vous laisse bien volontier les Christeros, mais en ce qui concerne les Chouans et les Vendéens, un Mythe savamment entretenu par la Réaction, nous fait avaler nombre de couleuvres à ce sujet. Reprenez les cahiers de doléances, reprenez qui "téléguide", canalise et détourne cette résistance "primaire"....Il y a de quoi pleurer!!!!

L'argent et les agents de Londres (pour faire très simple), pour des Bourbons pourris, pour un clergé prévaricateur....Pour faire quoi finalement? Rien!!! Guerre totale? Aucunement!

Les seuls à mon avis qui n'auraient pas parus "anachroniques et décalés" dans un Freikorps (prototype de la guerre civile totale car désespérée et froidement analytique dans la connaissance du combat), car ils en avaient l'instinct, furent un Rochejaquelein qui avait compris qu'il fallait taper directement sur Paris à la tête, un Stofflet qui avait parfaitement assimilé le sens révolutionnaire de la Lutte et un Cadoudal lumineux, le prototype achevé du Soldat Politique....Le reste est malheureusement "réactionnaire et puéril" dans sa Geste. La Révolution appelle cela "des idiots utiles".

Pluchon a écrit:
Dire qu’il m’a fallu vivre plusieurs dizaines d’années avant de comprendre cette vérité accessible à un enfant qui connaît son catéchisme...
Je n'en suis pas certain. Pas du tout même. Il suffit de reprendre les catéchismes tordus du 19°, avec, entre autre chose, l'obligation de vote sous peine de péché ou/et les guignolades Pétino-Lepenistes des Tradouilleries des années 80 avec claquement viril de sandalettes en des pèlerinages puérils ou Messes célébrées pour la glorification blasphématoire de la comédie démocratique, abbés en tête, soutanes au vent, pour voir que tout est plus compliqué. Je ne parle même pas du vote Catholique qui approuva la si Luciférienne constitution de 58!!!! Et on vient pleurer?!!! Shocked

Non un cathéchisme ne suffit pas. L'étude complète des faits non tronqués, l'étude des véritables auteurs Catholiques, la liberté d'esprit matinée du discernement des esprits (jamais enseigné ou si peu) qui permet de comprendre que tout n'est jamais blanc ou noir, un cœur bien tourné approchant des Sacrements, voilà ce qui fait un catholique.

Ne JAMAIS rien gober sans réflexion ni prières! Tout n'est pas si manichéen. Surtout pas en histoire, qui comme le rappel Léon Gautier:

Citation :
L'Histoire est le récit du passé; c'est le récit des seuls faits du passé qui ont eu quelque influence; c'est donc le récit des faits où Dieu est intervenu; c'est donc le récit des rapports mutuels de l'homme et de Dieu.

Mais qu'est-ce que Dieu? C'est un Etre infiniment heureux qui veut communiquer son bonheur.

Qu'est-ce que l'homme? c'est un être imparfaitement heureux, qui a soif d'un plus parfait bonheur, du bonheur de Dieu.

Mais qu'est-ce encore que Dieu? C'est un Etre puissant qui peut mener où Il veut.

Qu'est-ce encore que l'homme? C'est un être libre, dont on ne peut enchainer la liberté, mais c'est surtout un être faible, qui a besoin qu'on le mène et il s'agit de le mener au Salut.

L'Histoire est donc pour le Catholique LE RECIT DES EFFORTS DE DIEU POUR CONDUIRE LES HOMMES A L'ETERNELLE BEATITUDE.

Je pense que l'on aura de "drôles" de surprises au Jour du Jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Nazgul   Ven 19 Mar - 16:31

 
luernos a écrit:
Pluchon a écrit:
Les seuls personnages que la Révolution ne soutient jamais – ou alors comme la corde soutient le pendu – ce sont ceux qui combattent pour le Christ-Roi : les Chouans, les Vendéens, les Cristeros, etc. Dire qu’il m’a fallu vivre plusieurs dizaines d’années avant de comprendre cette vérité accessible à un enfant qui connaît son catéchisme...!

N'oubliez pas aussi tout ce que l'Ennemi considère comme n'étant ,pour lui, que des succursales de recyclement mental et moral, et qu'il investit avec une ruse et une perfidie insignes : pour ce qui nous occupe, toutes les mouvances de l'Eglise catholiques, toutes ses sous-sectes et ses officines cachées prétendument persécutées...
Bien d’accord avec vous pour reconnaître que l’étiquette “catholique” ne suffit pas, et actuellement moins que jamais. Entre parenthèses, pour expliquer la différence que Credo constate, avec raison, entre le combat vendéen et celui des Cristeros, je dirais que le premier était politico-religieux (“pour Dieu et pour le roi”) alors que le second était exclusivement religieux.

Mais pour en revenir au sujet, il y a piège et piège. On peut soutenir qu’en un certain sens, même les Cristeros se sont fait piéger : avec les “Arreglos”. Grâce au concours (involontaire) d’un pape et (plus ou moins volontaire) d’un épiscopat, la Révolution leur a volé leur victoire temporelle. Mais sur le plan de la foi – le seul qui compte à long terme, pour eux comme pour nous – les Cristeros n’ont jamais été pris au piège.

Par contre, si le combat proposé relègue dès le départ le catholicisme au rayon des croyances privées, facultatives, ou tout juste tolérées – ce qui était typiquement le cas du nazisme –, cela aurait dû suffire, je pense, à écarter les catholiques du mouvement en question, car Jésus a dit : “sans Moi, vous ne pouvez rien faire”.

Et ce qui est tragique, c’est que des catholiques bien intentionnés ne s'en aperçoivent toujours pas aujourd’hui. Nous parlions du beau Léon. Pourquoi son mouvement a-t-il été appelé Rex ? Je vous le donne en mille : pour promouvoir le règne du Christ-Roi ! Ce n’est que quelques années plus tard que, par “réalisme” politique et pour contrer le coup de crosse d’un cardinal assez mal inspiré, le mouvement ouvre ses portes aux incroyants. Dans le même temps, il se met à employer le vocabulaire de l’adversaire : un José Streel, par exemple, parlera de la “Révolution du XXe siècle” avec des accents hégéliens. Au bout du compte, dans l’un des derniers entretiens accordés par le beau Léon en Espagne après la guerre, on a carrément droit à un plaidoyer en faveur de la liberté religieuse !

Alors là, je suis bien forcé de constater que, contrairement aux Cristeros (et aux Vendéens), le combat rexiste a complètement changé d’âme : c’est – objectivement parlant et avec les meilleures intentions du monde (dont l’enfer est pavé !) – l’équivalent d’une apostasie.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Nazgul   Sam 20 Mar - 1:43

Pluchon a écrit:
Par contre, si le combat proposé relègue dès le départ le catholicisme au rayon des croyances privées, facultatives, ou tout juste tolérées – ce qui était typiquement le cas du nazisme –, cela aurait dû suffire, je pense, à écarter les catholiques du mouvement en question, car Jésus a dit : “sans Moi, vous ne pouvez rien faire”.
Nous sommes bien d'accord là-dessus.

Pluchon a écrit:
Et ce qui est tragique, c’est que des catholiques bien intentionnés ne s'en aperçoivent toujours pas aujourd’hui. Nous parlions du beau Léon. Pourquoi son mouvement a-t-il été appelé Rex ? Je vous le donne en mille : pour promouvoir le règne du Christ-Roi !.......

Il y a une donnée réellement fondamentale à laquelle personne ne fait jamais référence concernant le "Rexisme", hormis....Degrelle lui-même, au détours d'un entretien: Degrelle était Maurassien, "Rex" était initialement Maurassien, ce qui explique la vision tronquée de la finalité du Catholicisme au sein de la Citée et les fourvoiements ultérieurs déplorables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Nazgul   Sam 20 Mar - 9:09

 
Credo a écrit:
Il y a une donnée réellement fondamentale à laquelle personne ne fait jamais référence concernant le "Rexisme", hormis....Degrelle lui-même, au détour d'un entretien: Degrelle était Maurassien, "Rex" était initialement Maurassien, ce qui explique la vision tronquée de la finalité du Catholicisme au sein de la Cité et les fourvoiements ultérieurs déplorables.
C’est fort probablement un des facteurs qui ont joué. Un autre est la vanité du personnage, incontestablement doué mais manquant de profondeur (si on en juge par son comportement en prison, son épouse valait beaucoup mieux que lui à cet égard).

Mais je crois surtout que tout homme public rencontre un jour ou l’autre la suprême tentation, plus ou moins déguisée, du prince de ce monde : “Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m'adores.” A la tête de la Cité catholique, Jean Ousset n’avait pas les excuses de Léon Degrelle. Son “Pour qu’Il règne” était une réfutation avant la lettre de tous les sophismes conciliaires. Cela ne l’a pas empêché de tomber dans le piège à son tour...

Vient tôt ou tard une heure où il faut choisir : la fidélité aux convictions ou la survie de l’œuvre. Coston en avait fait le constat : on fonde un journal pour défendre des idées, on abandonne les idées pour sauver le journal. Il parlait en connaissance de cause, lui qui avait perdu les trois quarts de ses abonnés pour avoir refusé de se rallier au grand Charles.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nazgul   Aujourd'hui à 19:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Nazgul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» nazgul
» Question nazgul
» A vendre costume officiel NAZGUL forgé
» Armée du mal , aide .
» Temps de peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: