Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chesterton contre la mentalité dite féministe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etoile de Clovis
Page
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : Cincinnati
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 2:03

“To be Queen Elizabeth within a definite area, deciding sales, banquets, labours, and holidays; to be Whitely within a certain area, providing toys, boots, cakes and books; to be Aristotle within a certain area, teaching morals, manners, theology, and hygiene; I can imagine how this can exhaust the mind, but I cannot imagine how it could narrow it. How can it be a large career to tell other people's children about the Rule of Three, and a small career to tell one’s own children about the universe? How can it be broad to be the same thing to everyone and narrow to be everything to someone? No; a woman’s function is laborious, but because it is gigantic, not because it is minute.”
G.K. Chesterton


Dernière édition par Etoile de Clovis le Mar 12 Jan - 9:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 4:11

Chère Etoile de Clovis, pourriez-vous traduire s'il vous plait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
Etoile de Clovis
Page
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : Cincinnati
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 5:44

Etre la reine Elisabeth dans un domaine défini, décidant des ventes, des festins, des travaux et des congés ; être Whitely dans un certain domaine, distribuant des jouets, des bottines, des gâteaux et des livres ; être Aristote dans une certain domaine, enseignant la morale, les bonnes manières, la théologie, et l’hygiène ; je puis imaginer combien cela peut être épuisant pour l’esprit, mais je ne puis imaginer comment cela pourrait le rétrécir. Comment peut-il être une grande carrière de parler aux enfants des autres de la règle de trois et une carrière modeste de parler à ses propres enfants de l’univers? Comment peut-il être grand d’être un individu pour tout le monde et étroit d’être tout pour quelqu’un ? Non, la fonction de la femme est laborieuse, mais c’est parce qu’elle est gigantesque, et non pas parce qu’elle est insignifiante.


Dernière édition par Etoile de Clovis le Mar 12 Jan - 9:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 9:22

 
Etoile de Clovis a écrit:
“To be Queen Elizabeth within a definite area, deciding sales, banquets, labours, and holidays; to be Whitely within a certain area, providing toys, boots, cakes and books; to be Aristotle within a certain area, teaching morals, manners, theology, and hygiene; I can imagine how this can exhaust the mind, but I cannot imagine how it could narrow it. How can it be a large career to tell other people about the Rule of Three, and a small career to tell one’s own children about the universe? How can it be broad to be the same thing to everyone and narrow to be everything to someone? No, a woman’s function is laborious, but because it is gigantic, not because it is minute.”
G.K. Chesterton
Merci, chère Etoile de Clovis ! Pouvez-vous préciser de quelle œuvre de cet écrivain vous avez tiré cette citation ?
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Clovis
Page
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : Cincinnati
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 9:47

Pluchon a écrit:
 
Etoile de Clovis a écrit:
“To be Queen Elizabeth within a definite area, deciding sales, banquets, labours, and holidays; to be Whitely within a certain area, providing toys, boots, cakes and books; to be Aristotle within a certain area, teaching morals, manners, theology, and hygiene; I can imagine how this can exhaust the mind, but I cannot imagine how it could narrow it. How can it be a large career to tell other people about the Rule of Three, and a small career to tell one’s own children about the universe? How can it be broad to be the same thing to everyone and narrow to be everything to someone? No, a woman’s function is laborious, but because it is gigantic, not because it is minute.”
G.K. Chesterton
Merci, chère Etoile de Clovis ! Pouvez-vous préciser de quelle œuvre de cet écrivain vous avez tiré cette citation ?
 

Oui, cela vient du livre: " What's wrong with the world" et plus précisément du chapitre 3 "The emancipation of domesticity"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 15:42

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mar 12 Jan - 19:15

L'homme, athée, élève la femme pour mieux l'humilier...

J' ai vu et entendu un vieil ecclésiastique, curé, doyen de cathédrale et chanoine honoraire, présenter, avec grande révérence, ses respectueux hommages à une jeune femme qui aurait pu être sa petite fille!!! Quelle horrible déchéance!!!

Par contre, je connais un homme, qui, faisant fi des convenances galantes, bien qu'il fréquentât, les milieux aristocratiques, se loue d'avoir baiser la main d'une seule douairière.

Notre société démoniaque et maçonnique veut l'exaltation et la promotion de la femme!!!

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mer 13 Jan - 0:33

Donner préséance à la femme, ou, pour un homme, présenter ses hommages à une femme sont des coutumes récentes établies et dictées par notre société maçonnique, diabolique.

Sauf exception singulière, ces coutumes sont à bannir par les chrétiens car, ordinairement, la femme doit respecter et craindre l'homme qui est le chef.

Il est vrai que souvent les chefs sont minables et abominables; toutefois la hiérarchie est la hiérarchie!

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de Clovis
Page
avatar

Nombre de messages : 102
Localisation : Cincinnati
Date d'inscription : 15/06/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mer 13 Jan - 1:01

Cher Monsieur de Stercore,
Il me semble que vous ne saisissez pas le sens de cette pensée de Chesterton.
Il n'est pas exact que la femme doit respecter l'homme et le craindre, par contre oui l'épouse doit être soumise à son mari. Mais attention, cette soumission doit être amoureuse et si la crainte y prend part, c'est une crainte d'offenser, une crainte de peiner pas une crainte terrorisée.
L'hommage que l'homme présente à la femme n'est pas une invention révolutionnaire et moderne, tout au contraire puisqu'il remonte à la chevalerie chrétienne du Moyen-Age.
Les révolutionnaires sont opposés à la femme tout comme le démon est opposé à la Vierge Marie. Il n'y a pas de pire ennemi de la femme que la révolution.
Ne croyez pas que je dise cela parce que je suis une féministe enragée, non, je voudrais seulement être vraiment féminine et remplir vraiment le rôle que j'ai à jouer sur cette terre dans le respect de la loi divine.


Dernière édition par Etoile de Clovis le Mer 13 Jan - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mer 13 Jan - 11:21

 
Etoile de Clovis a écrit:
Oui, cela vient du livre: " What's wrong with the world" et plus précisément du chapitre 3 "The emancipation of domesticity"
Merci, je viens de fait de retrouver ce passage dans la traduction de Marie-Odile Fortier-Masek publiée par les éditions L’âge d’homme sous le titre “Le monde comme il ne va pas”. Il figure bien au chapitre III (“L’émancipation domestique”) de la troisième partie de l’ouvrage, intitulée dans la traduction “Féminisme : l’erreur sur la femme”.

Un bon exemple d’épouse chrétienne nous est donné par la bienheureuse Anne-Marie Taigi, mère de famille nombreuse qui dut faire preuve d’une grande patience pour supporter un mari sérieux mais colérique. Celui-ci a d’ailleurs fait un bel éloge d’Anne-Marie, en disant qu’elle “parlait de Dieu sans devenir ennuyeuse comme le sont beaucoup de dévotes”.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mer 13 Jan - 11:39

Chère Étoile de Clovis,

Quelques femmes ont forcé mon admiration! Si je me suis défini comme un "misogyne égaré dans une société de gynolâtre", c'était excessif et pour des raisons bien particulières.

Initialement, et au propre, l'hommage est le devoir du vassal envers le suzerain, ou la suzeraine.

Au figuré, c'est le respect, la soumission , la vénération...


Comme vous le savez, Sara, sœur et femme d'Abraham l'appelait son seigneur... La Sainte Écriture loue des femmes singulières mais toujours soumises.

Nombre de femmes et même de jeunes filles, ..., Sainte Maria Goretti, Sainte Jeanne d'Arc, y compris pour ses qualités de chef militaire, force l'admiration des hommes eux-mêmes.

Établir qu'en principe la femme à autorité sur l'homme est contraire à la nature de l'être humain, c'est donc un désordre. Ainsi, la femme, parce qu'elle n'est pas faite pour être chef, est exclue du sacrement de l'Ordre.

En effet,vers la fin du moyen-âge, certains chevaliers, par galanterie peu chrétienne, présentaient leur hommage à des dames (n'étant pas leur suzeraine); c'étaient la décadence, le début du chaos.

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Chesterton contre la mentalité dite féministe   Mer 13 Jan - 12:15

Chère Étoile de Clovis,

Il est vrai que, comme vous l'écrivez, je n'avais pas saisi le sens de cette belle pensée de Chesterton. Ses œuvres sont recommandables mais, hélas, je dois avouer les connaître fort peu. Merci pour la communication.

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chesterton contre la mentalité dite féministe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chesterton contre la mentalité dite féministe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Douillet contre Bakchich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Divers : culture, sports, loisirs, ...-
Sauter vers: