Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le tutoiement...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le tutoiement...   Mer 30 Déc - 19:34

Pour répondre à quelques conciliaires ignorants, négligeons les malappris, on ne gagne rien à discuter avec les imbéciles, nous devons reconnaître que le vouvoiement n'existe pas dans les langues primitives: hébreux, syriaque, grec , latin, etc. En français, il est récent. (Lorsque Messire Jean de Joinville qui allait souvent trouver son cousin Saint Louis, le sénéchal champenois s'agenouillait devant son grand ami et souverain le tutoyant avec le plus grand respect.)

Aujourd'hui, en notre langue, aucun terme constitutionnel ou législatif n'exige le vouvoiement, mais il faut être d'une insolence peu commune ou d'une grossièreté consommée pour tutoyer une personne importante.

Notons encore que Jésus enseigna à ses apôtres: " Vous M'appelez Maître et Seigneur, vous avez raison Je Le suis". Si les apôtres, familiers de Jésus, avaient une telle déférence pour le Verbe Incarné quelle ne doit pas être notre attitude. On ne peut douter que Saint Jean-Baptiste parlait à l'Agneau de Dieu avec le plus grand respect et s'il s'était adressé à son cousin Jésus en français actuel, il L'aurait certainement vouvoyé.

Pour considérer la délicatesse et la courtoisie des personnages célestes écoutons Notre Dame, Mère de Dieu et Reine du Ciel, qui, à Lourdes, s'adressant à Sainte Bernadette, lui disait: "Voulez-vous me faire la grâce de revenir..."

Très rarement, assistant à des cérémonies incontournables, j'ai eu l'occasion d'entendre ses paroles insensées:"Toi, Seigneur, qui es Notre Dieu..." De tels propos dénotent la grossièreté de la religion conciliaire.

On objectera peut-être les tutoiements de Sainte Thérèse de l'Enfant et de la Sainte Face, ils sont effectivement insolites, mais commençons par imiter ses vertus pour en juger.

J'ai écrit: négligeons les malappris, on ne gagne rien à discuter avec les imbéciles! Il existe sans aucun doute un lien très étroit entre malappris et imbéciles.

de stercore


Dernière édition par de stercore le Ven 9 Juil - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le tutoiement...   Mer 30 Déc - 20:02

Ceci est fort intéressant.

Devons nous en conclure, pour répondre aux conciliaires, que le "tutoiement" du Notre Père ou de l'Ave Maria, ne saurait raisonnablement se traduire en Français par "tu" mais par vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le tutoiement...   Mer 30 Déc - 21:59

Oui, il est certain que nous ne pouvons en aucun cas tutoyer Dieu, Notre Dame, ou tout autre personnage de la cour céleste dans les prières publiques sans manquer gravement aux convenances les plus élémentaires. La religion conciliaire autorise de telle grossièreté.

Il est vrai que l'on peut vouvoyer une personne en la méprisant et, a contrario, tutoyer une autre personne en la respectant. Parlons français et, si nous ne parlons pas à la troisième personne à un seigneur, vouvoyons-le respectueusement.

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le tutoiement...   Mer 30 Déc - 22:02

Tout à fait.

Le problème étant de faire comprendre cela à certains conciliaires
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le tutoiement...   Jeu 31 Déc - 0:09

Rappelons les Paroles de Notre-Seigneur aux Saints Apôtres et celles de Notre-Dame à Sainte Bernadette. Cependant, n'oublions pas l'enseignement de Saint Paul: "L'homme animal ne comprend rien aux choses de Dieu" et n'insistons pas inutilement.

N'oublions pas de souligner que les meneurs de "l'église conciliaire" tout comme ceux de la "révolution dite-française"; les uns et les autres véritables suppôts de Satan, sont pour le tutoiement. Même verbiage...: "Citoyen, tu..." "Frère, tu..." Même idéal...: Liberté. Égalité. Fraternité. En un mot, la "Religion de l'Homme".

Pour cela, ils ont inscrit leur église conciliaire, qu'ils prétendent être l'Église du Christ, comme membre du "conseil œcuménique des églises".

Sauf erreur de ma part, il y eut un ouvrage intitulé: "le Rhin se jette dans le Tibre".; ne serait-il, point judicieux d'écrire: "Les Senteurs de Paris éliminent les Parfums de Rome". Malheureusement, je n'ai ni la plume ni l'inspiration de Louis Veuillot.

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le tutoiement   Ven 9 Juil - 21:39

En français comme en plusieurs autres langues, il y a le tutoiement, le vouvoiement ou voussoiement et également le leiloiement, plus révérencieux que le vouvoiement; il consiste à parler à la troisième personne. ex: "Monsieur est-il décidé à ..." "Son Altesse fera connaître..." "Que le Dieu de nos pères..."

de stercore Idea Idea Idea

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le tutoiement...   Aujourd'hui à 19:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Le tutoiement...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Speed-dating d'Alexis
» « Plus l'offenseur m'est cher, plus je ressens l'injure »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: