Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Question sur notre "détachement du monde"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 15:28

Voici une question d'ordre religieuse/philosophique dont je peine à trouver la mesure ! Souvent, je prend mon "Imitation de J.C." et ce que j'y lis parfois me déconcerte. Je ne m'en offusque pas, bien entendu, la seule erreur vient de ma part ; mon intelligence purement humaine étant bien limité, je ne saisis pas tout. Mais voilà, j'y lis un tel "apologétique" de détachement du monde que je me demande où encore, dans ce principe, on peut placer un amour de famille, de patrie (et de combat pour la patrie), de la nature, de l'effort, des arts (martiaux, pour moi Wink), etc. Je suis bien conscient que notre seul vrai consolation doit venir de Dieu (et non de ce que je viens de citer) et que tout dans notre vie doit tendre à lui... Mais jusqu'à où va ce détachement ? Et de quel "monde" parle-t-on ? Celui des "homme-sans-Dieu" (vanité, orgueil, gloire, richesse, etc.) ? je lisais une prière de Saint-Thomas More qui dit : "Richesses de ce monde, amis, liberté, vie, et toute choses : que j'estime cette perte comme rien:afin de gagner le Christ.". Je ne me rebelle pas contre ce principe mais je le comprend mal, surtout aux niveaux des amis. Nos camarades ne sont-ils pas un bien précieux ? Qu'ils soient très secondaire par-rapport à NSJC, je l'accepte volontier et le comprend plus que bien, mais de là à les considérer comme "rien"... La seule façon dont je le comprend pour l'instant me vient d'un extrait de ce poème de Rudyard Kipling qui dit :

"Et si tu peux aimer tous tes amis en frères
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi.
"

Voilà, question lourde, je le sais bien, mais que j'aimerais vivement approfondir.


Dernière édition par le Lun 6 Nov - 15:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer


Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 15:35

Rassurez-vous : vous n'êtes pas le seul à vous poser ces questions, et il y a sûrement eu des excès de la part de certains mystiques. La réponse est pourtant assez simple : il FAUT aimer les autres, les siens en particulier, mais surtout EN Dieu. C'est-à-dire souhaiter leur bien spirituel, leur salut, et tout faire pour cela. Ceux qui, comme moi ont des proches (très proches) qui sont indifférents, voire hostiles à la religion savent de quoi je parle... Le Seigneur ne nous a commandé qu'une chose : "aimer son prochain comme soi-même pour l'amour de Dieu". Le reste, c'est du jansénisme, sec et désincarné par définition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 17:17

"L'imitation de Jésus-Christ", du jansénisme ? Suspect Ou j'ai mal compris ? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer


Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 21:07

Pas "L'imitation du Christ", bien sûr. N'empêche que certains mystiques ont exagéré dans le sens (je caricature) : "Vous pouvez tous crever, j'aime que le Bon Dieu". N'est-ce pas là ce que vous regrettez vous-même ?

Encore une fois : "Aime ton prochain comme toi-même pour l'amour de Dieu". J'observe, au passage, que ce précepte commande de s'aimer soi-même, c'est-à-dire (on l'aura compris) d'aimer son âme en vue de la sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 21:57

tulkas a écrit:
Voici une question d'ordre religieuse/philosophique dont je peine à trouver la mesure ! Souvent, je prend mon "Imitation de J.C." et ce que j'y lis parfois me déconcerte. Je ne m'en offusque pas, bien entendu, la seule erreur vient de ma part ; mon intelligence purement humaine étant bien limité, je ne saisis pas tout. Mais voilà, j'y lis un tel "apologétique" de détachement du monde que je me demande où encore, dans ce principe, on peut placer un amour de famille, de patrie (et de combat pour la patrie), de la nature, de l'effort, des arts (martiaux, pour moi Wink), etc. Je suis bien conscient que notre seul vrai consolation doit venir de Dieu (et non de ce que je viens de citer) et que tout dans notre vie doit tendre à lui... Mais jusqu'à où va ce détachement ? Et de quel "monde" parle-t-on ? Celui des "homme-sans-Dieu" (vanité, orgueil, gloire, richesse, etc.) ? je lisais une prière de Saint-Thomas More qui dit : "Richesses de ce monde, amis, liberté, vie, et toute choses : que j'estime cette perte comme rien:afin de gagner le Christ.". Je ne me rebelle pas contre ce principe mais je le comprend mal, surtout aux niveaux des amis. Nos camarades ne sont-ils pas un bien précieux ? Qu'ils soient très secondaire par-rapport à NSJC, je l'accepte volontier et le comprend plus que bien, mais de là à les considérer comme "rien"... La seule façon dont je le comprend pour l'instant me vient d'un extrait de ce poème de Rudyard Kipling qui dit :

"Et si tu peux aimer tous tes amis en frères
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi.
"

Voilà, question lourde, je le sais bien, mais que j'aimerais vivement approfondir.


"Richesses de ce monde, amis, liberté, vie, et toute choses : que j'estime cette perte comme rien:afin de gagner le Christ"

...il s'agit plutôt de renoncer aux désirs de la nature humaine souillée par le péché originel et non de la volonté de faire le bien à son prochain car quiconque fait le bien, fait la volonté de Dieu. Saint Thomas More parle ici de "chose", de matière (richesses de ce monde, amis, statut d'homme libre, vie terrestre et toute chose), il ne s'agit pas de se foutre du salut et du bien-être de son prochain mais d'être prêt à sacrifier son "moi" pour faire la volonté du Dieu Tout-Puissant, ce qui implique de sacrifier le désir d'être estimé, aimé, exalté, honoré, loué, préféré aux autres etc...

O Jésus, doux et humble de coeur ! Exaucez-moi.

Du désir d'être estimé, délivrez-moi Jésus.
Du désir d'être aimé, ``
Du désir d'être exalté, ``
Du désir d'être honoré, ``
Du désir d'être loué, ``
Du désir d'être préféré aux autres, ``
Du désir d'être consulté, ``
Du désir d'être approuvé, ``
De la crainte d'être humilié ``
De la crainte d'être méprisé ``
De la crainte d'être rebuté, ``
De la crainte d'être calomnié, ``
De la crainte d'être oublié, ``
De la crainte d'être tourné en ridicule, ``
De la crainte d'être injurié, ``
De la crainte d'être soupçonné, ``


etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Lun 6 Nov - 23:27

Un grand merci pour cette explication ! Je comprend mieux ce détachement. Il s'agit d'un détachement des choses mondaine, donc du monde. Une fois détaché de ces vanités, alors on peut prétendre à la vrai liberté... en Christ Smile Rien à voir avec le fait de ne pas aimer des amis et/ou camarades en effet.

Un grand merci ! Je comprend beaucoup mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guérisseur
Page


Nombre de messages : 152
Localisation : Nationaliste contre-révolutionnaire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 1:32

Oui, je pense qu'en gros, ç'est conserver par la pénitence un ascèse mentale, et par le biais de la mortification un contrôle de ses sentiments et des passions.
Le détachement du monde, ne veut surtout pas dire être indifférent aux affaires temporelles, (politique, famille, devoir d'état etc.) c'est simplement remettre chaque chose à sa place selon l'ordre naturel voulu par Dieu, c'est à dire faire le contraire de ce à quoi tend le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nationaliste.bb-fr.com/
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 2:15

Le Guérisseur a écrit:
Oui, je pense qu'en gros, ç'est conserver par la pénitence un ascèse mentale, et par le biais de la mortification un contrôle de ses sentiments et des passions.
Le détachement du monde, ne veut surtout pas dire être indifférent aux affaires temporelles, (politique, famille, devoir d'état etc.) c'est simplement remettre chaque chose à sa place selon l'ordre naturel voulu par Dieu, c'est à dire faire le contraire de ce à quoi tend le monde.

Voila qui est bien dit cher Guérisseur. L'amour de la race, nation, famille ne vient nullement à l'encontre du service de Dieu.... au contraire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 10:41

Francis a écrit:
O Jésus, doux et humble de coeur ! Exaucez-moi.

Du désir d'être estimé, délivrez-moi Jésus.
Du désir d'être aimé, ``
Du désir d'être exalté, ``
Du désir d'être honoré, ``
Du désir d'être loué, ``
Du désir d'être préféré aux autres, ``
Du désir d'être consulté, ``
Du désir d'être approuvé, ``
De la crainte d'être humilié ``
De la crainte d'être méprisé ``
De la crainte d'être rebuté, ``
De la crainte d'être calomnié, ``
De la crainte d'être oublié, ``
De la crainte d'être tourné en ridicule, ``
De la crainte d'être injurié, ``
De la crainte d'être soupçonné, ``


etc...

Existe-il une prière "officielle" de cette trempe ?

@Le Guérisseur : Merci de venir confirmer ce que je pensais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tancrède
Comique suisse


Nombre de messages : 355
Date d'inscription : 26/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 10:52

Messire Tulkas,


Il s'agit là de la Litanie de l'humilité, que vous trouverez dans le "livre bleu" de la Fraternité St-Pie X. Smile



Tancrède, pour la Gloire de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 13:30

Litanies, que notre cher Francis vient de mettre en ligne dans la partie "Prières". Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mar 7 Nov - 15:15

J'ai vu (et lu) ! Je l'ai trouvé dans mon livre des Prières de Saint-Ignace de Loyola. Super ! A réciter tous les jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mer 8 Nov - 2:05

Pour compléter simplement ce qui a été dit plus haut,
Logiquement, le détachement précède l'union de notre volonté soumise à la volonté de Notre Seigneur.
Mais chronologiquement, c'est concomitant ,et même au départ, pour les commençants, c'est plutôt l'appel de Notre Seigneur, la conversion, qui est première. On ne peut commencer par l'ascèse au sens propre. l'Imitation commente l'Enseignement de Notre Seigneur: il faut renoncer à son "moi" : voilà la condiition radicale, préalable, d'ordre métaphysique , surnaturellement ontologique, et morale ; et Dieu alors distille sa volonté en nous, par le Père, l'Esprit Saint et par le Fils. [transformation par participation]
C'est dans cette influence positive de Dieu sur notre volonté , que nous devons agir , "aimer" , renoncer à nos attirances naturelles, dans la mesure où elles sont déterminantes , et ainsi faire du bien à nos proches , nos amis, nos communautés, notre patrie.
C'est la prière, [ mysticisme surnaturel = l'essence propre et fondamentale du Christianisme], qui est un acte de volonté, et forme le moyen concret de l'union entre Dieu et notre humanité, [ union transformante par participation à la vie divine, permise grâce au Christ ayant unifié en lui la vie divine et la vie humaine]

LA volonté de Dieu n'est pas une consolation: elle est notre moteur, car nous devons nous même agir, créer, devenir nous même des créateurs à son image. Ce n'est pas la sympathie naturelle qui doit nous tyranniser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mer 8 Nov - 2:42

luernos a écrit:
Pour compléter simplement ce qui a été dit plus haut,
Logiquement, le détachement précède l'union de notre volonté soumise à la volonté de Notre Seigneur.
Mais chronologiquement, c'est concomitant ,et même au départ, pour les commençants, c'est plutôt l'appel de Notre Seigneur, la conversion, qui est première. On ne peut commencer par l'ascèse au sens propre. l'Imitation commente l'Enseignement de Notre Seigneur: il faut renoncer à son "moi" : voilà la condiition radicale, préalable, d'ordre métaphysique , surnaturellement ontologique, et morale ; et Dieu alors distille sa volonté en nous, par le Père, l'Esprit Saint et par le Fils. [transformation par participation]
C'est dans cette influence positive de Dieu sur notre volonté , que nous devons agir , "aimer" , renoncer à nos attirances naturelles, dans la mesure où elles sont déterminantes , et ainsi faire du bien à nos proches , nos amis, nos communautés, notre patrie.
C'est la prière, [ mysticisme surnaturel = l'essence propre et fondamentale du Christianisme], qui est un acte de volonté, et forme le moyen concret de l'union entre Dieu et notre humanité, [ union transformante par participation à la vie divine, permise grâce au Christ ayant unifié en lui la vie divine et la vie humaine]

LA volonté de Dieu n'est pas une consolation: elle est notre moteur, car nous devons nous même agir, créer, devenir nous même des créateurs à son image. Ce n'est pas la sympathie naturelle qui doit nous tyranniser.

Nous pourrions tout résumer avec ces paroles de N.S.J.C. : "Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés"
.....il est bizarre que nos modernes tronquent cette dernière partie quand ils citent ce verset.


Dernière édition par le Mer 8 Nov - 4:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guérisseur
Page


Nombre de messages : 152
Localisation : Nationaliste contre-révolutionnaire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mer 8 Nov - 3:00

Tout comme la parabole du bon samaritain, qui quand on la lit bien va à l'encontre de l'humanitarisme.
Qui est le "prochain" ? La réponse est explicitement dans cette parabole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nationaliste.bb-fr.com/
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Mer 8 Nov - 4:47

Le Guérisseur a écrit:
Tout comme la parabole du bon samaritain, qui quand on la lit bien va à l'encontre de l'humanitarisme.
Qui est le "prochain" ? La réponse est explicitement dans cette parabole.

Voila !

"Vérifiez, vérifiez, je ne saurais trop le répéter; et ne vous fiez pas aux citations."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Ven 10 Nov - 16:09

tulkas a écrit:
Voici une question d'ordre religieuse/philosophique dont je peine à trouver la mesure ! Souvent, je prend mon "Imitation de J.C." et ce que j'y lis parfois me déconcerte. Je ne m'en offusque pas, bien entendu, la seule erreur vient de ma part ; mon intelligence purement humaine étant bien limité, je ne saisis pas tout. Mais voilà, j'y lis un tel "apologétique" de détachement du monde que je me demande où encore, dans ce principe, on peut placer un amour de famille, de patrie (et de combat pour la patrie), de la nature, de l'effort, des arts (martiaux, pour moi Wink), etc. Je suis bien conscient que notre seul vrai consolation doit venir de Dieu (et non de ce que je viens de citer) et que tout dans notre vie doit tendre à lui... Mais jusqu'à où va ce détachement ? Et de quel "monde" parle-t-on ? Celui des "homme-sans-Dieu" (vanité, orgueil, gloire, richesse, etc.) ? je lisais une prière de Saint-Thomas More qui dit : "Richesses de ce monde, amis, liberté, vie, et toute choses : que j'estime cette perte comme rien:afin de gagner le Christ.". Je ne me rebelle pas contre ce principe mais je le comprend mal, surtout aux niveaux des amis. Nos camarades ne sont-ils pas un bien précieux ? Qu'ils soient très secondaire par-rapport à NSJC, je l'accepte volontier et le comprend plus que bien, mais de là à les considérer comme "rien"... La seule façon dont je le comprend pour l'instant me vient d'un extrait de ce poème de Rudyard Kipling qui dit :

"Et si tu peux aimer tous tes amis en frères
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi.
"

Voilà, question lourde, je le sais bien, mais que j'aimerais vivement approfondir.

Permettez-moi d'ajouter une petite précision, cher Tulkas, aux excellentes réponses qui vous ont été faites. L'Imitation de Jésus-Christ s'adresse d'abord et avant tout à des moines et des religieux dans son application littérale. Les laïcs ne peuvent vivre cela à la lettre. Mais ils doivent en cultiver l'esprit.

Lisez l'Introduction à la Vie dévote de saint François de Sales, qui s'adresse spécifiquement aux laïcs. Vous constaterez vous-mêmes que saint FdS est moins absolu dans ses conseils pratiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question sur notre "détachement du monde"   Aujourd'hui à 19:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Question sur notre "détachement du monde"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Salou tout lé monde !"
» "Tolkien, le façonnement d'un monde" vol. 1 - parution
» Ag2r S2 "Le contraire de seul au monde" -=-Gadret,Peraud,Nocentini,le Lay...s'en vont
» Cycle des "Rois du Monde" de J.-P. Jaworski
» [40k - Eldars] Vaisseau monde " Corannir"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: