Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 débat sedevacantistes / conciliaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 2:37

débat sedevacantistes / conciliaires

ici:

http://docteurangelique.forumactif.com/temoignages-discernement-cas-concrets-f3/sedevacantisme-et-catholicisme-t8852-100.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 11:26

JCMD67 a écrit:
débat sedevacantistes / conciliaires

ici:

http://docteurangelique.forumactif.com/temoignages-discernement-cas-concrets-f3/sedevacantisme-et-catholicisme-t8852-100.htm

Je suis d'avis que ces discutions forumiques sont non seulement improductives (nulles) mais contre productive (dangereuses). Cet air de fronde en se déplaçant à 4 ou 5 sur un forum pour aller "à l'attaque" relève plus de l'agression et de la recherche de la bagarre que de la défense de la vérité.

Je vous comprends jcmd Wink, ne le prenez pas comme une agression, je suis persuadé que vous avez envie d'en découdre, et moi aussi, car au delà de leurs propos insupportables vis à vis de la Vérité ils mettent en danger ceux qui les lisent et viennent à douter eux même alors qu'ils étaient dans la Vérité.

Mais ayant pratiqué les forums au moins autant que vous je parle en connaissance de cause en disant que le principe du forum est illusoire, peine perdue et dangereux.

C'est pour cela qu'il ne faut pas aller provoquer les discutions (que ce soit en forum ou de visu) mais toujours avoir l'attitude de réponse face à une agression. L'inquisition ne s'en prenait jamais aux hérétiques confinés chez eux mais à ceux qui répandaient leurs erreurs publiquement.
Attendre que l'autre fasse le premier pas, soit sur notre terrain (dans notre forum, dans notre chapelle, dans nos maisons) soit à l'extérieur en attaquant publiquement la Foi au risque de pervertir les passants.

Ennemi ou pas ennemi le risque de les braquer et de leur donner une raison de se défendre (et donc de camper sur leurs positions en signe de défense) est un risque qui n'est pas à prendre. Admettons qu'un seul d'entre eux, dans le silence de sa conscience fut en train de réflechir à la situation ? Et qu'il s'arrête net ?

Le Bon Dieu nous donnera, au moment où IL nous jugera prêt (SI seulement nous le sommes vraiment prêt) nos combats à aller mener, nos fronts à occuper. Pour l'instant nous devons nous cantonner à témoigner de notre Foi chaque fois que l'occasion se présente et non à aller la chercher.

Voilà, l'anti-militant, anti-activiste, empêcheur de croiser en rond à parler Laughing


Dernière édition par Gardian le Sam 12 Déc - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 13:37

Citation :
Je suis d'avis que ces discutions forumiques sont non seulement improductives

plusieurs personnes se sont inscrites sur mon forum et converties au "sedevacantisme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 14:13

JCMD67 a écrit:
Citation :
Je suis d'avis que ces discutions forumiques sont non seulement improductives

plusieurs personnes se sont inscrites sur mon forum et converties au "sedevacantisme".

Ce n'est pas la question.
Quand je me suis inscrit sur "DLV" je ne connaissais pas l'ave maria et aujourd'hui je suis Catholique. Pour autant cela n'est pas dû au forum mais à quelques membres et à de nombreuses discutions hors forum.

Le fait est qu'il est ici question des croisades qui se font par des catholiques sur des forums modernistes ou autres, et qui sont improductifs.

Le sens de "circulation" étant toujours le même, celui qui cherche vient à nous et non nous qui venons à lui. Et il est toujours digne et juste, équitable et salutaire (si je puis dire) que de nous occuper avant tout de nos très proche prochains avant de vouloir aller à l'assault de ceux pour lesquels nous n'avons pas directement grâce d'état.

Si j'était père de famille ou époux je ne pense pas qu'en l'état je me préoccuperais prioritairement des forums mais plutôt de mon foyer, de ma famille proche, voir si le cas se présente, de mes voisns.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 14:16

Gardian a écrit:
JCMD67 a écrit:
Citation :
Je suis d'avis que ces discutions forumiques sont non seulement improductives

plusieurs personnes se sont inscrites sur mon forum et converties au "sedevacantisme".

Ce n'est pas la question.
Quand je me suis inscrit sur "DLV" je ne connaissais pas l'ave maria et aujourd'hui je suis catholique. Pour autant cela n'est pas du au forum mais à quelques membres et à de nombreuses discutions hors forum.

Le fait est qu'il est ici question des croisades qui se font par des catholiques sur des forums modernistes, ou autres et qui sont improductifs.

Le sens de "circulation" étant toujours le même, celui qui cherche vient à nous et non nous qui venons à lui. Et il est toujours digne et juste, équitable et salutaire (si je puis dire) que de nous occuper avant tout de nos très proche prochains avant de vouloir aller à l'assault de ceux pour lesquels nous n'avons pas directement grâce d'état.

Si j'était père de famille ou époux je ne pense pas qu'en l'état je me préoccuperais prioritairement des forums mais plutôt de mon foyer, de ma famille, proche, voir si le cas se présente, de mes voisns.

pour ces personnes, le forum n'est qu'un tremplin pour aller voir ensuite un pretre, se rendre à un centre de Messe, et c'est d'ailleurs le but, et en attendant avoir quelques réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 14:21

Quelles personnes ? Celles du forum moderniste où se sontrendus 4 ou 5 "sédévacs" ?
Il ne faut pas s'attendre à ce que ces personnes là, après avoir reçu l'assault qu'ils ont reçus, aillent plein de confiance et d'abandon vers des prêtres non una cum. Au contraire, il suffit de voir les réactions qu'ils ont vis à vis des sédévacantistes et la considérations qu'ils leur apportent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Ven 23 Oct - 14:59

http://foicatholique.cultureforum.net/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Sam 24 Oct - 2:06

Citation :
C'est pour cela qu'il ne faut pas aller provoquer les discutions (que ce soit en forum ou de visu) mais toujours avoir l'attitude de réponse face à une agression. L'inquisition ne s'en prenait jamais aux hérétiques confinés chez eux mais à ceux qui répandaient leurs erreurs publiquement.
Attendre que l'autre fasse le premier pas, soit sur notre terrain (dans notre forum, dans notre chapelle, dans nos maisons) soit à l'extérieur en attaquant publiquement la Foi au risque de pervertir les passants.

Ennemi ou pas ennemi le risque de les braquer et de leur donner une raison de se défendre (et donc de camper sur leurs positions en signe de défense) est un risque qui n'est pas à prendre. Admettons qu'un seul d'entre eux, dans le silence de sa conscience fut en train de réflechir à la situation ? Et qu'il s'arrête net ?
Le tournant de 1970 dont je parlais ailleurs joue aussi pour ceux qui sont nés grosso modo après cette période. En dehors de l'extrême minorité tradi ou semi-tradie, les personnes vivent désormais dans un autre monde, un monde ouvertement non-chrétien, qui n'a plus de références culturelles chrétiennes, de même qu'elles n'ont plus de bases de culture française classique, ni souvent de repères familiaux et sociaux. Dans ce monde nouveau, en revanche la notion sociale de secte est assez bien identifiée, et la notion intellecteulle et morale de rigueur est diabolisée.
Les catholiques actuels proviennent pour les plus âgés de l'ancien monde, mais surtout du nouveau: ils sont convertis; mais dans ce monde non chrétien, et selon les nouvelles lois de ce monde, ils ne sont qu'en marge puisqu'ils qu'ils revendiquent la rigueur et qu'ils acceptent d'être faussement accusés d'être sectaires par amour de la Vérité.
Mais surtout les autres les jugent selon les critères du monde non chrétien, les catholiques sont tous marginaux, sectaires, dangereux, etc...
Sur les forums s'expriment donc une poignée infinitésimale de catholiques qui sont des convertis, en état de rupture avec le milieu contemporain, et qui sont influencés par ce milieu involontairement, et surtout les non chrétiens qui ne comprennent plus rien du christianisme; ils ne comprennent pas la culture chrétienne, la Chrétienté, les principes chrétiens, et encore moins les origines chrétiennes et les fidèles modèles du christianisme. Ils assimilent spontanément les convertis à des fanatiques et à des sectaires.
Si avec une telle vision instinctive qu'ont nos contemporains des catholiques, les convertis catholiques donnent en plus l'apparence de se comporter comme les membres des sectes vulgaires de tous horizons, le résultat est absolument catastrophique.
Etre catholique est une identité si immense, alors qu'elle est totalement insoupçonnable pour nos contemporains, il ne faut donc pas la mettre en danger comme le dit Gardian en faisant le jeu du peuple babylonien et béotien en acceptant d'etre traité d'intégriste, de fanatique, de tradi, de sédévac. Ce sont des épithètes internes au petit milieu, mais qui sont catastrophiques pour l'apostolat minimum qui incombe à tout catholique.
Moi-même j'ai conscience que les accusations violentes dont j'abreuve l'église noachide, seront incomprises des contemporains, mais je me dis: elles heurtent les méchants qui n'ouvriront jamais les yeux, mais elles confirment les simples qui ont eu la vision immédiate de la Vérité. Elles ne doivent jamais être isolées, doivent être toujours une formule choc résumant une analyse impersonnelle et argumentée des doctrines et des décisions diaboliques.
Sur les forums modernistes ou matérialistes, une personne sur cent cherche peut-être Dieu.
Ainsi le LFC a montré comment EA cherchait une simple faille dans un point de détail secondaire, pour rejeter en bloc l'ensemble d'un raisonnement, d'une argumentation, et de sources.
Le Fopo illustre le paganisme viscéral de nos contemporains; Le FC est un résidu de la religion bourgeoise du 19ième siècle; INXL6 ou Dumouch révèle les ravages de l'impérialisme sentimental en religion, etc...
On ne prêche même pas dans le désert, on s'épuise à prêcher dans le vacarme monstrueux et le tohubohu énorme de Babylone la Sourde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Sam 24 Oct - 2:32

Citation :
On ne prêche même pas dans le désert, on s'épuise à prêcher dans le vacarme monstrueux et le tohubohu énorme de Babylone la Sourde...

oui, mais a-t-on seulement le choix?

l'Evangile est sans aucun doute devenu incommestible pour 99% des gens, mais il doit etre preché ne serait-ce que pour ces 1% restant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Sam 24 Oct - 14:24

JCMD67 a écrit:
Citation :
On ne prêche même pas dans le désert, on s'épuise à prêcher dans le vacarme monstrueux et le tohubohu énorme de Babylone la Sourde...

oui, mais a-t-on seulement le choix?

l'Evangile est sans aucun doute devenu incommestible pour 99% des gens, mais il doit etre preché ne serait-ce que pour ces 1% restant.

Qui vous le demande ?

Il ne faut pas aller s'épuiser à chercher ce 1 % en parlant dans le vent pour les 99 % restant. Si le pourcent cherche, le Bon Dieu pour qui la chose est extremement simple, les enverras vers les bonnes personnes (nous ou d'autres).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Lun 26 Oct - 23:29

JCMD67 a écrit:
Gardian a écrit:
JCMD67 a écrit:
Citation :
Je suis d'avis que ces discutions forumiques sont non seulement improductives

plusieurs personnes se sont inscrites sur mon forum et converties au "sedevacantisme".

Ce n'est pas la question.
Quand je me suis inscrit sur "DLV" je ne connaissais pas l'ave maria et aujourd'hui je suis catholique. Pour autant cela n'est pas du au forum mais à quelques membres et à de nombreuses discutions hors forum.

Le fait est qu'il est ici question des croisades qui se font par des catholiques sur des forums modernistes, ou autres et qui sont improductifs.

Le sens de "circulation" étant toujours le même, celui qui cherche vient à nous et non nous qui venons à lui. Et il est toujours digne et juste, équitable et salutaire (si je puis dire) que de nous occuper avant tout de nos très proche prochains avant de vouloir aller à l'assault de ceux pour lesquels nous n'avons pas directement grâce d'état.

Si j'était père de famille ou époux je ne pense pas qu'en l'état je me préoccuperais prioritairement des forums mais plutôt de mon foyer, de ma famille, proche, voir si le cas se présente, de mes voisns.

pour ces personnes, le forum n'est qu'un tremplin pour aller voir ensuite un pretre, se rendre à un centre de Messe, et c'est d'ailleurs le but, et en attendant avoir quelques réponses.

C'est vrai qu'un forum intermédiaire entre un blog et le forum plus ouvert peut toujours contenir une information ou une documentation qui va servir à une personne qui cherche préalablement. Tant mieux si nous pouvons donner cette occasion à certains. Dieu soit loué pour ceux que vous citez.

Le blog est axé sur l'information, mais même la pratique de la réponse est difficile à réaliser, si on est très opposé au responsable du forum.
Par exemple sur Disputa..Catholicae, je pensais répondre à M.Essain qui reprochait à mgr Tissier d'oser critiquer b16, puis je me suis rendu compte que ma réponse aurait été soit "modérée" soit trop édulcorée. Je constate d'ailleurs que personne re réagit aux articles de ce blog.

Mais si nous faisons le bilan de presque dix ans de pratique forumiesque, on constate que dès que le forum est un peu "ouvert", si on veut aller au fond des choses avec des adversaires, je ne vois pas comment on peut éviter le conflit, qui mène à l'injure et qui met fin à toute communication. Se faire traiter de déséquilibré, d'extrémiste, de sectaire, etc. de la part d'ignorants et de prétentieux, comme cela nous est arrivé à tous, est déjà décourageant, mais surtout pour les 99,99% de gens qui ne cherchent pas la vérité, et qui fréquent ces forums c'est un contre témoignage involontaire donné par nous.
sur un forum généraliste, avez vous remarqué qu'il y a environ peut être moins de 5 personnes sur 10000 qui cherchent la vérité catholique, tandis que 500 personnes cherchent dans l'islam, et 9.500 sont enfouis dans les ténèbres les plus épaisses du paganisme impudent imbécile et grossier.

Voilà toute la question. Et pour ceux qui cherchent la vérité cela risque d'être la même chose, nous risquons d'être des repoussoirs car totalement incompris.

Regardons le FoPo, où des immondes individus n'étaient là, lorsque Gardian intervenait, que pour l'accabler d'injures et de moqueries , et à travers lui ridiculiser l'Eglise catholique. Il me semble que ces immondes cloportes ne s'expriment plus depuis qu'il n'intervient pas.
Regardons le FC où le sédévacantisme est diabolisé pour une raison politique.
Et puis le sédévacantisme n'est pas une religion. Pensons à l'abbé Barthe et à d'autres, qui étaient sédévacs il y a 20 ans et qui sont partisans de ratzi aujourd'hui: comment expliquer cela? par une absence d'intelligence de la foi et par une absence de vie spirituelle catholique.
C'est bien trop d'honneur que nous nous abaissions à nous opposer aux conciliaires, en tant que sédévac. Nous sommes catholiques, point final.
Eux ne le sont pas, en général ils ne savent pas.
Si nous devons avoir une sévérité intraitable envers les responsables de la secte, de mauvaise foi publique et pertinace, imposteurs de la théologie, prévaricateurs des sacrements, corrompus de la sainteté, dépravés de la prière,
en revanche nous devons attendre et aider ceux qui cherchent la vérité et qui peuvent commencer par être conciliaires, évangélistes, ou même tradis, mais qui cherchent toujours sous le double rapport de la vie spirituelle et de la droiture intellectuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Mar 27 Oct - 0:11

Au final il n'y a rien à contredire sur ce que dit luernos.
Le forum est en lui même un moyen contreproductif pour répandre la Foi, même lorsqu'il est "libre" et "tolérant"

S'il est tolérant envers les Catholiques "intégristes" il l'est aussi envers les fausses religions et de fait cela met tout dès le départ sur le même pied. Et dès le départ on commence par cautionner une erreur monstrueuse, même sans penser ni vouloir la cautionner.
Et dans ce cas là ce sera la loi démocratique du nombre.


Même lorsqu'on répand la Vérité, on s'expose au danger de n'être point compris par l'autre qui, par contre lui, ne joue pas avec les mêmes règles que nous, n'ayant pas l'honnêteté de chercher la Vérité et préférant couper court avec des slogans et des injures.

Quand à ce qui concerne le "fopo" c'est un endroit sur lequel je ne met même plus les pieds de peur d'y perdre et la Foi et la santé mentale, en sus d'un mal de tronche.

Que ceux qui seraient tentés d'aller sur ces forums fassent confiance à ceux qui y ont été, qui ont vu, qui ont pratiqué et qui sont partis en courant dans l'autre sens. Point d'orgueil ni de suffisance là dedans juste la vérité.

Des heures interminables perdues à répéter les mêmes choses à des individus qui 1/ n'en ont rien à cirer puisque ayant décidé que la vérité était comme ça et comme ça 2/ qui vous couvre d'injures ou de qualificatifs (ce qui n'est pas grave pour soi mais dommageable à la Foi.
10 pages pour en arriver au même point avec l'impression de ne volontairement pas avoir été écouté... Evil or Very Mad


Dernière édition par Gardian le Sam 12 Déc - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JCMD67
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Mar 27 Oct - 1:00

mon forum est très très peu tolerant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   Sam 12 Déc - 13:19

JCMD67 a écrit:
mon forum est très très peu tolerant. Wink

Mais le problème est le même au final.

La tolérance ouvre des brèches aux fausses religions, à l'erreur.
L'intolérance elle, est un blanc seing donnée aux brailleurs qui réclame la tolérance, dénonçant à cet exemple une attitude dure et intransigeante et demandant plus de souplesse.

C'est un cercle vicieux qu'expérimentera le créateur de forum soit en cédant à plus de souplesse, soit en refusant et en donnant du pain aux brailleurs.

On doit dire de nous "voyez comme ils s'aiment" et non "voyez comme ils sont durs", fusse une dureté légitime mais incomprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: débat sedevacantistes / conciliaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
débat sedevacantistes / conciliaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Annonces, nouveautés du forum-
Sauter vers: