Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?   Jeu 8 Oct - 16:55

Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?

http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/qui-a-fait-apostasier-les-etats-catholiques-t2684.htm#12958

en Jésus par Marie +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?   Jeu 8 Oct - 17:05



Citation :
« A plusieurs reprises déjà, dans des documents officiels adressés au Monde Catholique, Nous avons démontré combien est erronée la doctrine de ceux, qui sous le nom séducteur de liberté du culte, proclament l'apostasie légale de la société, la détournant ainsi de son Auteur divin.»

(Léon XIII, L. È giunto, 19/7/1889, à l'Empereur du Brésil)

Qui a fait apostasier les dernières Nations étatiquement Catholiques ? Quand ? et comment ?



citons la très claire démonstration du Professeur Georges Salet, sous le pseudonyme de Michel Martin en sa revue “De Rome et d’ailleurs” :

Citation :
« L'exemple de l'Espagne : Au demeurant, il ne s'agit pas là d'une question purement théorique car c'est au nom de la Déclaration conciliaire que le Général Franco a modifié, en 1967, la législation espagnole sur les cultes.

Le 27/8/1953, (ce n'est pas si vieux), le Saint-Siège et l'Espagne signaient un Concordat dont l'article ler commençait ainsi (c'est moi qui souligne) :

« La religion catholique, apostolique et romaine continue d'être la seule de la Nation Espagnole ».

Ce Concordat entérinait implicitement la "Fuero de los Espagnoles" (Charte des Espagnols) du 13 Juillet 1945 dont voici l'article 6 :

« La profession et la pratique de la religion catholique, qui est celle de l'Etat espagnol, jouiront de la protection officielle. Personne ne sera inquiété pour ses croyances religieuses ni pour l'exercice privé de son culte. On n'autorisera pas d'autres cérémonies ni d'autres manifestations extérieures que celles de la religion catholique.» (D.C. n° 948 p. 691).

Voilà qui était exactement conforme à la doctrine traditionnelle mise en pratique en Europe pendant quinze siècles.


Voici maintenant la loi nouvelle du 28/6/1967 :

« La profession et la pratique, tant publique que privée, de toute religion seront garanties par l'Etat, sans autres limitations que celles établies à l'article 2 de cette loi ». (D.C. n° 1508 p. 45s).

La contradiction avec l'ancien article 6 de la Charte des Espagnols est donc flagrante. Mais elle ne fait que traduire la contradiction entre la doctrine traditionnelle et celle de V 2 comme le montre le préambule de cette nouvelle loi du 28/6/1967 dans lequel le législateur espagnol a tenu à rejeter la responsabilité du changement intervenu sur le Concile V 2 (c'est toujours moi qui souligne) :

« La loi de caractère fondamental du 17/5/1958, en vertu de laquelle la législation espagnole doit s'inspirer de la doctrine de l'Eglise catholique, constitue le fondement de la présente loi.

Or, comme on le sait, le deuxième Concile du Vatican a approuvé le 7/12/1965 la "Déclaration sur la liberté religieuse", disant dans son § 2, : "le droit à la liberté religieuse a son fondement dans la dignité même de la personne humaine ... Dans l'ordre juridique de la Société, il doit être reconnu de telle manière qu'il constitue un droit civil".

Après cette Déclaration du Concile, la nécessité est apparue de modifier l'article 6 de la Charte des Espagnols, en vertu du principe fondamental susdit de l'Etat espagnol.».



Et, comme s'il voulait dégager encore mieux la responsabilité de l'Espagne, le rédacteur déclare que « Cette nouvelle rédaction, et cela doit être noté expressément, avait auparavant été approuvée par le Saint-Siège ».

Les traditionalistes ont donc interprété la Déclaration sur la liberté religieuse de la même manière que "l'Eglise conciliaire", le Saint-Père et le gouvernement espagnol....

Mais ce n'est un secret pour personne qu'après le Concile le St Siège exerça des pressions sur le gouvernement espagnol pour qu'il modifie sa législation.

Ce gouvernement céda en 1967 en accordant, sous certaines réserves cependant, l'entière liberté à tous les cultes.

La contradiction entre les 2 législations est donc flagrante mais elle ne fait que traduire la contradiction entre la doctrine traditionnelle de Pie IX et celle de V 2...

Il ne saurait donc y avoir le moindre doute : Le Concile V 2 a changé une doctrine que l'Eglise avait enseignée et approuvée pendant 15 siècles : Celle concernant le rôle des autorités civiles en matière religieuse..»

(Michel Martin -Georges Salet -, N° Spécial -Janvier 1986 - sur la déclaration D.H. de V 2, p. 5, 59, 6)



source:

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?mforum=micael&t=2315&postdays=0&postorder=asc&start=30&mforum=micael
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?   Jeu 8 Oct - 17:07

Qui a fait tomber dans l'apostasie l'ensemble du clergé avant d'entraîner les dernières Nations Catholiques en leur chute ? Et comment ?

Nous pouvons répondre à cela :

La doctrine officielle de la secte conciliaire par un enseignement constant depuis Dignitatis humanae jusqu'à Ratzinger-benoit 16!

Commençons par poser les prémisses.



La Déclaration Dignitatis Humanae sur la liberté religieuse nous dit :

Citation :
Le Concile du Vatican déclare que la personne humaine a droit à la liberté religieuse.

http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_decl_19651207_dignitatis-humanae (1)_fr.html



Pour rapidement survoler ne serait-ce que les vingt dernières années en ne glanant que trois exemples, tant ils abondent : C'est wojtyla-jeanpaul 2 qui nous enseigne le vendredi 1er janvier 1988 lors de son message pour la célébration de la XXIème journée mondiale de la paix que :

Citation :
... la liberté religieuse, qui est une exigence inaliénable de la dignité de tout homme, est une pierre angulaire dans l'édifice des droits humains; elle est par conséquent un facteur indispensable pour le bien des personnes et de toute la société, comme aussi pour l'épanouissement personnel de chacun. Il en résulte que, pour les individus et les communautés, la liberté de professer et de pratiquer sa religion est un élément essentiel de la convivialité pacifique des hommes. La paix, qui se construit et se consolide à tous les niveaux de la convivialité, s'appuie fondamentalement sur la liberté et l'ouverture des consciences à la vérité...

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/messages/peace/documents/hf_jp-ii_mes_19871208_xxi-world-day-for-peace_fr.html



C'est le même qui nous gratifie, lors de son discours d'adieu au Mexique le mardi 26 janvier 1999, de cette envolée lyrique:

Citation :
Dieu te bénisse, Mexique, pour la liberté religieuse que tu reconnaîs à ceux qui adorent Dieu à l'intérieur de tes frontières. Cette liberté, garantie d'une stabilité, donne une pleine signification aux autres libertés et aux droits fondamentaux.

http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/travels/1999/documents/hf_jp-ii_spe_19990126_mexico-departure_fr.html



Et c'est Ratzinger-benoit 16, à sa suite, qui le vendredi 23 septembre 2005 lors de son discours au nouvel ambassadeur du Mexique près le Saint-Siège renchérit :

Citation :
En ce sens, comme vous l'avez souligné, c'est l'Etat démocratique laïc qui protège la pratique religieuse de vos citoyens, sans préférence ni exclusions. D'autre part, l'Eglise considère que dans les sociétés modernes et démocratiques, il peut et il doit exister une pleine liberté religieuse. Dans un Etat laïc, ce sont les citoyens qui, dans l'exercice de leur liberté, donnent un sens religieux déterminé à la vie sociale. De plus, un Etat moderne doit servir et protéger la liberté des citoyens et également la pratique religieuse qu'ils choisissent, sans aucun type de restriction ou d'obligation, comme cela a été exprimé dans de nombreux documents du magistère ecclésiastique et, récemment, dans un communiqué de l'épiscopat mexicain: "Pour une authentique liberté religieuse au Mexique". "Il ne s'agit pas - est-il expliqué - d'un droit de l'Eglise en tant qu'Institution, il s'agit d'un droit humain de chaque personne, de chaque peuple et de chaque nation" (10 août 2005).

http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2005/september/documents/hf_ben-xvi_spe_20050923_ambassador-mexico_fr.html

source:

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?p=39176&mforum=micael#39176
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
JCMD67
Chevalier


Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?   Jeu 8 Oct - 17:09

Addentum:

Concile Vatican 2

http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/concile-vatican-ii-t2124.htm

Montini + Paul VI et DIGNITATIS HUMANAE

http://foicatholique.cultureforum.net/questions-reponses-f20/montini-paul-vi-et-dignitatis-humanae-t2125.htm?highlight=montini

Foi Catholique vs vatican II

http://www.phpbbserver.com/micael/viewtopic.php?t=1186&mforum=micael
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foicatholique.cultureforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Dossier: Qui a fait apostasier les états Catholiques ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: