Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité   Sam 4 Avr - 11:57

Trouvé dans la correspondance de Louis Veuillot (lettre du 9 avril 1843 à Th. Foisset) ce passage à un ami qui souhaitait faire un ouvrage sur Pascal.

Dans le début de sa missive, il l'exhorte à abandonner ce projet tourné vers le passé, pour se consacrer plutôt aux besoins pressants de l'époque.

Il est intéressant de voir comment quelqu'un d'aussi fidèle à la tradition et peu suspect de flirter avec l'esprit du temps, entendait la nécessité de servir le temps présent en proposant à ses contemporains la vérité immuable, sous une forme actuelle.

A notre époque où la tradition ne semble pouvoir s'exprimer qu'en empruntant au passé, et uniquement en reproduisant (au sens propre de photocopier) des textes figés au style révolu, devenu incompréhensibles à bien des oreilles, et sans être, semble t-il, en mesure de présenter ces mêmes vérités sous une forme renouvelée, accordée à notre sensibilité, quelle leçon d'intelligence et de modestie!

D'où viendrait cette sécheresse, cette stérilité? Serait-ce que l'Esprit-Saint ne soufflerait plus?

Ou bien plutôt qu'à vouloir faire à toute force, "semper idem", on ne parvienne qu'à faire obstacle à la grâce et à éteindre en nous le souffle de l'Esprit Défenseur?

Pour une Vérité en jeans et baskets... Laughing

Spéciale dédicace à tous ceux qui confondent "actuel" et "libéral"... Wink

Bonne lecture.

*****************************

"Un bon livre, fait par un homme comme vous, répond toujours d'une façon opportune aux besoins de l'époque.

C'est une chose que j'ai remarqué souvent; ainsi le veut l'Esprit-Saint, que nous oublions trop, par parenthèse, dans nos hommages, et qui souffle où il veut, mais qui souffle où il faut, comme il faut, et toujours avec une miséricorde infinie.

Faites-moi donc au plus vite exorciser cette ombre de votre compatriote La Monnoye, qui vous obsède du désir d'écrire des préfaces (des préfaces à des ouvrages, que Louis Veuillot considérait comme une perte de temps NDLR).

Vous êtes en arrière de cent-cinquante ans. Croyez-vous qu'aujourd'hui les Anglais viendraient déposer les clefs de la ville sur le cercueil de Du Guesclin?

Il me semble que l'immuable vérité suit assez volontiers les modes, et que toujours la même, toujours belle et parfaite, elle change souvent d'habits, s'accomodant en cela aux infirmités de notre changeante nature.

C'est pour cela que monsieur de Lamartine chevauche présentement sur ce bel axiome : "la vérité est mobile".

Non, elle m'est pas mobile, mais l'homme l'est extrêmement, et il est de l'essence miséricordieuse de le suivre et de le poursuivre partout.

Laissez-là Pascal, mon ami, et faites-nous de bons articles en préparant un bon livre."


Louis Veuillot Oeuvres complètes, vol XV, Correspondance Tome 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pluchon
Ecuyer


Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/05/2009

MessageSujet: Re: Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité   Mer 13 Mai - 19:57

 
Dhuoda a écrit:
Il est intéressant de voir comment quelqu'un d'aussi fidèle à la tradition et peu suspect de flirter avec l'esprit du temps, entendait la nécessité de servir le temps présent en proposant à ses contemporains la vérité immuable, sous une forme actuelle.
Je me suis déjà demandé, en effet, le parti que Veuillot aurait tiré d’un outil tel qu’Internet.

En tout cas, sa lucidité était rarement prise en défaut. Il avait bien vu, même au seul plan naturel, les limites du progrès technique sans Jésus-Christ. En ne favorisant pas la christianisation des colonies, l’Europe faillit à sa mission :

Louis Veuillot, le 20 août 1872, sur “l’entrevue des trois empereurs”, a écrit:
Elle devait partout porter la lumière, dissoudre les chaînes, réveiller les peuples endormis dans l’ombre de la mort. Elle ne l’a pas fait, et elle a souffert qu’on entreprît de démolir et d’abolir jusque chez elle les biens qu’elle devait multiplier en les partageant... Ce que l’Europe n’a pas voulu donner à la barbarie, la barbarie viendra le chercher en Europe. Les chemins sont faits, les frontières sont percées, elle arrivera.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité   Mer 13 Mai - 22:50

Et comme l'écrivait Chateaubriand, François René :

"La question est moins de savoir si l'on a exporté la civilisation que de se demander si l'on a pas importé la barbarie".

De mémoire, donc, pas au mot près Embarassed , in "Mémoires d'Outre-Tombe" tome II.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis Veuillot : Esprit-Saint et modernité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Club école des Blues de St.-Louis
» Les indesirables apres la chute de Papa Doc
» Elflédéa d'Evonna de la Colombe de Jamir.
» Le cristal de Saint Louis
» Saint Louis du Nord Fonde... 1606 (410ans)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: La Cité Catholique (doctrine sociale et politique)-
Sauter vers: