Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nordland
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 850
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais   Mer 21 Jan - 23:33

Après Maurras, voici l'ancien compagnon de route de Bernard Anthony, Gustave Thibon, qui fait son entrée dans les auteurs de référence du RF.

Voici le début et la fin d'un texte de Thibon, intitulé "essence de la noblesse", mis en ligne sur le site du Renouveau Francais .

Citation :
Si l'on me pressait sur ma conception de la morale, j'avouerais volontiers que la différence entre noble et bas me paraît plus essentielle que la différence entre bien et mal.

[...]

La décadence des aristocraties est d’ailleurs la pire de toutes : il n'est pas de type plus répugnant que celui de l'homme qui ne gagne pas sa vie et qui ne méprise pas la mort.

http://www.renouveaufrancais.com/index.php?txt=doctrine/09noblesse

La morale de Thibon semble des plus étranges :

- pour un catholique, il est évident que la différence entre le bien et le mal prime avant la différence entre la noblesse et le bas. Sans avoir la connaissance de la distinction entre le bien et le mal, entre ce que l'on peut faire et ne pas faire, il est impossible d'avoir une attitude noble. D'attitude, il n'y en a d'ailleurs qu'une : la catholique. L'âme catholique est généreuse, noble, ..., parce que justement, sachant la distinction entre le bien et le mal, entre le vrai et le faux, elle essaye - malgré les faiblesses dues à notre nature déchue - d'accomplir la volonté de Dieu.

- pour un catholique, il est inadmissible de pouvoir dire qu'un homme est "le plus répugnant" car "il ne méprise pas la mort". Tous les saints tremblaient en pensant à leur salut. Chaque homme doit vivre en ayant en tête qu'il ne sait "ni le jour ni l'heure" et que par conséquent il doit être prêt si jamais il venait à mourir subitement. Notre salut (dont dépend l'état de notre âme à l'heure de notre mort) est la chose la plus importante de notre vie sur terre après la gloire de Dieu. Serai-je un élu ? Serai-je un damné ? Le catholique ne choisit certes pas son type de mort (dans son lit, à la guerre, ...) ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il "méprise la mort".

Pour en savoir plus sur Thibon, voici quelques extraits tiré du livre "Vrais Faux principes et Maîtres" de LHR :

Citation :
Peut-on encore croire Thibon catholique ?

Lisons quelques passages pris dans L'ignorance étoilée Fayard, p.32 :

"La pureté, c'est la mort. Et l'être pur est plus stérile encore qu'un cadavre : il ne peut même pas servir de fumier. Toute fécondité de l'esprit - et je pense aux plus grandes tâches, aux plus nobles oeuvres, aux plus héroïques sacrifices - exige un terreau d'illusions et de vanités : la plus pure lumière ne fait rien pousser sans les ténébreuses complicités de la boue et de l'humus. Or, pour devenir pur, il faut faire en soi le désert : un désert inondé d'inutile lumière. Les purs n'ont qu'à mourir, et s'ils laissent un message, c'est à leurs héritiers qu'il appartient de le rendre fécond et "efficace" en y ajoutant la dose voulue d'impureté. L'exemple suprême est celui de Jésus-Christ".

Ou encore p.11 :
"Règle absolue : trouver Dieu partout et ne le mettre nulle part".

Et p.39 :
"Sois dissimulé, tu paraîtras mystérieux, et ton prestige croîtra en fonction de ta réserve, car les hommes imaginent des merveilles derrière toutes les portes fermées. Tout vide voilé leur fait l'effet d'un trésor caché".

Est-ce dans l'Évangile ? C'est misérable ; c'est le portrait de Thibon lui-même.

Enfin p. 105 :
"Pour moi, je n'ai jamais senti la miséricorde de Dieu à mon égard".

Quelle folie ! Quel orgueil ! Quel blasphème !

Pour nous, nous préférons redire tous les jours :
"Quelles actions de grâces vous rendrai-je, ô mon Dieu, pour tous les biens que j'ai reçus de Vous...
Vous me comblez encore tous les jours d'une infinité de faveurs".

Assurément Thibon est un grand maître...
A quand Nietzsche ou Julius Evola sur le RF ?

Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féal
Postulant


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais   Mer 4 Fév - 2:18

Eh bien, le RF est-il votre nouvelle tête de Turc? Smile

Citation :
- pour un catholique, il est inadmissible de pouvoir dire qu'un homme est "le plus répugnant" car "il ne méprise pas la mort". Tous les saints tremblaient en pensant à leur salut. Chaque homme doit vivre en ayant en tête qu'il ne sait "ni le jour ni l'heure" et que par conséquent il doit être prêt si jamais il venait à mourir subitement. Notre salut (dont dépend l'état de notre âme à l'heure de notre mort) est la chose la plus importante de notre vie sur terre après la gloire de Dieu. Serai-je un élu ? Serai-je un damné ? Le catholique ne choisit certes pas son type de mort (dans son lit, à la guerre, ...) ce qui ne veut pas dire pour autant qu'il "méprise la mort".

Ne faites pas de contresens : quand Thibon parle de mépriser la mort, il désigne le mépris pour le fait de quitter cette vie. Autrement dit, il dit qu'il faut rester détaché de ce monde matériel (c'est-à-dire mépriser la vie) et préférer une bonne mort plutôt que le déshonneur ; c'est la noblesse de l'âme.

Concernant les phrases que vous citez et provenant d'un bouquin, je serais très curieux de les voir dans leur contexte. En effet, je me méfie beaucoup de ce genre de citations, propices aux manipulations et contresens, surtout quand elles viennent d'un "LHR".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais   Sam 4 Avr - 11:40

JE cite FEAL :
Citation :
Je ne dis pas qu'il n'est pas possible techniquement de le faire, mais que je ne vois pas la cohérenc
e...

MSR a écrit:
Mais - parce que apparemment il faut le répéter encore - je ne crois pas qu'aujourd'hui la lecture par Hervé Ryssen ait pu être le moteur avoué de quelque action politique que ce soit. Je souhaite que ça arrive, ça sera déjà ça. Mais, c'est un fait, historique que personne ne conteste, que la pensée du Baron a, elle, été un moteur essentiel de nombre d'engagements politiques dans l'Italie post-fasciste de 1945 à nos jours, et pas des moindres, et pas - comme tu le penses visiblement - les actions les moins risquées, les moins intéressantes ou les moins constructives.


Au risque de t'outrer à nouveau, quelles sont tes sources ?
Qu'est-ce qui étaye cette thèse ?
Je sais qu'Evola a fortement influencé la droite radicale italienne, mais comment savoir la portée de cette influence, et si elle a été positive ou négative ?
Je ne pense pas que Forza Nuova, l'un des 2 principaux mouvements natios, qui est catholique, se réfère à Evola.

MSR a écrit:
Citation:

Bon pour ma part, ce que je reproche à Evola c'est surtout d'être antinational au sens le plus littéral (je le vois donc mal en référence pour des nationalistes), antichrétien, dépravé (militant), complètement occultiste (il se prenait d'ailleurs pour un magicien), etc.

Ben... il ne s'agit pas de toi, mais du texte de Ryssen.
Mais oui, tu as peut-être raison. Maurras était un vieux sourd aveuglé par l'antigermanisme, défendant un prince qui ne voulait pas de lui, rallié à une Église qui le rejetait, qu'il envoya ses troupes se faire trouer la peau le 6 février et qu'il composait un poème en provençal pendant ce temps (et quand bien même il n'aurait fait que préférer ne pas retarder la sortie de son journal... et puis on a besoin de poèmes en provençal d'abord...) . Et bien je trouve la lecture de Maurras pleine d'enseignements. Quand même.


Malgré quelques aspects discutables (qui relèvent généralement des "accidents"), la pensée de Maurras s'appuie sur une vision saine des choses : le fond est nationaliste, l'essentiel ; c'est le principal, dans une perspective nationaliste. Ce pourquoi il a sa place parmi les références nationalistes.
Quitte à me répéter aussi, ça n'a pas grand chose à voir avec le cas d'Evola.

Enfin, la question que j'ai déjà eu l'occasion d'évoquer sur ce forum reste toujours sans réponse : quelles sont (pour ceux qui en ont une idée) les contours de cette famille, regroupant des "camarades de combat", au sein de laquelle il ne faudrait pas éveiller les controverses ?
Je parle sur le plan des idées (parce que le combat est d'abord celui des idées), pas de l'amitié ou des sentiments. Quels sont les points essentiels de votre combat, le minimum non négociable
?

PS : MSR, tu évoquais justement T&P, mais ce mouvement est anti-national si je ne m'abuse ; alors de quelle famille sommes-nous les mêmes membres ? Vu que ce n'est pas la famille nationale ou nationaliste.
forum Nat. débats, "Guénon et Evola"

Les questions qui resteront toujours sans réponse, et pour cause ! , de l'ami Féal, sur ce forum cité , faible en doctrine politique et de caractère irrélegieux ! Au sujet d'Evola le moindre brevet moral accordé par le moindre natio-païen a plus de valeur que l'étude sérieuse des idées qui expliqueraient Evola .
(j'avais discuté avec Stahler sur Evola sur DLV,) mais si on ne se remet jamais en question au bout de 10 ans de discussions, afin de VOULOIR chercher à comprendre d'où viennent les idées politiques - et donc les "opinions " pas du tout originales en fait de quelques natios, -
C'est certain que l'on perd un temps précieuse sur les forums.

Aétius rétorque plus bas à Féal:
Citation :
Dire que Julius évola ou René Guénon sont des nuisibles, est un racourci un peu aventureux, qui témoigne de l'incompréhension de Ryssen à leur propos.

Si l'on a en tête, lorsqu'on aborde ce genre de lecture , uniquement la vision exotérique du monde-celle adaptée à la compréhension des masses -il est naturel de ne pas les comprendre. lol!

En effet les oeuvres de lol! . de ces deux métaphysiciens clown s'adressent à la minorité cultivé,au minimum,ayant de plus des aptitudes à la transcendance rabbit et douée d'intuition intellectuelle. bounce bounce



Par contre si on admet le postulat suivant, à savoir que nombre de mystères [ C EST LE MEME VOCABULAIRE QUE CELUI DE LA SECTE LE MYSTERE SI DIVIN ! ]ont enfouis dans les méandres des textes religieux et mythologiques du monde entier, et que seul l'ésotérisme (pas new-age), Laughing permet d'appliquer une grille sur le monde pour en avoir une plus correcte perception,alors là on peut aborder l'étude de l'école Traditionnelle sans risquer de s'égarer dans une gnose dangereuse cyclops qui nous écarterait de la Religion. Laughing

Ne pas comprendre par exemple, que l'idée de la régression des castes n'est pas nouvelle,mais qu'elle a été théorisé sur la base d'une analyse de l'histoire qui inclut une vision globale et éténdue,et que cette vision dépasse celle des historiens car elle inclut des données d'un ordre supérieur (Traditionnelles),c'est faire preuve d'une incompréhension toute moderne...

Evola et Guénon sont des philosophes incontournables pour une authentique culture de droite,ce qui ne veut pas dire qu'il faille les lire et adhérer a tous leurs écrits.

Et pour "mettre un bémol" distingué" à ce genre de prétention hermétiste, ne doutons pas que les responsables du RF ou du Forum , se prosterneront devant le grand philosophe traditionnel ET orléaniste, païen Et Catholique, Maurras! Quelle honte, ou quelle nullité, ou quel ridicule (au choix!)
Il y a deux seuls étendarts, et pas trois, et surtout pas un troisième !
Pour simplifier au maximum, pour me mettre modestement à la hauteur grandiose métaphysique des Gourous guenon-évola du nationalisme français, je dirai en deux mots :
- il y a l'Etendard de Dieu, qui correspond à a métaphysique de l'Etre;
- et il y a l'étendard du monde, que représente la métaphysique de l'Un !

Ils sont tous sous cet étendarts de l'Un !
sauf l'Eglise catholique, sous l'étendart rationnel de l'Etre,
seule contre tous ! Nous serons seuls contre tous!

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gustave Thibon, nouveau maître du Renouveau Francais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: La Cité Catholique (doctrine sociale et politique)-
Sauter vers: