Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Versailles et le Renouveau Francais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nordland
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Versailles et le Renouveau Francais   Lun 12 Jan - 23:12

Dans le dernier numéro (le 7ième) de sa revue L'Héritage, le Renouveau Francais consacre une page, la dernière, à la gloire de Versailles.

Voici quelques extraits de cet article intitulé "Lieux à part : Versailles" et signé par Christine Dol.

Citation :

Il est un lieu où le roi respire encore. Un lieu primordial qui accueille et encore malgré tout cette monarchie, héritage et héritière d'une France qui semble ne plus exister.
Et pourtant... Un tel résonne en nous : elle n'est pas morte et ne peut pas mourir; le poids de l'Histoire est trop lourd. Le temps se serait-il arrêté ? Tel un fief centré autour de son château, les sujets attendent patiemment et patiemment que le Soleil se lève, car Versailles sans le roi n'existe pas.
C'est sur cette terre austère, marécageuse et non appropriée du sud-ouest de Paris, poussant à la plus grande mélancolie, que le roi de France décide de construire l'un des plus beaux châteaux du monde, reflétant ainsi la grandeur de la nation. La ville possède encore une image propre, puisqu'elle représente encore pour beaucoup "la vieille France" traditionnelle et sentimentale.
[...]
Malgré son appellation au XIXième siècle de "belle au bois dormant" et la nostalgie qu'elle inspire, Versailles a su se faire une place dans la liste des villes modernes du XXième siècle, grâce à son essor démographique et reste un lieu important : de nombreux traités y ont été signés. Le château a été envié par tous les grands monarques d'Europe sans qu'ils n'aient pu l'égaler; à plus grande échelle, la ville servit de modèle pour Washington et Saint Pétesbourg.
Créée par la volonté d'un homme amoureux des arts, Versailles est une trace incontestable de la grandeur de notre pays, de son Histoire, de son peuple et de son roi. Ville royale par excellence, elle n'est pas morte avec son seigneur, ou bien le roi n'est pas mort.

Versailles, c'est justement l'antithèse de la France. Versailles, c'est tout simplement le symbole de l'orgueil et de la déchéance de la vieille France symbolisé par les trois Bourbons, Louis XIV, Louis XV et Louis XVI.

A Versailles et son art païen, nous préférons la Cathédrale de Reims.
A Louis XIV, nous préférons saint Charlemagne et saint Louis.
Aux faux maîtres tels Maurras (*) qui militait pour la restauration d'une fausse monarchie, nous préférons le Cardinal Pie et le Père Ayroles.
Au testament de Louis XVI, nous préférons celui de saint Louis.
Aux devises nationalistes, nous préférons la devise si souvent répétée par sainte Jeanne d'Arc "vive le christ qui est roi des Francs".

Le contre-poison de l'article du Renouveau Francais :

Ceux qui n'auraient pas la chance de posséder le livre de Maître Godbout, L'orgueil et la déchéance, pourront écouter sa conférence sur l’orgueil et la déchéance de la vieille France et de la Nouvelle-France où il montre les fautes terribles des trois derniers rois bourbons, fautes qui menèrent aux châtiments que l'on connaît :

http://www.liberius.net/blog/files/page0_blog_entry3_2.wmv

Après avoir écouté cela, si certains soupirent encore après Versailles et son roi Soleil, c'est que c'est à désespérer du genre humain.




(*) Holdric sur le Forum Nationaliste encourageait il y a peu "à lire et relire l'Editorial de Janvier 2008 du site internet du Renouveau Français" dans lequel on peut lire :

Citation :

Que l’on soit croyant ou non, il nous faut être en pratique, comme Maurras l’agnostique, « politiquement catholiques ». Le catholicisme, version traditionnelle, est un élément constitutif, et même fondateur, de notre civilisation, de notre nation, sans parler de ses multiples vertus sociales. Et sans s’étendre sur le fait que la morale qu'il promeut se base sur la morale naturelle (que l’homme doué de raison peut connaître).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 14 Jan - 16:10

Dommage que certains n'aient l'ambition de n'être que "politiquement" catholiques... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guérisseur
Page
avatar

Nombre de messages : 152
Localisation : Nationaliste contre-révolutionnaire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 16:20

Ar-Ka. a écrit:
Dommage que certains n'aient l'ambition de n'être que "politiquement" catholiques... Rolling Eyes
Ce n'est pas ça Ar-Ka, nous souhaitons simplement que des personnes n'ayant aucune connaissance religieuse aient un a priori favorable sur le catholicisme en raison de leur choix politique. Je pense que tu vois que la nuance est de taille.
Nous espérons et nous prions bien sûr pour que ces personnes fassent ce premier pas puis continuent vers la conversion.
Pour le reste du sujet, vous avez sans doute raison et je suis plutôt d'accord avec vous sur Versailles, c'est un débat digne d'intérêt, je vous invite à publier un article allant dans ce sens dans le courrier des lecteurs de l'Héritage ou bien en tribune libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nationaliste.bb-fr.com/
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 17:25

D’un côté, je comprends bien ton point de vue (je suis passé par là… Rolling Eyes ).
D’un autre, je me demande s’il n’est pas trop tard, pour toutes ces subtilités…
Je pense que le temps est venu de payer, collectivement ; et la note sera salée !
Ensuite Dieu choisira, lui-même, ceux qu’Il veut convertir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 17:46

Il fut un temps (dès la GF en fait) où tout fut dit, textes et faits Catholiques à l'appui...Avant exclusion pour papisme, déviationisme, cléricalisme et anti Lepénisme...Puis comme point d'orgue survint le sabotage en régle de DLV, forum sur lequel tout ce qui avait été chassé de la GF, avait été regroupé et approfondi...On n'y faisait pas dans la dentelle, certe, mais tout y fut clairement annoncé. Il n'y eu jamais aucune collusion libérale au niveau doctrinal...Jusqu'à un certain jour de Septembre 2007 où tout éclata. Je relis à l'instant les textes...C'est Pathétique!!! C'est Abyssal!!!

Dixit la Doctrine Catholique!!! Tout le "religieux" fut toujours regardé comme étant accessoire en fait. L'Activisme vous fera crever car vous ne voulez pas en sortir.
Citation :
Ce n'est pas ça Ar-Ka, nous souhaitons simplement que des personnes n'ayant aucune connaissance religieuse aient un a priori favorable sur le catholicisme en raison de leur choix politique.
On n'en sort décidément pas: Relativisme, Libéralisme...Oserai-je le Maurassisme? Le Césarisme? Electoralisme oui!
Citation :
Pour le reste du sujet, vous avez sans doute raison et je suis plutôt d'accord avec vous sur Versailles, c'est un débat digne d'intérêt,
J'ai bien le ton...Mon pauvre vieux. Il y a les faits et les faits seuls. Il n'y a aucune place pour le subjectivisme surtout quand on sait ce qu'il y a derrière "Versailles", les Forces à l'oeuvre depuis des lustres...Bref tout est encore une fois ramené au niveau anecdotique. Ah que l'on est loin d'un "Traité du St Esprit" et de l'explication qui y est donnée concernant le Combat à mener et ce n'est pas faute d'avoir passé des années à en parler, pourtant... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Martial Demolins
Chevalier


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 21:50

Citation :
nous souhaitons simplement que des personnes n'ayant aucune connaissance religieuse aient un a priori favorable sur le catholicisme en raison de leur choix politique
J'aimerais savoir si le guérisseur a l'exemple d'un seul saint ayant pratiqué cette "technique" pour convertir...

Il s'agit en fait de dissimuler la vérité par charité (!!!) pour ne pas appeurer, puis attaquer en seconde période. On ne s'assied pas allègrement sur quelques principes et vertus avec cette méthode ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1784
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 22:17

Le Catholicisme est ce qu'il est, c'est à dire ce que NS Jésus Christ Lui même en à fait.

Et si certains le considèrent dur injuste ou carrément tyrannique et repoussant, ils doivent avant tout se poser la question de savoir si ils ont bel et bien compris ce qu'ils rejetait ou bien encore si ce n'est tout simplement pas eux qui, dans leur schéma mental sont imbuvables et rejettent donc la Foi Catholique parce que celle ci met le doigt sur leurs erreurs.

Il me semble qu’il ne faut pas confondre un apostolat intelligent ; qui consiste à ne déballer d’un seul coup les manips de vatican II, l’état de la Foi depuis saint Louis la canaillerie de la république, les poldèves, leur mensonge ; avec la méthode libérale qui consiste à nier ou occulter certains points dérangeant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martial Demolins
Chevalier


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mar 20 Jan - 23:37

Effectivement, le fait de présenter les choses de manière ordonnée est évidemment nécessaire, mais ça ne contredit en rien la nécessité de présenter la vérité sans l'occulter, même momentanément.
Donc effectivement, commencer son discours par "jipitou est un salopard" est mauvais. Qui plus est, c'est une conséquence et non une cause, donc ça viendra à la fin. Wink
Mais comment voudrais-tu faire comprendre ce qui doit être compris sans expliquer, même succintement (quitte à y revenir après), les différentes causes de ce qu'on voit aujourd'hui et que tu énumères ?
On va de la cause à l'effet, non l'inverse. L'homme est déductif, il ne peut réléchir par induction.

Et au passage, la conversion n'est pas une histoire d'intelligence (heureusement ^^), mais de correspondance à la grâce. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 21 Jan - 11:41

Le Guérisseur a écrit :

Citation :
nous souhaitons simplement que des personnes n'ayant aucune connaissance religieuse aient un a priori favorable sur le catholicisme en raison de leur choix politique.


Saint Paul lui-même parle du "lait" qu'il faut donner aux esprits encore faibles, non aguerris dans la foi, aux débutants. Mais cela exclut absolument l'omission de la vérité, qui est la première exigence absolue de la charité. Par charité, nous DEVONS la vérité pleine et entière à notre prochain.

Et comme le dit justement Martial :

Citation :
Et au passage, la conversion n'est pas une histoire d'intelligence (heureusement ^^), mais de correspondance à la grâce.

Nous devons préparer le terrain pour que la grâce puisse se greffer sur la connaissance. Si la vérité est édulcorée, atténuée, tirée vers le bas pour lui permettre, par pur respect humain, de cohabiter avec l'erreur, alors la grâce qui ne peut se mésallier, risque de ne pas trouver où s'ancrer. Il faut alors rien moins qu'un miracle de Dieu pour sortir de la contradiction. Et tous les "politiques" n'auront pas leur chemin de Damas...

D'ailleurs, si humainement, spirituellement, politiquement nous en sommes au crépuscule du monde, c'est par toutes les petites compromissions successives avec l'erreur que nous y sommes parvenus. Nous devrions tirer les conséquences des erreurs dont les suites, aujourd'hui parvenues à leur plein développement, crèvent les yeux.

Et puis, le "compagnon de route" n'est pas un concept catholique.

Le minimum requis pour un dialogue de qualité, c'est que les différents interlocuteurs recherchent avant tout la vérité. Si cette condition n'est pas au rendez-vous, et que par exemple l'activisme ou le libéralisme opportuniste prime, alors on dialogue avec l'erreur elle-même. Le catholique ne doit pas accepter ce type d'échange car il n'en sortira pas vainqueur. Nous sommes prévenus : "Les fils du monde sont plus habiles (...) que les fils de la lumière". Jeu de dupe qui se fait au détriment des âmes dans tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 21 Jan - 22:31

Remercions en tout cas le Guérisseur de nous donner l'occasion de lui faire part de nos désaccords Laughing

1) Une chose de fond que je ne comprends pas, c'est la suivante : pourquoi le RF professe-til une théorie contre révolutionnaire, et pourquoi pratique-til une action cautionnant le système ?
Comment une doctrine contre-révolutionnaire inspire-t'elle une pratique "révolutionnaire".
Exemple comment peut-on dire que la démocratie moderne est une religion, (Maxence Hecquard) et en même temps perdre son temps avec les institutions actuelels: FN et autres anecdotes...

2) Pourquoi la GF était plus "religieuse" au début, puis DLV aussi, qui a été détruit, puis, le forum FN est actullement où la seule personne qui ait une pensée est le grand catholique clown MSR...?

3) Comment ne pas voir que notre camp n'a aucun sens, donc aucun crédit, aucun espoir en termes courants actuels, car il vit dans un domaine politique, conçu et organisé de telle sorte que notre camp n'existe pas quantitativement, ou bien , qu'il existe peut être quantitativement, mais alors irrémédiablement diabolisé?

Je pense en fait que l'impasse absolue réside dans le fait que le RF a pour maître à penser de fait Maurras, même s'il a peut-être des antilibéraux assi comme références, (mais dans ce cas la théorie est contredite par la pratique, comme le cher Grégoire Cellier qui a un théorie "tradi" mais qui a une pratique "pratique"(la soupe).

En fait , Maurras a modernisé la nature même de la doctrine de la monarchie Franque.
alors qu'il faut moderniser seulement les preuves des principes immuables de la monarchie Franque!!!

cf ma discussion avec Dhuoda, au sujet de l'utilisation des doctrines ennemies ou neutres pour moderniser les preuves matérielles de notre Doctrine immuable et éternelle.



+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féal
Postulant


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 22 Jan - 20:57

Dire que l'on préfère la cathédrale de Reims à Versailles, est, je le crains, révélateur d'une confusion (que l'on retrouve souvent dans ce débat-ci) des domaines religieux et politiques, qui mène à la négation pure et simple de la sphère politique.

Ar-Ka. a écrit:
Dommage que certains n'aient l'ambition de n'être que "politiquement" catholiques... Rolling Eyes

Pour un mouvement politique, et non religieux, ça me semble pas mal.
Mais si l'on se place au niveau personnel, comme j'ai l'impression que vous le faites :
- s'ils sont catholiques, c'est en effet insuffisant ; mais que connaissez-vous de leur for intérieur pour affirmer qu'ils ne veulent être catholiques qu'en politique ? Je n'ai pas cette impression du tout pour ma part.
- s'ils n'ont malheureusement pas la Foi, être politiquement catholiques, c'est ce qu'on peut leur demander de mieux dans le domaine politique.

Et puis, il me semble qu'un mouvement politique n'a pas pour but premier l'apostolat : ceci est le cas d'un mouvement religieux.

Quant à Versailles, je ne suis pas choqué qu'une nation telle que la France, surtout à l'époque, manifeste sa puissance de manière aussi ostentatoire. Il faut simplement que la fierté nationale n'éclipse en rien l'humilité devant Dieu ni ne fasse oublier notre fin ultime. Là il peut y avoir débat en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martial Demolins
Chevalier


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 22 Jan - 22:58

Féal a écrit:
Dire que l'on préfère la cathédrale de Reims à Versailles, est, je le crains, révélateur d'une confusion (que l'on retrouve souvent dans ce débat-ci) des domaines religieux et politiques, qui mène à la négation pure et simple de la sphère politique.
Merci d'argumenter. Saint Thomas parlait-il de politique en tant que politicien laïc ou en tant que catholique ? Niait-il pour autant "la sphère politique", tout docteur de l'Église qu'il était ?

Citation :
Pour un mouvement politique, et non religieux, ça me semble pas mal.
Vous vous satisfaisez donc de la séparation de l'Église et de l'état ?!? Seriez-vous même carrément pour ? Il faut savoir, il n'y a que deux camps, pas trois ou plus (contrairement à ce qu'on voit en politique).

Citation :
- s'ils sont catholiques, c'est en effet insuffisant ; mais que connaissez-vous de leur for intérieur pour affirmer qu'ils ne veulent être catholiques qu'en politique ? Je n'ai pas cette impression du tout pour ma part.
On juge un arbre à ses fruits, et le combat d'un homme à la direction qu'il lui donne. Dès lors qu'il soutient des principes révolutionnaires, son combat est mauvais (on est d'accord au moins sur ce dernier point ?). Et si pire, l'homme est catholique en son for interne, mais joue le jeu de l'ennemi, alors c'est un traitre.

Citation :
- s'ils n'ont malheureusement pas la Foi, être politiquement catholiques, c'est ce qu'on peut leur demander de mieux dans le domaine politique.
Comment appelle-t-on le soutien délibéré à l'erreur ? Pourquoi encore une fois dissocier la politique de la religion ? A-t-on le droit de faire une telle considération en tant que catholique ? Il faut d'abord s'assoir sur quelques principes pour affirmer ça, non ?

Citation :
Et puis, il me semble qu'un mouvement politique n'a pas pour but premier l'apostolat : ceci est le cas d'un mouvement religieux.
Saint Louis a donc fait n'importe quoi ? Encore une fois, vous soutenez la séparation de l'Église et de l'état, donc la laïcisation, donc en réalité, l'anticléricalisme et la contre-Église. Je vous rappelle qu'il n'y a que deux camps. Allez jusqu'au bout de votre raisonnement !
Un pouvoir politique ne devrait-il avoir comme première ambition le salut des âmes qui lui sont confiées, et donc le travail de la Sainte Église sur son peuple ?

Citation :
Quant à Versailles, je ne suis pas choqué qu'une nation telle que la France, surtout à l'époque, manifeste sa puissance de manière aussi ostentatoire. Il faut simplement que la fierté nationale n'éclipse en rien l'humilité devant Dieu ni ne fasse oublier notre fin ultime. Là il peut y avoir débat en effet.
Le débat a déjà été traité, et il est clos. Cf entre autres Mgr Gaume, Le Traité du Saint-Esprit, Tome 1, Chapitres 29 à 31
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Jude
Invité



MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Ven 23 Jan - 0:17

Citation :
En effet, d'après ce que j'ai pu comprendre, entres 2 hurlements téléphoniques, c'est que l'Eglise est morte, bien morte et ne peux donc ressuciter!!! Véridique!!! Exit l'Epouse de L'Agneau, Exit Sa future Résurrection à l'instart de Son Divin Epoux...Fini. Le nihilisme clérical à l'état pur!!!

Jamais dit ça !!!
Revenir en haut Aller en bas
Nordland
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Ven 23 Jan - 0:20

Féal a écrit:
Dire que l'on préfère la cathédrale de Reims à Versailles, est, je le crains, révélateur d'une confusion (que l'on retrouve souvent dans ce débat-ci) des domaines religieux et politiques, qui mène à la négation pure et simple de la sphère politique.

Faux.
Ce qui fait le roi de France, c'est le sacre. Par conséquent, ce qui fait le roi de France, ce n'est pas Versailles mais Reims. Y-a-t-il action plus grandiose que celle du roi (ou encore du dauphin selon le moment de la cérémonie) à genoux devant son Dieu, Notre Seigneur Jésus-Christ, véritable Roi de France, lui demandant les grâces nécessaires pour être son digne lieutenant ?
Versailles n'est rien sans Reims.
La France peut vivre sans Versailles. Elle ne peut vivre sans Reims.
La fausse France ne jure que par Versailles. La vraie France a les yeux tournés vers Reims.
Si l'on passe outre la transcendance, sur la mission du Roi de France que l'on comprend admirablement avec le rituel du sacre, sur le testament de Saint Rémi, ..., on ne comprend rien à ce qu'était la France.

Père Ayroles in [i]Jeanne d'Arc sur les autels et la regénération de la France[/i] a écrit:


Page 14 : Livre I Chapitre II - La constitution politique de la France d'après Jeanne d'Arc

La naissance désigne le roi lieutenant; elle ne le fait pas; c'est le sacre qui le constitue. Jusqu'au sacre, le plus proche parent du roi défunt n'est que l'héritier présomptif de la couronne; il ne la possède pas. Elle ne lui sera donnée qu'à la suite de l'hommage solennel rendu au suzerain [NSJC], du serment solennel de gouverner selon la loi du suzerain. Ce jour-là seulement il sera investi, et sera vraiment roi.

Je n'ai pas le temps de faire de plus amples citations. Tout le livre serait à citer intégralement. Lisez Ayroles plutôt que Maurras ou Thibon pour comprendre qu'elle est la seule et véritable politique à mener : celle de Jésus-Christ, Roi de France.

Nordland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Ven 23 Jan - 23:14

Féal a écrit:
Dire que l'on préfère la cathédrale de Reims à Versailles, est, je le crains, révélateur d'une confusion (que l'on retrouve souvent dans ce débat-ci) des domaines religieux et politiques, qui mène à la négation pure et simple de la sphère politique.

Ar-Ka. a écrit:
Dommage que certains n'aient l'ambition de n'être que "politiquement" catholiques... Rolling Eyes

Pour un mouvement politique, et non religieux, ça me semble pas mal.
Mais si l'on se place au niveau personnel, comme j'ai l'impression que vous le faites :
- s'ils sont catholiques, c'est en effet insuffisant ; mais que connaissez-vous de leur for intérieur pour affirmer qu'ils ne veulent être catholiques qu'en politique ? Je n'ai pas cette impression du tout pour ma part.
- s'ils n'ont malheureusement pas la Foi, être politiquement catholiques, c'est ce qu'on peut leur demander de mieux dans le domaine politique.

Et puis, il me semble qu'un mouvement politique n'a pas pour but premier l'apostolat : ceci est le cas d'un mouvement religieux.

Quant à Versailles, je ne suis pas choqué qu'une nation telle que la France, surtout à l'époque, manifeste sa puissance de manière aussi ostentatoire. Il faut simplement que la fierté nationale n'éclipse en rien l'humilité devant Dieu ni ne fasse oublier notre fin ultime. Là il peut y avoir débat en effet.

1. Qu'appelez-vous, vous, la sphère politique?

Je schématiserai en disant que c'est la conception, l'organisation et accessoirement, la gestion, savoir :
- a) d'un Etat, (soit le pouvoir de forcer les individus à obéir).
- b) et des relations de cet Etat avec les individus de la société soumise à la souveraineté de cet état.

2. Qu'appelez-vous, vous , la sphère religieuse ?

En termes profanes, (vous voyez que je ne suis pas un mystique millénariste surnaturaliste! ) c'est parallèlement à la sphère politique,
la conception, l'organisation et accessoirement la gestion, savoir :
- a) d'une association ou religieuse, groupant les individus
- b ) et des relations de la personne morale qui derige l'association, et chaque individu y adhérent. (l'Eglise).

3. Pour vous, y a-t 'il une hiérarchie pratique ou théorique entre les deux sphères ?

Pour l'Eglise Catholique, il y a une supériorité de la sphère religieuse sur la sphère politique, une supériorité théorique et pratique.
Pour comprendre la nature de cette supériorité, il y a plusieurs façons de raisonner. Parmi celles-c , j'ai découvert récemment une façon insurpassable, celle d'Aristote. La matière et la forme. Il faut certainment plusieurs années de réflexions pour comprendre le caractère concret et les conséquences concrètes du raisonnement par la forme et par la matière (qui ne doit pas être dévoyée dans l'histoire erronée du pape formalier ou matérialiter). La sphère religieuse est la structure, celle qui donne la substance, des composantes politiques, sociales économiques,...
Il y a donc "information" des éléments par la structure, de même qu' une cellule est informée par un gène.

Au contraire, pour l'athée matérialiste Maurras, la sphère politique est la structure, qui donne la sustance à la société, dont la religion est seulement une des composantes matérielles.

4. Je sépare donc parfaitement les deux sphères pour ma part, je ne les mélange pas dans un délire imaginaire, mais je les unis en comprenant que la sphère politique est la matière de la sphère religieuse. Pourquoi? parce que ma volonté se soumet à la Révélation, et parce que dans cette soumission, ma raison, mon intelligence m'apprend que ma soumission est parfaitement rationnelle et intelligente. Et cela , contrairement à ce que raconte rat-zinger qui acoquine, dans un même orgueil, sa volonté rebelle à sa raison déifiée.

5. Concrètement, cela signifie que dans les deux domaines séparés (l'un supérieur, et l'autre inférieur) l'Eglise Catholique nous ordonne d'enseigner, de commander, et d'appliquer les mêmes principes supérieurs, en les déclinant à des domaines toujours plus matériels, comme l'ordre du général doit se répercuter en son application théorique et pratique au 2° classe. Il n y a jamais séparation entre la cause théorique et l'effet pratique comme le fonds croire certains cercles

6. Si vous séparez les deux sphères cela veut-il dire que chacune obéirait à des principes supérieurs séparés, au minimum indépendants et autonomes l'un par rapport à l'autre ?

Pour Charles Maurras, que sont les principes supérieurs de la religion par rapport aux principes supérieurs de la politiques.....? Dans leur dialogue culturel et très intellectuel , que sont les "principes supérieurs de l'abbé G de Tpour A de Benoist? je n'ose le dire.

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féal
Postulant


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 4 Fév - 2:04

Nordland a écrit:
Féal a écrit:
Dire que l'on préfère la cathédrale de Reims à Versailles, est, je le crains, révélateur d'une confusion (que l'on retrouve souvent dans ce débat-ci) des domaines religieux et politiques, qui mène à la négation pure et simple de la sphère politique.

Faux.
Ce qui fait le roi de France, c'est le sacre. Par conséquent, ce qui fait le roi de France, ce n'est pas Versailles mais Reims. Y-a-t-il action plus grandiose que celle du roi (ou encore du dauphin selon le moment de la cérémonie) à genoux devant son Dieu, Notre Seigneur Jésus-Christ, véritable Roi de France, lui demandant les grâces nécessaires pour être son digne lieutenant ?
Versailles n'est rien sans Reims.
La France peut vivre sans Versailles. Elle ne peut vivre sans Reims.
La fausse France ne jure que par Versailles. La vraie France a les yeux tournés vers Reims.
Si l'on passe outre la transcendance, sur la mission du Roi de France que l'on comprend admirablement avec le rituel du sacre, sur le testament de Saint Rémi, ..., on ne comprend rien à ce qu'était la France.

Je persiste à penser qu'il y a une certaine confusion.
Le siège du pouvoir temporel français ne saurait être une cathédrale, bien qu'il doive en effet y passer, pour le sacre.
En effet, Versailles n'est pas indispensable.
Nous sommes par ailleurs tous pour l'Etat catholique.
La querelle au fond, quand on ne la fait pas dévier, porte sur le caractère trop "grandiose" et fastueux de Versailles : pour certains c'est le symbole de l'effroyable orgueil de Louis XIV, pour d'autres, c'est un monument apte à bien représenter l'Etat et la France, pour d'autres encore, ni l'un ni l'autre, et enfin pour les derniers, un peu des deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 4 Fév - 20:55

Citation :
Je persiste à penser
Commence par persister à étudier!!! Il y en a marre de lire toujours les mêmes conneries sur un tel sujet! Tu n'as décidement rien compris à la Monarchie Franque, ses fanalités et aux enjeux d'un tel combat qui nous mine, disons depuis la Renaissance.

Ca me gave! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Féal
Postulant


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Mer 4 Fév - 22:20

?

J'ai pas mal étudié la monarchie franque et la mission divine de la France, et je continue, ne t'inquiète pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 0:33

Féal a répondu :

Citation :
?

J'ai pas mal étudié la monarchie franque et la mission divine de la France, et je continue, ne t'inquiète pas.

Alors là, il ne reste plus qu'à demander le discernement, avec insistance... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 0:45

Citation :
J'ai pas mal étudié la monarchie franque et la mission divine de la France, et je continue, ne t'inquiète pas.
Ouais...La Lettre, toujours la Lettre,se gaver de la Lettre, s'avaler des rayonnages entiers de bouquins et passer complètement à côté de l'Esprit!!! Quoiqu'en la matière cela est quand même "drôlement" explicite, cette histoire de Monarchie Franque fondée à Reims.... Rolling Eyes

Bref, soit c'est génétique, soit c'est un problème de Grâce...Vite demander le Discernement comme le suggère notre amie!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Féal
Postulant


Nombre de messages : 46
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 3:07

Le débat tournant aux injures et autres attaques personnelles bien téméraires, je préfère ne pas répondre et m'arrêter là plutôt qu'être blessant. De toute façon je crois que chacun a tout dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchisédech
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 687
Localisation : Babylone sur Seine
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 11:49

Ah non alors, moi, j'ai rien dit !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 13:13

Citation :
Le débat tournant aux injures et autres attaques personnelles bien téméraires, je préfère ne pas répondre et m'arrêter là plutôt qu'être blessant.
Marrant!!! Le même genre de sortie qu'en 2007!!!

Allez je balance la même réponse qu'alors:
Citation :
Quelle réponse! Quelle argumentation! Quelle sortie!!!
Rolling Eyes


Dernière édition par Credo le Jeu 5 Fév - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Jeu 5 Fév - 16:33

Citation :
je préfère ne pas répondre et m'arrêter là plutôt qu'être blessant.

A bah non alors! Que cela ne vous arrête pas!

Nous saurons rester dignes sous vos traits acérés. Promis, juré, craché!...

Mais de grâce ne nous abandonnez pas ainsi en plein palpitant débat.

Ne nous privez pas pour si peu de vos arguments irréfragables, qui pour s'être fait attendre, n'en sont pas moins aussi précieux, sans doute, qu'alléchants...

Alons, allons, prenez la peine comme nos amis l'ont fait, de nourrir le débat de vos arguments étincelants.

Alleeeeeeeeeeeeeeez... bounce

Pleeeeeeeeeeeeeeease.. bounce

Dites voui!... queen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   Sam 7 Fév - 18:00

....Et les réponses à mes questions ?
bon j'ai compris, cyclops je peux attendre 107 ans!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Versailles et le Renouveau Francais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Versailles et le Renouveau Francais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» L'art de bien vivre à Versailles [PV Henriette d'Angleterre]
» Il se dit à Versailles que...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: La Monarchie de Droit Divin-
Sauter vers: