Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le naturalisme de l'Emmanuel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: le naturalisme de l'Emmanuel.   Lun 5 Jan - 0:53

sur le site de l'Emmanuel
voici la définition empreinte de naturalisme de

La prière :

rendez-vous:
Il n'y a que prière que si nous avons un rendez-vous précis avec lui : De tout notre être, corps, tête et coeur. Nous sommes là, deux minutes ou trente, avec lui et rien que pour lui
.

Où est l'âme ?


Ce sont mes minutes de prière qui vont modeler peu à peu mon coeur de Fils, qui restera coeur de fils dans mes actions et mes relations. On voit pourquoi on ne prie pas seulement pour demander telle ou telle chose (ce qui est d'ailleurs tout à fait normal pour un fils), mais pour passer du besoin de Dieu (aide-moi !) au désir de Dieu : je t'aime, je veux t'aimer plus.

Le coeur serait encore seul affecté par la prière.
Le désir de Dieu est une préparation; elle semble rester un but.


La prière nous aide à reconnaïtre Dieu pour notre Dieu et à vivre en intimité avec lui. A ne jamais dériver loin de lui. A rester imprégné de lui. Qui est Amour ! Comment ne pas voir que la prière est étroitement liée à l'amour ?

La prière n'aide pas simplement psychologiquement et moralement ! Elle est la nourriture surnaturelle de la Foi, avec les sacrements, et elle la développe réciproquement.



"Je suis là et Tu es là"
Au début de toute prière, il faudrait prendre un instant pour nous retrouver et retrouver Dieu "Je suis là et Tu es là". Rien que se dire : "Je suis là" va nous mobiliser, nous ramener à notre coeur profond qui est le seul lieu de tête-à-tête avec Dieu. Etre vraiment là c'est devenir, pour quelques minutes au moins, totale ouverture à Dieu, uniquement accueil de Dieu.
Nous pourrons ensuite, bien sûr, tout traiter avec lui : nous-même, notre vie, nos aimés et ceux que nous avons du mal à aimer. Mais cela ne sera prière que si nous sommes présents à sa Présence.

Entrer dans son coeur profond; devenir ouverture à Dieu.
Encore une façon seulement humaine d'exprimer la double nature de la prière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: le naturalisme de l'Emmanuel.   Lun 5 Jan - 1:11

Quelle est donc l'inspiration de cette prière ?

C'est l'effusion de l'esprit, défini ici de telle sorte que du point de vue catholique elle est une profonde source d'hérésie chrétienne:

http://www.emmanuel.info/rubriques/prier/groupe-de-priere/une-grace-de-pentecote/l-assemblee-de-priere

Dans ce texte, après avoir cité une réflexion parfaite d'orthodoxie, de Saint Augustin, voici ce que nous dit son auteur:


L'Esprit Saint peut alors y réaliser, pour la première fois ou de nouveau, son oeuvre de sanctification : croissance des vertus théologales, déploiement des dons de l'Esprit, accueil des charismes et de leur exercice. Cette expérience de l'effusion de l'Esprit, plus proche de la grâce actuelle que de la grâce sanctifiante, produit normalement un renouveau durable de la vie chrétienne. Elle n'est pas réservée aux chrétiens seulement : des non chrétiens peuvent aussi la faire

Pour l'Eglise catholique, le régime normal est la grâce sanctifiante, car sinon, pourquoi aurait-elle été instituée éternellement ? pourquoi des sacrements auraient-ils été institués, pourquoi l'oraison catholique existerait-elle? Le régime exceptionnel est la grâce actuelle.
Dans l'Eglise, et très exceptionnellement, hors de l'Eglise Dieu accorde en dehors de l'initiative des membres de l'Eglise catholique sa grâce à qui il veut.
Or ici cette association prétend théoriser, et organiser un régime de grâce actuelle, en tant que tel, automatique pour les participants occasionnels aux rassemblements qu'elle organis: qu'ils soient cathos, protest, non baptisés, d'autres religions, non croyants, etc...!

Citation :
II est cependant souhaitable, (SIC) mais pas nécessaire, (SIC) que cette expérience de l'effusion de l'Esprit soit vécue de manière plus formelle (SIC) grâce à la prière fraternelle des membres de l'Assemblée de prière, avec ou sans imposition des mains.

Il y aurait donc distribution automatique du produit "esprit effusé en direct" !


Ensuite comme d'habitude, on sollicite un enseignement de Saint Paul
« À chacun, la manifestation de l'Esprit est donnée en vue du bien commun » (1 Co 13). Un charisme est un don de Dieu, non pour la sanctification de la personne mais pour l'édification du Corps du Christ et la venue du Royaume. complètement déformé.
le bien commun est celui de l'Eglise. Il passe par la sanctification de la personne, il n y a pas à opposer articiellement pour tenter échapper au régime spécifique de la sainteté catholique personnelle ! dans un but de paganisme religieux.

Tout n'est pas faux dans ce texte, comme ceci:
Citation :
Où l'on apprend ou réapprend à prier, ceci devant permettre ensuite une meilleure connaissance de Dieu, une plus grande intelligence de la foi et un approfondissement de la vie de prière personnelle, communautaire et liturgique
Tout est morcelé et partiellisé.

Mais le but final serait de construire le corps de l'Eglise avec des cathos et des non cathos, donc comment cette église serait-elle l'Eglise catholique?


Emmanuel, le fruit naturel de la religiosité naturelle.

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: le naturalisme de l'Emmanuel.   Mer 7 Jan - 1:29

On rapporte souvent et à juste titre la lex orandi à la lex credendi, mais on semble oublier souvent dans la "lex orandi", outre ce qui doit régir la prière liturgique, les règles qui régissent la prière au sens propre, l'oraison. Or le lien essentiel entre la Foi et la liturgie, puis avec la morale, et le reste, c'est l'oraison.
L'exemple malheureux de l'Emmanuel est la preuve a contrario de cette méconnassance de la lex credendi dans la lex orandi !

le site http://www.salve-regina.com/ vient de mettre en ligne un article excellent sur l'oraison.
article du Père Charmot sj "oraison échange d'amour" sous paragraphe vie spirituelle, rubrique "spiritualité". J'ai lu seulement le début du texte qui et très long (jusqu'à "objections") et il apporte pourtant de nettes réfutations à tant de prétentions ultra-modernistes martelées aujourd'hui. Un excellent antidote, comme on dit...
Exemple:
Citation :
L’oraison n’est donc pas un acte d’amour humain, excité par l’infinie Beauté de Dieu, comme il pourrait naître de l’admiration d’une créature. Sans doute, toute élévation de l’âme, même non baptisée, vers le Créateur est une ébauche de prière. Mais Dieu, dans son adorable condescendance, attend de l’âme une intimité infiniment supérieure. Il habite au centre le plus profond de son être et par conséquent de sa volonté. Il la remplit à la fois de grâce et de charité, de sorte que l’âme puisse aimer Dieu comme Il s’aime Lui-même, par le même amour.

L’oraison est donc cet échange d’amour, ou il n’y a qu’un seul amour échangé et qui « naît de Dieu » en nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le naturalisme de l'Emmanuel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
le naturalisme de l'Emmanuel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le député Lutherking Emmanuel Macardieu explique la position politique de l'OPL
» bravo Emmanuel Todd...
» NATURE MORTE A LA TABLE VERTE / Emmanuel GONDOUIN
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Brutalite policiere contre un journaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: