Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il n'y a que deux étendards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Il n'y a que deux étendards   Lun 17 Nov - 23:20

souvent nous rappelons qu'il n'y a que deux cités, ou deux étendards, en ne pensant qu'au cas particulier d'une question politique, morale, qu'il faut rattacher à un ou l'autre des étendards.

L'Etendard de Dieu créateur du monde, à partir du néant,

L'étendard de l'Ennemi professant un monde éternellement existant et n'existant pas.

Mais on oublie cette magistrale observation de de SS le pape Saint Pie X , rappelée par le RP frère R.G.L. dans l'article cité sur salve regina:
Citation :
Que conclure ? — Pie X disait (Sacrorum Antistitum) : « Magistros autem monemus, ut rite hoc teneant Aquinatem vel parum deserere, praesertim in re metaphysica, non sine magno detrimento esse. Parvus error in principio, sic verbis ipsius Aquinatis licet uti, est magnas in fine. »

Si une légère déviation au sommet de l’angle [/b]devient énorme quand on prolonge très loin ses côtés ; si une erreur d’aiguillage cause un déraillement effroyable, qu’arrivera-t-il [b]si l’on commence par mettre de la mélinite sous les premiers principes, lois fondamentales de la pensée et du réel ? Alors comment ne pas arriver à la définition moderniste de la vérité condamnée dans le décret Lamentabili : « Veritas non est immutabilis plus quam ipse homo, quippe quae cum ipso, in ipso et per ipsum evolvitur » (Denzinger, n° 2058). Il n’y a plus aucune vérité immuable ; aucune vérité n’est plus la conformité de notre jugement avec quelque chose d’immuable ; c’est la conformité de notre pensée avec la vie toujours changeante

Il n y a que deux cités philosophiques premières, deux métaphysiques, et seulement deux: celle de l'Eglise catholique de l'être, et l'autre qui est unique sous divers noms, en version athée ou en version "spiritualiste" (devenir, un, néant, essences, infini, vie, évolution, cycles, etc., etc)

Or le modernisme est un pur produit de cette métaphysique. Il est sous l'étendard du néant.
C'est pourquoi la bannière de la doctrine philosophique qui se range sous cet Etendard premier,
puis le petit drapeau de la doctrine morale, ou religieuse, ou politique qui se range elle même sous la bannière précédente,
puis encore le petit fanion de la liturgie, ou de praxis politique, ou de l'opportunisme moral, etc, qui se range encore sous le petite drapeau précédent, sont TOUS DANS LA CITE rationnelle non chrétienne.

On ne peut jamais appartenir à la Cité de Dieu si on a choisi à chacun des niveaux une doctrine, qui prend son origine dans un ou l'autre des deux et uniques étendards, c'est à dire : le monde a été créé de rien, ou le monde est éternel et n'a jamais été créé.

Il est donc très enfantin de prouver que la secte moderniste est anti chrétienne.



Dans son article la philosophie du devenir ou le réveil du modernisme, le RP RGL a réfuté la métaphysique du "devenir" par celle de "l'être"

Or à titre de pure coïncidence, je viens de trouver un promoteur de plus dans l'immense foule de l'étendard de "l'un", du "devenir", de l'essence infinie,
de l'évolution créatrice ou theilardienne, du logos ratzingérien, etc....
Citation :
Marc Halévy DE L’ÊTRE AU DEVENIR
Journal philosophique et spirituel Tome IV COLLECTION PHILOSOPHIE - CONTEMPORAINS Texte intégral imprimable
Je souligne les idées communes à toute cette armée immonde aux doctrines multiples et variées mais dont le dénominateur commun est unique, la philosophie non-réaliste anti-chrétienne !

L’univers ne peut plus être regardé comme une machine prévisible et contrôlable par l’homme — et créé, ex nihilo, par un dieu lointain et étranger —, mais nous devons le voir comme un organisme unitaire, un être vivant global dont l’homme est partie intégrante.
[ D'OU LE CULTE DE LA DIGNITE DE L'HOMME ET DES DROITS DE L' HOMME ET DE LA DIVINISATION DE L'HOMME] Il faudra bien choisir — et très vite — entre une société exploitante, destructive et discriminante (celle de la « modernité ») [en réalité la première étape démocratique de cette métaphysique dont il se prévaut! ]
et une société coopérante, constructive et intégrative (celle de la post-modernité).[en réalité celle la seconde étape post-démocratique de cette même métaphysique! ]
Entre la « boulimie prédatrice » et la « frugalité ». Choix décisif et vital ! C’est une question de survie. Les réponses à notre relation rompue avec la Nature, sont pourtant nombreuses.
Marc Halévy explore ici les fondations métaphysiques d’une réalité plus vaste que celle à laquelle notre paresse philosophique semble nous avoir condamnés. Le phénomène humain devra/pourra se libérer des sociétés et des lois humaines pour s’accomplir dans les espaces immatériels de la création. L’homme ne sera plus un animal social. Le fait sociétal, bâti sur l’appropriation et la violence, doit être dépassé. Le monde qui vient sera multiple, hétérogène, morcelé, éclaté et verra la coexistence d’une multitude de mondes humains autonomes : une mosaïque de communautés, de tribus, de castes, de modèles économiques, de choix culturels et spirituels, de valeurs éthiques et comportementales qui induira une nouvelle féodalité au-delà ou en face des États moribonds.


On verra la fin de tous les pouvoirs globaux, mais aussi l’émergence forte de normes globales qui induiront la régulation naturelle de ces mondes, chaotiques en apparence. Le monde humain redevient viscéralement multiple et recréera ses propres bio-, ethno- et noo-diversités après des siècles d’uniformisation stérilisante.

Ancien élève d’Ilya Prigogine, Marc Halévy est polytechnicien, ingénieur nucléaire et docteur en sciences appliquées. Président du Groupe Maran (Accompagnement stratégique et managérial) et de l’Institut Noétique Europe (prospective et économie de la connaissance), il enseigne la « théorie des systèmes complexes » à l’Institut des Hautes Études de Belgique (ULB) et dans d’autres institutions. Marc Halévy est également l’auteur de Le grand virage des managers – L’entreprise réinventée (Editions Namuroises, 2003) de L'âge de la connaissance (M2 éditions, 2005).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Il n'y a que deux étendards   Mar 18 Nov - 0:28

J'ai mémoire d'un "débat" dans l'usine à gaz FoPoique, avec un "libéral de Tradition" qui prétendait qu'Esprit, Cité et Etendards étaient choses distinctes ... puisqu'abordés par des auteurs différents.

Ainsi selon ce triste sire Saint Augustin n'aurais jamais parléd'Esprit mais de Cité, et vice versa avec Mgr Gaume qui parle d'Esprit et d'Etendards mais pas de cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Il n'y a que deux étendards   Mar 18 Nov - 0:37

Gardian a écrit:
J'ai mémoire d'un "débat" dans l'usine à gaz FoPoique, avec un "libéral de Tradition" qui prétendait qu'Esprit, Cité et Etendards étaient choses distinctes ... puisqu'abordés par des auteurs différents.

Ainsi selon ce triste sire Saint Augustin n'aurais jamais parléd'Esprit mais de Cité, et vice versa avec Mgr Gaume qui parle d'Esprit et d'Etendards mais pas de cité.

Monsieur Polimnic Laughing ne raisonnait qu'en historien, et ergotait sur des vocables, pour faire penser que sa polémique historienne était un raisonnement. A l'intérieur de chacun des camps il y a des sous-camps, et aucun d'entre eux ne peut faire partie du grand camp adverse.
Mais aujourd'hui on a le cerveau en compote et on manque de culture générale pour relier chaque domaine de connaissances, c'est pourquoi on trouve normal que b16 puisse être traditionnaliste, s'incline vers la Meque dans une mosquée, soit hégélien, soit néo-con, soit anti-fatima, etc...soit un clown en habit d'Arlequin, en fait un produit psychédélique de menteconciliaires drunken ou de mentetradis! drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a que deux étendards   Aujourd'hui à 21:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a que deux étendards
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: