Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'objet de Pastor Aeternus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: L'objet de Pastor Aeternus ?   Jeu 6 Nov - 23:53

Francis vous écrivez sur le lfc:

Citation :
D'autant plus étrange lorsque vous "boycottez" le mot "primauté" de votre liste de mots à caractères gras dans vos découpages de Pastor Aeternus ... on se demande pourquoi !?

Citation:
Si donc quelqu'un dit que ce n'est pas par l'institution du Christ ou de droit divin que le bienheureux Pierre a, à perpétuité, des successeurs dans sa primauté sur l'Église universelle, ou que le Pontife romain n'est pas le successeur du bienheureux Pierre en cette primauté, qu'il soit anathème.


Faudra donc convenir que vous n'adhérez pas à vos propres sources puisque cette primauté perpétuelle s'étend à l'Église universelle ... mais "étrangement" pour vous, cette même primauté perpétuelle (apparament investit en la personne de celui auquel vous reconnaissez comme le 265ième successeur de Pierre) s'arrête aux portes de la Fraterie ... à moins que votre BBQ ne fasse partie de cette Église universelle, ou encore que Bernard Fellay (laissez-moi rire) soit en réalité LE 265ième successeur de St. Pierre (et donc qu'il soit investit lui-même de cette primauté perpétuelle)!? Mais encore là, vous ne pourriez prétendre adhérer à Pastor Aeternus puisque selon votre "barbo" l'Église universelle est aussi l'église conciliaire laquelle se fout royalement de votre BBQ et de son semblant d'autorité ...

Vous êtes en quelque sorte le David Copperfield du Magistère ...

Au fait ... vous vous souvenez de celle-ci ?

Pie XI, MIT BRENNENDER SORGE a écrit:
La foi à l'Église ne pourra se maintenir pure de toute falsification si elle n'est appuyée sur la foi à la primauté de l'évêque de Rome.



Citation :
359. Ce que le Christ notre Seigneur, chef des pasteurs, pasteur suprême des brebis, a institué pour le salut éternel et le bien perpétuel de l'Église doit nécessairement, par cette même autorité, durer toujours dans l'Église, qui, fondée sur la pierre, subsistera ferme jusqu'à la fin des siècles.

360. " Personne ne doute, et tous les siècles savent que le saint et très bienheureux Pierre, chef et tête des Apôtres, colonne de la foi, fondement de l'Église catholique, a reçu les clés du Royaume de notre Seigneur Jésus-Christ, Sauveur et Rédempteur du genre humain : jusqu'à maintenant et toujours, c'est lui qui, dans la personne de ses successeurs ", les évêques du Saint-Siège de Rome, fondé par lui et consacré par son sang, " vit ", préside " et exerce le pouvoir de juger " [2].

Dès lors, quiconque succède à Pierre en cette chaire reçoit, de par l'institution du Christ lui-même, la primauté de Pierre sur toute l'Église. " Ainsi demeure ce qu'ordonna la vérité, et le bienheureux Pierre, gardant toujours cette solidité de pierre qu'il a reçue, n'a pas laissé le gouvernail de l'Église

Je crois comprendre que ce n'est pas la primauté éternelle sur les évêques qui est en jeu aujourd'hui, "mais l'autorité de celui qui succède à Pierre dans cette Chaire" . Comment quelqu'un qui est renonçant dans les faits, dans son comportement, dans ses profession de foi, peut il avoir une autorité épiscopale sur Rome, et ensuite avoir une primauté sur le collège des évêques.
donc on ne peut invoquer cette encyclique pour justifier une promesse d'éternité à une primauté, puisque cette primauté n'est qu'un effet secondaire d'une autorité, qui elle même n'est pas promise et donnée magiquement par un Saint Esprit légaliste, mais qui suppose la colloboration humaine ("celui qui garde en lui cette solidité de pierre qu'il a reçue" ) ou qui est obstruée par une rébellion qui semble remonter à 5O ans en arrière pour le Siège de Rome, mais qui remonte pour l'ensemble del 'Eglise à presque 200 ans !

+

Je précise la Foi, son objet surnaturel révélé car incompréhensible à la raison humaine, est l'autorité suprême, donc celui qui la professe a l'autorité suprême dans l'ordre de la vérité et du bien.
Or la foi attestée, priée et vécue par les sacrements, est au service de la Foi , son autorité est donc secondaire par rapport à la première.
Enfin la foi pratiquée, enseignée, et les règles de droit sont au service de la foi vécue, et donc l'autorité des règlements est encore inférieure à celle -ci dessus.
Dans la comparaison citée, il en est de même: l'autorité suprérieure est l'alliance entre Dieu et son Peuple,
puis la foi attestée est le circoncision donnée par les Patriarches
enfin la foi organisée est la "loi" le shabbat donné par Moïse.

Or NSJS enseigne que l'infration à la Loi (violation du Shabbat, par la guérison du malade le jour du shabbat) a une autorité inférieure à celle de la circoncision, et l'autorité de la circoncision a aussi une autorité inférieure au fait que l'Allliance doit etre réalisée avant toute choses, et comme autorité suprême.
Il en est de même,
de la primauté ou de l'autorité du pontife (la règle , la loi)
elle se trouve soumise à la norme du sacrement valide,
car lui même a une autorité soumise au fait que Dieu lui même transmet la vie surnaturelle incompréhensible pour l'homme en dehors de son intervention.

Les modernistes de tous bords ne comprennent pas et refusent de comprendre les enseignements de NSJC qui sont bien trop intelligents pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'objet de Pastor Aeternus ?   Ven 7 Nov - 16:20

comment Notre certitude de Foi dans les principes supérieurs explique- t'elle , inspire-t'elle, dicte-t'elle, informe-t'elle (contre la novlangue précisons notre pensée!) nos opinions canoniques portant sur le statut légal des intrus ?


1 C'est parce que le clergé moderniste à 99% n'a pas d'autorité, dans l'ordre (Réalité supérieure au monde physique que l'on voit avec nos yeux ) supérieur de la Foi, qu'il est donc réputé en conséquence, sur le plan canonique, considéré légalement comme, "renonçant tacite". (concept juridique)

Ce clergé globalement renonce à Enseigner ! Première fonction.


2. C'est par ce que le clergé moderniste à 99% n'a donc pas d'autorité dérivée dans l 'orde des sacrements (la Foi est supérieure au sacrement bien entendu!) - ordre de la raison éclairé par la foi, - c'est à dire la Théologie catholique dominant la philosophie ,-
Qu'en conséquenc il est réputé, mais toujours en droit canon, "démissionnaire d'office". (autre concept juridique dérivé).

Ce clergé globalement est démissionnaire de sa fonction de sanctification. Deuxième fonction.

3. C'est parce que le clergé moderniste à 99% n'a pas d'autorité dérivée dans l'ordre pastoral, et dans l'ordre d'organisation juridique de l'Eglise, - ordre rationnel et pratique inférieur aux deux ordres précédents,
qu'est il encore réputé toujours sur le plan légal, comme "apostat latae sentencia."

Ce clergé globalement est sans aucune autorité pour gouverner l'Eglise,
Troisième fonction.

, il est donc occupant sans droit ni titre des fonctions de docteur, de prêtre, et de gouverneur, sur l'Eglise.


C'est par application des principes premiers qu'on applique avec intelligence le droit, et qu'on sort des anachronismes, et des juridismes, et des subversions qui enchantent les bourgeois, qui ont la nostalgie de "franchise" pharisiennes au sein de l'apostasie générale, à l'instar des communes médiévales dans l'ordre féodal.


+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: L'objet de Pastor Aeternus ?   Mar 16 Déc - 1:57

Citation :
ce qu’enseigne la Constitution dogmatique Pastor aeternus du concile Vatican I : « En effet, le Saint-Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître sous sa révélation une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi.

Sans cesse les fidèles tellement inconscients du modernisme qu'ils se croient des catholiques orthodoxes, (voir encore la citation sur le fil l'église conciliaire est hérétique publique formelle) objectent, outre le sophisme hypocrite de la charité qui interdirait de juger, "
L'assistance a été promise" Nous avons le droit à l'assistance du Saint Esprit, nous revendiquons le droit à cette assistance, l'enfer ne peut pas prévaloir, et ceci quelle que soit l'attitude collective des fidèles actuels, quel que soit leur choix collectif, et leur renoncement.


1) Ceci est donc encore une fausse conception, et une conception inspirée par le modernisme qui imprègne le subconscient de générations de fidèles, donc qui passe inaperçue.

2) Ceci est une hérésie par rapport à la Vérité de la Grâce. La Grâce suffisante et la Grâce nécessaire sont totalement bafouées, et la Grâce sanctifiante totalement ignorée méprisée.

3) C'est encore une expression de l'ultramodernisme d'un Henri de Lubac, qui dit que l'Eglise unifie directement Dieu et le péché humain ! Car quel que soit le renoncement du clergé et des fidèles, un certain "Esprit" cautionnerait , voire inspirerait (!) automatiquement et de droit leur "église" en tout état de cause.

4) Cette conception n'est encore sur un autre plan que l'expression d'un grossier esprit magique, et d'une superstition. Cela relèverait d'une révélation privée, d'une inspiration privée, du moment que certains mots magiques, c'est à dire "catholiques et traditionnels" seraient préservés !
Inspiration privée simplement étendue au niveau collectif, à la faveur d'un abrutissement tellement général.

5) C'est enfin une hérésie grave par rapport au Dogme principal de l'Incarnation. Par analogie avec cette base de notre Foi, les clercs et les fidèles sont associés humainement à l'assistance donnée par Dieu. De meme que l'Ecriture sainte unit et associe l'inspiration divine et l'écriture humaine. De même l'Eglise unit la permission donnée par Dieu (Grâce suffisante) et la rébellion des fidèles qui s'exprimes par le modernisme,et le libéralisme, hier. Dieu n'inspire pas le péché, ne cautionne pas le péché des membres malades rongés par le cancer du modernisme.

Ces fidèles sont fous d'orgueil ! L'assistance est promise pour que les papes enseignent clairement, univoquement la Révélation catholique, radicalement incompatible avec la sagesse talmudique, avec la philosophe laique, avec la spiritulté naturelle!


+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'objet de Pastor Aeternus ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'objet de Pastor Aeternus ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel est cette objet
» Objet de Collection
» Le crafting d'objet
» [Theme] L’objet du désir (PV tous les serpentards)
» je cherche objet rare...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: