Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
excelsior
Postulant


Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel   Dim 19 Oct - 4:14

En quoi consiste la prière parfaite ?



Enseignement de Dieu à sainte Catherine de Sienne : « La prière parfaite ne consiste pas dans la multitude des paroles, mais dans l'ardeur du désir qui élève l'âme vers Moi, par la connaissance de son néant et la conaissance de Ma bonté jointes ensembles. Il faut unir la prière mentale et la prière vocale comme la vie active et la vie contemplative. » (Dialogue., ch. LXVI.)

« [...] Les prières du Rosaire sont si divines que les Séraphins eux-mêmes cessent de dire la leur, qui est le Sanctus, quand les anges apportent devant le trône de Dieu celles du Rosaire dites sur la terre par les pieux chrétiens. C'est ce dont fut témoin l'apôtre saint Jean, dans une des ses visions. Les Séraphins, qui entre toutes les hiérarchies célestes excellent le plus en intelligence et en amour, sont continuellement occupés à louer Dieu, chantant sans cesse : Sanctus, Sanctus, Sanctus. Is. VI, 3. Ainsi les vit et les entendit Isaïe; ainsi Ezéchiel, et ainsi saint Jean dans son Apocalypse, où il raconte une particularité bien digne de remarque. Il dit que cette musique des Séraphins s'arrêta, fit une pause, tout le ciel restant en silence, l'espace d'une demi-heure. Apoc. VIII, 1. Et qu'en ce même temps apparut un ange, portant en ses mains un encensoir d'or, et auquel fut donné beaucoup d'encens, afin que de toutes les prières des saints il se fît une offrande sur l'autel qui est devant le trône, et c'est ce qui fut fait. Ibid. 3 et 4.
[...] Pourquoi donc les choeurs des anges suspendent-ils leurs chants dès que nos prières s'offrent à Dieu ? Beaucoup de commentateurs, et surtout les modernes, répondent ici que Dieu se plaît tant aux prières que les hommes Lui font sur la terre que, pour n'entendre qu'elles, Il fait faire silence à la musique du ciel... et si la faveur en question s'accorde, non à toutes les prières, mais à quelques-unes seulement, quelles sont donc ces prières si privilégiées ? Je dis que sont celles du Rosaire; et j'en trouve la preuve dans le texte lui-même. Et d'abord, d'après le texte, il s'agit de prières toutes identiques et très multipliées, incensa multa. Or, ce n'est que dans le Rosaire qu'on en trouve de telles. Puis, le silence qui se fait dans le ciel en fut que d'une demi-heure : silentium quasi media hora; et justement c'est à peu près le temps que demande la récitation du Rosaire; d'où il suit qu'il ne saurait être ici question d'autres prières qui seraient ou plus longues ou plus courtes. La dernière raison et la plus forte de toutes, c'est qu'une telle déférence des séraphins ne peut avoir pour objet que des prières faites par la Sainte Trinité, telles que sont les prières du Rosaire » (Vieyra, loc.cit. page 187).


La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel



Un jour de l'Assomption de Notre-Dame, sainte Gertrude fut transportée en esprit au ciel, pour qu'elle vît comment se célébrait là-haut cette grande solennité; et que vit-elle? Elle vit que toute la cour céleste, que tous les anges, tous les saints, prosternés devant le trône de leur Reine, chantaient ce verset : Beata es, Virgo Maria, quae omnium portasti Creatorem; et qu'aussitôt toute la Sainte Trinité, unissant les trois voix en une seule, disait à Notre-Dame : Ave, Maria, gratia plena, Dominum tecum, benedicta tu in mulieribus. Se pourrait-il imaginer rien de plus frappant, de plus étonnant? - Non, impossible. Mais, le fait est relaté en toutes lettres au chapitre quarante-neuvième, livre IV, des Révélations de la même sainte, afin qu'après un témoignage si irréfragable, il ne reste de doute pour personne. De même donc que la Très Sainte Trinité fut l'auteur des prières du Rosaire, ainsi Elle les répète dans le ciel, Dieu s'en servant pour louer Sa Mère. Et si vous me demandez pourquoi la Sainte Trinité ne répéta que ses paroles et pas d'autres, la raison en est bien claire : c'est que les autres paroles n'ont trait qu'à nous et ne concernent Dieu nullement. La Très Sainte Trinité pouvait-Elle dire : Priez pour nous, pécheurs? pouvait-Elle dire : Pardonnez-nous nos offenses? pouvait-Elle dire : Donnez-nous notre pain, ou délivrez-nous du mal? Les paroles qui renferment une demande ne sont que pour nous; celles qui louent la Sainte Vierge sont pour nous et aussi pour Dieu, qui, en tant de Fils, s'en sert pour louer Sa Mère. Et pour la même raison, il ne pouvait s'agir des paroles qui concernent le Fils. Voyez mainentant combien la Très Sainte Trinité ne trouvera-t-Elle pas agréable que nous l'accompagnions en ces mêmes louanges, et que sur la terre le choeur des dévôts du Rosaire réponde à ce qu'Elle-même chante dans le ciel ! (Vieyra, loc. cit. page 176).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mancipiumvirginis.blogspot.com/
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel   Dim 21 Fév - 23:48

Pour notre temps, la boussole de l'Eglise dont nous sommes les enfants, est la Sainte Trinité. L'explication la plus sophistiquée, car s'appliquant à la réalité la plus inconcevable pour nous, de la nature de Dieu.
Pour nous aider contre de néfastes distractions dans la prière, nous pouvons méditer sans relâche la réalité suivante de l'union qui existe entre la Sainte Trinité et notre âme, qui n'est que notre substance d'Enfant de Dieu.
Notre âme baptisée, c'est-à-dire plongée dans le Sacrifice et la Résurrection, et ansi adoptée ontologiquement ; et en principe en état de grâce; ,et s'étant mise en état de prière, par l'acte de volonté et de foi, alors que se passe-t'il ?
Notre âme participe à la vie du Père, ce qui pourrait se dire , elle participe matériellement à la vie surnaturelle par l'action du Saint Esprit, qui lui donne sa substance surnaturelle, sa "forme", qui nous transmet cette vie, et nous tend à nous faire ressembler à Notre Seigneur, et à la rendre informée par lui..
En même temps, le Saint Esprit absorbe notre âme en lui, quoique sans mélange et de manière créée, en nous conférant "la forme" de manière incréée cette union par Notre Seigneur, et ainsi nous donner, nous informer de la vie du Père.
Enfin notre âme travaille naturellement à s'identifier à Notre Seigneur, ce qui est la matière de l'union, en se donnant à Notre Père, qui donne la forme surnaturelle de cette union, et ansi le Saint Esprit habite en notre âme qui s'en trouve "informée" aussi sous ce rapport.


Cependant je ne suis pas certain que l'explication par la forme et la matière soit admissible ici, stricto sensu, et bien qu'il règne une relation créée entre l'âme et Dieu. Car il existe la relation incréée, qui ressortit selon les théologiens thomistes de l'explication plus générale du rapport donné entre la puissance et l'acte, et dont la distinction matière et forme est une application.
Il n'empêche que l'explication donnée sur l'essence de la prière catholique qui unit l'âme aux Trois Personnes Divines est une vérité qui est formellement appuyée par les docteurs de l'Eglise, et je la regarde comme une source qui rejaillit continuellement en vie éternelle, comme dit NSJC.


Une vraie boussole pour notre Carême.
+


Dernière édition par luernos le Lun 22 Fév - 0:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel   Lun 22 Fév - 0:12

luernos a écrit:
Pour notre temps, la boussole de l'Eglise dont nous sommes les enfants, est la Sainte Trinité. L'explication la plus sophistiquée, car s'appliquant à la réalité la plus inconcevable pour nous, de la nature de Dieu.
Pour nous aider contre de néfastes distractions dans la prière, nous pouvons méditer sans relâche la réalité suivante de l'union qui existe entre la Sainte Trinité et notre âme, qui est notre substance d'enfant de Dieu.
Notre âme baptisée, c'est à dire plongée dans le Sacrifice et la Résurrection, et ansi adoptée ontologiquement ; et en principe en état de grâce; ,et s'étant mise en état de prière, par l'acte de volonté et de foi, alors que se passe t'il ?

Nous nous appliquons à croire par la Foi -sans aucun ressenti ordinaire- cette union et à en imaginer (imparfaitement) les applications ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel   Lun 22 Fév - 0:39

Gardian a écrit:
luernos a écrit:
Pour notre temps, la boussole de l'Eglise dont nous sommes les enfants, est la Sainte Trinité. L'explication la plus sophistiquée, car s'appliquant à la réalité la plus inconcevable pour nous, de la nature de Dieu.
Pour nous aider contre de néfastes distractions dans la prière, nous pouvons méditer sans relâche la réalité suivante de l'union qui existe entre la Sainte Trinité et notre âme, qui est notre substance d'enfant de Dieu.
Notre âme baptisée, c'est à dire plongée dans le Sacrifice et la Résurrection, et ansi adoptée ontologiquement ; et en principe en état de grâce; ,et s'étant mise en état de prière, par l'acte de volonté et de foi, alors que se passe t'il ?

Nous nous appliquons à croire par la Foi -sans aucun ressenti ordinaire- cette union et à en imaginer (imparfaitement) les applications ?

(Je n'avais pas terminé mon message que j'avais interrompu par crainte qu'il ne s'envole entre deux lignes.)
Ce que j'ai écrit est un aliment pour notre intelligence surtout chez les gens
enclins à douter rationnellement.
Ce n'est qu'un aliment que l'on peut méditer, comme à d'autres moments on peut se remémorer ou encore imaginer des scènes de l'Evangile. De telle sorte que ces trois facultés psychologiques les plus rebelles soient neutralisées par les facultés qui doivent toujours demeurées en éveil, l'attention, la volonté, l'habitude.
Ressentir rien de surnaturel bien sûr, mais ressentir des sentiments de joie, de paix, dl'amour, tant mieux, ou des sentiments d'annui, de tristesse, aussi parfois. Mais tout ceci relève uniquement de la psychologie.
Sur le plan de la réalité surnaturelle, réalité qui n'est pas une rêverie de la conscience, en effet qu'on ne ressent rien. On se donne. On est en présence. On est fidèle.
Au contraire le niveau psychologique, c'est le caniveau des prières païenne de tout être humain ou de toute fausse religion, quand il arrive à certains de de leurs adpetes de "prier"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel   Aujourd'hui à 21:18

Revenir en haut Aller en bas
 
La Très Sainte Trinité récitant le Rosaire dans le ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Choix des Armes] La Très Sainte Mission (skavens pestilens)
» loki + petit tu es doué, très doué ; mais tant que je serais dans le métier tu ne seras jamais que le second!
» Pour une occasion très spéciale !
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Je risque de ne plus venir très souvent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: