Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des modernistes DANS l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
irascimini
Page


Nombre de messages : 114
Localisation : Califat des 3 frontières / desert d'Alsace
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:49

Citation :
2200 p.1 Le dol est ici la volonté délibérée de violer la loi, et on lui oppose, du coté de l'intelligence, le défaut de connaissance, et du coté de la volonté, le défaut de liberté.

2201p.4 La débilité mentale diminue l'imputabilité du délit, mais sans la supprimer.


Donc, à vostre décharge vous citez les articles pour les ignorants, les contraints et les débiles...

cheers cheers cheers

Vous irez loin...

Faites attention vous allez finir Président des Etats-Unis si vous continuez comme ça...


lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:51

EA a écrit:
Gardian a écrit:
EA a écrit:
Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier

Il ne s'agit donc pas d'enseignement mais de culte.
Cela dit il faudrait apporter la preuve de votre affirmation imprudente.
Il me semble au contraire que si le pape ne disait que la messe sous le rit Syrio Malabar, il ne tomberait sous le coup d'aucune excommunication.
Si cet exemple fondé sur la liturgie est parlant, alors combien plus grand est un exemple tiré du Dogme !
Pourquoi un Pape légitime célèbrerait-il, pour les occidentaux, en un seul rite oriental ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:54

EA a écrit:
L'Eglise, meilleure mère que la république, ne considère pas que nul n'est censé ignorer la loi.

Dur d'oreille ?

Rev. Stanislaus Woywod, O.F.M., PRATCTICAL COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, Vol. II, p.405 a écrit:

(canon 2200)

La règle susmentionnée est évidemment nécessaire pour le bien commun. Les lois sont publiées par les autorités, et c'est le devoir de celui qui en est le sujet de s'informer lui-même des ces lois, parce que le législateur ne peut informer chacun des sujets individuellement des lois qui sont édictées. Les autorités présument donc que le sujet connait la loi, et s'il les enfreint, il est considéré l'avoir fait intentionellement. S'il prétend être non imputable du délit, le fardeau de la preuve demeure entre ses mains.

cyclops

Adrien Cance, LE CODE DE DROIT CANONIQUE commentaire succinct et pratique, t.3, p.315 a écrit:
L'imputabilité du délit dépend: 1° du dol du délinquant (c.2199), c.-à.-d. de sa volonté délibérée de violer la loi; cette volonté suppose la connaissance et la liberté(c.2200, §1), ET AU FOR EXTERNE EST PRÉSUMÉE TOUJOURS EXISTER, JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE, QUAND IL Y A VIOLATION EXTÉRIEURE DE LA LOI (c. 2200, §1)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 0:09

Citation :
Les autorités présument donc que le sujet connait la loi, et s'il les enfreint, il est considéré l'avoir fait intentionellement


Comme la vérité de la doctrine est en jeu, le bien d'une société divine, est en jeu,
l'Eglise se base sur le for externe. Elle se base donc sur la présomption.
le comportement extérieur d'un titulaire responsable (capable de promulguer un nouveau droit canon! ) démontre qu'il a l'intention de renoncer tacitement à ses fonctions. Cette intention, ce consentement est libre et responsable, et il ne se confond avec les mobiles et les motivations intérieures (méchanceté, faiblesse de caractère, duplicité...) dont on nous rebât les oreilles. En conséquence la société divine présume que de cette renonciation, que le titulaire est démissionnaire de ses fonctions. C'est encore cette présomption qui explique qu'elle est d'office et sans formalités.
Est-ce bien cela Francis?
Aux sujets, aux fidèles de désirer ne pas rougir devant leur Juge NSJCJ à leur mort, et de dire ce qu'ils pensent à l'imposteur romain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 0:10

EA a écrit:
Gardian a écrit:
EA a écrit:
Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier

Il ne s'agit donc pas d'enseignement mais de culte.
Cela dit il faudrait apporter la preuve de votre affirmation imprudente.
Il me semble au contraire que si le pape ne disait que la messe sous le rit Syrio Malabar, il ne tomberait sous le coup d'aucune excommunication.

Au sujet de la messe ...


St. Concile de Trente, session XXII, canon 9 a écrit:
S I QUELQU'UN dit que la Messe ne doit estre célébrée qu'en langue vulgaire: Qu'il soit Anathême.

Le St. Concile anathématise ceux qui veulent célébrer la messe en langue vulgaire

Et le Cardinal Gousset commentant ce canon du St. Concile :

Cardinal Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p.26, 1859 a écrit:
Même peine portée par le neuvième canon de la même session (XXII), contre celui qui prétendrait que ... la messe doit être célébrée en langue vulgaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 14:16

EA a écrit:
luernos a écrit:

Mais lorqu'on fait le procès des traitres à la patrie, à la fin d'une guerre, agit on comme cela ? les actes ne sont ils pas une proclamation de la vérité vue par le traître ?

Je ne veux faire le procès de personne Luernos. Et surtout pas du pape : Prima Sedes a nemine judicatur. Je suis un peu surpris que vous me posiez même la question. Vous devez me connaître un peu depuis le temps....
Je vous invite à ne pas le faire non plus :"Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé à votre tour". Laissez ça à l'Eglise et demandez à Dieu, comme le vieillard Siméon, la grâce de voir ce jour là afin que votre passion de la justice soit satisfaite.

Chaussis l'a lui même rappelé, je commence à rabâcher je vous ai remis sur ce fil je crois trois fois une récapitulation générale du haut en bas, du plus profond au plus superficiel, toutes les significations qui convervent vers la signification de la Vérité catholique, et vous me répondez imperturbable que je juge mon prochain.


Votre réponse signifie que , par comparaison analogique, vous vous interdisez de juger intellectuellement
- la pratique politique mise en oeuvre par Lénine et Staline
- ainsi que de juger intellectuellement la théorie politique qui les guidaient.

Car ces dirigeants, dont je répète la personnalité n'a aucun intérêt, ont par leur intelligence, mis en oeuvre de manière cohérente, des principes théoriques.
Il n y a nulle contradiction juridique, légaliste, ou morale, (ces gens là sont moraux dans leur système, (comme b16 est moral, cohérent, et d'une grande intelligence!)
.
Raisonneriez-vous comme un membre de secte, comme je vous l'objectais au début de ce fil de discussion, point sur lequel vous n'avez jamais répondu entre tant d'autres,
et comme un fonctionnaire de cellule communiste en déconfiture?

NB.
b16 a rassemblé en réalité selon les chiffres officiels de la police entre Paris et Lourdes 150 000 fidèles c'est à dire le nombre exact de pratiquants hebdomadaires (100 0000 conciliaires et 50 000 tradis) ! c'est de l'empaillage ! Les vieux qui ne pouvaient pas marché ont été remplacés par des jeunes (qui ne pratiquent jamais, et n'ont jamais de catéchisme dans ces établissements "muraille maginot" , des écoles libres privées "catholiques" de Paris où tous les adolescents ont été réquisitionnés de faire nombre pour remplacer les vieillards ! Vous devez savoir cela !

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier


Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 15:53

Citation :
Je vous invite à ne pas le faire non plus :"Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé à votre tour". Laissez ça à l'Eglise et demandez à Dieu, comme le vieillard Siméon, la grâce de voir ce jour là afin que votre passion de la justice soit satisfaite.

Et l'arbre? Peut-on le juger à ses fruits?

Et les signes des temps? Peut-on les interroger?

Doit-on oui ou non, "examiner toutes choses et retenir ce qui est bon"?

Et l'homme, doit-on en ignorer les fruits qui sont les paroles librement consenties qui tombent de sa bouche?

Cette phrase est un pur morceau de terrorisme intellectuel. Du genre que l'on invoque pour provoquer l'hésitation chez son contradicteur.

Mais penser, c'est juger! Juger c'est comparer, discriminer, séparer ce qui est bien, bel et bon, du reste qui est à rejeter.

A quoi reconnaîtrions nous un loup déguisé en agneau sinon à ses paroles et à se actes et aux actes qu'il permet et encourage?

Plus le pasteur a d'autorité, plus son pouvoir sur les âmes est grand, et davantage l'on doit JUGER si ses paroles et actes sont conformes à la mission qui lui a été confié.

Pour ma part, si je vois un inconnu la main plongée dans le sac d'une vieille dame, je crie au voleur. S'il apparaît que seules les apparences étaient contre lui, alors, mais alors seulement, je lui présente mes excuses.

Avec de telles restrictions, c'est à la fois toute réflexion intellectuelle, mais aussi toute possibilité d'exercer la justice qui sont condamnées.

NSJC aurait-il pu vouloir cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 16:22

"si je vois un inconnu la main plongée dans le sac d'une vieille dame, je crie au voleur. S'il apparaît que seules les apparences étaient contre lui, alors, mais alors seulement, je lui présente mes excuses." merci! c'est exactement ma position!

et cette alarme doit etre donnée avec d'autant plus de vigueur qu'il s'agit de la Foi, et que donc, le salut des ames est en jeu!

En tout état de cause, le bon Dieu nous fait OBLIGATION de juger, de discvrimer, à longueur de journée se présentent à) nos yeux, à nos coeurs, à nos vies, des actes , des pensées, des faits... qu'il faut analyser et juger pour décider de les accepter , de les poser.. Car chacun devient responsable des jugements et des choix qu'il a fait: aucun etre humain ne peut rester 1 minute sans juger!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier


Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 16:57

Citation :
En tout état de cause, le bon Dieu nous fait OBLIGATION de juger, de discvrimer, à longueur de journée se présentent à) nos yeux, à nos coeurs, à nos vies, des actes , des pensées, des faits... qu'il faut analyser et juger pour décider de les accepter , de les poser.. Car chacun devient responsable des jugements et des choix qu'il a fait: aucun etre humain ne peut rester 1 minute sans juger!!!

"Je placerai devant toi le bien et le mal.
Tu choisiras le bien."


Toute personne agissant autrement a déjà abdiqué toute possibilité de discernement. Partant, sa liberté et ses chances de salut par la même occasion.

Puisque nous serons jugés sur l'usage que nous aurons fait de notre liberté, en bien comme en mal, sur la base des choix que nous aurons posés à partir des jugements de valeurs opérés par notre faculté de raisonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 17:51

chaussis a écrit:
"si je vois un inconnu la main plongée dans le sac d'une vieille dame, je crie au voleur. S'il apparaît que seules les apparences étaient contre lui, alors, mais alors seulement, je lui présente mes excuses." merci! c'est exactement ma position!


Seulement en l'espèce dès qu'il s'git du pape vous criez "A l'hérétique" et vous ne cherchez pas à en savoir davantage : Vous le déposez.
Vous traitez mieux un voleur potentiel qu'un pape ou un cardinal.

Je trouve ça pour le moins .....léger.


Dernière édition par EA le Jeu 18 Sep - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 17:53

luernos a écrit:
EA a écrit:
Gardian a écrit:
EA a écrit:
Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier

Il ne s'agit donc pas d'enseignement mais de culte.
Cela dit il faudrait apporter la preuve de votre affirmation imprudente.
Il me semble au contraire que si le pape ne disait que la messe sous le rit Syrio Malabar, il ne tomberait sous le coup d'aucune excommunication.
Si cet exemple fondé sur la liturgie est parlant, alors combien plus grand est un exemple tiré du Dogme !
Pourquoi un Pape légitime célèbrerait-il, pour les occidentaux, en un seul rite oriental ?

Justement Gardian a encore dit n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:04

Deux mondialistes actifs, dont au moins un luciférien.. devant leur "grand oeuvre":
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:09

Francis a écrit:
EA a écrit:
L'Eglise, meilleure mère que la république, ne considère pas que nul n'est censé ignorer la loi.

Dur d'oreille ?

Rev. Stanislaus Woywod, O.F.M., PRATCTICAL COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, Vol. II, p.405 a écrit:

(canon 2200)

La règle susmentionnée est évidemment nécessaire pour le bien commun. Les lois sont publiées par les autorités, et c'est le devoir de celui qui en est le sujet de s'informer lui-même des ces lois, parce que le législateur ne peut informer chacun des sujets individuellement des lois qui sont édictées. Les autorités présument donc que le sujet connait la loi, et s'il les enfreint, il est considéré l'avoir fait intentionellement. S'il prétend être non imputable du délit, le fardeau de la preuve demeure entre ses mains.

cyclops

Adrien Cance, LE CODE DE DROIT CANONIQUE commentaire succinct et pratique, t.3, p.315 a écrit:
L'imputabilité du délit dépend: 1° du dol du délinquant (c.2199), c.-à.-d. de sa volonté délibérée de violer la loi; cette volonté suppose la connaissance et la liberté(c.2200, §1), ET AU FOR EXTERNE EST PRÉSUMÉE TOUJOURS EXISTER, JUSQU'À PREUVE DU CONTRAIRE, QUAND IL Y A VIOLATION EXTÉRIEURE DE LA LOI (c. 2200, §1)

Il s'agit de présomptions LORS D'UN PROCES (de quel livre est tiré ce canon 2200 ?)Francis. Un juge ne condamne jamais sur des présomptions mais sur des preuves ou au moins sur son intime conviction.
Le dol est présumé seulement pour que la charge de la preuve contraire incombe à l'accusé qui est seul en état de dire qu'il ignorait la loi (ou le dogme) et le juge relaxera sur cette seule affirmation sauf s'il est relapse.

Mais cette présomption ne vaut que lors d'un procès au cours duquel l'accusé sait qu'il est accusé. Sinon comment voulez vous qu'il se sente obligé d'apporter la moindre preuve contraire et auprès de qui ???? De vous, Francis, cyberpseudo sur GDPF ? Le législateur a voulu, pour des raisons évidentes de charge de la preuve que, seul le prévenu puisse se déclarer pertinace, devant l'exposé de la loi par le juge, et devant un juge. Il peut seul dire ses intentions dol, erreur, crainte, violence etc...

Mais ce n'est ni à vous ni à moi de nous substituer au jugement de l'Eglise.

Encore une fois on ne condamne pas sur des présomptions. Ni dans l'Eglise ni dans tout état de droit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:18

luernos a écrit:


Chaussis l'a lui même rappelé, je commence à rabâcher je vous ai remis sur ce fil je crois trois fois une récapitulation générale du haut en bas, du plus profond au plus superficiel, toutes les significations qui convervent vers la signification de la Vérité catholique, et vous me répondez imperturbable que je juge mon prochain.


Oui. Tant que vous déclarerez que quiconque est passé de l'hérésie matérielle à l'hérésie formelle et obstinée, je vous ferai continuellement cette réponse.
Vous jugez de l'intention et vous n'en avez ni les moyens ni le droit. Seul le juge peut le faire en utilisant le canon 2200.

luernos a écrit:

Votre réponse signifie que , par comparaison analogique, vous vous interdisez de juger intellectuellement
- la pratique politique mise en oeuvre par Lénine et Staline
- ainsi que de juger intellectuellement la théorie politique qui les guidaient.

Non. Je ne m'interdis pas ce que vous dites ci-dessus
Je peux juger la "pratique politique" d'une personne sans juger la personne.
Je peux juger "intellectuellement la théorie politique qui les guide".

Je le peux car il s'agit, ici, de juger des erreurs et non des personnes et de leurs intentions.
Ca me paraît pourtant simple ! Je ne comprends pas que nous ne nous comprenions pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:26

Francis a écrit:



St. Concile de Trente, session XXII, canon 9 a écrit:
S I QUELQU'UN dit que la Messe ne doit estre célébrée qu'en langue vulgaire: Qu'il soit Anathême.

Le St. Concile anathématise ceux qui veulent célébrer la messe en langue vulgaire


Non. Le Concile de Trente anathématise ceux qui disent que la messe ne doit être célébrée QU'en langue vulgaire.
Le concile de Trente n'anathématise pas ceux qui ne célèbrent qu'en langue vulgaire dès lors qu'ils estiment que les autres ont le droit de célébrer en latin ou en grec ancien (par exemple)

Donc quiconque ne dit que la messe en langue vulgaire ne tombe pas ipso facto sous la condamnation du concile de Trente.

Par ailleurs, il me semble bien que le rit malabar n'est pas dit dans une langue vulgaire mais une langue morte.


Dernière édition par EA le Jeu 18 Sep - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:31

Dhuoda a écrit:
Citation :
En tout état de cause, le bon Dieu nous fait OBLIGATION de juger, de discvrimer, à longueur de journée se présentent à) nos yeux, à nos coeurs, à nos vies, des actes , des pensées, des faits... qu'il faut analyser et juger pour décider de les accepter , de les poser.. Car chacun devient responsable des jugements et des choix qu'il a fait: aucun etre humain ne peut rester 1 minute sans juger!!!

"Je placerai devant toi le bien et le mal.
Tu choisiras le bien."


Toute personne agissant autrement a déjà abdiqué toute possibilité de discernement. Partant, sa liberté et ses chances de salut par la même occasion.

Puisque nous serons jugés sur l'usage que nous aurons fait de notre liberté, en bien comme en mal, sur la base des choix que nous aurons posés à partir des jugements de valeurs opérés par notre faculté de raisonner.

Ne pas confondre juger ls actes et juger les personnes.
"Nul ne peut sonder les reins et les coeurs" dixit Notre Seigneur.
En revanche Il vous invite en permanence à distinguer entre le Bien et le Mal. ET au contraire à exercer la correction fraternelle envers ceux dont vous présumez qu'il ont mal agi. Mais Il ne vous permet pas d'aller au delà.


Dernière édition par EA le Jeu 18 Sep - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:33

EA a écrit:

Non. Le Concile de Trente anathématise ce qui disent que la messe ne doit être célébrée QU'en langue vulgaire.
Le concile de Trente n'anathématise pas ceux qui ne célèbrent qu'en langue vulgaire dès lors qu'ils estiment que les autres ont le droit de célébrer en latin ou en grec ancien (par exemple)

Donc quiconque ne dit que la messe en langue vulgaire ne tombe pas ipso facto sous la condamnation du concile de Trente.

Par ailleurs, il me semble bien que le rit malabar n'est pas dit dans une langue vulgaire mais une langue morte.

Donc vous dites que le Cardinal Gousset s'est fourré le doigt dans l'oeil ?

Relisez le Concile de Trente :

St. Concile de Trente, session XXII a écrit:
C H A P I T R E V I I I.


En quelle Langue la Messe doit estre célébrée.

Q UOY-QUE la Messe contienne de grandes instructions pour les Fidelles, il n'a pourtant pas esté jugé à propos par les anciens Peres, qu'elle fust célébrée par tout en Langue vulgaire. C'est pourquoy chaque Eglise retenant en chaque lieu l'ancien usage qu'elle a pratiqué, & qui a esté approuvé par la Sainte Eglise Romaine, la Mere & la Maitresse de toutes les Eglises ; afin pourtant que les Brebis de Jesus-Christ ne souffrent pas de faim, & que les petits Enfans ne demandent pas du pain, sans trouver qui leur en rompe (Tren. 4. 4.) ; Le Saint Concile ordonne aux Pasteurs, & à tous ceux qui ont charge d'ames, que souvent au milieu de la célébration de la Messe, ils expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe, & particulierement qu'ils s'attachent à faire entendre quelque Mystere de ce Tres-Saint Sacrifice, sur tout les jours de Dimanches & de Festes.

Le St. Concile parle du corps de la messe !

Il est interdit de célébrer une messe en langue vulgaire ... voilà pourquoi le Concile dit : Le Saint Concile ordonne aux Pasteurs, & à tous ceux qui ont charge d'ames, que souvent au milieu de la célébration de la Messe, ils expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:36

Francis a écrit:


Relisez le Concile de Trente :

St. Concile de Trente, session XXII a écrit:
C H A P I T R E V I I I.


En quelle Langue la Messe doit estre célébrée.

Q UOY-QUE la Messe contienne de grandes instructions pour les Fidelles, il n'a pourtant pas esté jugé à propos par les anciens Peres, qu'elle fust célébrée par tout en Langue vulgaire. C'est pourquoy chaque Eglise retenant en chaque lieu l'ancien usage qu'elle a pratiqué, & qui a esté approuvé par la Sainte Eglise Romaine, la Mere & la Maitresse de toutes les Eglises ; afin pourtant que les Brebis de Jesus-Christ ne souffrent pas de faim, & que les petits Enfans ne demandent pas du pain, sans trouver qui leur en rompe (Tren. 4. 4.) ; Le Saint Concile ordonne aux Pasteurs, & à tous ceux qui ont charge d'ames, que souvent au milieu de la célébration de la Messe, ils expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe, & particulierement qu'ils s'attachent à faire entendre quelque Mystere de ce Tres-Saint Sacrifice, sur tout les jours de Dimanches & de Festes.

Le St. Concile parle du corps de la messe !

J'ai lu et je n'y vois aucune condamnation supplémentaire à celle que vous avez déjà citée. Je n'y lis que des recommandations.


Dernière édition par EA le Jeu 18 Sep - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 18:45

EA a écrit:
J'ai lu et je n'y vois aucune condamnation supplémentaire à celle que vous avez déjà cité. Je n'y lis que des recommandations.

Et des recommandations pourquoi selon vous ?

Que souvent au milieu de la célébration de la Messe, (les prêtres) expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe ... parce que la messe n'a pas esté jugé à propos par les anciens Peres, qu'elle fust célébrée par tout (le corps de la messe !!!!) en Langue vulgaire ... il est donc interdit de célébrer une seule messe entièrement en langue vulgaire !

Voilà pourquoi le Cardinal Gousset affirme :

Cardinal Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p.26, 1859 a écrit:
Même peine portée par le neuvième canon de la même session (XXII), contre celui qui prétendrait que ... la messe doit être célébrée en langue vulgaire.

Le cardinal Gousset se serait-il fourvoyé à ce point selon vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 19:02

Francis a écrit:
EA a écrit:
J'ai lu et je n'y vois aucune condamnation supplémentaire à celle que vous avez déjà cité. Je n'y lis que des recommandations.

Et des recommandations pourquoi selon vous ?

Que souvent au milieu de la célébration de la Messe, (les prêtres) expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe ... parce que la messe n'a pas esté jugé à propos par les anciens Peres, qu'elle fust célébrée par tout (le corps de la messe !!!!) en Langue vulgaire ... il est donc interdit de célébrer une seule messe entièrement en langue vulgaire !

Voilà pourquoi le Cardinal Gousset affirme :

Cardinal Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p.26, 1859 a écrit:
Même peine portée par le neuvième canon de la même session (XXII), contre celui qui prétendrait que ... la messe doit être célébrée en langue vulgaire.

Le cardinal Gousset se serait-il fourvoyé à ce point selon vous ?

Le Concile dit que ce n'est pas "à propos". Il ne dit pas que c'est interdit. Le concile déconseille mais n'interdit pas. Mgr Lefebvre ou Dom Guéranger ne disaient pas autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 19:09

EA a écrit:
Francis a écrit:
EA a écrit:
J'ai lu et je n'y vois aucune condamnation supplémentaire à celle que vous avez déjà cité. Je n'y lis que des recommandations.

Et des recommandations pourquoi selon vous ?

Que souvent au milieu de la célébration de la Messe, (les prêtres) expliquent eux-mesmes, ou fassent expliquer par d'autres, quelque chose de ce qui se lit à la Messe ... parce que la messe n'a pas esté jugé à propos par les anciens Peres, qu'elle fust célébrée par tout (le corps de la messe !!!!) en Langue vulgaire ... il est donc interdit de célébrer une seule messe entièrement en langue vulgaire !

Voilà pourquoi le Cardinal Gousset affirme :

Cardinal Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p.26, 1859 a écrit:
Même peine portée par le neuvième canon de la même session (XXII), contre celui qui prétendrait que ... la messe doit être célébrée en langue vulgaire.

Le cardinal Gousset se serait-il fourvoyé à ce point selon vous ?

Le Concile dit que ce n'est pas "à propos". Il ne dit pas que c'est interdit. Le concile déconseille mais n'interdit pas. Mgr Lefebvre ou Dom Guéranger ne disaient pas autre chose.

Bottez en touche EA ... bottez en touche !

Le concile déconseille seulement !? Mais alors pourquoi porte-t-il l'anathème ??

Y a-t-il erreur dans le livre du cardinal Gousset ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 19:13

Francis a écrit:


Le concile déconseille seulement !? Mais alors pourquoi porte-t-il l'anathème ??


Il porte l'anathème contre les protestants qui affirmaient qu'il fallait que le canon de la messe soit dit en langue vulgaire pour être valide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier


Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 19:18

Citation :
Ne pas confondre juger ls actes et juger les personnes.

Et là ne dirait-on pas que vous me jugez en me croyant assez oie blanche pour ne pas savoir faire un tel distingo?

Citation :
"Nul ne peux sonder les reins et les coeurs" dixit Notre Seigneur.

Les reins et les coeurs, sont si je ne me trompe des organes internes. Il s'agit donc d'une fort belle image pour signifier les motifs cachés qui nous déterminent. Le for interne donc.


Les paroles et les actes, publics de surcroit, sont livrés à notre discernement pour que nous puissions déterminer notre conduite par rapport à eux.

Nuance... Mais vous le savez aussi bien que moi...

Je trouve mes Kamarades bien patients.


Citation :
En revanche Il vous invite en permanence à distinguer entre le Bien et le Mal.

Le bien et le mal qui induisent des maux d'envergure sociale ne doivent pas pouvoir échapper à notre jugement. Mais ça aussi vous le savez...

Citation :
ET au contraire à exercer la correction fraternelle envers ceux dont vous présumez qu'il ont mal agi.

Mais c'est ce que font ici même vos contradicteurs, avec bien du mérite.

Citation :
Mais Il ne vous permet pas d'aller au delà.

Alors permettez-moi de me re-citer :

Citation :
Avec de telles restrictions, c'est à la fois toute réflexion intellectuelle, mais aussi toute possibilité d'exercer la justice qui sont condamnées.

NSJC aurait-il pu vouloir cela ?

Voilà. J'ai répondu à vos "arguments".

Aurez-vous la politesse de répondre à ma dernière question que sans doute, la distraction vous aura faite ignorer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 20:51

EA a écrit:
chaussis a écrit:
"si je vois un inconnu la main plongée dans le sac d'une vieille dame, je crie au voleur. S'il apparaît que seules les apparences étaient contre lui, alors, mais alors seulement, je lui présente mes excuses." merci! c'est exactement ma position!


Seulement en l'espèce dès qu'il s'git du pape vous criez "A l'hérétique" et vous ne cherchez pas à en savoir davantage : Vous le déposez.
Vous traitez mieux un voleur potentiel qu'un pape ou un cardinal.

Je trouve ça pour le moins .....léger.

C'était une analogie et non similitude ! vous ne comprenez pas la différence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martial Demolins
Chevalier


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Jeu 18 Sep - 21:05

Mesdames et Messieurs,

Je me permets de vous présenter un objet(*) qui, astucieusement utilisé - je pense particulièrement le matin au réveil - pourra être d'une grande aide dans le combat titanesque que vous poursuivez contre le Sieur EA. Si jamais EA n'étais pas convaincu par cet argument, le résultat ne serait de toute façon jamais pire que ce que vous avez obtenu jusqu'à maintenant.

Amicalement, Martial


(*) Le-dit objet :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Aujourd'hui à 18:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Des modernistes DANS l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armorial des Clercs de l'Eglise Pascalienne
» NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.
» [INTRIGUE N°2] Groupe 4 : La fin des temps
» Eglise de Dax
» La hiérarchie de l'Eglise aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: