Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des modernistes DANS l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mar 16 Sep - 18:21

Gardian a écrit:
Citation :
J'ignorais que Gardian était catéchumène. Si je l'avais su j'aurais été plus charitable. Je lui demande pardon si je l'ai blessé. Je croyais parler à un égal dans la grâce du baptême. J'ai des grâces qu'il n'a pas et je ne peux pas ni ne veux m'en glorifier contre lui.

Il en faudra beaucoup plus que cela, et qu'un intervenant comme vous pour "blesser" ma misérable petite personne. Non à dire vrai ce qui est blessant tout autant qu'usant c'est votre autisme permanent, vos négations de la Vérité.

Le MOU n'est pas Infaillible ? Le Magistère n'est pas Infaillible ?
Alors dans ce cas pourquoi est il magistère, magistérium, maitre ?

Pouvez vous m'expliquer à moi pauvre catéchumène qui n'a visiblement pas reçu la grâce par quel tour de passe passe théologique un magistère de l'Eglise peut il être faillible.

Pourquoi Dieu aurait il prévu des structures faillibles dans Son Eglise et parmi Ses lieutenants ?

Le magistère de l'Eglise est infaillible. L'Eglise est indéfectible. Le MOU fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical.
Le magistère pontifical ne se confond pas au magistère de l'Eglise.
Le magistère pontifical est faillible (Cf le dictionnaire de théologie catholique)

Dans sa dernière intervention, Chaussis réduit une fois de plus , et malgré lui on dirait, la fonction pontificale à celui de l'enseignement de la foi et de la morale. Alors que la charge pontificale est bien lourde plus que ça, jusqu'à celle d'un chef d'Etat. Mais il n'arrive pas à l'admettre. A force de lire Virgo Maria et sa phrase préférée : "le pape est la règle prochaine de la foi" et de l'interpréter à l'envers.
Cette phrase veut simplement dire que sans pape il ne peut y avoir de nouvelle définition dogmatique (règle prohiane (à venir) devant être tenue par toute l'Eglise.

Même si vous traduisez magistère par maître. Ca change quoi ? Combien de "maîtres" se sont trompés même dans leur discipline ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mar 16 Sep - 18:46

luernos a écrit:

Mais lorqu'on fait le procès des traitres à la patrie, à la fin d'une guerre, agit on comme cela ? les actes ne sont ils pas une proclamation de la vérité vue par le traître ?

Je ne veux faire le procès de personne Luernos. Et surtout pas du pape : Prima Sedes a nemine judicatur. Je suis un peu surpris que vous me posiez même la question. Vous devez me connaître un peu depuis le temps....
Je vous invite à ne pas le faire non plus :"Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé à votre tour". Laissez ça à l'Eglise et demandez à Dieu, comme le vieillard Siméon, la grâce de voir ce jour là afin que votre passion de la justice soit satisfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mar 16 Sep - 20:25

Citation :
Même si vous traduisez magistère par maître. Ca change quoi ? Combien de "maîtres" se sont trompés même dans leur discipline ?

Vous admettez donc que vous considérez l'Eglise Catholique (discipline) comme étant au même niveau que les religions (ou disciplines)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mar 16 Sep - 20:32

EA a écrit:
luernos a écrit:

Mais lorqu'on fait le procès des traitres à la patrie, à la fin d'une guerre, agit on comme cela ? les actes ne sont ils pas une proclamation de la vérité vue par le traître ?

Je ne veux faire le procès de personne Luernos. Et surtout pas du pape : Prima Sedes a nemine judicatur. Je suis un peu surpris que vous me posiez même la question. Vous devez me connaître un peu depuis le temps....
Je vous invite à ne pas le faire non plus :"Ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugé à votre tour". Laissez ça à l'Eglise et demandez à Dieu, comme le vieillard Siméon, la grâce de voir ce jour là afin que votre passion de la justice soit satisfaite.

Nous ne jugeons en aucun cas la personne joseph ratzinger, mais ses innombrables et evidentes hérésies, en tant qu'usrpateur en chef de pape de l'Eglise Catholique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: NE DOIT-ON PAS   Mar 16 Sep - 23:31

Juger l'arbre à ses fruits???

Distinguer le pasteur du mercenaire???

.......................................................

EA a-t-il déjà lu l'Évangile pour disserter sur un tel sujet???

de stercore confused confused confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mar 16 Sep - 23:39

Citation :
Le magistère de l'Eglise est infaillible. L'Eglise est indéfectible. Le MOU fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical.
Le magistère pontifical ne se confond pas au magistère de l'Eglise.
Le magistère pontifical est faillible (Cf le dictionnaire de théologie catholique)

Voulez-dire que :
1. le mou est faillible.*
2. il est inclus dans le magistère pontifical faillible*
3. le magistère pontifical faillible* est inclus dans le magistère de l'Eglise infaillible
4. le magistère de l'Eglise infaillible est inclus dans l'Eglise indefectible.

Ou voulez-vous mieux préciser?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 1:33

luernos a écrit:
Citation :
Le magistère de l'Eglise est infaillible. L'Eglise est indéfectible. Le MOU fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical.
Le magistère pontifical ne se confond pas au magistère de l'Eglise.
Le magistère pontifical est faillible (Cf le dictionnaire de théologie catholique)

Voulez-dire que :
1. le mou est faillible.*
2. il est inclus dans le magistère pontifical faillible*
3. le magistère pontifical faillible* est inclus dans le magistère de l'Eglise infaillible
4. le magistère de l'Eglise infaillible est inclus dans l'Eglise indefectible.

Ou voulez-vous mieux préciser?

1-Le MOU est infaillible, il fait partie du magistère de l'Eglise
2-Le MOU ne fait pas partie du magistère pontifical
3-Le magistère pontifical ne peut pas être inclus dans le magistère de l'Eglise. Tout le magistère pontifical infaillible est inclus dans le magistère de l'Eglise.
4- Votre 4 est un non sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 1:35

Gardian a écrit:
Citation :
Même si vous traduisez magistère par maître. Ca change quoi ? Combien de "maîtres" se sont trompés même dans leur discipline ?

Vous admettez donc que vous considérez l'Eglise Catholique (discipline) comme étant au même niveau que les religions (ou disciplines)

Je ne vois pas bien le rapport.
En toute logique s'il n'y a qu'une religion vraie toutes les autres qui lui sont incompatibles sont fausses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 1:38

luernos a écrit:
il y tout bêtement l'enseignement catholique orthodoxe de base, auquel sont astreints en fonction de leur niveau, les modestes fidèles. Les Papes evêques théologiens en seraient'ils dispensés ! Vraiment cette église est cool !

Les papes et les fidèles sont tenus moralement d'enseigner la vraie foi. Mais ça ne rend pas pour autant les fidèles et les papes systématiquement infaillibles, et loin s'en faut historiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 1:47

Gardian a écrit:


Nous ne jugeons en aucun cas la personne joseph ratzinger, mais ses innombrables et evidentes hérésies, en tant qu'usrpateur en chef de pape de l'Eglise Catholique

Portez tous les jugements que vous voulez sur des faits, mais vous ne devez pas porter de jugement sur un homme. Or déclarer qu'untel est usurpateur signifie que vous porter un jugement sur ses intentions (de nuire à l'Eglise). Vous ne pouvez pas tirer de telles conclusions que lors d'un procès.
Il a des meurtriers qui ne sont pas des criminels.
Il y a des meurtiers qui n'ont violé aucune loi.
Il y a des meurtriers-criminels qui n'ont délibérément violé aucune loi.

Pour juger de la culpabililité et des intentions (viol délibéré de la loi par exemple) il faut un procès.
Les sédévacs s'en dispensent.
C'est un accepter (voire participer voire encourager) un déni de justice et donc commettre une faute morale.


Dernière édition par EA le Mer 17 Sep - 2:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 1:54

de stercore a écrit:
Juger l'arbre à ses fruits???

Distinguer le pasteur du mercenaire???

.......................................................

EA a-t-il déjà lu l'Évangile pour disserter sur un tel sujet???

de stercore confused confused confused

Il est dit aussi dans l'Evangile de ne pas juger son prochain si tu ne veux pas être jugé toi même.
Il y est dit aussi de ne pas séparer le bon grain de l'ivraie :

Citation :
Il leur proposa une autre parabole, disant: " Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé de bonne semence dans son champ. 25 Or, pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint et sema de l'ivraie au milieu du froment par dessus, et il s'en alla. 26 Quand l'herbe eut poussé et donné son fruit, alors apparut aussi l'ivraie. 27 Et les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire: " Maître, n'avez-vous pas semé de bonne semence dans votre champ? D'où (vient) donc qu'il s'y trouve de l'ivraie? " 28 Il leur dit: " C'est un ennemi qui a fait cela. " Les serviteurs lui disent: " Voulez-vous que nous allions la ramasser? — 29 Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie vous n'arrachiez aussi le froment. 30 Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs: Ramassez d'abord l'ivraie, et liez-la en bottes pour la brûler; quand au froment, amassez-le dans mon grenier. "

Et si vous trouvez qu'il y a une contradiction entre vos citations de l'Ecriture et les miennes, alors c'est au magistère de nous dire comment il faut les comprendre chacune séparément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 14:22

EA a écrit:
luernos a écrit:
Citation :
Le magistère de l'Eglise est infaillible. L'Eglise est indéfectible. Le MOU fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical.
Le magistère pontifical ne se confond pas au magistère de l'Eglise.
Le magistère pontifical est faillible (Cf le dictionnaire de théologie catholique)

Voulez-dire que :
1. le mou est faillible.*
2. il est inclus dans le magistère pontifical faillible*
3. le magistère pontifical faillible* est inclus dans le magistère de l'Eglise infaillible
4. le magistère de l'Eglise infaillible est inclus dans l'Eglise indefectible.

Ou voulez-vous mieux préciser?

1-Le MOU est infaillible, il fait partie du magistère de l'Eglise
2-Le MOU ne fait pas partie du magistère pontifical
3-Le magistère pontifical ne peut pas être inclus dans le magistère de l'Eglise. Tout le magistère pontifical infaillible est inclus dans le magistère de l'Eglise.
4- Votre 4 est un non sens.

J'ai eu raison de vous faire préciser votre pensée:
car vous avez énoncé un ensemble de propositions sans liens logiques entre elle; j'ai essayé d'un trouvé un que je vous ai soumis.
D'abord vous avez dit le mou fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical (jai compris en particulier du magistère pontifical)
En fait vous avez rectifié, le mou ne fait pas partie du magistère pontifical.
Ensuite quel est le lien entre le magistère et l'Eglise si ce n'est un lien aussi d'appartenance ???? Mais le problème n'est pas là je cherchais à comprendre le lien logique, puisque vous parlez de l'indéfectibilité.

Je récapitule ce que vous dites maintenant:

1. il existe un magistère pontif faillible et
un magistère pontif infaillible.

2. le magistère pontif infaillible est inclus ou fait partie du Magistère de l'Eglise.
le magistère pontif faillible est une erreur de la nature, (comme les espèces sans avenir dans l'évolution des espèces peut-être).

3. le magistère pontifical faillible ou infaillible
est distinct du Mou, qui est toujours infaillible.

4. le magistère pontifical infaillible et le mou
font partie du magistère infaillible de l'Eglise.

Est-ce que c'est cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Martial Demolins
Chevalier


Nombre de messages : 647
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 17:04

EA a écrit:
luernos a écrit:
il y tout bêtement l'enseignement catholique orthodoxe de base, auquel sont astreints en fonction de leur niveau, les modestes fidèles. Les Papes evêques théologiens en seraient'ils dispensés ! Vraiment cette église est cool !

Les papes et les fidèles sont tenus moralement d'enseigner la vraie foi. Mais ça ne rend pas pour autant les fidèles et les papes systématiquement infaillibles, et loin s'en faut historiquement.
Exemple historique svp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 20:56

EA a écrit:
Gardian a écrit:
Citation :
Même si vous traduisez magistère par maître. Ca change quoi ? Combien de "maîtres" se sont trompés même dans leur discipline ?

Vous admettez donc que vous considérez l'Eglise Catholique (discipline) comme étant au même niveau que les religions (ou disciplines)

Je ne vois pas bien le rapport.
En toute logique s'il n'y a qu'une religion vraie toutes les autres qui lui sont incompatibles sont fausses.

Vous me dites que l'emploi du mot magistère "maitre" ne change rien et ne garantit pas l'Infaillibilité de l'enseignement de ce dernier.
J'en conclus tout simplement que si vous ne considérez pas que le magistère est Infaillible, vous considérez l'enseignement de l'Eglise comme étant au même niveau que tout les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 20:59

EA a écrit:
Gardian a écrit:


Nous ne jugeons en aucun cas la personne joseph ratzinger, mais ses innombrables et evidentes hérésies, en tant qu'usrpateur en chef de pape de l'Eglise Catholique

Portez tous les jugements que vous voulez sur des faits, mais vous ne devez pas porter de jugement sur un homme. Or déclarer qu'untel est usurpateur signifie que vous porter un jugement sur ses intentions (de nuire à l'Eglise). Vous ne pouvez pas tirer de telles conclusions que lors d'un procès.
Il a des meurtriers qui ne sont pas des criminels.
Il y a des meurtiers qui n'ont violé aucune loi.
Il y a des meurtriers-criminels qui n'ont délibérément violé aucune loi.

Pour juger de la culpabililité et des intentions (viol délibéré de la loi par exemple) il faut un procès.
Les sédévacs s'en dispensent.
C'est un accepter (voire participer voire encourager) un déni de justice et donc commettre une faute morale.

Bon je l'ai déja dit sur le LFC je ne suis pas sédévac, il vous faudra donc trouver autre chose que "detrac". Cela dit ce qualificatif vous sied bien, récupérez le.

Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique, usurpe la fonction de Pape. C'est un fait qui n'a aucun lien avec quelque jugement que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 21:32

En effet, nous ne sommes pas sédévacs: nous constatons tous que le Saint Siège est occupé, hélas, par des individus qui enseignent le contraire de la Doctrine Catholique!!!

Quand à "juger des intentions", je ne sais pas quel tribunal le prétend, mais c'est totalement impossible!

et en tous cas, jamais la sainte Eglise n'a prétendu en juger! Elle se borne à constater, au for externe, des enseignements et des comportements....

Quand aux simples fideles , personne ne leur demande de juger qui que ce soit, mais chacun a le devoir de HURLER, lorsque la Foi est en jeu!

En tout état de cause, chacun - suffisemment formé, ne serait ce que par son catéchisme - peut constater si un enseignemnt, ou un comportement est contraire à la Foi Catholique: point ne lui est nécessaire de rentrer dans le tréfond de la conscience et des intentions de l'auteur pour constater la déviance.. et s'abstenir de la contagion!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 22:58

chaussis a écrit:
En effet, nous ne sommes pas sédévacs: nous constatons tous que le Saint Siège est occupé, hélas, par des individus qui enseignent le contraire de la Doctrine Catholique!!!

Quand à "juger des intentions", je ne sais pas quel tribunal le prétend, mais c'est totalement impossible!

et en tous cas, jamais la sainte Eglise n'a prétendu en juger! Elle se borne à constater, au for externe, des enseignements et des comportements....

Quand aux simples fideles , personne ne leur demande de juger qui que ce soit, mais chacun a le devoir de HURLER, lorsque la Foi est en jeu!

En tout état de cause, chacun - suffisemment formé, ne serait ce que par son catéchisme - peut constater si un enseignemnt, ou un comportement est contraire à la Foi Catholique: point ne lui est nécessaire de rentrer dans le tréfond de la conscience et des intentions de l'auteur pour constater la déviance.. et s'abstenir de la contagion!

1. L'Eglise est une, sainte, catholique, et apostolique... et occupée.

2. Du point de vue canonique, nul n'a compétence pour juger, seul un tribunal, etc., etc., juge au for externe en ignorant les états d'âme.
Qui parle de juger canoniquement ?

3. Sur la plan juridique et canonique cependant il est soutenu qu'un ensemble de décisions mûrement calculées et de faits concordants, précis et graves et publics manifestent que le titulaire a tacitement mais publiquement renoncé à sa fonction. C'est à le caractère public de cette renonciation tacite qui déclenche le processus.
Cette renonciation lui ôte toute "auctoritas" et toute légitimité.
Le Magistère infaillible de l'Eglise nous enseigne alors que l'Eglise tire la conséquence de plein droit de cette renonciation en disant que le titulaire est démissionnaire d'office et sans formalité.
Cete démission lui ôte toute "potestas" tout pouvoir positif sur l'Eglise sauf sur les fidèles victimes d'un erreur invincible vis à vis desquels l'Eglise supplée, par une théorie de l'apparence de légitimité juridique du titulaire.
Je partage cette simple opinion de simple fidèle de l'Eglise Une, Sainte, mais occupée.

4. Sur le plan moral maintenant, EA vous nous reprochez de juger l'homme et la conscience du titulaire, alors que c'est un péchée qu cela. Alors nous sommes pécheurs selon vous; et le chapitre est clos sur point.
Mais vous voulez clore tout le débat alors, et sur tous les points, sur le plan juridique car il n y a pas de tribunal, et sur le plan moral, car lui est dans la vérité sur ce terrain particulier.

5. Cependant sur le plan pastoral, et sur le plan liturgique, vous observez des anomalies pratiques. vous ne les comprenez pas, et vous vous contentez de considérer le titulaire en question, comme un politicien, comme un diplomate, un habile, qui ment à moitié, qui se comporte comme un sarkozy en fait, et cela vous le condamnez sur un plan de prudence et de pratique, sans plus. Mais surtout vous déplorez l'incohérence apparente de cela: un pape si catholique un théologien si instruit, comment peut il tomber dans de telles errements comme baiser le coran, ou prier dans la mosquée par exemple...

6. Or si vous cherchiez sur le plan intellectuel, puisque Dieu nous a donné une intelligence pour servir et fortifier notre Foi,
vous verriez qu'en théologie fondamentale, mystique et morale, le débat n'est pas clos.
Vous verriez que la philosophie soumise à la Foi catholique n'est pas la philosophie moderniste qui prétend s'amalgaer à la philosophie athée ou agnostique.
Vous verriez surtout qu'en métaphysique ! le bel édifice de théologie catholique apparente de b16 et consorts n'est plus édifié sur les fondations rocheuses de St Thomas mais sur les méracages de la phénoménologie et autres variantes modernes. Or si les fondations sont mouvantes, l'édifice conserve une façade apparemment intacte, mais de l'intérieur elle menace ruine et va s'effondrer tôt ou tard.

Sur tout cela, je vous répète que je parle de doctrine ! et non de titulaires, à vous de vous faire une opinion conforme à la foi sur la doctrine pour affermir votre foi, et ensuite à vous de faire votre opinion sur les titulaires.
L'appartenance à une société est secondaire par rapport à la doctrine de cette société !


Vous verriez qu'en recherchant les principes supérieurs, tout converge et se rejoint comme dit notre ami Tchekfou, tout converge vers le catholicisme. Alors qu'en restant à la surface comme vous le faites, vous ne voyez que des contradictions apparentes que vous résolvez comme vous pouvez:

- en amenuisant les faits à de la psychologie de victimes modernistes
- à des jugements moraux pleins de mansuétude pour les supérieurs ,
- et à des responsables un peu trop politiciens à votre goût.

ET vous faites de même, mais avec l'indulgence en moins, et avec le dédain en plus, avec ceux qui ont quitté votre stade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:10

luernos a écrit:
EA a écrit:
luernos a écrit:
Citation :
Le magistère de l'Eglise est infaillible. L'Eglise est indéfectible. Le MOU fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical.
Le magistère pontifical ne se confond pas au magistère de l'Eglise.
Le magistère pontifical est faillible (Cf le dictionnaire de théologie catholique)

Voulez-dire que :
1. le mou est faillible.*
2. il est inclus dans le magistère pontifical faillible*
3. le magistère pontifical faillible* est inclus dans le magistère de l'Eglise infaillible
4. le magistère de l'Eglise infaillible est inclus dans l'Eglise indefectible.

Ou voulez-vous mieux préciser?

1-Le MOU est infaillible, il fait partie du magistère de l'Eglise
2-Le MOU ne fait pas partie du magistère pontifical
3-Le magistère pontifical ne peut pas être inclus dans le magistère de l'Eglise. Tout le magistère pontifical infaillible est inclus dans le magistère de l'Eglise.
4- Votre 4 est un non sens.

J'ai eu raison de vous faire préciser votre pensée:
car vous avez énoncé un ensemble de propositions sans liens logiques entre elle; j'ai essayé d'un trouvé un que je vous ai soumis.
D'abord vous avez dit le mou fait partie du magistère de l'Eglise mais du magistère pontifical (jai compris en particulier du magistère pontifical)
En fait vous avez rectifié, le mou ne fait pas partie du magistère pontifical.
Ensuite quel est le lien entre le magistère et l'Eglise si ce n'est un lien aussi d'appartenance ???? Mais le problème n'est pas là je cherchais à comprendre le lien logique, puisque vous parlez de l'indéfectibilité.

Je récapitule ce que vous dites maintenant:

1. il existe un magistère pontif faillible et
un magistère pontif infaillible.

2. le magistère pontif infaillible est inclus ou fait partie du Magistère de l'Eglise.
le magistère pontif faillible est une erreur de la nature, (comme les espèces sans avenir dans l'évolution des espèces peut-être).

3. le magistère pontifical faillible ou infaillible
est distinct du Mou, qui est toujours infaillible.

4. le magistère pontifical infaillible et le mou
font partie du magistère infaillible de l'Eglise.

Est-ce que c'est cela?

Tout bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:11

Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:14

Merci, Bien Cher Ami, d'avoir eu - encore - la patience de récapituler!!!

Oui, Dieu nous a fait une tete.. pour autre chose que porter un chapeau!
Oui, Dieu nous demande l'hommage de notre intellignece, pas le sacrifice d'ycelle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Des moernistes dans l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:20

EA devrait lire l'Évangile avec les Pères de l'Église.

Un maître m'a enseigné:

"Mon enfant ne discutez jamais avec un imbécile."

Bonsoir...

de stercore study study study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:22

chaussis a écrit:


Quand à "juger des intentions", je ne sais pas quel tribunal le prétend, mais c'est totalement impossible!


Et pourtant c'est ce que doivent faire les jurés en cours d'assises pour savoir s'il y a préméditation (circonstance aggravante) ou non. Et c'est ce que prévoit le droit canon au LIVRE CINQ DES DELITS ET DES PEINES (2195 - 2414) PREMIERE PARTIE: DES DELITS 2195 - 2213 TITRE 2 : IMPUTABILITE DU DELIT - CIRCONSTANCES AGGRAVANTES OU ATTENUANTES - EFFETS JURIDIQUES (2199 - 2211)

Le dol est une circonstance aggravante. La débilité est circonstance atténuante. Entre autres :

Citation :
2200
p.1 Le dol est ici la volonté délibérée de violer la loi, et on lui oppose, du coté de l'intelligence, le défaut de connaissance, et du coté de la volonté, le défaut de liberté.

Citation :
2201
p.4 La débilité mentale diminue l'imputabilité du délit, mais sans la supprimer.

Juger des intentions est la responsabilité du juge. Le juge n'est pas infaillible, mais c'est son boulot.
Le juge enseigne au prévenu qu'il a commit un délit. L'Eglise, meilleure mère que la république, ne considère pas que nul n'est censé ignorer la loi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:44

EA a écrit:
Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:46

Citation :
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier
L'est en forme, le gamin!!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Mer 17 Sep - 23:47

Gardian a écrit:
EA a écrit:
Gardian a écrit:


Le fait qu'un type qui se prétendent pape Catholique, tout en enseignant l'inverse de la doctrine Catholique.

Vous caricaturez.
Le simple fait qu'il ne dise pas la Messe de Saint Pie V suffit à l'excommunier

Il ne s'agit donc pas d'enseignement mais de culte.
Cela dit il faudrait apporter la preuve de votre affirmation imprudente.
Il me semble au contraire que si le pape ne disait que la messe sous le rit Syrio Malabar, il ne tomberait sous le coup d'aucune excommunication.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Aujourd'hui à 21:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Des modernistes DANS l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 6, 7, 8, 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armorial des Clercs de l'Eglise Pascalienne
» NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.
» [INTRIGUE N°2] Groupe 4 : La fin des temps
» Eglise de Dax
» La hiérarchie de l'Eglise aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: