Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des modernistes DANS l'Eglise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 11:34

Gardian a écrit:

vous oubliez la suite:

chaussis a écrit:
L'infaillibilité a donc un champ bien plus large que les seules definitions ex cathadra: l'on appelle celà le Magistère Ordinaire Universel...

Je n'ai pas oublié. J'ai déjà dit à Chaussis que le MOU ne relève pas du magistère pontifical mais de celui de l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 12:01

luernos a écrit:
comme vous avez cru devoir le faire contre Gardian, catéchumène, dont je puis vous dire qu'il ira très loin, lui, dans cette recherche.

J'ignorais que Gardian était catéchumène. Si je l'avais su j'aurais été plus charitable. Je lui demande pardon si je l'ai blessé. Je croyais parler à un égal dans la grâce du baptême. J'ai des grâces qu'il n'a pas et je ne peux pas ni ne veux m'en glorifier contre lui.

Pour le reste de l'approche philosophique du pape allemand Ratzinger, je ne comprends pas bien vos objections.
1- Il est très probable qu'il a été élevé dans la philosophie subjectiviste allemande (Kant, Hegel, Heidegger, Nietzsche) et il est très probable qu'il en a été influencé. Son approche liturgique est très hégélienne vous ne trouvez pas ?
2- L'influence allemande sur Rome au moment et après le concile a été décrite notament dans le livre le Rhin se jette dans le Tibre. Niez vous cette influence de la philosophie allemande sur Rome ?

Pour ma part il est raisonnable de penser que le pape Ratzinger est tenté par une approche grossièrement blondélienne (Maurice Blondel) dans son enseignement. Blondel avait il la foi ? Je pense que oui. Mais son enseignement était pervers. Voilà où l'on pourrait se trouver actuellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 12:22

luernos a écrit:


Une doctrine a t'elle peur de faire de la peine ?

Ben pour moi il est évident qu'exprimer la doctrine de l'Eglise à une femme qui vient de se faire avorter n'est pas ce qu'il y a de plus indiqué pour lui éviter un traumatisme (une peine) encore plus grand que celui qu'elle s'est infligé. C'est une question de priorité. Qu'est ce qui compte le plus, la Vérité ou une charité purement humaniste.

J'ai de sérieux doute sur l'orthodoxie de la foi de Benoit XVI sur la théologie de la subsitution. Mais dans le climat d'hystérie judéophile que l'on vit actuellement, un pape allemand, ancien membres des jeunesses hitlériennes, est peut-être psychlogiquement (je regrette d'y revenir) réticent à leur rappeler l'enseignement du concile de Florence :

Citation :
"Elle (l'Eglise) croit fermement, professe et prêche qu'"aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l'Eglise catholique, non seulement païens" mais encore Poldèves ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront "dans le feu éternel qui est préparé par le diable et ses anges" [Mt 25,41].

Ce genre de discours passe mal en public à notre époque. Vous le savez bien. Ce qu'un JM Bigart (pourtant catholique non allemand) n'oserait pas (plus) dire à la TV, je peux comprendre qu'un allemand ancien membre des HitlerJungen, hésite aussi à le dire.

http://www.phpbbserver.com/lelibreforumcat/viewtopic.php?t=3194&mforum=lelibreforumcat

Ne serait ce pas un risque de rupture dans le dialogue judéo chétien auquel il tient tant ? Je pense que oui.

J'espère que vous avez bien compris que je ne suis pas en train de justifier un péché par omission. J'essaie de l'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 12:34

"J'ai déjà dit à Chaussis que le MOU ne relève pas du magistère pontifical mais de celui de l'Eglise."

Je suis certainement gaga, mais je ne vois pas ou et quand vous m'auriez parlé de ce point!

Mais... vous faites fausse route, car le MOU est bien l'ensemble (universel) de l'enseignement Ordinaire (c'est à dire "non extraordinaire: définitions ex-cathedra) du Pape et aussi de l'ensemble des eveques sous l'autorité du Pape (co,cile oecuménique par exemple!

je ne vois pas très bien d'ailleurs ce que vou s voudriez appeller le "magistère ordinaire de l'eglise", puisque l'Eglise est l'ensemble des humains professant la Foi Catholique.. Le fait de "professer" la Foi Catholique ne donne pas une autorité de "Magistère Ordiniare Universel!!! l'Eglise étant constitué "d'enseignants" et "d'enseignés", seuls les prezmiers jouissent de l'autorité nécessaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 12:37

Par ailleurs, et pour conclure, puisque du haut de votre infaillibilité ordinaire et extraordinaire vous critiquez les positions des membres de ce forum, daignez nous faire la grace de votre enseignement mirifique, et - puisque vous nous dites que le Pape n'est infaillible que dans ses décisions ex cathédra - expliquez nous a quoi sert le pape.. le reste du temps???????????????????

Je suis très impatient!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 15:24

chaussis a écrit:
Par ailleurs, et pour conclure, puisque du haut de votre infaillibilité ordinaire et extraordinaire vous critiquez les positions des membres de ce forum, daignez nous faire la grace de votre enseignement mirifique, et - puisque vous nous dites que le Pape n'est infaillible que dans ses décisions ex cathédra - expliquez nous a quoi sert le pape.. le reste du temps???????????????????

Je suis très impatient!!!

J'ai déjà cité 2 fois un dictionnaire de théologie catholique sur le magistère pontifical. Selon lui, et non en vertu de mon infaillibilité personnelle, il y a 2 magistères pontificaux infaillibles et un magistère pontifical faillible.

Citation :
Dictionnaire de Théologie catholique Vol VII col 1699 sq.
1 de la "définition pontificale infaillible ou "ex cathedra" dans le sens défini par Vatican I" (col 1699)
2 de l'"enseignement pontifical infaillible qui nait du Magistère infaillible ordinaire du Pape" (col 1705)
3 de l'"enseignement pontifical non infaillible" (col 1709)

Ni le MOU ni le MEU n'en font partie.

Je n'ai jamais eu l'agenda d'un pape sous les yeux, mais je constate le nombre de congrégation dont il s'entoure à Rome est suffisament important pour imaginer le nombre de dossiers qui se présentent à lui tous les jours.


Dernière édition par EA le Ven 12 Sep - 16:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 15:46

Martial Demolins a écrit:
Là c'est moi qui doit être bigleu, j'ai beau relire ce qu'il a écrit, je ne vois pas où il restreint la fonction pontificale à la seul expression de l'infaillibilité. Je vous remercie de me le préciser.

(mais permettez-moi de rappeler à tout zazard, on sait jamais :
Citation :
« On doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu écrite ou transmise par tradition, et que l’Église, soit dans un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel propose à croire comme vérité révélée. »

Concile du Vatican, Constitution Dei Filius, d 1792, fc 93, ep 341
Désolé).

Il s'agit là du magistère ordinaire infaillible de l'Eglise, pas celui du pape.
Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 15:55

chaussis a écrit:


Je suis certainement gaga, mais je ne vois pas ou et quand vous m'auriez parlé de ce point!


Cherchez en page 7 de ce même fil, vous avez écrit ceci :

Citation :
Sujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise Mer 10 Sep - 22:30

--------------------------------------------------------------------------------

Tous les gens qui connaissent un petit peu l'histoire savent que vatican I a été interrompu, et n' a pas défini la totalité du champ de l'infaillibilité!

réduire l'infaillibilité au seul exercice de definitions excathedra, c'est detruire totalement la nature et la fonction meme du pape, car on defini "excathedra" à peine une fois par siecle! cela voudrait il donc dire qu'un pape n'est pape que 10 minutes par siecle???

evidemment non, car toute personne un peu sensée sait que - ontologiquement - le Pape, tous les papes légitimes, n'ont comme seule raison d'etre que de "paitre les agneaux" et que leur "lettre de mission" est clairement définie par Jésus (je suis désolé, ce n'est pas codifié dans le CJC...):"va et confirme tes freres..." "tous ce que vous lierez sera lié dans les cieux!"

L'infaillibilité a donc un champ bien plus large que les seules definitions ex cathadra: l'on appelle celà le Magistère Ordinaire Universel...

Sinon, l'on adopte la position blasphematoire et in-sensée de la FSSPX, notemment: reconnaitre un heretique notoire comme "pape", mais le critiquer sans cesse et ne lui obeir jamais!

Quel cohérence dans cette attitude ??? et quel Amour de l'Eglise Immaculée fondée par Dieu: son Epouse très sainte!!!

en fait , c'est le pire des mépris que de reconnaitre quelque chose par devant et de lui pisser dessus quand il a le dos tourné: ce ne peut etre là l'illustration du "que votre oui soit oui!!"

(mais celà non plus n'est pas dans le Droit Canon, ni non plus le principe de contradiction!!!)

Je voulais vous demander en quoi la position de la FSSPX était blasphématoire mais je n'ai pas eu le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 17:42

1/ j'ai beau chercher dans MES ecrits par vous rappellés: à AUCUN MOMENT JE N'AI PARLE D'INFAILLIBILITE DE L'EGLISE !!!!

Notre SEigneur n'a promis aucune assitance à l'Eglise, mais AU PAPE et pouvoir de remettre les péchés au collège apostolique !!!

2/ "Je n'ai jamais eu l'agenda d'un pape sous les yeux, mais je constate le nombre de congrégation dont il s'entoure à Rome est suffisament important pour imaginer le nombre de dossiers qui se présentent à lui tous les jours."

Donc, pour vous, le Pape, hormis les minutes par siecle où il proclame ex cathedra un point de doctrine, n'est le reste du temps qu'un "secretaire genéral" qui expédie des dossiers, aidé par ses dicastères; et dont l'enseignement et le pouvernement peuvent etre ouvertement meprisés... puiqu'ils sont parfaitement faillible!!!


C'est evidemmentl le contraire de la doctrine Catholique!!!


je ne joue plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EA
Page


Nombre de messages : 160
Date d'inscription : 29/08/2008

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 21:13

chaussis a écrit:
1/ j'ai beau chercher dans MES ecrits par vous rappellés: à AUCUN MOMENT JE N'AI PARLE D'INFAILLIBILITE DE L'EGLISE !!!!

Notre SEigneur n'a promis aucune assitance à l'Eglise, mais AU PAPE et pouvoir de remettre les péchés au collège apostolique !!!

2/ "Je n'ai jamais eu l'agenda d'un pape sous les yeux, mais je constate le nombre de congrégation dont il s'entoure à Rome est suffisament important pour imaginer le nombre de dossiers qui se présentent à lui tous les jours."

Donc, pour vous, le Pape, hormis les minutes par siecle où il proclame ex cathedra un point de doctrine, n'est le reste du temps qu'un "secretaire genéral" qui expédie des dossiers, aidé par ses dicastères; et dont l'enseignement et le pouvernement peuvent etre ouvertement meprisés... puiqu'ils sont parfaitement faillible!!!


C'est evidemmentl le contraire de la doctrine Catholique!!!


je ne joue plus!

C'est curieux cette manie de déformer la pensée de ses interlocuteurs.
Le pape est toujours faillible dans son gouvernement et parfois dans son enseignement sauf exception. C'est l'enseignement de l'Eglise depuis plus d'un siècle. JE N'Y PEUX RIEN. Il faudrait commencer à vivre dans son siècle.

Un conseil, quand on parle du magistère pontifical évitez de parler du MOU, ça fait celui qui ne maitrise pas son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 21:16

chaussis a écrit:
Par ailleurs, et pour conclure, puisque du haut de votre infaillibilité ordinaire et extraordinaire vous critiquez les positions des membres de ce forum, daignez nous faire la grace de votre enseignement mirifique, et - puisque vous nous dites que le Pape n'est infaillible que dans ses décisions ex cathédra - expliquez nous a quoi sert le pape.. le reste du temps???????????????????

Je suis très impatient!!!

Vous l'avez dit, le "pape" de l'"église" rat-singérienne ne sert à Rien ! la preuve que non seulement nous, qui n'avons que le seul tort d'être candidement explicites, mais tout le monde s'en passe fort bien !

Parlant de la démocratie,

Pierre Rosanvallon a dit que la démocratie [la société démocratique ] est une fiction, [QUEL AVEU! ] et que la démocratie [ l'organisation politique ] doit chercher et trouver sans cesse une légitimité nouvelle.

C'est qu'en réalité elle ne fait pas l'unanimité. Aucun citoyen, et aucun groupe de la société n'est satisfait de sa représentation propre par le gouvernement et l'organisation démocratiques !


Ceci peut être étendu à l'église rat-singérienne.

En effet, les tradis sont-ils satisfaits ? les progressistes sont ils satisfaits ? Les latinos de la "libération" sont ils satisfaits ? les catéchumènes issus de l'islam chassés par les Evêques d'Algérie sont ils satisfaits ? les catholiques contemplatifs qui se taisent sont-ils satisfaits ?

Donc de ce point de vue social, il n y a plus de pape, plus personne ne le respecte en réalité.

Mais seuls certains en tirent les conséquences,
et le disent en restant à leur place,
et en écoutant l'injonction de NSJC.



+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 22:53

EA a écrit:
luernos a écrit:
comme vous avez cru devoir le faire contre Gardian, catéchumène, dont je puis vous dire qu'il ira très loin, lui, dans cette recherche.

J'ignorais que Gardian était catéchumène. Si je l'avais su j'aurais été plus charitable. Je lui demande pardon si je l'ai blessé. Je croyais parler à un égal dans la grâce du baptême. J'ai des grâces qu'il n'a pas et je ne peux pas ni ne veux m'en glorifier contre lui.

Pour le reste de l'approche philosophique du pape allemand Ratzinger, je ne comprends pas bien vos objections.
1- Il est très probable qu'il a été élevé dans la philosophie subjectiviste allemande (Kant, Hegel, Heidegger, Nietzsche) et il est très probable qu'il en a été influencé. Son approche liturgique est très hégélienne vous ne trouvez pas ?
2- L'influence allemande sur Rome au moment et après le concile a été décrite notament dans le livre le Rhin se jette dans le Tibre. Niez vous cette influence de la philosophie allemande sur Rome ?

Pour ma part il est raisonnable de penser que le pape Ratzinger est tenté par une approche grossièrement blondélienne (Maurice Blondel) dans son enseignement. Blondel avait il la foi ? Je pense que oui. Mais son enseignement était pervers. Voilà où l'on pourrait se trouver actuellement.

Vous semblez penser que Ratz ou nimporte quel chrétien pourrait avoir des idées philosophiques, ou des choix liturgiques,etc un peu particuliers mais cela ne tirerait pas à conséquence. Mais je vous renvoie à ma comparaison avec la maison, et avec les façons de la décrire sous tes ses angles que vous observez. Chez RAtz, il y a contradiction entre la façade cathlique où il chante en latin, il prie selon la prière de l'Eglise, etc, et sa façade de discours aux poldèves, aux protestants, etc, sa façade philosophique, et sa façade disciplinaire, etc morale.

Vous résolvez ces contradictions vous personnellement par une réduction psychologique à des erreurs, des bons sentiments, des peurs des individus concernés !
Mais lorqu'on fait le procès des traitres à la patrie, à la fin d'une guerre, agit on comme cela ? les actes ne sont ils pas une proclamation de la vérité vue par le traître ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 23:12

Citation :
1- Il est très probable qu'il a été élevé dans la philosophie subjectiviste allemande (Kant, Hegel, Heidegger, Nietzsche) et il est très probable qu'il en a été influencé. Son approche liturgique est très hégélienne vous ne trouvez pas ?
2- L'influence allemande sur Rome au moment et après le concile a été décrite notament dans le livre le Rhin se jette dans le Tibre. Niez vous cette influence de la philosophie allemande sur Rome ?
Ce n'est pas une influence superficielle comme vous le croyez.
Il s'agit de substituer la métaphysique moderne à la métaphysique de Saint Thomas, entre autre. La vérité catholique a une seule métaphysique. Il faut plier la philosophie moderne à elle. Exactement le contraire. ET vous ne voyez aucune hérésie vous !
Vous parlez de l'influcence allemande.
Je vous rappellerai que les premiers destructeurs de la Foi, s'appellent
Samuel Reimarus, et David Strauss, !
qui, au 18 et 19° Siècles,
ont démoli la réalité historique du personnage de Jésus et des premiers disciples. LEs français n'ont fait que traduire. Si vous conjuguez cela à une premier philosophie moderne condamnée par Saint Pie X, à une seconde philosophie encensée aujourd'hui par les Papes depuis 1958, alors vous avez la nouvelle religion pour la doctrine de la secte conciliaire,
et l'occupation noachide des territoires de l'Eglise, pour la société écclésiale.

Quant à Blondel, oui je pense qu'il était catholique. Et même si cela vous étonne je trouver sa démarche "para-moderniste" intelligente, dans la mesure où il a tenté de reformuler en langage intelligent et contemporain la Révélation. Ou du moins il a posé le problème du défi d 'exprimer la Révélation dans un monde anti-chrétien scientiste, qui ne reconanit que la raison.
Cependant Blondel est un philosophe, il n'est pas un Pape ! En effet même un philosophe catholique un peu spécial est toujours un intellectuel, et seul un pape est orthodoxe,

car d'une part le pape doit faire comme s'il priait, [ce que n'ont pas fait les pontifes depuis 1958 au contraire] ce qu'on ne peut exiger d'un philosophe qui ne fait que réfléchir,

et d'autre part,il doit écouter la révélation dans sa réflexion théologique, il doit être un apologiste tout en étant un intellectuel ! même si cela peut paraître contradictoire pour un philosophe.

Je ne connais pas profondément la philosophie de Blondel, mais je pense que lui et Newman sont récupérés par les hyper modernistes, précisément dans ce critère simple. Il faut que leur philosophies exploitées pour prouver la vérité historique de la vraie Eglise primitive et d'Israël d'avant elle. Et non le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 23:19

Citation :
J'ignorais que Gardian était catéchumène. Si je l'avais su j'aurais été plus charitable. Je lui demande pardon si je l'ai blessé. Je croyais parler à un égal dans la grâce du baptême. J'ai des grâces qu'il n'a pas et je ne peux pas ni ne veux m'en glorifier contre lui.

Il en faudra beaucoup plus que cela, et qu'un intervenant comme vous pour "blesser" ma misérable petite personne. Non à dire vrai ce qui est blessant tout autant qu'usant c'est votre autisme permanent, vos négations de la Vérité.

Le MOU n'est pas Infaillible ? Le Magistère n'est pas Infaillible ?
Alors dans ce cas pourquoi est il magistère, magistérium, maitre ?

Pouvez vous m'expliquer à moi pauvre catéchumène qui n'a visiblement pas reçu la grâce par quel tour de passe passe théologique un magistère de l'Eglise peut il être faillible.

Pourquoi Dieu aurait il prévu des structures faillibles dans Son Eglise et parmi Ses lieutenants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 23:21

"Le pape est toujours faillible dans son gouvernement et parfois dans son enseignement sauf exception. C'est l'enseignement de l'Eglise depuis plus d'un siècle"

C'est toujours la meme calembredaine: pour EA et les schyzos style FSSPX, le pape n'est pape que 5 minutes oar siecle: le reste du temps on peut lui pisser dessus!

Ce serait risible si ce n'était pas si dramatique!

ENCORE UNE FOIS: CE N'EST PAS PARCE QUE VATICAN I n'a eu le temps de ne proclamer solennelemnt que l'infaillibilité en mode ex-cathédra, que le reste de l'enseignement et du gouvernement du PApe est de la m.... !

Pourquoi, alors, ce soin des papes légitimes à enseigner, par oral, par ecrit, dans des documents toujours clairs et nets ???

Si rien de cet enseignement n'est infailible?

Ou est la promesse de Jésus à Pierre: "Voici que je t'ai confirmé pour que tu confirmes la Foi de tes frères"???
A quoi sert ce charisme d'infaillibilité... s'il n'est exercé que 5 minutes par siecle???

à RIEN !!!!

et du coup l'on se demande pourquoi ces shyzos s'entetent à vouloir un Pape Visble, quitte à ce qu'il soit hérétique et qualifié d'antichrist??? si c'est pour refuser en permanen,ce et son enseignement, et son gouverment???

Pour toute personne sensée, si l'on veut un chef visible... c'est pour le suivre!!!

mais non, la FSSPX tient absolument à avoir un chef visible.... dont elle aborre les enseignements et dont elle bafoue le gouvernement!!!

C'est exactement comme si Henry IV avait dit:" regardez tout mon panache blanc?? mais surtout ne vous ralliez pas à moi!!!!"

Concluons: "Qui vous ecoute m'ecoute, qui vous meprise me méprise!" EA Méprise le Seigneur Dieu, tout comme ses petits camarades de la FSSPX... qui reconnaissent par devant .. un"pape" dont ils meprisent les enseignements et le gouvrenement!!

Au bûcher !


!


Dernière édition par chaussis le Ven 12 Sep - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 23:23

Citation :
Pour ma part il est raisonnable de penser que le pape Ratzinger est tenté par une approche grossièrement blondélienne (Maurice Blondel) dans son enseignement. Blondel avait il la foi ? Je pense que oui. Mais son enseignement était pervers. Voilà où l'on pourrait se trouver actuellement

Pourquoi dites-vous un enseignement pervers, je pense le contraire, si on le soumet à la Révélation, et si on l'exploite au profit de la Révélation ! ce qui est certes une grande condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Ven 12 Sep - 23:39

Citation :
Si rien de cet enseignement n'est infailible?

Ou est mla promesse de Jésus: "Voici que je t'ai confirmé pour que tu confirmes la Foi de tes frères"???
A quoi sert ce charisme d'iunfaillibilité... s'il n'est exercé que 5 minutes par siecle???

à RIEN !!!!

et du coup l'on se demande pourquoi ces shyzos s'entetent à vouloir un Pape Visible, quitte à ce qu'il soit hérétique et qualifié d'antichrist??? si c'est pour refuser en permanence et son enseignement, et son gouverment???

Pour toute personne sensée, si l'on veut un chef visible... c'est pour le suivre!!!

mais non, la FSSPX tient absolument à avoir un chef visible.... dont elle aborre les enseignements et dont elle bafoue le gouvernement!!!

C'est exactement comme si Henry IV avait dit:" regardez tout mon panache blanc?? mais surtout ne vous ralliez pas à moi!!!!"

En ce qui concerne Saint Pierre, savez-vous que les protestants et Ratz encore ce soir aux vêpres dans Notre-Dame Occupée a dit le Christ a fondéeé son Eglise sur la foi de Pierre .
non sur Pierre, mais sur la foi de Pierre !
Voyez l'immense différence, sur Pierre c'est de l'ontologie surnaturelle
sur la foi de Pierre c'est ( et cela ouvre à ) de l'émotion religieuse, ou de la métaphysique phénoméno-existentielle à la ratz,
Evidemment personne ne perçoit la différence et les conséquences de cela !
Or il est vraiment risible de voir que les tradis veulent théololigiquement un pape, tout en le trouvant pratiquement valide, incompétent , et incapable ! Risible car 'est pour la permanence de Pierre, permanence ontologique ! mais précisément les occupants qui osent fulminer contre les sédévacs en invoquant leur permanence canonique, en fait ne croient qu'en une permanence de croyance intérieure un sentiment religieux toujours renouvelé dans le temps et les diverses ethnies.
Encore cet après midi, aux Bernardins , sa sainte suffisance ratzifer a dit que la réalité historique du personnage du Christ devait se comprendre en Eglise, et non d'une manière fondamentaliste à partir du sens réel des mots des Evangiles. Pierre Moracchini de radio ND était enchanté, un pape moderne qui n'est pas fondamentaliste, qui a reçu tous les acquis de l'exégèse critique ! quelle belle joie ! Suspect
.
Or ceci est une raison fondamentale qui me fait comprendre que GDPF est mille fois plus près de Dieu que les autres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 0:16

et "la permanence de Pierre, permanence ontologique" n'a d'intéret.. qu'ORDONNEE à la MISSION ONTOLOGIQUE DE PIERRE.. qui est .. "de confirmer ses frères"et de "paitre les agneaux"!!!

Oui, la Permanence du Pape n'a de raison d'etre QUE pour nous enseigner et nous gouverner, avec la sureté que donne le charisme d'infaillibilité!

d'ailleurs, pourquoi faudrait il obeir à l'ordre divin: "qui vous ecoute m'ecoute, qui vous meprise me méprise".. si c'etait pour ecouter un facteur d'erreur et un incapable de gouverner???

C'est cracher à la Face du Christ que de reconnaitre un Successeur de Pierre.. que l'on méprise au quotidien, et dans son enseignemlent, et dans son gouvernement!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 0:18

EA a écrit:
Martial Demolins a écrit:
Là c'est moi qui doit être bigleu, j'ai beau relire ce qu'il a écrit, je ne vois pas où il restreint la fonction pontificale à la seul expression de l'infaillibilité. Je vous remercie de me le préciser.

Chaussis :

Citation :
réduire l'infaillibilité au seul exercice de definitions excathedra, c'est detruire totalement la nature et la fonction meme du pape, car on defini "excathedra" à peine une fois par siecle! cela voudrait il donc dire qu'un pape n'est pape que 10 minutes par siecle???

Moi je dis un pape n'est pas qu'une machine à produire de l'infaillibilité.

Il faut nuancer sa pensée et approfondir sa réflexion dans un domaine aussi important. Entre l'infaillibilité attachée à la promulgation d'un dogme une fois tous les deux siècles, et la proclamation d'un enseignement INTELLECTUELLEMENT anti chrétien, comme vous l'acceptez, il y tout bêtement l'enseignement catholique orthodoxe de base, auquel sont astreints en fonction de leur niveau, les modestes fidèles. Les Papes evêques théologiens en seraient'ils dispensés ! Vraiment cette église est cool !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 0:26

chaussis a écrit:
et "la permanence de Pierre, permanence ontologique" n'a d'intéret.. qu'ORDONNEE à la MISSION ONTOLOGIQUE DE PIERRE.. qui est .. "de confirmer ses frères"et de "paitre les agneaux"!!!

Oui, la Permanence du Pape n'a de raison d'etre QUE pour nous enseigner et nous gouverner, avec la sureté que donne le charisme d'infaillibilité!

d'ailleurs, pourquoi faudrait il obeir à l'ordre divin: "qui vous ecoute m'ecoute, qui vous meprise me méprise".. si c'etait pour ecouter un facteur d'erreur et un incapable de gouverner???

C'est cracher à la Face du Christ que de reconnaitre un Successeur de Pierre.. que l'on méprise au quotidien, et dans son enseignemlent, et dans son gouvernement!!!

Oui merci Cher Chaussis, de compléter ma pensée ! car tellement le renversement est énorme : transformer Pierre en une croyance , en une conscience croyante,qu'il fallait pointer du doit le renversement totalement absurde qu'il provoque !
NSJC a institué Pierre pour enseigner le Christ, et non la parole du Dieu dont le Christ ne serait q'un porte voix comme sans cesse la secte l'affirme aujourd'hui, pourconvertir, pour affirmer, c'est à dire leur donner des raisons intelligentes et modernes pour se soumettre pour répondre à l'injonction de Dieu à l'Ancien Israël "shema" ECOUTE !
Ici ce loup déguisé en berger contamine ses agneaux avec ses croyance branlante, avec sa conscience communautaire en une parole de Dieu ouverte à l'humanité entière grâce à un Esprit qui serait devenu tellement démocratique qu'il serait impensable que Dieu pourrait exclure du salut 8 milliards de l'humanité. C'est qu'avant en fait on se serait trompé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 0:34

"il y tout bêtement l'enseignement catholique orthodoxe de base, auquel sont astreints en fonction de leur niveau, les modestes fidèles. Les Papes evêques théologiens en seraient'ils dispensés !"

Oh Oui, Cher Ami, c'est "l'etre" même d'un hiérarque de l'eglise que d'enseigner le Vrai, et c('est tellement "ontologique", incarné, je dirais meme "charnel", que l'eveque reçoit, à sa consécration, un anneau, qui le "marie" à son diocèse!

Comment un epoux pourrait maltraiter son epouse? ne pas lui donner le necessaire, et même le superflu?

Et bien, comment un évéque, un Pape, pourrait se contenter d'etre un "administrateur de dossiers" à la EA? qui tue les ames par des enseignements blasphématoires et détruit le peuple à lui confié par un gouvernement pervers????

Il faut n'avoir jamais aimé, pour ne pas comprendre celà! Mais celui qui a eu une fiancée, une épouse, ou un fils... le comprendra: il est impossible; pour celui qui aime, de ne pas faire tout le Bien possible pour l'être aimé!!!

Notre Sauveur, héros de tendresse amoureuse, a subi son incomparable Agonie et Passion.. pour nous sauver, et Il nous donne Pierre, comme un rocher sûr!

Pierre ne peut pas être un ectoplasme méprisable.. ou alors, il faut mépriser Celui qui nous le donne.. Absit!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 0:51

chaussis a écrit:
"il y tout bêtement l'enseignement catholique orthodoxe de base, auquel sont astreints en fonction de leur niveau, les modestes fidèles. Les Papes evêques théologiens en seraient'ils dispensés !"

Oh Oui, Cher Ami, c'est "l'etre" même d'un hiérarque de l'eglise que d'enseigner le Vrai, et c('est tellement "ontologique", incarné, je dirais meme "charnel", que l'eveque reçoit, à sa consécration, un anneau, qui le "marie" à son diocèse!

Comment un epoux pourrait maltraiter son epouse? ne pas lui donner le necessaire, et même le superflu?

Et bien, comment un évéque, un Pape, pourrait se contenter d'etre un "administrateur de dossiers" à la EA? qui tue les ames par des enseignements blasphématoires et détruit le peuple à lui confié par un gouvernement pervers????

Il faut n'avoir jamais aimé, pour ne pas comprendre celà! Mais celui qui a eu une fiancée, une épouse, ou un fils... le comprendra: il est impossible; pour celui qui aime, de ne pas faire tout le Bien possible pour l'être aimé!!!

Notre Sauveur, héros de tendresse amoureuse, a subi son incomparable Agonie et Passion.. pour nous sauver, et Il nous donne Pierre, comme un rocher sûr!

Pierre ne peut pas être un ectoplasme méprisable.. ou alors, il faut mépriser Celui qui nous le donne.. Absit!!!

Oui là vous avez bien appliqué au cas particulier de Saint Pierre, toute la réalité, tout le concret, tout le charnel, toute la particularité historique, et tout l'universalité paradoxale de cette particularité, des origines hébraïques de la Révélation de Dieu au peuple d'Israël, qui va de pair avec la langue concrète et charnelle hébraIque, et qui va de pair aussi avec une conception objective de la réalité créée du monde comme Saint Thoms le montre dans la définition de l'ontologie comme "acte", et aussi qui va de pair avec la tentative de Maurice Blondel qu'évoquait EA, car ce philosophe tout imparfait qu'il puisse paraître, (il n'était pas pape et pourtant !) voit dans la métaphysique du général abstrait et aussi du concret ! quelle belle correspondance que tout cela !

En contraste radical, vous avez une secte ringarde ridicule risée du monde, - car les individus modernes ont besoin d'un règlement, d'une "loi" puisqu'ils n'ont plus aucun repère objectif réel et concret ! ils aiment avoir le gourou ratzi qui les rassure, même si le gourou a la chaleur d'un fonctionnaire faisant office de gardien de morgue dans une ambiance glaciale, et dans des paroles aseptisées, inodores, incolores et sans saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer


Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 1:09

En effet,quelle belle "geste" du Très Haut, que la permanence de ses dons.. à une Créature bien misérable...
De la munificence du Jardin d'Eden, à l'abondance de la manne au désert, et jusqu'au Summum inouie de l'incarnation, Dieu donne en profusion et en vérité!
et Il se donne Lui meme, il donne Son Coeur (cf miracle de Lanciano!) dans le Grand Sacrement!!!

comment pourrait il ne pas nous donner la Vérité de la Foi, Lui qui EST La Vérité, le Verbe Incarné ? Son Bras serait il trop court pour garantir infailliblement l'enseignement de ses Lieutenants légitimes???

Non, les promesses de Dieu sont sans repentance: Il nous en a prévenus: "Ego Sum Deus et non mutor!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 15:24

chaussis a écrit:
En effet,quelle belle "geste" du Très Haut, que la permanence de ses dons.. à une Créature bien misérable...
De la munificence du Jardin d'Eden, à l'abondance de la manne au désert, et jusqu'au Summum inouie de l'incarnation, Dieu donne en profusion et en vérité!
et Il se donne Lui meme, il donne Son Coeur (cf miracle de Lanciano!) dans le Grand Sacrement!!!

comment pourrait il ne pas nous donner la Vérité de la Foi, Lui qui EST La Vérité, le Verbe Incarné ? Son Bras serait il trop court pour garantir infailliblement l'enseignement de ses Lieutenants légitimes???

Non, les promesses de Dieu sont sans repentance: Il nous en a prévenus: "Ego Sum Deus et non mutor!"

Mais écoutez donc ce qu'a dit Ratzifer hier après midi aux Bernardins (citation située au 3/4 du discours), - innocemment applaudi par l'abbé, ex-tradi, Laguérie, - Dieu ne se donnerait pas comme vous le pensiez, il ne s'incarnerait pas comme vous le pensiez,


Citation :
Paul n’annonce pas des dieux inconnus. Il annonce Celui que les hommes ignorent et pourtant connaissent : l’Inconnu-Connu. C’est Celui qu’ils cherchent, et dont, au fond, ils ont connaissance et qui est cependant l’Inconnu et l’Inconnaissable. Au plus profond, la pensée et le sentiment humains savent de quelque manière que Dieu doit exister et qu’à l’origine de toutes choses, il doit y avoir non pas l’irrationalité, mais la Raison créatrice, non pas le hasard aveugle, mais la liberté. Toutefois, bien que tous les hommes le sachent d’une certaine façon – comme Paul le souligne dans la Lettre aux Romains (1, 21) – cette connaissance demeure ambiguë : un Dieu seulement pensé et élaboré par l’esprit humain n’est pas le vrai Dieu. Si Lui ne se montre pas, quoi que nous fassions, nous ne parvenons pas pleinement jusqu’à Lui. La nouveauté de l’annonce chrétienne c’est la possibilité de dire maintenant à tous les peuples : Il s’est montré, Lui personnellement. Et à présent, le chemin qui mène à Lui est ouvert. La nouveauté de l’annonce chrétienne réside en un fait : Dieu s’est révélé. Ce n’est pas un fait nu mais un fait qui, lui-même, est Logos – présence de la Raison éternelle dans notre chair. Verbum caro factum est (Jn 1, 14) : il en est vraiment ainsi en réalité, à présent, le Logos est là, le Logos est présent au milieu de nous. C’est un fait rationnel. Cependant, l’humilité de la raison sera toujours nécessaire pour pouvoir l’accueillir. Il faut l’humilité de l’homme pour répondre à l’humilité de Dieu.


L'originalité de la religion selon Ratzifer serait la suivante :

1. il distingue d'abord l'ANNONCE chrétienne, l'heureuse nouvelle, c'est à dire le phénomène de l'annonce, pas l'objet exprimé par l'annonce elle-même, il la distingue donc artifiellement de la Révélation elel-même comme objet qui s'impose à nous, comme réalité historique en elle-même.
2. Cette annonce, qui met donc en jeu la conscience humaine des origines, et la conscience humaine actuelle, aurait pour grand avantage de donner la possibilité : Dieu s'est manifesté, le phénomène de Dieu s'est manifesté autrefois et il se manifeste aujourd'hui, en se renouvelant aujourd'hui.
3. Or ce phénomène interieur à notre esprit à notre conscience humaine n'est pas un fait nu . Ce n'est pas un fait comme l'hôtel des Invalides qui se dressait banalement derrière b16 ce matin. C'est aussi et surtout un effet de notre rationalité de notre pensée qui conçoit les choses, en fonction de notre conscience. On serait donc en pleine phénoménologie. ..
4. Il cite alors LE PROLOGUE DE SAINT JEAN 1,14 - chacun sait l'usage et le détournement que certains cercles de pensées font de ce texte - en latin, le verbe s'est fait chair- ce qui est une très mauvaise traduction de l'original, comme par hasard et sources de tant et tant d'hérésies.
5. Ayant entrainé avec sa duplicité et sa fourberie coutumière son auditeur snob jusque là qui ne voit rien d'autre que l'éloquence de l'orateur, il porte alors l'estocade : il confond carrément la Révélation de l'Incarnation, c'est à dire que Dieu est venu s'unir une humanité réelle , (en NSJC) avec le fait que la raison créatrice est présente en l'humanité, il ajoute c'est un fait rationnel. Il pulvérise le record de l"incarnation du "Christ" en quelque sorte en tout homme, de cette façon, enfoncé à 1OO à l'heure: la simple raison revisitant toute cette légende chrétienne poussiérieuse comprend que la raison créatrice donc divine est inhérente à tout être humain.
Mais à quoi donc sert bien Ratzifer sinon d'être un ramasseur de poubelles de la démocratie mondiale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Sam 13 Sep - 22:37

SS Léon XIII ayant rappelé au sujet de la Foi Catholique :
Citation :
nous croyons que ce qui nous été révélé par lui est véritable : nous le croyons, non pas à cause la vérité intrinsèque des choses vue dans la lumière naturelle de notre raison, mais à cause de l’autorité de Dieu lui-même qui nous révèle ces vérités, et qui ne peut ni se tromper ni nous tromper

Ratzifer ne pouvait contredire frontalement cette définition, dans le passage du discours que j'ai cité au-dessus, quoiqu'il dise que la Raison créatrice est dans l'humanité.
IL faut laisser une petite place à l'autorité de Dieu .
Il faut donc intercaler entre :
d'un côté cette "autorité de Dieu" , au-dessus de tout,
et la présence, qui serait naturelle et mécanique, de la raison créatrice dans l'humanité (incarnation du christ en tout homme) :

le maintien de la fiction d'une "Révélation".

C'est pourquoi il y substitue la notion "d'annonce" chrétienne, mais qui n'est pas LA Révélation de Dieu, au-desus de tout, qui intervient dans le monde.

"L'annonce" , dans le sens rat-singérien, c'est une mixture où la conscience de l'humanité se fabrique un phénomène de Révélation, conscience et phénomène peuvent être métissés, amalgamés, triturés, malaxés à toutes les sauces et cultures...

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des modernistes DANS l'Eglise   Aujourd'hui à 9:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Des modernistes DANS l'Eglise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Armorial des Clercs de l'Eglise Pascalienne
» NOUVEAUX CONVERTIS ON NE PEUT PAS SERVIR DEUX MAITRES A LA FOI. IL FAUT CHOISIR.
» [INTRIGUE N°2] Groupe 4 : La fin des temps
» Eglise de Dax
» La hiérarchie de l'Eglise aristotélicienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: