Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Présentation d'un nouveau membre : tchekfou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Dim 3 Aoû - 20:58

Moi, tchekfou, humble et misérable créature du Tout-Puissant, en son Fils Jésus-Christ Notre Seigneur pour l'Éternité, par l'Esprit,

à vous, mes frères et soeurs en Christ de ce forum,

je vous en prie, restons droit et vigilant, remplis de Charité, fondés en Foi et vivant dans l'Espérance, le regard tourné vers le Père, dans l'Image infinie qu'Il engendre de Lui-même, par la gerbe d'Amour qui est spirée de leur deux Amours mutuels et Tout-Puissant, en Grâce et en sainteté, tout en restant la misérable petite feuille que ce Grand Roi Infini a pris plaisir, dans sa science suprême et mystérieuse, à jeter en l'air et à faire vivre dans la salle du Trône céleste, au milieu de ses innombrables légions d'Anges, d'Archanges et de Séraphins, rapides et véloces, intelligents et immatériels, qui veillent constamment et puissamment à l'accomplissement de la Volonté du Souverain Absolu, sous le tendre et délicat commandement de sa Très-Sainte Mère terrestre.

En prenant à témoin le Christ ressuscité, aboutissement et accomplissement de toutes ces forces célestes, je vous souhaite Grâce et paix à vous ; et j'en profite pour me présenter.

Moi, Recteur de l'Université thomiste : http://www.universitethomiste.com/ , philosophe et théologien néo-thomiste, je combat pour la foi sur le terrain intellectuel, lui aussi infesté par les démons, mais d'où l'éclatante Lumière du Christ rayonne, notamment par ses saints, saint Thomas d'Aquin d'abord et surtout.

Je vous souhaite Grâce et paix en Christ.


Dernière édition par tchekfou le Dim 26 Avr - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Dim 3 Aoû - 22:30

Bienvenu à vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Dim 3 Aoû - 22:55

Bienvenu Tchekfou.

Etes-vous ce Vivien Hoch là? :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hoch_Vivien

Et que nous vaut la faveur de votre inscription?

Vos lumières nous seront sans doute bien utiles.

Cordialement,

Dhuoda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Dim 3 Aoû - 23:31

Nous ne pouvons négliger le don de la Grâce qui est en nous (1 Timothée 4, 14) ; si je suis ici, c'est pour marcher à côté de frères foi, d'un même amour et d'un même cœur (Phil. 2, 2).

Les temps sont rudes pour les chrétiens, mais c'est une grande joie que de subir les épreuves du temps. Je considère ces temps-çi, où le chrétien est humilié, comme un moment de gloire pour l'Église.

Cependant je trouve peu de frères de foi avec qui marcher droitement dans le monde ; beaucoup prennent peur aujourd'hui, et ont une foi bancale ou purement sociale. Je ne juge pas, mais je constate.

J'ose espérer que je trouverais ici le souffle de l'Esprit et la force des chrétiens. Ainsi c'est un grand honneur pour moi que d'être ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 0:58

Est-ce ce que vous avez lu sur ce forum qui vous fait parler ainsi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 1:02

Citation :
Est-ce ce que vous avez lu sur ce forum qui vous fait parler ainsi?
Pas seulement, cher Dhuoda.

C'est surtout fruit d'une expérience de vie. Et je vois que ce qui est soutenu ici concorde justement avec ladite expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 11:14

Cher Tchekfou,

Je suis allée faire un tour sur votre site, pour faire connaissance. J'y ai vu plein de bonnes choses qui laissent chez vous présager d'un esprit à la fois grave, discipliné mais ouvert : les 10 commandements du couple, le sport à la télé, Nietzsche, votre interview, dont je recommande la lecture aux autres membres...

Cependant, certaines petites choses me chagrinent. Vous vous dites toujours chrétien et jamais catholique. Et sous la photo du Benoît XVI, vous nous demandez de prier pour "notre saint Père".

Si vous avez exploré un peu les fil du forum, vous n'êtes pas sans avoir compris que nous ne saurions vous suivre dans la reconnaissance de l'autorité de ce pape.

Sur quelle base alors espérez-vous que nous puissions dialoguer.

J'ai réellement apprécié votre site et pense que vous seriez une recrue de choix. C'est pourquoi je souhaite d'emblée lever les ambiguïtés qui seraient sans doute des obstacles à la discussion.

Très cordialement,

Dhuoda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ar-Ka.
Chevalier


Nombre de messages : 633
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 12:48

Citation:
"Cependant, certaines petites choses me chagrinent..."



Ah oui, pour le moins; j'ai bien aimé, également:
"Introduction à la psychanalyse, et découverte de Sigmund Freud"! Evil or Very Mad

Inutile de dire que je n'ai pas lu jusqu'au bout... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchisédech
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 687
Localisation : Babylone sur Seine
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 13:20

Ar-Ka. a écrit:
Citation:
"Cependant, certaines petites choses me chagrinent..."



Ah oui, pour le moins; j'ai bien aimé, également:
"Introduction à la psychanalyse, et découverte de Sigmund Freud"! Evil or Very Mad

Inutile de dire que je n'ai pas lu jusqu'au bout... Laughing

J'imagine que c'est pour na pas interférer sur votre analyse en cours cher ar-Ka ??
Smile

Mais bon, bienvenue à vous cher Tchékiste !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 14:38

Citation :
Si vous avez exploré un peu les fil du forum, vous n'êtes pas sans avoir compris que nous ne saurions vous suivre dans la reconnaissance de l'autorité de ce pape.

Sur quelle base alors espérez-vous que nous puissions dialoguer

Ma relation avec la sainte Église catholique est assez ambigüe, cela pour des raisons tant d'ordre pratique que doctrinaux.

Mais je les respecte et préfère marcher avec eux que contre eux. Cependant je marche contre les graves défauts qui pourrissent notre sainte Église. Et c'est dans cette optique que je viens délibérer avec vous.

Vous avez également remarqué que je suis assez ouvert dans mes choix : c'est vrai. Mais c'est pour deux choses :

1° rendre saint Thomas compréhensible aux modernes (c'est-à-dire morfondre les modernes dans leur propre catégories)
2° Assimiler plutôt qu'attaquer de front (exactement ce qu'à fait saint Thomas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dhuoda
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 749
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 16:03

Citation :
Ma relation avec la sainte Église catholique est assez ambigüe

Le reconnaitre avec simplicité est tout à votre honneur. Cependant, cette ou ces ambiguïtés devront être levés. Je pense que vous en êtes conscient. Un catholique ne peut et ne doit rester au milieu du gué. Il y va de son salut.

Citation :
Mais je les respecte et préfère marcher avec eux que contre eux.

Je pense que votre attitude que vous me permettrez de qualifier de diplomatique, correspond également une étape nécessaire et qui comme telle doit être respectée, à la condition que vous cherchiez à en sortir. Je pense humblement que vous en reviendrez.

Ici, on est plutôt adepte du SI SI / NO NO. Mais nous sommes tous passés par des périodes de doutes, de recherches, de transitions, de nouvelles orientations... Si c'est pour aller toujours davantage vers une vérité décantée et purifiée de sa gangue d'erreur, alors c'est un mal nécessaire.

Citation :
Cependant je marche contre les graves défauts qui pourrissent notre sainte Église. Et c'est dans cette optique que je viens délibérer avec vous.

Très bon choix, puisque "de la discussion jaillit la lumière", comme dit la sagesse des nations.

Cela dit, c'est courageux, car vous êtes arrivé chez les ultras et nous sommes tous absolument intolérants quand au respect dû aux choses du Bon Dieu... Le minimum exigé étant la soumission totale au principe de non-contradiction. Mais cela vous connaissez... Wink

Citation :
rendre saint Thomas compréhensible aux modernes

Vous trouverez ici certains membres qui ont également cela très à coeur.

En union de prière,

Dhuoda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 4 Aoû - 17:55

C'est très bien, je vois que votre perspicacité vous a permis de déceler en mon âme des incertitudes concernant le statut a adopter devant les faits qui touchent à notre sainte Église.

Et vous avez donc par là compris pourquoi je viens débattre avec vous dans ce forum.

Sur ce, que Dieu vous bénisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chaussis
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 487
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Jeu 14 Aoû - 1:18

Bienvenue!!!

Votre recherche dans la droiture ne pourra rester sans réponse!!!

J'ai ausi trouvé votre site très intéressant..

Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Mar 19 Aoû - 0:04

Bonjour Tchekfou.

Que pensez-vous de l'avis d'Edith Stein au sujet de la confrontation de la phénoménologie avec le thomisme ?



Édith Stein découvrit la philosophie de Husserl dans le second tome des Recherches logiquesque lui avait conseillé un professeur. Une découverte qui fut une illumination au point de la décider à s'établir à Gottingen et à s'y inscrire au cours de Husserl qui lui parut " le philosophe, le maître incontesté de notre temps. « Tous les jeunes phénoménologues étaient avant tout et délibérément des réalistes. Les Recherches logiques nous semblaient constituer une nouvelle scolastique... la connaissance nous apparaissait comme une faculté rénovée. » Plus tard, à la lumière d'autres philosophes et de certains penseurs mystiques, dont saint Thomas et Thérèse d'Avila, elle porta sur la philosophie de Husserl le jugement que voici, tout en conservant ses liens d'amitié avec son ancien maître:

«La voie de la phénoménologie transcendantale, dit-elle, a abouti à mettre au point de départ et au centre de la recherche philosophique le sujet humain. Toutes choses sont référées au sujet. Le monde, qui se construit dans les actes du sujet, reste toujours un monde pour le sujet. Impossible, par cette voie - et c'est l'objection constante que faisaient au fondateur de la phénoménologie le cercle de ses élèves - de parvenir de sortir de la sphère de l'immanence pour retrouver cette objectivité de laquelle il était pourtant parti et qu'il importait de garantir: impossible de retrouver une vérité et une réalité exempte de toute relativité subjective. Jamais l'intellect qui cherche la vérité ne se satisfera de la transposition qui résulte de la recherche transcendantale, et qui consiste à identifier l'existence avec un processus d'auto-manifestation de la conscience. Et cette transposition - avant tout parce qu'elle relativise Dieu lui-même - est en contradiction avec la foi. Nous touchons ici à l'opposition la plus tranchante qui sépare la phénoménologie et la philosophie catholique: d'une part l'orientation est théocentrique; d'autre part elle est égocentrique
Source:L'excellente biographie d'Édith Stein 1891-1942par Élisabeth de Miribel. Préface de H.-I Marrou, Éditions du Seuil, Paris, 1954.

Œuvres de Edmund Husserl
Recherches logiques (Logische untersuchungen) 1900; Ideen zu einer reinenPhänomenologie (1913); Vorlesungen zur Phänomenologie des inneren Zeitbewusstzeins (1928); Méditations cartésiennes (1932) Erfahrung und Urteil (1939), etc.

Documentation
Chestov, Léon. « À la mémoire d'un grand philosophe, Edmund Husserl », Revue philosophique de la France et de l'Étranger, nos 1-2, janvier-février 1940, pp. 5-32.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Dim 31 Aoû - 21:49

cher Luernos,

Pardonnez-moi pour le temps de réponse ; il se trouve que je reviens enfin à la civilisation.

Vous avez remarqué mes approches de la phénoménologie. Ainsi je comprend le sens de votre question.

D'abord il faut savoir que la GRANDE Edith Stein ne vise que la phénoménologie de Husserl, c'est-à-dire la phénoménologie transcendantale. Or la phénoménologie s'est depuis bien diversifiée par rapport au coup d'essai de Husserl.
Cela dit, je souscrit à 100% au jugement d'Edith Stein sur Hussserl.

Un catholique thomiste qui aborde les philosophies contemporaines doit garder à l'esprit certaines choses :

1° il est d'abord chrétien avant que d'être penseur
2° il tente de traduire sa foi dans des catégories contemporaines
3° il ne travestit pas la sainte philosophie thomiste
4° il modifie si besoin est les catégories contemporaines pour expliciter saint Thomas et non le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Mer 3 Sep - 0:57

tchekfou a écrit:
cher Luernos,

Pardonnez-moi pour le temps de réponse ; il se trouve que je reviens enfin à la civilisation.

Vous avez remarqué mes approches de la phénoménologie. Ainsi je comprend le sens de votre question.

D'abord il faut savoir que la GRANDE Edith Stein ne vise que la phénoménologie de Husserl, c'est-à-dire la phénoménologie transcendantale. Or la phénoménologie s'est depuis bien diversifiée par rapport au coup d'essai de Husserl.
Cela dit, je souscrit à 100% au jugement d'Edith Stein sur Hussserl.

Un catholique thomiste qui aborde les philosophies contemporaines doit garder à l'esprit certaines choses :

1° il est d'abord chrétien avant que d'être penseur
2° il tente de traduire sa foi dans des catégories contemporaines
3° il ne travestit pas la sainte philosophie thomiste
4° il modifie si besoin est les catégories contemporaines pour expliciter saint Thomas et non le contraire.

Je vous remercie de votre réponse qui me paraît parfaite ! Wink

Que pensez-vous de Ratzinger qualifiant l'Eglise de "da sein" de Dieu dans l'humanité ?

(cf un post de kolia sur le lfc)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 15 Sep - 16:37

Question piège ?

Fondamentalement, il est possible de conceptualiser philosophiquement l'Eglise de Dasein de Dieu dans l'humanité. Mais qu'au point de vue philosophique et non doctrinal.

C'est d'ailleurs, à mon sens, tout à fait passionnant pour la réflexion philosophique.

Les philosophes vont se rendre compte que toutes leurs réflexions et leurs concepts proviennent et convergent vers le catholicisme. En ce sens Ratzinger a été très intelligent de travailer dans ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Mar 16 Sep - 23:18

tchekfou a écrit:
Question piège ?

Fondamentalement, il est possible de conceptualiser philosophiquement l'Eglise de Dasein de Dieu dans l'humanité. Mais qu'au point de vue philosophique et non doctrinal.

C'est d'ailleurs, à mon sens, tout à fait passionnant pour la réflexion philosophique.

Les philosophes vont se rendre compte que toutes leurs réflexions et leurs concepts proviennent et convergent vers le catholicisme. En ce sens Ratzinger a été très intelligent de travailer dans ce sens.

Merci de votre réponse! Cette question qui voulait simplement illustrer que je ne partage pas la manière de JR de confronter la philosophie qui s'interroge sans cesse sur la vérité, avec la théologie qui tente d'expliquer la Vérité. JR travaille mal en ce sens.

Schématiquement je vois que :
1. les pré-socratiques ont confondu l'"être" avec un "étant" particulier, un "objet" du monde (mouvement, un élément physique, la vie, l'atome, etc.)

2. Puis Platon l'a confondu avec l'idée, la pensée humaine, le "sujet" jusqu'à E.Kant.

3. Alors que Aristote l'a vu comme une substance: "en recherchant les quatre causes ultimes de l'être, il aboutit à la substance première, cause de l'être selon la forme, puis à l'acte, et enfin au premier moteur, et du premier moteur au premier de tous les premiers moteurs dont, selon ce qui était envisagé dès l'origine, on atteint quelque science. L'ontologie et la théologie s'articulent naturellement sous l'exigence de l'affirmation des causes de l'être en acte. La philosophie première d'Aristote, en ses acquis, apparaît comme un modèle fécond de science de l'être."

4. A partir d'Hegel, la phénoménologie, Heidegger, prétend remonter aux pré-socratiques, pour définir véritablement "l'être" comme quelque chose de "jeté" dans le monde, défenestré. Cependant parmi les objections qu'on peut faire à cette prétention,

Citation :
Voici une pierre, un papillon, un homme. Tous les trois sont des êtres. Pourquoi? Parce que tous, en deçà de leurs définitions respectives, exercent une activité identique: exister. Heidegger les appelle des «étants», car ils participent à l’acte d’être (ou d’exister), comme on dit que les vivants participent à l’acte de vivre. Mais de même que chaque vivant n’est pas la vie, de même chaque étant n’est pas l’être.

L’être n’est pas quelque chose qui existe, mais l’existence elle-même, par quoi tout ce qui existe – tout comme la lumière, par exemple, n’est pas un objet éclairé, mais ce qui éclaire toutes choses et nous les rend visibles. Être un étant, c’est participer d’une manière à chaque fois singulière à cette activité.
Le plus souvent, l’être demeure inaperçu: absorbés par les choses elles-mêmes, nous nous intéressons à ce qu’elles sont, mais nous ne prêtons pas attention au fait que les choses sont. L’être, nous l’avons vu, est analogue à la lumière: attentifs seulement aux formes et aux couleurs, nous ne voyons pas, ou plutôt nous ne remarquons pas la lumière qui les rend visibles. De même, captivés par les étants, nous oublions l’être qui leur donne à tous d’être présents.
Notons que l’être ainsi entendu (comme présence) n’est pas un simple mot qui cacherait une abstraction: tous les étants partagent bel et bien un acte de même nature qu’ils ne se sont pas donné à eux-mêmes; aucun étant ne s’est lui-même amené à l’existence (cf. fiche 77, dans «Quelques défi­nitions»). Gratuit, indéductible, «sans pourquoi», l’être est un don.

Dans ce texte en quoi voyez vous une originalité par rapport à l'être défini par Saint Thomas ? J'ai l'impression que Heidegger change les mots, mais j'avais parfaitement compris la réalité de la notion d'être par St Thomas, et ce texte ne semble rien m'apprendre de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Mar 16 Sep - 23:23

Citation :
La métaphysique se lance ainsi dans la quête du fondement ultime de tout ce qui est. Mais dans cette recherche elle est, selon Heidegger, oublieuse de la distinction entre l’être et l’étant, car elle se rabat sur un étant suprême, qui serait la cause de l’être (l’idée chez Platon, la substance chez Aristote, Dieu conçu comme un étant nécessaire, etc.). C’est contradictoire – un peu comme si, pour expliquer la visibilité des choses, on se bornait à chercher un objet super-éclairé qui refléterait beaucoup de lumière sur les autres, alors qu’il faut se tourner vers la lumière elle-même. Tout comme la source première de lumière ne peut pas être un objet qui la reflète, la source première de l’être ne peut pas être un étant qui participe à l’être

Comment christianiser cette ontologie athée ? Ce n'est pas ce que fait JR, car lui me semblerait plutôt concilier la phénoménologie avec le monisme acosmique, dans une vision traditionnelle analogue à celle de Henry Corbin.

Comme vous l'indiquez sur votre site, je suis d'acord avec vous lorsque vous dites qu'on puisse utiliser la méthode phéno.
Mais alors, il faut séparer la méthode, de l'ontologie, et utiliser cette méthode seule, au service de la Révélation Catholique.
On peut utiliser le concept logique de dépassement dialectique, et non pas ontologique, pour expliquer une Réalité Révélée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tchekfou
Postulant
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Paris
Date d'inscription : 03/08/2008

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Lun 22 Sep - 21:24

Je partage votre avis.

Il est incommode (mais pas impossible) de travailler avec la phénoménologie heideggerienne parce qu'elle est incluse nécessairement dans une visée ontologique : la seule chose qui préoccupe Heidegger, c'est de rechercher le fondement de l'être, au-delà de tous les étants.
Son travail a provoqué une remise en question quasi-générale de l'histoire de la philosophie et a provoqué un engouement intellectuel très fort. Tous les auteurs sont passés à la moulinette de l'onto-théologie d'heidegger.

Cependant, après les travaux de Pierre Aubenque (Aristote), Jean-Luc Marion (Descartes), E. Falque (Saint Bonaventure), E. Gilson (saint Thomas d'Aquin), etc... on s'est rendu compte qu'aucun philosophe ne rentrait dans l'accusation d'Heidegger. Ainsi ce dernier est dépassé. Mais l'engouement qu'il a suscité reste intact. Je me situe (en partie) dans cette mouvance.

- Il est possible de prendre en compte les problématiques d'Heidegger (recherche de l'être, soucis de la quotidienneté, etc...) mais sans l'ontologie qu'elle suppose.
- Il est préférable ensuite de prendre la méthode phénoménologique d'Husserl, qui ne suppose pas, elle, une ontologie déterminée (ou indeterminée).

Avec ces deux outils, le travail de re-traduction phénoménologique de la divine doctrine de saint Thomas d'Aquin, pilier de l'enseignement de l'Eglise catholique Romaine, peut être effectué sans dommage pour la foi.

J. Ratzinger se situe dans les penseurs qui ont tenté de prendre en main les problématiques Heideggeriennes afin d'enrichir la foi, et cela sans présupposer l'ontologie Heideggerienne.

Vous allez me demander : comment séparer un auteur de son ontologie ? Je répond simplement : Heidegger n'a pas bâti un système ontologique mais une méthode ontologico-phénoménologique. Il suffit, pour s'en servir, d'enlever le terme "ontologico" et de garder le terme "phénoménologique".

Dur travail, mais travail de Chrétien. Notre force ne consiste pas à rejeter, mais à incorporer : saint Thomas ne dirais pas autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   Mer 24 Sep - 22:35

tchekfou a écrit:
Je partage votre avis.

Il est incommode (mais pas impossible) de travailler avec la phénoménologie heideggerienne parce qu'elle est incluse nécessairement dans une visée ontologique : la seule chose qui préoccupe Heidegger, c'est de rechercher le fondement de l'être, au-delà de tous les étants.
Son travail a provoqué une remise en question quasi-générale de l'histoire de la philosophie et a provoqué un engouement intellectuel très fort. Tous les auteurs sont passés à la moulinette de l'onto-théologie d'heidegger.

Cependant, après les travaux de Pierre Aubenque (Aristote), Jean-Luc Marion (Descartes), E. Falque (Saint Bonaventure), E. Gilson (saint Thomas d'Aquin), etc... on s'est rendu compte qu'aucun philosophe ne rentrait dans l'accusation d'Heidegger. Ainsi ce dernier est dépassé. Mais l'engouement qu'il a suscité reste intact. Je me situe (en partie) dans cette mouvance.

- Il est possible de prendre en compte les problématiques d'Heidegger (recherche de l'être, soucis de la quotidienneté, etc...) mais sans l'ontologie qu'elle suppose.
- Il est préférable ensuite de prendre la méthode phénoménologique d'Husserl, qui ne suppose pas, elle, une ontologie déterminée (ou indeterminée).

Avec ces deux outils, le travail de re-traduction phénoménologique de la divine doctrine de saint Thomas d'Aquin, pilier de l'enseignement de l'Eglise catholique Romaine, peut être effectué sans dommage pour la foi.

J. Ratzinger se situe dans les penseurs qui ont tenté de prendre en main les problématiques Heideggeriennes afin d'enrichir la foi, et cela sans présupposer l'ontologie Heideggerienne.

Vous allez me demander : comment séparer un auteur de son ontologie ? Je répond simplement : Heidegger n'a pas bâti un système ontologique mais une méthode ontologico-phénoménologique. Il suffit, pour s'en servir, d'enlever le terme "ontologico" et de garder le terme "phénoménologique".

Dur travail, mais travail de Chrétien. Notre force ne consiste pas à rejeter, mais à incorporer : saint Thomas ne dirait pas autre chose...

Cher Tchekfou, j'aime bien votre conclusion.
1) Au sujet d'Heidegger, vous voulez dire que le fait qu'il cherche l'être dans sa méthode phéno. rend intéressante sa méthode, et qu'on peut tenter de l'adapter au profit de la Révélation.

2) Quelle est l'accusation portée par Heidegger ?

3) Vous dites qu'il faut utiliser les concepts opératoires mais pas ceux qui seraient ontologiques. J'ai longtemps pensé cela au sujet de l'existentialisme, qui est un dérivé de la phéno. Cependant je n'ai jamais considéré cette façon de penser , que comme une concession à la rationalité sceptique, et que je faisais soubir à la Révélation, pour deux raisons :

- car nous avons tous l'esprit sceptique, libéral, et obnubilé par le rationalisme (ou, par réaction, à l'opposé tant tombent dans l'irrationalité et dans les détracomanies sectaires).

- car j'étais été victime du magistère pourri conciliaire. Si vous voulez véritablement vous instruire de la Foi, vous ne trouverez pratiquement jamais aujourd'hui un théologien ou un pasteur intellectuellement catholique et spirituellement (donc on devient un para-moderniste de bonne foi, dans l'attente de trouver le fil d'ariane que nous tend Dieu, un jour ou l'autre).

4 ) Mais spécialement concernant la phéno, je vois une autre objection : quand vous dites qu' Husserl est finalement préférable.. Peut-être que je m'intéresse à la philo avec mes gros sabots, mais j'ai cru comprendre que
-même s'il n'a pas d'ontologie déterminée,
-et si son doute de départ, n'est pas une méthode,
-si ce doute de départ est surtout définitif !
-et si en plus, il inclut notre conscience, et s'il est librement choisi, et s'il ne nie pas le réel, ni rien d'ailleurs,
j'ai l'impression alors dans ce cas, qu'il ressemble beaucoup en fait , au scepticisme;
le scepticisme est une opinion que je trouvais estimable lorsque j'étais "moderno-existentialisto-ORPHELIN" de la Vraie Foi.
Et en outre ce scepticisme sur l'être, si c'est le cas, je le vois bien affecter la réalité même de cet "être", et par conséquent la substance de la Révélation.

5) Je suis d'accord avec la tentative de "re-traduction" phéno de la Révélation. Car la Tradition Apostolique est la retraduction en langage contemporain de l'origine (Tresmontant) elle n'est pas une fidélité "'traditionnelle". Cependant j'ai entendu M.Falque, et il ne m'a pas convaincu.

6) Vous semblez avoir de l'estime pour JR. Ses postulats, sa façon de raisonner, son langage, et surtout ses actes, conduisent mon intelligence a juger qu'il est un suppôt de Satan! du point de vue de l'Eglise Catholique, certes pas du point de vue de la secte moderniste et libérale qui occupe les lieux (un homme érudit, intelligent et madré).

7) Oui, on peut garder la méthode phénoménologique, mais outre le scepticisme de départ dont j'ai parlé, il y a ensuite réduction, pour la conscience humaine de la réalité, de toute la réalité, à un "phénomène".

Or là je vois l'objection suivante. Oui, il faut comprendre la Révélation avec notre esprit contemporain. Mais aujourd'hui pratiquement tout le monde est convaincu que l'homme a changé, aurait muté, comme du singe à "Lucie", comme si on était une nouvelle espèce humaine. Donc tout le monde est tenté de penser en conséquence que la croyance de cet homme aurait changé, et donc que "Dieu" vers lequel il est tourné ( la conscience visant vers le "monde") aurait aussi changé !

Voilà ce qui nous oppose totalement aux intrus de l'Eglise !

Cool En effet la question première à poser est :
est ce Vrai ou c'est faux ? il n y a pas d'alternative,
or à part les auteurs antilibéraux, que même les tradis estiment arriérés car ils parleraient encore de l'homme d'avant son pseudo changement du 2Oième siècle (shwa, mort de Dieu, mort de l'homme,)
Mais qui rappele qu'en réalité ultime, il n y a que deux étendards ?
et deux camps ?
Si c'est vrai, alors le "fait divers de Jésus de Nazareth" de l'an 30 en Palestine est Vrai intégralement. Vérité que que nient avec fourberie tous les théologiens actuels dont b16, en invoquant une philo de l'histoire, (comme certains font de la philo du droit) alors que cette histoire qui a eu lieu à l'époque était réelle, et réelle comme on l'entendrait aujourd'hui d'un événement extraordinaire mais réel.

Et si c'est vrai, alors il faut montrer et développer et expliquer, et argumenter que c'est vrai dans toutes les conséquences, dans tous les effets:
donc avec le RS de NSJC d'un côté,
et avec la Sainteté Catholique de l'autre.

+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation d'un nouveau membre : tchekfou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'un nouveau membre : tchekfou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation d'un nouveau membre
» Présentation d'un nouveau membre du forum : Haero!
» Présentation d'un nouveau personnage, d'un tout nouveau membre
» Cupofty
» Nouveau membre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Règlement et présentation des nouveaux membres (obligatoire)-
Sauter vers: