Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vérité historique de la Bible.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Etienne VII
Chevalier


Nombre de messages : 687
Localisation : Mon coeur en Bretagne, mes pieds en France, mon âme au Ciel.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 14:25

Cher Joachim,

Joachim a écrit:
3 - Dieu est à l'origine de toutes choses mais et c'est là qu'il faut eviter l'écueil du lettrisme : la Création n'exclut pas l'évolution..
(...)
Avez-vous remarqué qu'on ne parle jamais du progrès technique et scientifique dans l'Ancien et le nouveau Testament ? Et pourtant, ils existent, là vous ne pouvez le nier !

Vous confondez évolution et adaptation. Et vous incluez illégitimement le progrès technique dans l'évolution.

Il n'est pas question de nier ni le progrès technique - prenez-vous vos interlocuteurs pour des billes au point que vous les soupçonniez de le "nier" ? - ni les facultés d'adaptation du vivant.

Je gage que des réponses plus complètes vous seront postées, car le temps me manquent hélas pour aller plus loin.

Je crée un nouveau fil pour ce sujet intitulé " Vérité historique de la Bible ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim
Invité



MessageSujet: Cher Etienne VII   Mer 25 Oct - 15:19

Etienne VII a écrit:
Cher Joachim,

Joachim a écrit:
3 - Dieu est à l'origine de toutes choses mais et c'est là qu'il faut eviter l'écueil du lettrisme : la Création n'exclut pas l'évolution..
(...)
Avez-vous remarqué qu'on ne parle jamais du progrès technique et scientifique dans l'Ancien et le nouveau Testament ? Et pourtant, ils existent, là vous ne pouvez le nier !

Vous confondez évolution et adaptation. Et vous incluez illégitimement le progrès technique dans l'évolution.

Il n'est pas question de nier ni le progrès technique - prenez-vous vos interlocuteurs pour des billes au point que vous les soupçonniez de le "nier" ? - ni les facultés d'adaptation du vivant.

Je gage que des réponses plus complètes vous seront postées, car le temps me manquent hélas pour aller plus loin.

Je crée un nouveau fil pour ce sujet intitulé " Vérité historique de la Bible ".

Je suis d'accord avec vous quand vous reliez l'évolution à l'adaptation..
Une preuve flagrante.. et que nous constatons..
La moyenne de la taille des hommes et des femmes grandit : cette évolution est essentiellement due à deux facteurs..
1 - à l'alimentation, quoi qu'on en dise, plus riche.
2 - au fait que les jeunes continuent leurs études plus longtemps et ne sont plus soumis au port de charges lourdes dès l'adolescence, ce qui tassait le squelette.. (preuve supplémentaire : j'ai fréquenté le cercle des des haltérophiles.. qui sont restés petits pour la plupart..
Les conditions climatiques, l'alimentation, le travail moins pénible ont eu et ont encore une influence sur l'évolution du squelette.

Quant à l'évolution, elle est aussi la conséquence de l'adaptation au milieu.. C'est ce qu'affirment la plupart des scientifiques. Nous sommes à l'aube des découvertes qui seront, j'en suis certain, étonnantes..
C'est ce qui me fait croire au Génie Parfait de Dieu.. On peut aussi aborder avec vous le problème des mutations génétiques...
Pourquoi y a-t-il des mammifères dans la mer ? Etonnant, non !

Une autre réflexion : certaines espèces animales menacées, sont inexorablement en voie d'extinction car ayant un nombre d'individus insuffisamment nombreux.
L'Eglise a eu le génie d'interdire les mariages consanguins (empêchement dirimant entraînant l'annulation d'un mariage catholique). Et pourquoi ?

Vous m'avez mal compris, je pense..
Il n'est pas impossible qu'à plus ou moins long terme, les progrès techniques ayant une influence sur le milieu naturel de l'Homme et des espèces animales et végétales conduisent à une mutation. Le bouleversement climatique peut accélérer l'adaptation-mutation de ce qui existe sur Terre.
Loin de moi de me moquer de ceux qui lisent les Textes Saints d'une autre façon que la mienne. Mais, ce qui serait grave, c'est qu'une certaine lecture figée détourne les croyants et parmi eux les catholiques de la Foi en Dieu. Dieu a inspiré la Genèse mais pas en dictant lui-même le Texte.

Joachim

Il ne m'a pas été répondu à la phrase que j'ai citée et qui est pour le moins surprenante !
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 21:12

Cher Joachim, nous avons tous bien compris vos difficultés, je crois. Je veux bien, quant à moi, vous donner de modestes explications que j'irai chercher chez les Pères et dans le Magistère d el'Eglise. Mais avant cela, pour que vous puissiez les recevoir avec fruits, il faut que vous me répondiez si vous croyez au départ, en principe, à tout ce que l'Eglise enseigne : oui ou non.

Il faut poser un acte de Foi en l'Eglise au départ pour pouvoir recevoir les explications ensuite. Sinon, on ne reçoit jamais les explications et on ne comprend jamais rien.

Je suis sûr que vous ferez ce qu'il faut ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Joachim
Invité



MessageSujet: Pio, je crois..   Mer 25 Oct - 22:40

Abbé Grossin a écrit:
Cher Joachim, nous avons tous bien compris vos difficultés, je crois. Je veux bien, quant à moi, vous donner de modestes explications que j'irai chercher chez les Pères et dans le Magistère d el'Eglise. Mais avant cela, pour que vous puissiez les recevoir avec fruits, il faut que vous me répondiez si vous croyez au départ, en principe, à tout ce que l'Eglise enseigne : oui ou non.

Il faut poser un acte de Foi en l'Eglise au départ pour pouvoir recevoir les explications ensuite. Sinon, on ne reçoit jamais les explications et on ne comprend jamais rien.

Je suis sûr que vous ferez ce qu'il faut ! Smile

Cher Abbé,

Le réponse est OUI..
Mais, croire en l'Eglise ne peut se concevoir que si l'on croit en Dieu , qu'on respecte ses Commandements et la Mission du Christ Ressuscité.
Vous-même, croyez-vous en l'Eglise et en son Magistère, successeur de Pierre ? Accordez-moi ce que vous vous accordez. Je sais que j'interviens sur un site sédévacantiste.. L'Eglise n'est plus à Rome, dites-vous, mais où est-Elle ? Quand on constate l'éclatement en multiples fractions de la FSSPX, antagonistes, voire ennemies, force est de conclure que l'Eglise est morcelée pour la plus grande désolation du Seigneur.
La lecture de la Bible a toujours été plus ou moins conseillée aux catholiques parce que le Message de Dieu qui l'inspire n'est pas toujours évident à déceler..
Pendant votre formation initiale au Séminaire, je suis persuadé que les discussions furent souvent animées.
Un exemple qui est noté par des gens de bon sens : Le Christ n'est pas le fils de Saint-Joseph selon la chair.. Pourquoi donc prouver sa descendance davidique en prenant des généalogies de son père adoptif ?
Il faudrait qu'un jour un Pape, aidé par le sacré Collège, clarifie cette lecture avec courage.
Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à mes pauvres réflexions.
Joachim
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 23:07

Citation :
Vous-même, croyez-vous en l'Eglise et en son Magistère, successeur de Pierre ?

Dans le même Serment antimoderniste, j'ai juré :

Troisièmement : je crois aussi d’une foi ferme que l’Eglise gardienne et maîtresse de la Parole révélée, a été instituée d’une manière prochaine et directe par le Christ en personne, vrai et historique, durant sa vie parmi nous, et je crois cette Eglise bâtie sur Pierre, chef de la hiérarchie apostolique, et sur ses successeurs jusqu’à la fin des temps.

Je reste fidèle à ce serment et j'y adhère de toute mon âme et de tout mon coeur, oui.

Aujourd'hui, où est l'Eglise ? Partout où il y a des catholiques qui sont restés fidèles à 2000 ans de catéchisme et de liturgie. Je vais donc répondre à vos questions qui ne sont pas du tout oiseuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 23:16

Joachim a écrit:
Le Christ n'est pas le fils de Saint-Joseph selon la chair.. Pourquoi donc prouver sa descendance davidique en prenant des généalogies de son père adoptif ?
Il faudrait qu'un jour un Pape, aidé par le sacré Collège, clarifie cette lecture avec courage.
Je vous remercie de l'intérêt que vous portez à mes pauvres réflexions.
Joachim

GÉNÉALOGIE DE JÉSUS

"En comparant la généalogie de N.S. rapportée par s.Luc ( III , 23-38 ) avec celle que donne s. Matthieu (I, 1-17) on voit qu'elles diffèrent beaucoup, et , en particulier, qu'elles n'ont presque rien de commun de Jésus à David. D'où viennent ces divergences? Il y a deux manières de résoudre la difficulté.

I. Les uns pensent que nous avons dans s. Matthieu la généalogie oficielle de N.-S., c'est-à-dire celle de Joseph, père putatif de Jésus, et dans s. Luc la généalogie réelle, c'est-à-dire celle de Marie. S'il n'est pas fait mention de Marie elle-même dans Luc, III, 23, et si son époux Joseph est cité comme le fils d'Héli ou Joachim, père de cette Vierge bénie, c'est en effet de l'usage reçu parmi les Juifs et chez les autres peuples de l'Orient. D'après cet usage, les hommes qui épousaient des filles héritières, c'est le cas de Marie, étaient portés sur les tables généalogiques comme les vrais fils de leurs beaux-pères."

Le Nouveau Testament, A.Crampon, p.699.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 23:28

Jean Cassien explique à ses moines comment deux traditions se sont transmises de générations en générations depuis les origines de l’humanité :

« Après la mort du juste Abel, pour que toute la race humaine ne tirât pas son origine d’un fratricide et d’un impie, en place de son frère défunt, Seth naquit, pour lui succéder au foyer paternel, mais surtout pour hériter de sa justice et de sa piété. Les enfants de Seth suivirent son exemple, et se gardèrent de toute société et de toute alliance de famille avec la lignée de Caïn, le sacrilège. La distinction des généalogies en est la preuve manifeste.


Tant que persévéra cette séparation des races, les enfants de Seth, dignes de la noble souche d’où ils étaient issus méritèrent par leur sainteté le nom d’anges de Dieu, ou de fils de Dieu. Les enfants de Caïn à raison de leur impiété ou de celle de leurs pères, et de leurs œuvres terrestres, sont appelés fils des hommes. Cette heureuse et sainte séparation persévéra entre eux, jusqu’à ce que les fils de Seth, qui étaient aussi les fils de Dieu, voyant les filles nées du sang de Caïn et épris de leur beauté, prirent parmi elles leurs épouses. Celles-ci communiquèrent à leurs maris les vices de leurs parents, et les firent déchoir incontinents de la sainteté dans laquelle ils étaient nés et de la simplicité des pères. Ils oublièrent cette philosophie de la nature qu’ils avaient reçue de leurs pères, et que le premier homme, apparu sans intervalle après l’institution de toutes les natures, avait pu contempler à découvert et transmettre sûrement à ses descendants. Il était doué d’une telle plénitude de sagesse, et le souffle divin lui avait infusé dans un si haut degré le don de prophétie, qu’habitant de cette terre depuis un instant, il donnait leur nom à tous les animaux, discernait la férocité des bêtes sauvages et le venin des serpents, mais aussi LA VERTU DES PLANTES ET DES ARBRES, LA NATURE DES PIERRES, et connaissait le retour périodique des saisons.


Cette science universelle des natures passa de génération en génération dans la race de Seth, comme une tradition paternelle tant qu’elle demeura séparée de la race sacrilège; saintement elle s’en servait soit pour le culte divin, soit pour les besoins ordinaires de la vie. Mais après ses alliances avec la race impie, elle tourna à de profanes usages, sous l’instigation des démons, ce qu ’elle avait appris dans un esprit de religion .Elle en institua effrontément l’art curieux des maléfices, les prestiges et les pratiques superstitieuses de la magie; et ceux qui vinrent après cette génération, apprirent d’elle à délaisser le culte saint de la majesté divine, pour adorer les éléments, le feu et les démons de l’air.


Comment ces sciences occultes n’ont-elles pas péri dans le déluge, et ont-elles pu passer aux siècles qui suivirent ? La solution du problème qui nous occupe, à ce que rapportent d’anciennes traditions, réside en ceci : Cham, fils de Noë, avait été initié à cette superstition et à ces arts sacrilèges. Sachant qu’il ne pouvait introduire dans l’arche, où il devait entrer avec son père, qui était un juste, et ses vertueux frères, un livre qui en conservât la mémoire, il en grava les recettes criminelles et les inventions abominables sur les lames de métal qui fussent inattaquables à l’eau et sur des pierres très dures. Le déluge passé, il se mit à la recherche de ses trésors avec le même soin qu’il avait apporté à les cacher, et put transmettre à sa postérité une semence de sacrilèges et d’éternelle perversité.


De l’union des fils de Seth avec les filles de Caïn naquirent des enfants pires que leurs parents. Ce furent de robustes chasseurs, des hommes violents et farouches, leur taille énorme, leur cruauté et leur malice prodigieuses leur firent donner le nom de géants. Ils entassèrent crimes sur crimes, qu’il ne fallut rien de moins que les eaux du déluge pour purifier le monde. » « Conférences » VIIIe conf. ch.XXI, Sources Chrétiennes n°54 Cerf, Paris, 1967, p.28 .


Il ne faut jamais oublier que Satan est le singe de Dieu, il tente toujours d’imiter ce que Dieu a fait en premier. Une tradition rapporte que les fils de Seth furent les premiers à consigner sur deux colonnes la précieuse science reçue d’Adam. Flavius Josèphe rapporte dans ses « Antiquités Judaïques » , Livre I, Chapitre II, éditions Lidis, Paris, 1981, p.12 :« Seth fut élevé auprès de son père Adam, et se porta avec affection à la vertu. Il laissa des enfants semblables à lui qui demeurèrent dans leur pays, où ils vécurent très heureusement et dans une parfaite union. On doit à leur esprit et à leur travail la science et l’astrologie; et parce qu’ils avaient appris d’Adam que le monde périrait par l’eau (déluge) et par le feu (fin du monde), la crainte qu’ils eurent que cette science ne se perdit auparavant que les hommes en fussent instruits, les porta à bâtir deux colonnes , l’une de brique et l’autre de pierre, sur lesquelles ils gravèrent les connaissances qu’ils avaient acquises, afin que s’il arrivait qu’un déluge ruinât la colonne de brique, celle de pierre demeurât pour conserver à la postérité la mémoire de ce qu’ils y avaient écrit. Leur prévoyance réussit, et on assure que cette colonne de pierre se voit aujourd’hui (Ier siècle ap.J.C.) en Syrie. » Ces colonnes devaient être les soeurs aînées des colonnes boaz et jakin à l’entrée du temple de Jérusalem.


Comprenons bien qu’il ne s’agit pas d’abord d’une question de race ou de sang, mais que le mariage des fils de Seth, élevés dans la sainteté et l’amour de Dieu, avec les filles de Caïn, élevées dans le vice et le culte des démons, ne pouvait que corrompre les mœurs des enfants tout en donnant à Satan du pouvoir sur eux. Cette décadence essentiellement morale eut des conséquences mêmes physiques.

Un auteur tout à fait digne de crédit, M. Frédérick de Rougemont, conseiller d’Etat à Berne vers 1840, écrit dans son livre Peuple primitif : « Le peu de mots que la Genèse nous dit de Lamec et des Néphilim fait entrevoir quelle colossale oppression ces géants du premier monde exerçaient sur leurs frères. Au temps de Caïn et de la grande sécheresse, il y avait, d’après Sanchoniaton, quelque chose de magique dans l’ardeur avec laquelle ils se mirent à faire la guerre à la nature pour la contraindre à reprendre sa précédente fertilité. En effet, les antédiluviens étaient tous des magiciens; d’où le déluge, pour châtier des crimes inouïs! Et, sans doute, ils faisaient un libre usage de ces forces occultes...qui semblent se réveiller dans les temps modernes pour nous rappeler à une époque de prodige. Aussi pouvaient-ils, à juste titre, se croire des dieux terrestres et se glorifier d’une puissance qu’ils s’exagéraient à coup sûr, mais que nous n’avons pas le droit de leur refuser complètement parce que nous ne la comprenons plus. Ils se croyaient assez près de Dieu, trompés qu’ils étaient par le démon, pour se mettre à volonté en rapport direct avec lui. Le monde des Esprits et des mânes ne leur était pas davantage inaccessible; ils prétendaient faire obéir à leur simple parole les éléments, conjurer les tempêtes, appeler la pluie, suspendre la marche des maladies, et même transformer pour un temps les hommes en animaux. Toutes les mythologies sont pleines des souvenirs d’une antique magie. Dans les Védas, dans tous les livres hindous, l’homme « saint » peut , par la prière et la contemplation, suspendre le cours de la nature, et devenir Dieu »

J.E. de Mirville précise comment se sont constituées les deux traditions de Caïn et de Seth : la Bible « se contente de nous montrer les Caïnites bâtissant la première ville, et les Sethites établissant sous Enos un culte public et régulier. Saint Pierre, dans sa deuxième Epitre, chapitre II, verset 2, appelle Noé le huitième prédicateur de la justice (sed octavum Noe justitiae praeconem custodivit).( Il y eut donc sept autres prédicateurs avant lui pour transmettre la Tradition.N.d.r.)

R.P. Ventura: « Tant que la société est à l’état domestique, tout y est réglé de manière privée, même la religion. Une société dans cet état, n’honore Dieu que par des institutions particulières. Elle n’a pas de temples et, par conséquent pas de sacerdoce non plus; c’est lorsque, passant de l’état domestique à l’état public, elle devient de tribu nomade une association constituée et fixée dans une certaine contrée, qu’elle établit le culte public pour lequel il lui faut des temples et des prêtres. Or, il parait que ce fut après la naissance d’Enos (fils de Seth) que la race de Seth se constitua en cet état, car c’est alors que Caïn édifia la première ville qu’il nomma Hénochie, du nom de son fils Hénoch.

La race de Seth, de son côté, ne s’occupant que de religion pendant que l’autre ne s’occupait que d’industrie, bâtit donc le premier temple, organisa le culte collectif, social, public. Je crois aussi qu’il n’est ni étrange ni vain de penser que, même avant l’établissement de la synagogue, il existait non seulement un sacerdoce, mais encore un pontificat suprême, investi de la grande prérogative de garder, de transmettre sans la moindre altération, et d’interpréter, au cas échéant, d’une manière infaillible, la révélation primitive (c’est-à-dire la tradition primordiale). A ce point de vue, Noé, le dixième des patriarches, fut le huitième de ces dépositaires fidèles, de ces interprètes infaillibles, de ces docteurs, de ces grands prêtres, de ces pontifes qui précédèrent le déluge. »


« Les traditions légendaires nous montrent un des trois fils de Noé (Cham) détenteur, au sortir de l’arche, des caractères runiques inventés par Caïn. ».« Noé ayant bu du vin fut enivré et se dénuda à l’intérieur de sa tente. Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père et avertit ses deux frères au-dehors.(...) leurs visages étaient tournés en arrière et ils ne virent pas la nudité de leur père. Lorsque Noé se réveilla de son ivresse, il apprit ce que lui avait fait son fils le plus jeune. Et lui dit : « Maudit soit Canaan; il sera dorénavant l’esclave des esclaves de ses frères. »


Les livres des Indiens disent que leur pays a été conquis par Rama, quatrième fils de Kush, sans doute des Cushites babyloniens originaires du Chusistan ou Ethiopie babylonienne tandis qu’une autre partie de ces mêmes Cushites descendait vers le sud pour s’installer dans cette autre Ethiopie que la bible appelle terre de Cham et dont l’Egypte appelle encore aujourd’hui les habitants « mauvaise race de Chus. ».


Un fait significatif vient confirmer cela lors de l’expédition française en Egypte, un corps d’armée indien au service de l’Angleterre ayant été transféré sur la plage africaine, il salua avec joie les monuments de la haute Egypte, et, se précipitant à terre, tous s’écrièrent qu’ils reconnaissaient bien là les dieux de leur patrie .


Hérodote signale l’identité de race et de couleur entre les Ethiopiens d’Afrique et ceux de l’Inde; le Père Kircher nous montre toutes les traditions coptes et arabes conférant le titre de roi d’Egypte à Misraïm, fils de Cham et tenant de son père l’ancien secret des caïnites : la magie, les incantations et l’art de la fabrication des idoles.


La « Chronique d’Alexandrie » nous révèle que : « C’est Misraïm l’Egyptien, qui, se dirigeant vers les plages orientales, remplit alors le monde de son impiété et inventa l’astrologie et la magie; c’est de lui que parle l’apôtre saint Pierre en disant « qu’après le déluge les hommes étaient retombés dans leur impiété passée. »
« Des Esprits et de leurs manifestations diverses », mémoire adressé aux Académies, Paris, 1864.

Porphyre nous dit que ce fut lui qui, sous le nom de Zoroastre, distingua le premier la magie en théurgique (faisant appel aux esprits) et en nécromancie (faisant appel aux morts).

Virgile le représente comme fondateur de Thèbes, d’autres ajoutent de Tanis.

J'espère avoir répondu à une partie de votre question. je vais développer la question des géants dans un autre post.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Mer 25 Oct - 23:31

Les oeuvres complètes de Flavius Josèphe sont disponibles en ligne :

http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/intro.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Babel   Ven 27 Oct - 1:07

Allons au Chusistan babylonien et voyons deux cents ans après le déluge, un des petits- fils de Chus construisant cette Nimrod que les sémites appelèrent longtemps Birs-Nimrod, Nimrod la rebelle.

Mirville (« Des Esprits et de leurs manifestations diverses » Tome III, Paris, 1863, p. 180.) rapporte une découverte de son temps : « On sait que la collection de briques et de cylindres babyloniens rapportée par nos voyageurs modernes devient la plus curieuse des bibliothèques, bibliothèque cette fois autochtone et vraiment originale ! Or, le plus curieux peut-être de tous ces livres d’argile écrits en caractères cunéiformes a été édité, dans ces dernières années, par M. Jules Oppert, l’un des membres les plus distingués de la Société asiatique de Paris et de la Commission envoyée par le gouvernement français en Mésopotamie.

Voici donc la traduction qu’il proposait de cette curieuse brique trouvée par le colonel Rawlinson à Borsipa ou Birs-Nimroud :

« MOI, Nabuchodonosor, roi de Babylone, serviteur de l’Etre éternel, qui occupe le cœur de Mérodach, le monarque suprême, qui exalte le Nébo, le sauveur, le sage, qui prête son oreille aux instructions du grand Dieu : le roi vicaire jugeant sans injustice, qui a reconstruit la pyramide et la tour à étages, fils de Nabopolassar, roi de Babylone, MOI.

Nous disons, Mérodach le grand seigneur m’a lui-même engendré, il m’a enjoint de reconstruire ses demeures. Nébo, qui surveille les légions du ciel et de la terre, a chargé ma main du sceptre de la justice.

La pyramide est le grand temple du ciel et de la terre, la demeure du maître des dieux, Mérodach. J’en ai restauré en or pur le sanctuaire, le lieu de repos de sa souveraineté. La tour à étages, la maison éternelle que j’ai refondée et rebâtie, je l’ai construite en argent, en or, et autres métaux, en briques émaillées, en cèdre et en cyprès, j’en ai achevé la magnificence.

MOI, le premier édifice, qui est le temple des assises de la terre, et auquel se rattache la mémoire de Babylone, je l’ai achevé, j’en ai élevé le faîte en brique et en cuivre.

Nous disons pour le second qui est cet édifice-ci : le temple des sept lumières de la terre, auquel se rattache la mémoire de Borsippa, et que le premier roi a commencé sans en achever le faîte, avait été abandonné depuis de longues années. ILS Y AVAIENT PROFERE EN DESORDRE L’EXPRESSION DE LEURS PENSEES. LE TREMBLEMENT DE TERRE ET LE TONNERRE AVAIENT EBRANLE LA BRIQUE CRUE QUI S’ETAIT ECROULEE EN FORMANT DES COLLINES.

A la refaire le grand dieu Mérodach a engagé mon cœur; je n’ai pas touché à l’emplacement, je n’ai pas attaqué les fondements. Dans le mois du salut, au jour heureux, j’ai ceint par des galeries la brique crue des étages et la brique cuite des revêtements; j’ai renouvelé la rampe circulaire, j’ai posé la mémoire de mon nom dans les pourtourd des galeries, comme jadis ils en avaient conçu le plan; ainsi j’ai fondé et rebâti l’édifice, comme cela avait été dans les temps éloignés; ainsi j’en ai élevé le faîte. Nébo, toi qui t’engendre toi-même, intelligence suprême...bénis mes œuvres etc.. »


A la confusion succède la dispersion, dont on trouve un indice dans les débris de langue primitive répandus partout. Ils attestent une unité brisée et non pas un progrès synthétique. Cette dispersion se retrouve aussi dans les monuments. Ainsi, Babel n’est pas un fait isolé dans l’histoire.

Les téocallis mexicains sont des répliques parfaites de la tour de Babel, et le plus célèbre de tous est le téocalli de Cholula. « On l’appele aujourd’hui la montagne faite à mains d’hommes…Orienté, comme toutes les pyramides égyptiennes, d’après les quatre points cardinaux, sa plate-forme a 2400 mètres carrés, et sa base est deux fois plus grande que celle de Keops.


Ce grand téocalli, appelé comme l’autre la montagne de brique non cuites, avait à sa cime un autel dédié à Quetzcoatl ou dieu de l’air. On sait que ce dieu-serpent (coatl), est l’être le plus mystérieux de toute la théologie mexicaine. Mais il existe encore aujourd’hui parmi les indiens une autre tradition très-remarqueble, d’après laquelle cette grande pyramide n’aurait pas été destinée primitivement à servir au culte de ce dieu.


En examinant à Rome les manuscrits mexicains du Vatican, j’ai trouvé cette tradition consignée dans un manuscrit de Pedros de los Rios, religieux dominicain qui, en 1566, copia sur les lieux toutes les peintures hiéroglyphiques qu’il put se procurer. Avant la grande inondation (déluge), dit cette tradition écrite, le pays d’Anahuac était habité par des géants .

Lorsque les eaux se furent retirées, un de ces géants, Xelhua, surnommé l’Architecte, alla à Cholollan, où en mémoire de la montagne Tlaloc, il construisit une colline artificielle en forme de pyramide; il fit fabriquer les briques dans la province de Tlamanalco, au pied de la sierra de Cocotl, et, pour les transporter à Cholula, il plaça une file d’hommes qui se les passaient de main en main. Les dieux virent avec courroux cet édifice, dont la cime devait atteindre les nues. Irrités contre l’audace de Xelhua, ils lancèrent du feu sur la pyramide; beaucoup d’ouvriers périrent, l’ouvrage ne fut pas continué, et on le consacra dans la suite au dieu de l’air, Quetzalcoatl. » Du temps de Cortez, les Cholulains conservaient encore la pierre qui, enveloppée dans un globe de feu, était tombée des nues sur la cime de la pyramide.

« Ils ont détruit les aurels de Baalim et les chamanim qui s’élevaient en hauteur au-dessus. » Chroniques, XXXIV, 4.
« Je détruirai vos hauts lieux et je raserai vos chamanim. » Lévitique, XXXVI, 30.

Le mot « chamanim » se rapporte directement au mot pyramide, puisque le radical du premier est cham, qui signifie chaleur et feu, et que le radical du second est pyr qui signifie feu. Les pyramides sont les temples du feu et les téocallis sont des maisons du soleil, mais ils étaient aussi des mausolées mis sous la garde du dieu du soleil. Le dieu-soleil était là représenté par le feu qu’on entretenait au sommet. Voilà le chamanim.


Mais, pour arriver à cette plate-forme, il fallait nécessairement un escalier ou des marches. Nous voyons d’ailleurs que sur leurs maisons les Hébreux avaient aussi des plates-formes ou des terrasses pour adorer les astres, et un escalier pour y monter. C’est pourquoi Dieu demande la destruction des hauts lieux. Il y avait en outre sur cette plate-forme une statue du dieu recevant l’offrande, et le parfum du feu que l’on brûlait à sa base. Le téocalli mexicain était dans les mêmes conditions. La grande pyramide de Cholula servait, comme les autres et à la sépulture des rois et à l’entretien du feu sacré. En général, au sommet de ces édifices se trouvaient une ou deux petites chapelles en forme de tour, qui renfermaient les idoles colossales de la divinité à laquellle le téocalli était dédié. Cette partie de l’édifice doit être regardée comme la plus essentielle, c’était le sanctuaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Les géants   Ven 27 Oct - 9:42

Des preuves tangibles

L'anthropologiste allemand Larson Kohl a découvert en 1936, sur la rive du lac Elyasi, en Afrique du Sud, les ossements humains géants. Les paléontologistes et anthropologistes allemands Gustav von Königswald et Frank Weidenreich (1873 -- 1948) ont trouvé, entre 1937 et 1941, dans des pharmacies chinoises du continent ou de Hong Kong, plusieurs ossements humains d'une taille étonnante.

Le professeur Weidenreich a fait, en 1944, un exposé sur ces restes de géants, en présence de l'American Ethnological Society. Le docteur Rex Gilroy, un archéologue australien, directeur du Mount York Natural History Museum, a ouvert à Mount Victoria des empreintes fossiles de pieds de géants dont l'authenticité ne saurait être mise en doute. De plus, trois débris de mâchoires humaines gigantesques ont été trouvés : un en Afrique du Sud, un Java et en Chine du Sud. Ces fragments de squelettes géants posent aussi de nombreux points d'interrogations.

Le docteur Burkhalter, de la société française de préhistoire, a écrit en 1950 dans la revue du musée de Beytouth que l'existence de géants à la période acheuléenne (stade du paléolithique ancien qui a coïncidé avec la majeure partie de la période glaciaire) est un fait scientifiquement établi. Lors de fouilles au Caucase, en 1964, on aurait retrouvé dans une grotte d'Alguetca, près de Mangliss des squelettes d'hommes mesurant 2,8 m à 3 m. Il apparaît donc évident que des chercheurs reconnus et compétents ont trouvé des éléments importants qui viseraient à confirmer l'existence de géants sur la Terre à une époque très reculée. Les textes mythologiques y font très souvent référence, mais force est de constater que le gigantisme humain est difficilement admis dans les milieux scientifiques. Mais à l’époque des dinosaures , des mammouths, et autres monstres gigantesques, pourquoi n’y aurait-il pas eu des hommes géants ?

Les géants de la Bible

La Bible constitue une source de première importance lorsqu'on veut étudier l'histoire des géants. On y retrouve de nombreux renseignements précis et concrets qui ne prétendent pas prouver quelque chose. Les mentions d'hommes de grande taille se présentent à titre de fait et ne semble pas avoir d'importance spéciale. Surtout, les passages relatifs aux géants (Genèse, Nombres, Deutéronome, Josué, Samuel, Chroniques) présentent tous les caractères de l'authenticité historique. La Genèse (VI , 1 - 4) apporte les éléments les plus importants.
Dans les Nombres (XIII , 33) : « et là, nous vîmes des géants, les fils d'Anak, qui viennent des géants, et à nos yeux, nous étions devant eux comme des sauterelles. » Nous devons constater que les hommes ne purent jamais s'entendre avec les géants. La Bible nous rapporte l'écho de leurs luttes pour le pouvoir où la conquête de nouveaux territoires. Dans le Detéronome (III , 3 à 11) : « et nous prîmes toutes leurs villes, car Og seul restait, des fils des géants, et voyez, son lit était un lit de fer, et n'est-il pas à Rabbath, chez les enfants d'Ammon, et il était de neuf coudées de long et de quatre de large, des coudées d'homme (la coudée faisait environ 0,45 mètres de long, la taille du roi Og serait donc supérieure à 4 m) » dans Josué (XVIII , 15), le patriarche dit aux enfants de Joseph : « si vous êtes un grand peuple, allez-vous-en aux pays des forêts, et découpez-vous un royaume dans les terres des géants, puisque le mont Ephraïm est trop petit pour vous. »

Nous pouvons encore trouver de nombreuse mention de géants dans les Chroniques, Samuel où ces hommes gigantesques sont nommés : Sippai, Lahmi ou encore le célèbre géant philistin Goliath abattu par David à l'aide d'une fronde. « Alors sortit des lignes philistines un champion qui s'appelait Goliath, de Gat. Sa taille était de six coudées et un empan (plus de 3 m) » David défia Goliath avec mépris : « tu viens vers moi avec le glaive, la lance et le javelot, et moi je viens vers toi au nom du seigneur des armées, le dieu des bataillons d'Israël ». D'une seule pierre de sa fronde, David abattit Goliath et trancha la tête du géant avec sa propre épée.

Les hébreux, envahisseurs de la Palestine, se sont donc confrontés à des armées d'hommes à leur taille des commandées par des rois géants. Les Grecs, les Égyptiens, les Mésopotamiens ont tous déclaré qu'à l'origine, ils avaient été civilisés par des dieux géants. Les tombeaux de géants, les vallées de géants, les montagnes du géant se trouvent un peu partout disséminés sur toute la surface du globe. Même si on peut supposer que le mot géant a été attribué à ces lieux très tardivement, ce fait prouve cependant qu'un peu partout, la tradition de l'existence des géants a existé.

Mirville fait appel au témoignage d’un Père de l’Eglise, « entre autres saint Clément d’Alexandrie, lorsqu’il nous assure que le déluge n’est arrivé qu’en punition de la magie. Ecoutons-le :
« On nous a appris comment les incantations magiques peuvent forcer les démons à obéir aux mortels, et comment à l’aide de cette fournaise et véritable officine de perversité, les mêmes esprits ont pu éteindre toute religion sur la terre et la plonger dans une atmosphère d’impiété. C’est pour ces causes et quelques autres que le déluge fut décrété, et les humains ensevelis sous les flots, à l’exception de Noé, dont un des fils livra encore au monde tous les secrets de cette magie primitive qui, restaurée plus tard par un de ses petits-fils, Mezraïm, etc… » Des Esprits, tome 3, Paris, 1863.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Joachim
Invité



MessageSujet: Je vais être indisponible quelques jours..   Ven 27 Oct - 14:27

Abbé Grossin a écrit:
Des preuves tangibles

L'anthropologiste allemand Larson Kohl a découvert en 1936, sur la rive du lac Elyasi, en Afrique du Sud, les ossements humains géants. Les paléontologistes et anthropologistes allemands Gustav von Königswald et Frank Weidenreich (1873 -- 1948) ont trouvé, entre 1937 et 1941, dans des pharmacies chinoises du continent ou de Hong Kong, plusieurs ossements humains d'une taille étonnante.

Le professeur Weidenreich a fait, en 1944, un exposé sur ces restes de géants, en présence de l'American Ethnological Society. Le docteur Rex Gilroy, un archéologue australien, directeur du Mount York Natural History Museum, a ouvert à Mount Victoria des empreintes fossiles de pieds de géants dont l'authenticité ne saurait être mise en doute. De plus, trois débris de mâchoires humaines gigantesques ont été trouvés : un en Afrique du Sud, un Java et en Chine du Sud. Ces fragments de squelettes géants posent aussi de nombreux points d'interrogations.

Le docteur Burkhalter, de la société française de préhistoire, a écrit en 1950 dans la revue du musée de Beytouth que l'existence de géants à la période acheuléenne (stade du paléolithique ancien qui a coïncidé avec la majeure partie de la période glaciaire) est un fait scientifiquement établi. Lors de fouilles au Caucase, en 1964, on aurait retrouvé dans une grotte d'Alguetca, près de Mangliss des squelettes d'hommes mesurant 2,8 m à 3 m. Il apparaît donc évident que des chercheurs reconnus et compétents ont trouvé des éléments importants qui viseraient à confirmer l'existence de géants sur la Terre à une époque très reculée. Les textes mythologiques y font très souvent référence, mais force est de constater que le gigantisme humain est difficilement admis dans les milieux scientifiques. Mais à l’époque des dinosaures , des mammouths, et autres monstres gigantesques, pourquoi n’y aurait-il pas eu des hommes géants ?

Les géants de la Bible

La Bible constitue une source de première importance lorsqu'on veut étudier l'histoire des géants. On y retrouve de nombreux renseignements précis et concrets qui ne prétendent pas prouver quelque chose. Les mentions d'hommes de grande taille se présentent à titre de fait et ne semble pas avoir d'importance spéciale. Surtout, les passages relatifs aux géants (Genèse, Nombres, Deutéronome, Josué, Samuel, Chroniques) présentent tous les caractères de l'authenticité historique. La Genèse (VI , 1 - 4) apporte les éléments les plus importants.
Dans les Nombres (XIII , 33) : « et là, nous vîmes des géants, les fils d'Anak, qui viennent des géants, et à nos yeux, nous étions devant eux comme des sauterelles. » Nous devons constater que les hommes ne purent jamais s'entendre avec les géants. La Bible nous rapporte l'écho de leurs luttes pour le pouvoir où la conquête de nouveaux territoires. Dans le Detéronome (III , 3 à 11) : « et nous prîmes toutes leurs villes, car Og seul restait, des fils des géants, et voyez, son lit était un lit de fer, et n'est-il pas à Rabbath, chez les enfants d'Ammon, et il était de neuf coudées de long et de quatre de large, des coudées d'homme (la coudée faisait environ 0,45 mètres de long, la taille du roi Og serait donc supérieure à 4 m) » dans Josué (XVIII , 15), le patriarche dit aux enfants de Joseph : « si vous êtes un grand peuple, allez-vous-en aux pays des forêts, et découpez-vous un royaume dans les terres des géants, puisque le mont Ephraïm est trop petit pour vous. »

Nous pouvons encore trouver de nombreuse mention de géants dans les Chroniques, Samuel où ces hommes gigantesques sont nommés : Sippai, Lahmi ou encore le célèbre géant philistin Goliath abattu par David à l'aide d'une fronde. « Alors sortit des lignes philistines un champion qui s'appelait Goliath, de Gat. Sa taille était de six coudées et un empan (plus de 3 m) » David défia Goliath avec mépris : « tu viens vers moi avec le glaive, la lance et le javelot, et moi je viens vers toi au nom du seigneur des armées, le dieu des bataillons d'Israël ». D'une seule pierre de sa fronde, David abattit Goliath et trancha la tête du géant avec sa propre épée.

Les hébreux, envahisseurs de la Palestine, se sont donc confrontés à des armées d'hommes à leur taille des commandées par des rois géants. Les Grecs, les Égyptiens, les Mésopotamiens ont tous déclaré qu'à l'origine, ils avaient été civilisés par des dieux géants. Les tombeaux de géants, les vallées de géants, les montagnes du géant se trouvent un peu partout disséminés sur toute la surface du globe. Même si on peut supposer que le mot géant a été attribué à ces lieux très tardivement, ce fait prouve cependant qu'un peu partout, la tradition de l'existence des géants a existé.

Mirville fait appel au témoignage d’un Père de l’Eglise, « entre autres saint Clément d’Alexandrie, lorsqu’il nous assure que le déluge n’est arrivé qu’en punition de la magie. Ecoutons-le :
« On nous a appris comment les incantations magiques peuvent forcer les démons à obéir aux mortels, et comment à l’aide de cette fournaise et véritable officine de perversité, les mêmes esprits ont pu éteindre toute religion sur la terre et la plonger dans une atmosphère d’impiété. C’est pour ces causes et quelques autres que le déluge fut décrété, et les humains ensevelis sous les flots, à l’exception de Noé, dont un des fils livra encore au monde tous les secrets de cette magie primitive qui, restaurée plus tard par un de ses petits-fils, Mezraïm, etc… » Des Esprits, tome 3, Paris, 1863.

Je me permettrai de répondre à votre discours..
3000 ans avant JC, c'est de l'Histoire.. pas de la préhistoire du moins dans le bassin méditerranéen..
Dire que le Déluge est la punition de Dieu, c'est un peu fort..
La Terre a depuis eu des bouleversements expliqués scientifiquement..
Le dernier tsunami a causé des d&égats : il n'est pas une punition de Dieu. Je n'y crois ABSOLUMENT pas.
Quant à Noé constructeur d'un vaisseau de plus de 150 m, lui qui n'était qu'un agriculteur vigneron, c'est inadmissible : il a falu attendre le 20° siècle pour qu'on construise avec la technique moderne des bâteaux de cette taille !
Et encore une fois, ce sont les "filles" des hommes qui ont perverti les "fils" de Dieu.
Quand donc l'Eglise arrêtera de nous bassiner avec son antiféminisme ?
Heureusement que le dernier Concile a commencé à changer cet état d'esprit ridicule.
A bientôt..
J'ai une autre version des faits complètement contradictoire, avec l'appui de scientifiques SERIEUX et éminents.
Revenir en haut Aller en bas
tulkas
Page


Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 13/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Ven 27 Oct - 14:43

J'aime bien l'adjectif "sérieux" de la dernière phrase... Sous-entendu, ceux qui souscrivent à l'explication biblique sont, en quelque sorte, des "schtarbés" en phase terminal à enfermer d'urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Ven 27 Oct - 15:00

Joachim a écrit:

Je me permettrai de répondre à votre discours..
3000 ans avant JC, c'est de l'Histoire.. pas de la préhistoire du moins dans le bassin méditerranéen..
Dire que le Déluge est la punition de Dieu, c'est un peu fort..
La Terre a depuis eu des bouleversements expliqués scientifiquement..
Le dernier tsunami a causé des d&égats : il n'est pas une punition de Dieu. Je n'y crois ABSOLUMENT pas.
Quant à Noé constructeur d'un vaisseau de plus de 150 m, lui qui n'était qu'un agriculteur vigneron, c'est inadmissible : il a falu attendre le 20° siècle pour qu'on construise avec la technique moderne des bâteaux de cette taille !
Et encore une fois, ce sont les "filles" des hommes qui ont perverti les "fils" de Dieu.
Quand donc l'Eglise arrêtera de nous bassiner avec son antiféminisme ?
Heureusement que le dernier Concile a commencé à changer cet état d'esprit ridicule.
A bientôt.
.
J'ai une autre version des faits complètement contradictoire, avec l'appui de scientifiques SERIEUX et éminents.


...AU REVOIR !!!



"Don't argue with a blashemer, he is a fool !!"
R.P. Coughlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dismas
Ecuyer


Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Ven 27 Oct - 16:37

La réaction de notre "parpatroll" autoproclamé montre bien que l'évolutionnisme est une religion, ou plutôt une anti-religion, voire la pointe extrême de l'anti-religion par excellence, c'est-à-dire l'athéisme totalitaire de cette fin des temps. La chaîne de télévision gramsciste ARTE - connue par ailleurs pour son culte obsessionnel du "Shoah-business" - en a fourni hier soir une nouvelle illustration en essayant de peindre sous les dehors de fascistes frappadingues ces Américains qui exigent désormais qu'on enseigne la "théorie du projet intelligent" (c'est-à-dire le créationnisme) EN PLUS de la théorie darwinienne dans les établissements scolaires. Ces personnes sont présentées comme des hérétiques coupables de blasphémer le dieu Evolution, ne serait-ce qu'en évoquant la POSSIBILITE qu'il existe un Dieu créateur. ARTE nous a offert un vrai festival, nous donnant même le spectacle surréaliste de deux vieux gourous de l'adoration du singe déclarant d'un air entendu que l'évolution avait été SCIENTIFIQUEMENT prouvée, alors même que la science sérieuse (la vraie, pas celle selon Joachim) ne cesse de démonter impitoyablement l'évolutionnisme pierre par pierre. Le mensonge est décidément au pouvoir partout, à tous les étages, dans tous les domaines, mais rien ne pourra empêcher la vérité de sortir du puits quand l'heure en sera venue. Le dernier round de ce terrible combat qui dure depuis le commencement des temps, ce sera le Jugement dernier, et je pense pouvoir dire qu'alors, ça va twister grave... DIES IRAE, DIES ILLA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Ven 27 Oct - 19:13

Joachim a écrit:

Je me permettrai de répondre à votre discours..
3000 ans avant JC, c'est de l'Histoire.. pas de la préhistoire du moins dans le bassin méditerranéen..
Dire que le Déluge est la punition de Dieu, c'est un peu fort..
La Terre a depuis eu des bouleversements expliqués scientifiquement..
Le dernier tsunami a causé des d&égats : il n'est pas une punition de Dieu. Je n'y crois ABSOLUMENT pas.
Quant à Noé constructeur d'un vaisseau de plus de 150 m, lui qui n'était qu'un agriculteur vigneron, c'est inadmissible : il a falu attendre le 20° siècle pour qu'on construise avec la technique moderne des bâteaux de cette taille !
Et encore une fois, ce sont les "filles" des hommes qui ont perverti les "fils" de Dieu.
Quand donc l'Eglise arrêtera de nous bassiner avec son antiféminisme ?
Heureusement que le dernier Concile a commencé à changer cet état d'esprit ridicule.
A bientôt..
J'ai une autre version des faits complètement contradictoire, avec l'appui de scientifiques SERIEUX et éminents.

Notre cher(e?) Joachim, déjà très mêlé(e?) lorsqu'il(elle?) parle de l'autorité, spécule maintenant sur la science... voyez-vous ça ?!!

...seulement, il est évident qu'il vous manque une "petite" clé !!

Débarrassez-vous de votre orgueil !!

Recommencez vos études mon(ma?) cher(e?) Joachim, réinterrogez la position de vos "scientifiques SERIEUX et éminents", ayez de la patiente mais surtout PRIEZ, PRIEZ BEAUCOUP vous en arriverai peut-être au 7 et non au 666.666.666.666.666.666.666.666.666 !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Ven 27 Oct - 20:16

Citation :
Et encore une fois, ce sont les "filles" des hommes qui ont perverti les "fils" de Dieu.
Quand donc l'Eglise arrêtera de nous bassiner avec son antiféminisme ?
Heureusement que le dernier Concile a commencé à changer cet état d'esprit ridicule.
A bientôt..J'ai une autre version des faits complètement contradictoire, avec l'appui de scientifiques SERIEUX et éminents.
C'est congénital ou pas? Shocked Sinon, en ce qui concerne Noé...Les preuves matérielles existent bel et bien! Rolling Eyes

Quelle mauvaise Foi!!!! No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Joachim
Invité



MessageSujet: La Genèse de la Sainte Bible n'est pas un ouvrage..   Lun 30 Oct - 0:38

Francis a écrit:
Joachim a écrit:

Je me permettrai de répondre à votre discours..
3000 ans avant JC, c'est de l'Histoire.. pas de la préhistoire du moins dans le bassin méditerranéen..
Dire que le Déluge est la punition de Dieu, c'est un peu fort..
La Terre a depuis eu des bouleversements expliqués scientifiquement..
Le dernier tsunami a causé des d&égats : il n'est pas une punition de Dieu. Je n'y crois ABSOLUMENT pas.
Quant à Noé constructeur d'un vaisseau de plus de 150 m, lui qui n'était qu'un agriculteur vigneron, c'est inadmissible : il a falu attendre le 20° siècle pour qu'on construise avec la technique moderne des bâteaux de cette taille !
Et encore une fois, ce sont les "filles" des hommes qui ont perverti les "fils" de Dieu.
Quand donc l'Eglise arrêtera de nous bassiner avec son antiféminisme ?
Heureusement que le dernier Concile a commencé à changer cet état d'esprit ridicule.
A bientôt..
J'ai une autre version des faits complètement contradictoire, avec l'appui de scientifiques SERIEUX et éminents.

Notre cher(e?) Joachim, déjà très mêlé(e?) lorsqu'il(elle?) parle de l'autorité, spécule maintenant sur la science... voyez-vous ça ?!!

...seulement, il est évident qu'il vous manque une "petite" clé !!

Débarrassez-vous de votre orgueil !!

Recommencez vos études mon(ma?) cher(e?) Joachim, réinterrogez la position de vos "scientifiques SERIEUX et éminents", ayez de la patiente mais surtout PRIEZ, PRIEZ BEAUCOUP vous en arriverai peut-être au 7 et non au 666.666.666.666.666.666.666.666.666 !!!


La Genèse de la Sainte Bible n'est ni un ouvrage historique, ni un ouvrage scientifique.. C'est comme cela malgré vos moqueries !
On peut reprendre chacun des chapitres et démontrer facilement qu'elle délivre un message.. Encore faut-il le découvrir !

Je vais vous conseiller un ouvrage paru en mai-juin 1952 avec le nihil obstat, l'imprimi potest et l'imprimatur donc sous l'autorité de SS Pie XII et pas des Papes récents.... écrit par le Père Thivollier, des Fils de la Charité.. qui commence le livre premier par un titre tout-à-fait évocateur : "le grand poème de la Création".. "Les conclusions scientifiques des savants ne contrediront jamais ce récit ; car il SE SITUE SUR UN AUTRE PLAN".. Un plan SPIRITUEL.. Dieu a créé l'Univers (Merci Giordano Bruno , Kepler, Copernic et Galilée et même le jésuite Teilhard de Chardin, Yves Coppens, etc..) et l'a laissé évoluer pour qu'un jour l'Homme apparaisse.
J'essaie de vous dire cela depuis quelques jours.

Pour les séries de 666, je trouve cela mesquin.. pour le parpatroll, encore plus.. Je n'ai pas de leçon de catholicisme à recevoir de personnes sédévacantistes qui se sont mis HORS de l'Eglise et qui errent, avec leurs certitudes qu'ils détiennent orgueilleusement la "vérité".

Joachim, Catholique, poussière d'étoile..

PS : Dans l'arche de Noé, y avait-il des kangourous, des okapis, des alligators, des mammouths, des dynosaures, des diplodocus, des tyrannosaures ???????????Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Par vos positions insoutenables, vous ridiculisez la "tradition"..
Revenir en haut Aller en bas
Dismas
Ecuyer


Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Lun 30 Oct - 0:42

Giordano Bruno, Teilhard de Chardin, Yves Coppens : bonjour, les références... Sont cités dans un même souffle Pie XII et l'excommunié Teilhard : belle cohérence, en vérité. Très scientifique. On en redemande. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Guérisseur
Page


Nombre de messages : 152
Localisation : Nationaliste contre-révolutionnaire
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Lun 30 Oct - 2:38

Joachim croit donc en l'évolutionnisme et au darwinisme, thèses abbérantes et monstreuses condamnées par l'Eglise.
Pour le créationnisme, si peu apprécié par certains catholiques ignares et bornés et pourtant totalement logique et cohérent avec la religion, il existe un excellent dossier d'articles parus dans le Libre Journal :
http://www.francecourtoise.info/theme/creation.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nationaliste.bb-fr.com/
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Lun 30 Oct - 3:44

Joachim a écrit:

Pour les séries de 666, je trouve cela mesquin.. pour le parpatroll, encore plus.. Je n'ai pas de leçon de catholicisme à recevoir de personnes sédévacantistes qui se sont mis HORS de l'Eglise et qui errent, avec leurs certitudes qu'ils détiennent orgueilleusement la "vérité".
.


Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Lun 30 Oct - 3:49

Joachim a écrit:


La Genèse de la Sainte Bible n'est ni un ouvrage historique, ni un ouvrage scientifique. C'est comme cela malgré vos moqueries !
On peut reprendre chacun des chapitres et démontrer facilement qu'elle délivre un message.. Encore faut-il le découvrir !

Je vais vous conseiller un ouvrage paru en mai-juin 1952 avec le nihil obstat, l'imprimi potest et l'imprimatur donc sous l'autorité de SS Pie XII et pas des Papes récents.... écrit par le Père Thivollier, des Fils de la Charité.. qui commence le livre premier par un titre tout-à-fait évocateur : "le grand poème de la Création".. "Les conclusions scientifiques des savants ne contrediront jamais ce récit ; car il SE SITUE SUR UN AUTRE PLAN".. Un plan SPIRITUEL.. Dieu a créé l'Univers (Merci Giordano Bruno , Kepler, Copernic et Galilée et même le jésuite Teilhard de Chardin, Yves Coppens, etc..) et l'a laissé évoluer pour qu'un jour l'Homme apparaisse.
J'essaie de vous dire cela depuis quelques jours.

Pour les séries de 666, je trouve cela mesquin.. pour le parpatroll, encore plus.. Je n'ai pas de leçon de catholicisme à recevoir de personnes sédévacantistes qui se sont mis HORS de l'Eglise et qui errent, avec leurs certitudes qu'ils détiennent orgueilleusement la "vérité".
Joachim, Catholique, poussière d'étoile..

PS : Dans l'arche de Noé, y avait-il des kangourous, des okapis, des alligators, des mammouths, des dynosaures, des diplodocus, des tyrannosaures ???????????Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Par vos positions insoutenables, vous ridiculisez la "tradition"..

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
...voyons le "crack head", cesse de fréquenter ton ami Boaz ensuite avale tes pillules et après on reparlera !!

..."Dac" poussière d'étoile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joachim
Invité



MessageSujet: La hiérarchie de l'Eglise prisonnière   Lun 30 Oct - 11:44

Le Guérisseur a écrit:
Joachim croit donc en l'évolutionnisme et au darwinisme, thèses abbérantes et monstreuses condamnées par l'Eglise.
Pour le créationnisme, si peu apprécié par certains catholiques ignares et bornés et pourtant totalement logique et cohérent avec la religion, il existe un excellent dossier d'articles parus dans le Libre Journal :
http://www.francecourtoise.info/theme/creation.php

La hiérarchie de l'Eglise est restée longtemps prisonnière de "certitudes" avancées imprudemment, il y a des siècles..
Les récentes découvertes sont en complète contradiction avec ces "certitudes"..
Les premiers hommes qui ont cherché dans des domaines que cette hiérarchie s'étaient réservés ont été pouirchassés, leurs écrits brûlés et leur condamnation sans appel : je suis sédévacantiste pour la plupart des Papes qui ont voulu penser pour tout le monde, sans aucune compétence.
Le bx Jean-Paul II s'en est enfin rendu compte en demandant pardon. C'est le moins qu'il pouvait faire.

Si vous avez un peu de bon sens, vous pourriez comparer ce qu'affirmait la hiérarchie catholique il y a un siècle et les découvertes récentes, car il ne faut pas uniquement "discuter" sur la paléontologie, l'histoire et la préhistoire, mais aussi sur bien d'autres domaines.
(Vous contestez la hiérarchie actuelle de l'Eglise "réelle" : souffrez que j'en fasse autant, il n'y a pas de raison !).
J'avais pris la Genèse comme exemple non pas en en niant le Message divin, mais en n'étant pas d'accord sur l'historicité des détails des faits. Personne ne nie qu'il a eu des inondations catastrophiques, (il y en a encore actuellement) mais les rapporteurs, du VI° siècle avant JC, les scribes, les copieurs, ne connaissient pas l'étendue de la Terre et le fonctionnement du système solaire. Ils appartenaient à des tribus nomades ou semi-sédentaires.
Ce qui est grave en ce qui vous concerne, c'est que vous mettez en doute certaines découvertes avérées par votre lecture à la lettre, donnant ainsi l'occasion aux incrédules, aux athées, de rire et d'avancer que la Genèse est un livre de contes de fées. Vous faites leur jeu. Moi qui croit au Message Divin du Dieu Unique, je suis outré qu'on puisse, par rigidité intellectuelle, exclure des hommes et des femmes de la Religion Catholique en soutenant des détails qui éloignent de l'essentiel.
Je vais rechercher simplement des faits et écrits de Pères de l'Eglise sur le mécanisme de la fonction de reproduction ! Il y a des âneries qui font rire, car ces Pères de l'Eglise étaient peut-être compétents en ce qui concerne les écrits religieux de leurs prédécesseurs.. mais aucunement dans les domaines scientifiques. Or, ils avancent des bêtises comme des certitudes qu'il faut croire sous peine de sanction.
Ils n'en savaient guère plus, même moins, que les Grecs. Vous oubliez sans vergogne que le monde connu était limité à l'Europe occidentale, leProche-Orient, la Perse et les régions jusqu'à l'Indus..
Les Indiens des Amériques n'en n'étaient pas ! Confusion due à l'ignorance que vous semblez entretenir. J'attends avec impatience qu'on découvre une certaine forme de vie, même rudimentaire, sur une exoplanète (exoplanète : planète appartenant à un autre système solaire, une autre galaxie, située à des années-lumière).. La tronche des lettristes ! bounce bounce bounce bounce On découvre qu'il y a une certaine forme d'intelligence chez certains animaux. Qu'elle se développe vite avant que l'humanité ne disparaisse, tuée par son orgueil démesuré.
Au fait, le coeur n'est qu'une simple pompe aspirante et refoulante que l'on peut changer ou aider par une pace-maker ; les coronaires sont des tuyaux qu'on peut dilater à l'envie avec des ballonnets.
Les progrès de la médecine sont fulgurants. Je ne vous souhaite pas d'être obligé de faire appel à ses compétences. Je vous souhaite surtout d'avoir et de garder une bonne santé..

Joachim
Revenir en haut Aller en bas
Etienne VII
Chevalier


Nombre de messages : 687
Localisation : Mon coeur en Bretagne, mes pieds en France, mon âme au Ciel.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Cher Joachim,   Lun 30 Oct - 13:00

Vous raisonnez, raisonnez et raisonnez encore.
Je crains que vous ne soyiez un peu trop sûr de vous. Le sceptiscisme ets une foutue religion !

Sur l'arche de Noé :

http://www.noahsark.it/

Avec des photographies et les relations des multiples voyages sur le Mont Ararat ("la mère du monde" pour les Arméniens) effectués par Angelo Palego.

M. Fernand Navarra, Bordelais, a rapporté des poutres de l'Arche de Noé, dans les années 50. Elles ont été datées par des méthodes scientifiques incontestables.

Les sources ne manquent pas quant à l'arche, et, à l'étude, vous constaterez qu'il est beaucoup plus difficile de dire que " l'arche de Noé n'est pas sur le Grand Ararat " que le contraire.

Sur " les milliards d'années " de la Création, là-aussi, étudiez, avec esprit de foi, par lequel la rigueur s'exerce avec plénitude. Vous trouverez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne VII
Chevalier


Nombre de messages : 687
Localisation : Mon coeur en Bretagne, mes pieds en France, mon âme au Ciel.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Morceau de l'arche.   Lun 30 Oct - 13:09

Morceau de poutre de l'arche de Noé rapportées par M. Fernand Navarra :

http://www.noahsark.it/navarra.htm :

[/img]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne VII
Chevalier


Nombre de messages : 687
Localisation : Mon coeur en Bretagne, mes pieds en France, mon âme au Ciel.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Arche de Noé : Un entretien avec Roberto Tiso   Lun 30 Oct - 13:57

http://www.noahsark.it/SCIENCE%20ET%20FOI1.jpg et suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vérité historique de la Bible.   Aujourd'hui à 9:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Vérité historique de la Bible.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vérité historique: Profil du roi Henry Christophe
» Limonade: un berceau historique méconnu
» Perte des points en dextérité après Up
» VIDEO Historique , ha la nostalgie.
» L''historique de ma bande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: