Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 0:59

Citation :
Le plan dont la C.É.L.A.M. préparait d’avance pour la rencontre de Medellín provoqua de sérieuses craintes non seulement parmi les évêques, mais également chez les laïcs qui devaient en être informés. L’Église, ou plus exactement la hiérarchie, s’impliquait maintenant dans une vaste entreprise sociale. La transformation pour l’Église et l’œuvre de Dieu voulue par les ecclésiastiques semblait donc embrasser les véritables buts de l’Évangile. À présent, l’individu ne recherchait pas tant le Royaume de Dieu et sa justice, mais plutôt le royaume de l’homme et sa justice sociale.




Fin du chapitre VIII.
Prochain chapitre: "Paul VI, Pape légitime ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:00

Citation :
CHAPITRE XXIII

PAUL VI, PAPE LÉGITIME ?





Plusieurs cardinaux et écrivains ont émient différents points de vue sur le pontificat de Jean-Baptiste Montini et de sa légitimité. Ce chapitre reprendra quelques citations de quelques-uns de ces érudits et donnera également le point de vue de l’auteur (du présent ouvrage).


UN ARTICLE DU DR. CARLOS A. DISANDRO



De La Hosteria Volante, un magazine Argentin, nous citons l’article du Dr. Carlos A. Disandro qui suit:


Papauté et Pontife – Une brève question théologique.
Dans les brèves pages de ’"L'Église et la Papauté" (Montone, ed., Mar del Plata, 1969), j’ai expliqué les circonstances doctrinales qui apparaissaient en ces dramatiques moments présents du monde. Maintenant, j’essaierai de compléter l’esquisse d’un pontife – pour moi, un faux Pape - dont la figure semble résumer l’histoire mystique de la papauté, quoiqu’en fait, il l’a corrodé, réduit en esclavage, et avilit, ce qui amène comme résultat de corroder, réduire en esclavage, et avilir l’Église toute entière, Sacramentum Trinitatis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:00

Citation :
Par l’analyse complète des points doctrinaux qui regardent la forme divine de l’Église, nous en sommes à constater que la Papauté est un élément nécessaire du lien historique concret entre le niveau terrestre et céleste. Nous savons que celle-ci est un Magistère personnel et une juridiction dont la continuité est irréfutable. Finalement, nous savons que l’erreur personnelle (1) du Pontife dans l’ordre éthique-religieux général n’implique pas une fragilité de son Magistère (tout comme les cas de simonie, concubinage, "Césaro-papisme", etc.) par contre, en ce qui concerne le lien avec le niveau théologique qui unit la foi et l’autorité, il peut arriver que le pontife puisse se séparer lui-même de l’Église ou, en d’autres mots, que le Siège apostolique peut devenir vacant, non seulement par une mort physique, mais également par une mort théologique (hérésie et schisme).


(1) NOTE DE FRANCIS.
Erreur personnelle du Pape, à ne pas confondre avec hérésie personnelle et manifeste du Pape. Certes, il est possible que le Pape puisse se tromper en tant que docteur privé, cela veut dire qu’un Pontife assit dans son salon en pantoufle, pourrait laisser échapper une erreur doctrinale par inadvertance, MAIS IL NE PEUT PAS ÊTRE HÉRÉTIQUE FORMEL EN TANT QUE DOCTEUR PRIVÉ ET ENCORE MOINS EN TANT QUE PASTEUR SUPRÊME DE L’ÉGLISE. Cela veut dire que le Pontife peut se tromper (voir hérésie matérielle) en tant que docteur privé, mais cela ne veut pas dire que le Pontife peut être hérétique formel hors du domaine de l’infaillibilité pontificale comme les FSSPX essaient de le faire croire !!! L’infaillibilité pontificale n’implique pas les propos du Pape en tant que docteur privé … mais il ne peut pas être pour autant hérétique manifeste. Nous sommes tous faillibles … cela veut-il dire que nous sommes tous hérétiques ? Or, c’est le genre de résonnement d’Écône … c’est-à-dire qu’un Pontife Romain qui enseigne en tant que docteur privé (donc non infailliblement) peut être hérétique manifeste !! Tout cela n’est que de la fou-thèse, d’ailleur la plupart des théologiens et canonistes affirment :

"Les auteurs disent aussi que la folie certaine et perpétuelle ferait perdre ipso facto le pouvoir suprême, et certains prétendent qu’il en serait de même dans le cas … d’une hérésie publique de la part du Souverain Pontife considéré comme personne privée."
Adrien Cance, Le code de droit canonique, t.1, p. 228, 1933.

"Les auteurs envisagent l’une ou l’autre hypothèse qui entraînerait la cessation de la fonction : à savoir la folie perpétuelle et l’hérésie formelle … si le pape en tant que docteur privé, tombait dans l’hérésie. Dans ce cas il ne pourrait être jugé (can. 1556 : Prima sedes a nemine judicatur), mais il perdrait de plein droit sa charge suprême."
R. Naz, Dictionnaire de droit canonique, col. 27. 1958.

"Saltem iuxta communiorem sententiam, R. Pontifex ut doctor privatus in manifestam haeresiam incidere potest. Tunc, sine sententia declaratoria [...] ipso facto a potestate decideret, qua frui non potest qui membrum Ecclesiae iam non sit."
Epitome Iuris Canonici, c*m commentariis, A. Vermeersch, S.I. et J. Creusen, S.I. 1933, Tome I, p.282
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:01

Citation :
Cette position claire qui est la nôtre, est différente de celle de ceux qui défendent Paul VI avec enthousiasme, mais qui attaquent les fondements inviolables de son office (le Cardinal Suenens, par exemple, et beaucoup d’autres personnes), et aussi de la position de ceux qui ébranlent le dogme, la formule hellénique de notre Foi (Conciles de Nicée, de Chalcédoine, et d’Éphèse) et qui essaient de sauver l’office et le Pontife d’après un nominalisme théologique misant tout sur une fausse ou incomplète notion de l’autorité. Cela s’applique, par exemple, au Cardinal Daniélou et à presque tout le soi-disant «mouvement traditionaliste», ici en Argentine du moins. Dès lors, sur ce niveau doctrinal et pratique, nous combattons un néfaste et destructeur progressisme Poldève, mais aussi la non moins néfaste conception d’une fausse tradition subversive du lien entre la foi et l’autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:02

Citation :
Il est donc convenable d’énumérer concrètement les principales positions maintenues dans le monde, et de souligner provisoirement notre approche du problème. Ceux qui nous accusent d’orgueil et d’exagération pourront remarquer que ces idées contiennent quelques caractéristiques plutôt compliquées. Il devrait être encore plus clair que, sans condamner les tons passionnels, légitimes comme tout autre, nous convenons qu’il s’agit là d’une quaestio disputata et que nous y choisissons consciemment une solution, peut-être la plus délicate et la plus compromettante, mais non moins lucide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:02

Citation :
Pour débuter, il existe deux importants points de vue : le premier, celui qui tend à reconnaitre la légitimité de l’élection de Jean-Baptiste Montini en tant que Paul VI, un légitime successeur des Papes qui le précèdent. Deuxièmement, celui qui consiste à soutenir qu’il est un faux Pape ab initio, parce qu’étant devenu Pontife de par un conclave nul au moyen de plusieurs raisons expliquées de diverses manières par différentes personnes. La première position est supportée par une écrasante majorité d’individus et semble avoir acquise le consentement universel de l’Église pour toujours. La seconde position est maintenue par un petit nombre d’interprètes, de théologiens, et canonistes. Néanmoins, cette position ne manque pas de caractéristiques surprenantes qu’il serait inconvenable de ne pas regarder, et de toute manière, elles concernent la quaestio disputata. Même s’il s’agit d’une opinion pouvant être rapidement examinée, permettez-moi d’en faire une minutieuse description.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Lun 11 Fév - 1:03

Citation :
D’après ces interprètes, trois causes peuvent être dégagées pour établir la nullité de l’élection du Cardinal Montini et conséquemment , la nullité du Pontificat de Paul VI, les voici : (a) Avant et après son élévation au Cardinalat, Montini aurait adhéré à des opinions hérétiques. Étant donné qu’il n’aurait pas abjuré de telles doctrines, l’élection du conclave ne serait pas légitime. (b) L’état mental et la condition physique du candidat retenu pour être élevé au suprême Magistère de l’Église, doivent indiquer un certain degré de normalité (par exemple, un aveugle, un aliéné, ou un cardinal homosexuel (1) ne peuvent être élus). (c) La forme de la procédure de l’élection, l’authenticité et la normalité des circonstances entourant le conclave, ne doivent pas être altérés afin d’imposer à l’Église un faux Pape destructeur.




(1) L’homosexualité est nécessairement un désordre mental. Si l’élévation au Souverain Pontificat requiert un certain degré de normalité de l’état mental … il est clair que cela pose un obstacle à la réception valide du Souverain Pontificat. Si quelqu’un détient plus d’informations sur la question qu’il n’hésite pas à en faire part …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Mar 12 Fév - 23:52

parenthèse pour citer ici le RP Saenz (cité par l'abbé Zins, sur micael) une parole de confirmation du changement pur et simple de religion. il ne faut plus parler d'hérésie, et juger l'idéologie de la secte de notre point de vue catholique, mais il faut la voir comme elle est une religion pire que l'islam ou le talmudisme ou une religion hindoue, la pire qui soit, car la plus perfide en jouant sur la raison, et sur l'émotion, c'est à dire en unifiant les contraires de manière satanique.

[quote]Devant l'évidente contradiction entre l'Eglise préconciliaire et celle que l'on nomme aujourd'hui "l'Eglise post-conciliaire",

devant ce que ceux-ci nomment un changement de mentalité, que moi, en conscience, je vois être un changement de foi[/quote],




Autre citation :


et de leurs entrevues avec le Cardinal Béa, d'origine Poldève, ainsi que des entrevues du Poldève Jules Isaac avec Montini-P 6 à ce sujet,

tirent les ambiguïtés du texte dans un sens contraire à la Révélation et à l'enseignement de l'Eglise Catholique.



Comment réagit l'ardent Catholique qu'est le R.P. Saenz ?

Mieux informé que l'ensemble des Catholiques pris au dépourvu, plus perspicace que tous comme vont le montrer ses prochains écrits,

il n'est pourtant ni "devin", ni Prophète.


Il est clair que les agents de la subversion de l'assemblée de la Contre-Eglise satanique réunis dans les loges maçonniques,

qu'ils soient talmudistes, protestants ou progressistes, en savent plus que lui sur la manoeuvre qu'ils ont opérée.

Il n'est donc point étonnant qu'une fois celle-ci opérée avec succès, ils s'appliquent à déstabiliser les Catholiques et à faire passer, la doctrine novatrice des textes publiés, en leurs esprits encore inchangés.


parole aussi très éclairante : combien de cathos croient lire ce qu'ils veulent lire, - un texte catholique - , dans un texte de l'Ennemi !

C'est très important, avec un regard catholique on croit lire un texte gnostique, ou maçonnique.
Puis le venin inoculé comme l'écrit Sa Sainteté Saint Pie X, d'une manière insoupçonnable, il agit dans les réflexes raisonnables, puis moraux, puis spirituels, et alors on pense en moderniste, en maçon sans avoir jamais rien compris de la manipulation mentale !


Ce RP Saenz a été d'une lucidité, d'une intelligence, et d'un jugement hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Sam 16 Fév - 1:14

Citation :
Dès lors, ces trois possibilités synthétiquement essentielles qui concernent la nullité fondamentale du présent pontificat mentionné plus haut, nécessiteront une consciencieuse investigation. Cela est pratiquement impossible de nos jours, à l’exception peut-être, du premier point, soit, les doctrines hérétiques du Cardinal Montini. Même cette investigation serait entravée par cette acceptation générale qui se maintient depuis sept ans et toujours sans changements. Pourtant, en ce monde d’exaltations, il y a quelques personnes qui, pour l’amour de l’entière cohérence doctrinale et de la défense lucide de la foi et de l’autorité, soutiennent bravement et avec bon sens de telles interprétations. Ici en Argentine, le simple fait de soulever ce sujet provoque des hurlements, contorsions, déchaînements pseudo doctrinaux, moqueries, et insultes. L’enjeu de la question appartient au domaine de l’intelligence de la foi, et non pas au critérium des «gendarmes» théologiques qui utilisent la bannière de l’autorité pour désorganiser la vraie vie de l’Église.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Sam 16 Fév - 19:44

Citation :
La foi n’est pas un chiffon; c’est un acte de possession des mystères de l’Homme-Dieu [theandrical mystery], une zone de contraste [chiaroscuro] entre l’intelligible et le domaine de pénombre totalement inaccessible. Le labeur des grands siècles de la théologie consistait à pénétrer cette profonde dimension avec un certain degré de cohérence fondamentale et de conception constructive (1). Laissons donc de côté les hurlements et les contorsions, et faisons résolument face aux présentes circonstances dramatiques de la vie de la foi et de l’Église.



(1) Note de Francis:
Voilà bien de quoi consistait la scolastique de St. Thomas d'Aquin pour laquelle Pie IX, d'heureuse mémoire, combattit le traditionalisme des Lamenais, de Bonald etc. La raison naturelle n'est pas en désaccord avec la foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Sam 16 Fév - 19:45

Citation :
Permettez-moi donc de scruter les aspects de cette position qui consiste à maintenir la légitimité de l’élection de Montini au Souverain Pontificat et, conséquemment, la légitimité initiale de Paul VI en tant que 262ième successeur de Pierre sur le Siège de Rome.

Ici nous devons distinguer trois interprétations fondamentales qui, en réalité, sont les plus importantes tendances qui existent dans l’Église d’aujourd’hui. Premièrement, quelques personnes pensent que la légitimité initiale de Montini est absolument et solidement unie à la continuité ininterrompue de la juridiction pontificale et que conséquemment elles ne peuvent cesser (1). D’après ces auteurs, seule la mort du Pape laisse le Siège vacant. Le traditionaliste Daniélou et le progressiste Suenens soutiennent cette position, qui contient toute clameur imaginable.


(1) Note de Francis:
Voilà donc toute la réthorique stupide qui consiste à tenir pour légitime l'élection des hérésiarques de Montini et Co. sous prétexte que St. Pierre a toujours de droit divin des successeurs dans sa primauté. Cette argument devient plus que croquignolet lorsque les FSSPX, hors de la juridction des dits 262, 263, 264, 265ièmes "successeurs" de Pierre, l'utilise quand on sait que cette primauté est une de juridiction qui doit durer jusqu'à la fin des temps ... or donc comment ces dits "successeurs" de Pierre peuvent êtres papes tout en ayant pas cette primauté de juridiction puisqu'elle doit durer, de droit divin, jusqu'à la fin des temps ? N'y aurait-il pas dans ce cas une véritable interruption de la succession de la primauté de Pierre ? Conséquemment, si la théologie d'Écône est exacte ... l'Église n'est pas indéfectible ! Or c'est faux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Le traditionaliste Daniélou!!!   Dim 17 Fév - 12:03

Difficile de le louer pour son traditionalisme...

Il était moins révolutionnaire que Suenens, mais certaines de ses œuvres sont inquiétantes et malsaines.

de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Dim 17 Fév - 15:32

de stercore a écrit:
... mais certaines de ses œuvres sont inquiétantes et malsaines.

... inquiétantes et malsaines comme à peu près toute chose venant de "l'attard-ition" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Dim 17 Fév - 21:15

de stercore a écrit:
Difficile de le louer pour son traditionalisme...

Il était moins révolutionnaire que Suenens, mais certaines de ses œuvres sont inquiétantes et malsaines.

de stercore

Danielou n'etait absolument pas "tradi," ni même "tradi" dans le quatrième sens de "traditionalisme" qui a été défini sur le forum dans un texte cité par Francis.

c'était un moderniste total! il était né vers 1900 je pense. Il a dit dans un de ses bouquins qu'il ne voyait aucun obstacle métaphysique et théologique à l'ordination sacerdotale des femmes ...
Cependant, lorsque que le RP Saenz parle d'un Daniéou "tradi" c'est qu'en bon petite français bien opportuniste, et en pleine Révolution des années 1960 , l'antipape p6 passait pour un centriste ! Et Daniélou s'était empressé de le soutenir. Il faisait figure de conservateur à l'époque. Mais c'est un "conservateur" comme un ump un peu souverainiste aujourd'hui , face à des robespierristes...


Dernière édition par le Dim 17 Fév - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Dim 17 Fév - 23:27

luernos a écrit:
Il a dit dans un de ses bouquins qu'il ne voyait aucun obstacle métaphysique et théologique à l'ordination sacerdotale des femmes ...

Tiens ! ça me fait penser au Nul du LFC, Nico le Siège ...

Citation :
Question 39

ARTICLE 1: Le sexe féminin est-il un empêchement à la réception du sacrement de l’ordre?

Objections:

1. La fonction du prophète est plus excellente que celle du prêtre; le prophète est en effet l’intermédiaire entre Dieu et les prêtres, comme le prêtre l’est entre Dieu et le peuple. Or la fonction prophétique fut parfois accordée aux femmes. A plus forte raison la fonction sacerdotale peut donc leur être confiée.

2. Comme l’ordre, la prélature, le martyre, l’état religieux comportent une certaine perfection. Or, la prélature est confiée aux femmes dans le Nouveau Testament, tel est le cas des abbesses, comme elle le fut dans l’Ancien, ainsi qu’on le lit, dans les Juges, de Déborah qui exerça sur Israël l’office de juge. De même leur conviennent le martyre et l’état religieux. Donc pareillement l’ordre de l’Eglise.

3. Le pouvoir de l’ordre réside dans l’âme; or le sexe ne touche pas à l’âme. La diversité des sexes ne peut donc pas fonder une distinction dans la réception de l’Ordre.

Cependant:

1. L’Apôtre écrit à Timothée "Je ne permets pas à la femme d’enseigner dans l’Eglise, ni de faire la loi à l’homme".

2. En outre, on exige préalablement des ordinands, qu’ils soient tonsurés, non toutefois sous peine de nullité du sacrement. Or la rasure ou la tonsure ne convient pas aux femmes, ainsi qu’il ressort de la première épître aux Corinthiens.

Conclusion:

La nature du sacrement suppose, dans le sujet qui le reçoit, des conditions telles, qu’à leur défaut nul ne saurait recevoir ni le sacrement, ni son effet. D’autres conditions sont imposées, non par la nature du sacrement, mais par quelque loi dont le but est d’honorer le sacrement; qui ne les possède reçoit le sacrement, mais non son effet. Notre conclusion est que le sexe masculin appartient non seulement au second groupe des conditions requises pour la réception des ordres, mais aussi au premier. Si donc une femme était l’objet de toutes les cérémonies d’ordination, elle ne recevrait pour tant pas l’ordre, car, le sacrement étant un signe, les actes posés pour la confection du sacrement ne doivent pas uniquement produire la réalité sacramentelle, mais encore la signifier; ainsi de l’extrême-onction a-t-on dit que son su jet doit être malade, afin que par là soit signifié son besoin de guérison. Or, le sexe féminin ne peut signifier quelque supériorité de rang, car la femme est en état de sujétion.Elle ne peut donc recevoir le sacrement de l’ordre.

De ce que le Droit fait mention de diaconesses et de prêtresses, quelques auteurs ont prétendu que le sexe masculin était une condition imposée par une loi, non par la nature du sacrement. Mais dans ces passages est appelée diaconesse la femme qui remplit quelque fonction diaconale, à savoir, la lecture de l’homélie à l’Eglise; prêtresse, une veuve prêtre en effet signifie ancien.

Solutions:

1. La prophétie n’est pas un sacrement mais un don de Dieu. Elle n’implique donc point de symbolisme mais seulement une réalité. Or, dans la réalité de l’âme, rien ne distingue la femme de l’homme; une femme est parfois meilleure en son âme que beaucoup d’hommes. Aussi peut-elle recevoir le don de prophétie et d’autres dons semblables, mais non le sacrement de l’Ordre.

2 et 3. On répond par là à la deuxième et à la troisième difficulté. Disons pourtant que les abbesses ne jouissent pas d’un pouvoir ordinaire, mais d’un pouvoir délégué, en raison du danger résultant d’une cohabitation d’hommes et de femmes. Quant à Déborah, elle n’exerçait qu’un pouvoir temporel et non sacerdotal, comme maintenant encore le peuvent faire les femmes.

(St. Thomas d'Aquin, Supplément à la somme théologique, question 39.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Mer 20 Fév - 5:16

Citation :
Secondement, il y a quelques personnes qui distinguent des actes légitimes, illégitimes, ou nuls, de Paul VI. Ils maintiennent la légitimité de sa juridiction personnelle, mais la nullifient dans de circonstances bien concrètes. Quand celles-ci se présentent, l’auteur de ces actes serait en réalité Jean-Baptiste Montini, et non pas le Souverain Pontife. Des actes légitimes (pontificaux) et illégitimes (Montini) coexisteraient donc dans un seul individu. La formule classique, Papa haereticus est deponendus, pourrait être appliquée à cette interprétation.

Troisièmement, quelques personnes reconnaissent la légitimité initiale de Paul VI, mais rétorquent que celle-ci a cessée, ou a été perdue, avec tous les privilèges appartenant aux successeurs de Pierre, incluant l’infaillibilité, pour cause d’hérésies formelles, continuelles et explicites. Ainsi, le Saint-Siège serait vacant depuis un certain moment donné, car la formule classique, Papa haereticus est depositus, s'appliquerait à Paul VI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Mer 20 Fév - 5:17

Citation :
Nous pourrions donner plusieurs exemples de ces opinions mentionnées plus haut, avec les quelques objections et raisonnements qui s’imposeraient, sans pour autant mettre en lumière le problème en tant que tel. De ceux croyant que Paul VI fut un Pape légitime ab initio, nous comptons parmi eux quasiment tous les traditionalistes et progressistes. Ils sont pris au piège au sommet d’une autorité ambiguë, et cela favorise les actes dialectisant de Paul VI, ainsi que son habile «leadership» en tant qu’hérésiarque. L’Église serait donc en train de se faire détruire pendant que les cardinaux, les évêques, et même Montini en pleureraient. (1) Et qui donc la détruit ? Mysterium iniquitatis, disent les plus audacieux.



(1) Note de Francis:
Voilà un bel argument de logique. Nous luttons pour l'Église contre qui exactement ? Comment peut-on prétendre lutter et défendre sans qu'il n'y ait d'agresseurs ? L'éradication de la validité des sacres et ordinations, de la messe de St. Pie V, du catéchisme, de la foi, la substitution du droit canon, le piétinement quasi-constant de la théologie et de la philosophie catholique, la favorisation en grande pompe de l'hérétique ... il y a forcément un agresseur. Qui donc si ce n'est celui qui impose ces changements dont l'écrasante majorité "traditionaliste" considère comme néfastes ? Si donc la majorité dite "traditionaliste" concède que ces changements sont effectivement néfastes, il s'ensuit logiquement que celui qui les impose est ... l'aggresseur. Celui contre lequel nous luttons. Or donc comment l'aggresseur de l'Église catholique peut-il en être le chef légitime ? On reconnait une cause à son effet.

Mais surtout, comment peut-on soutenir avec acharnement la légitimité d'un tel "chef" destructeur sans être complice de cette destruction ?

"The faith is not defended from nobody"
Hutton Gibson, THE WAR IS NOW.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Déjà Roncalli   Jeu 21 Fév - 1:01

Bien d'accord avec vous Cher Francis...

Quelques fidèles se lamentaient sur les propos du BON PAPE JEAN croyant qu'il ne réfléchissait pas assez avant de parler; aujourd'hui, je suis absolument convaincu que cet homme était un apostat avant de monter sur le Trône de Pierre.

Il a bien joué son rôle en procédant délicatement...

La situation est vraiment tragique.

Et la frat chloroforme une multitude de tradis.

de stercore Exclamation Exclamation Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Jeu 21 Fév - 1:12

de stercore a écrit:
Bien d'accord avec vous Cher Francis...

Quelques fidèles se lamentaient sur les propos du BON PAPE JEAN croyant qu'il ne réfléchissait pas assez avant de parler; aujourd'hui, je suis absolument convaincu que cet homme était un apostat avant de monter sur le Trône de Pierre.

Il a bien joué son rôle en procédant délicatement...

La situation est vraiment tragique.

Et la frat chloroforme une multitude de tradis.

de stercore Exclamation Exclamation Exclamation

Le bon Pape Jean ... si vous saviez le dossier que j'ai sur lui. J'attend seulement le bon momentum pour le mettre en ligne ... Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Jeu 21 Fév - 1:16

Francis a écrit:
de stercore a écrit:
Bien d'accord avec vous Cher Francis...

Quelques fidèles se lamentaient sur les propos du BON PAPE JEAN croyant qu'il ne réfléchissait pas assez avant de parler; aujourd'hui, je suis absolument convaincu que cet homme était un apostat avant de monter sur le Trône de Pierre.

Il a bien joué son rôle en procédant délicatement...

La situation est vraiment tragique.

Et la frat chloroforme une multitude de tradis.

de stercore Exclamation Exclamation Exclamation

Le bon Pape Jean ... si vous saviez le dossier que j'ai sur lui. J'attend seulement le bon momentum pour le mettre en ligne ... Twisted Evil
en mp ça peut s'arranger ?

^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
"LA NOUVELLE ÉGLISE MONTINIENNE" par le P. Saènz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Ravage" la nouvelle rapière de Syrio
» Nouvelle association à Brasparts : "Sentiers de Brasparts"
» Haïti : René Préval, un président "têtu" au "caractère de caméléon"
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» Part 9 -- "Is Aristide still (too) popular?" Jafrikayiti interviews RAM in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: