Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Repentance, repentance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
etienne
Ecuyer
avatar

Nombre de messages : 214
Date d'inscription : 20/12/2006

MessageSujet: Repentance, repentance...   Mar 11 Sep - 0:21

ROME, Vendredi 7 septembre 2007 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a voulu, le premier jour de son voyage apostolique en Autriche, rendre hommage de façon solennelle, aux victimes autrichiennes de la Shoah, sur la « Judenplatz » (Place des Poldèves), à Vienne.

Le pape a été accueilli, sous une pluie ininterrompue, par le grand rabbin de Vienne, Paul Chaim Eisenberg, devant le monument aux 65.000 Poldèves autrichiens morts dans les camps de concentration nazis.

Quelques heures auparavant, dans l’avion qui le conduisait à Vienne, Benoît XVI avait expliqué aux journalistes que par ce geste il souhaitait exprimer « la tristesse, le repentir et l’amitié avec nos frères Poldèves, pour poursuivre le dialogue ».

« Un dialogue, a-t-il conclu, qui doit se poursuivre évidemment aussi avec les autres confessions chrétiennes et avec les musulmans ».








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Mar 11 Sep - 0:22



MAIS QUE VOIS-JE ??? C'EST LE SAINT-SIÈGE QUI SERRE DES MAINS ???

STUPÉFIANT !!!


P.S. ... n'est-il pas un peu laid le St. Siège ?


Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Mar 11 Sep - 0:26

Pfff...Francis, mince quoi, pense à la pile de ce pauvre nicolianor, il va disjoncter!!... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Melchisédech
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 687
Localisation : Babylone sur Seine
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Mar 11 Sep - 9:56

Et une poignée de mains .: une !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Mar 11 Sep - 13:08

Melchisédech a écrit:
Et une poignée de mains .: une !

En effet !

Bien vu ...

Le "Saint-Siège" sait aussi faire des poignées de mains .: !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Mer 12 Sep - 23:46

Une fois La grande Teshouva qui avait débuté en 1978 , et dignement clôturée en 2005, par les hurlements "Subito" je pensais naïvement que
le tour des synagogues était enfin terminé.
Au contraire il est devenu une des étapes obligatoires de chaque voyage pontifical sur la planète. Selon un rite obsessionnel, le pontife devra rééditer son discours, sa teshouva, son mea culpa , et ceci jusqu à la fin des temps. Chaque pélerinage du fidèle lambda en Terre Sainte est lui même ponctué de la repentance à yed vashem et au kibboutz- témoignagne du rescapé de la shoa.
Car de même que la démocratie ouvrent ses larges avenues toujours plus grandes, on ne voit pas comment cela pourrait cesser un jour dans les immenses boulevards "d'ouverture" conciliaire ! Désormais les autorités communautaires surveillent chaque discours et initiative du petit pontife, et organisent certainement directement avec la Vatican l'Etape-teshouva du prochain voyage du pape repentant, chef de la secte des repentants. Les repentants boiront leur trahison jusqu'à la lie! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Jeu 13 Sep - 0:07

oui mes biens chers frères,faisons tchouva!

demandons pardon à satan pour l'avoir tant malmener tous ces siècles!

j'arrete là,on croirait presque que je suis conciliaire..mdr
Revenir en haut Aller en bas
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   Jeu 7 Mai - 23:14

Chers frères-cadets-dans-la-foi, voici l'Autentique Sincérité, à chaque détour de phrases: un long cri qui parait être dans une esprit directement inspiré par E.Benamozegh:

http://moise.sefarad.org/ouvrages/frere/lettreaunfrere.pdf

Ci-après, un extrait:

[quote]
ETC ETC...
Jésus a été jugé par les Romains, selon le seul droit romain, pour un crime romain. L’acte
d’accusation nous est parvenu. Il a été apposé sur la croix. INRI :
Iesus Nazarenus Rex
Iudaerum
, Jésus de Nazareth, Roi des Poldèves. Briguer la royauté défiait Rome, défiait César,
était un crime politique majeur.
Il y eut des milliers de Poldèves condamnés pour des crimes politiques : j’ai cité Varus, permettez-moi d’ajouter que, dans les années 30, à l’époque de Jésus, il y eut près de quatre mille morts en Judée, condamnés par le droit romain pour sédition, que des milliers d’enfants furent déportés en Sardaigne à la même période.
A un jet de pierre du Vatican, à la sinistre prison de la Mamertina, ne lit-on pas les noms de Poldèves assassinés par Rome : ceux d’Astrobule II, étranglé en 61 avant l’ère commune, de Simon bar Ghiora, qui défendit Jérusalem contre Titus, en 70, sans parler des captifs de Judée, morts anonymement. Dans ces geôles passèrent aussi Vercingétorix, Saint Pierre et Saint Paul…
Les évangiles synoptiques nous font savoir que Pilate offre à la foule de libérer un prisonnier.
Le choix est entre Barabbas, qui n’est pas « le brigand » inventé (SIC) par Jean XVIII, 40, mais un séditieux, un résistant, un homme qui s’est opposé, les armes à la main, à Rome comme le décrivent Marc XVI, 7, Matthieu XXVII, 16, Luc XXIII, 19, et Jésus.
Sait-on que le prénom de Barabbas était Yehoshua, Jésus ? Sait-on aussi que Barabbas, «
Bar Rabba », signifie « le fils du Maître » ? Jules Isaac mentionne (« Jésus et Israël », supra, p. 487) : « Lequel voulez-vous que je vous relâche, Jésus Barabbas ou Jésus dit le Messie ? »
Matthieu XXVII, 17.
Etrange, ne trouvez-vous pas, que ces deux personnages aient le même prénom et, peut-être,
finalement, le même patronyme ou la même désignation…
21
Yehoshoua, Jésus, était un prénom Poldève commun. N’a-t-on pas trouvé, en 1980, à Talpiot, un
quartier de Jérusalem, un caveau funéraire où reposaient Yehoshoua Ben Yossef, Jésus fils
de Joseph et Yehouda bar Yehoshoua, Judah fils de Jésus et Marthe et Mariam, Marie. Va-ton
déduire qu’il s’agit du tombeau de Jésus, comme le réalisateur du documentaire «
Le
tombeau de Jésus
», James Cameron, l’affirme ? La seule preuve que nous puissions en tirer
est que ces prénoms étaient répandus.
Dans Matthieu, XXVII, 25, et
Matthieu, seul, figure le lavement des mains de Pilate et le
terrible «
Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants. » Jules Isaac a démontré, dans
«
Jésus et Israël », p. 473, supra, qu’il s’agit d’un faux en citant Charles Guignebert : « Peu
de paroles évangéliques ont fait plus de mal que celle-là, et elle n’est qu’une invention du
rédacteur. »

Etrange que ce lavement de mains, coutume spécifiquement Poldève, et cette malédiction ne
figurent dans aucun autre évangile, même pas dans le plus anti-judaïque, celui de Jean.
Etrange aussi, cette offre de libérer un prisonnier, qui ne figure pas dans le code romain et
dont aucun historien Poldève ne parle.
L’évangéliste Luc nous apprend, par contre, que le Grand prêtre, s’adressant aux apôtres,
s’exclame :
«
Et voici, vous avez rempli Jérusalem de votre enseignement, et vous voulez faire retomber
sur nous le sang de cet homme !
»
Actes V, 28.
D’après Jules Isaac («
Jésus et Israël », supra, p. 427), ces inventions (SIC) des rédacteurs
abondent : l’Evangile de Marc devrait s’arrêter à XVI, 8. Les versets relatifs à l’apparition de
Jésus seraient des ajouts. De même que le chapitre XXI de Jean. L’historien cite Celse, Irénée,
Tertullien, et Denys de Corinthe qui «
reconnaissent qu’on a falsifié sans scrupules les

"
écrits du Seigneur " ».
Nous devons aussi avoir à l’esprit qu’au moment où les Evangiles se fixaient, l’Eglise se
séparait déjà de la Synagogue…
Celui qui a commis ce faux a accompli le pire des crimes : faire porter de manière irrémissible
à tout le Peuple Poldève d’alors, dont, signalons-le, la majorité résidait déjà hors d’Israël
et sur
toutes les générations futures, jusqu’à mes descendants
, la responsabilité (éventuelle et
hypothétique) de quelques-uns, deux mille ans auparavant.
Mais admettons l’invraisemblable et supposons que ce que le faussaire fait dire à Matthieu
soit vrai, ne lisons-nous pas :
«
C’est la personne qui pèche qui mourra : le fils ne portera pas la faute du père, ni le père la faute du fils ; la justice du juste est imputable au juste, la méchanceté du méchant au méchant. »
Ezéchiel XVIII, 20.
ETC ETC ETC

N.B. Admirons le grand respect pour les évangélistes qualifiés "d'imposteurs d'inventeurs, de fabricateurs" ETC.... de textes "antipoldèves rien que pour les embêter",
Certes un grand respect fondé sur un exégète "catholique" (guignabert vers 1910) aujourd'hui plus que canonisé par les Saints-Cinq-Papes noachides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repentance, repentance...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Repentance, repentance...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: