Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment parler du noachisme actuel aux enfants ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Comment parler du noachisme actuel aux enfants ?   Lun 16 Juil - 20:21

Une jeune mère de famille m'a écrit :
Citation :

Bonjour Monsieur l'abbé,

nous lisons régulièrement le forum Gesta Dei , nous ne sommes pas
inscrit . Nous avons de jeunes enfants et moi, la maman je suis bien
ennuyée pour parler de l'Eglise de la hiérarchie catholique surtout .
Comment expliquer clairement quelque chose qui fait horreur et surtout
qu'on n'a pas encore bien digérer soi-même soit donc la défection de
Rome . Ces enfants sont tout petits, nous visitons des églises, on a
heureusement fort peu de chance d'y rencontrer un "prêtre" repérable de
loin. Mais s'ils n'ont pas encore remarqué ou posé la question sur cette
drôle de table il faudra bien parler de ça un jour ou l'autre . Ne
pourriez-vous pas parler de ce qu'il faut dire et comment il faut le
dire sur le forum?

Merci

Bien sûr, il faut aller bien progressivement avec les enfants. Il s'agit surtout de répondre à leurs questions sans JAMAIS mentir. Inutile d'entrer dans trop de détails mais dire les choses simplement : pour être le chef des catholiques, il faut être catholique soi-même. Prier le même Dieu que les µµµ ou les ¤¤¤, ce n'est pas le Bon Dieu et ce n'est pas catholique. Les enfants comprennent très bien cela et beaucoup plus vite que les adultes. Enfin, c'est mon expérience. Le St Esprit parle à travers eux. Il n'y a qu'à faire confiance et laisser faire le St Esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Comment parler du noachisme actuel aux enfants ?   Sam 18 Oct - 23:49

L'abbé Grossin s'inquiétait de l'enseignement aux enfants,

mais comment les adultes reçoivent ils un enseignement sur le noachisme, de la part des philosophes , de la part d'Emmanuel Lévinas, originaire de Kaunas (Lithuanie) ?

http://www.levinas.eu/textes/pager.asp?a=1

Encore un article qui démontre la réalité du noachisme.
Cette philosophie informe la religion populaire "cathonoachide" vulgarisée par le goy de cour, le petit renard bavarois.

[quote]
Citation :
: « La laïcité et la pensée d’Israël »[ 136 ]. Il s’y agit de mettre en lumière la convergence du judaïsme avec un aspect essentiel du monde moderne-occidental, qui est la laïcité [ 137 ]. Les retrouvailles [ 138 ] d’Israël et de l’Europe sont rendues possibles par la « prépondérance de la morale sur le sacerdotal », caractéristique du judaïsme. On devine déjà le rôle attribué au ben noah dans ces retrouvailles, si l’on se souvient de sa définition par la pratique de la morale[ 139 ]. Le statut d’Israël dans ce texte est étrange : séparé[ 140 ] mais préfigurant la « société universelle » [ 141 ]. Lévinas ne cède-t-il pas ici au travers qu’il a lui-même dénoncé maintes fois ?[ 142 ]

La laïcité, bien que préfigurée dans la sagesse antique du " leur livre", est essentielle à l’Europe. Elle est donc moderne dans sa concrétude – c’est-à-dire dans son existence sous forme d’institutions. Qu’est-ce au fond que la modernité ? L’oubli du " leur livre".[ 143 ]

« Le commencement du judaïsme moderne coïncide peut-être avec la tentation de lire la Bible en partant de la philologie ou de l’expérience de la terre palestinienne et avec l’abandon des repères talmudiques. »[ 144 ]

On comprend alors mieux la définition de l’Europe. La Bible et les Grecs signifie : la Bible sans le "leur livre" . D’où la « nécessité de l’héritage grec »[ 145 ]. On conçoit que Lévinas ait du mal à consentir à un tel sacrifice ! Il s’efforce alors de maintenir le souvenir du leur livre dans l’espace laïque, suivant en cela les traces des penseurs du droit naturel Mouvement similaire chez H. Cohen, cf. Religion de la raison, op. cit., p. 177 : « Le noachide n’est donc pas un croyant, et cependant c’est un citoyen dans la mesure où il est résident étranger. Il est le précurseur du droit naturel pour ce qui est de l’état et de la liberté confessionnelle. » : [ET DU DOGME DE LA LIBERTE RELIGIEUSE DE DH?]

« Les théoriciens non Poldèves du droit naturel, précurseurs de la société moderne, connaissaient d’ailleurs la façon dont l’idée d’étranger s’épanouit en idée de noachide et de ‘juste parmi les gentils’ et l’importance de ce mouvement de pensée pour la constitution de l’idée du droit naturel !!!!!!. John Selden (1584-1654), le grand érudit du XVIIe siècle anglais, et l’un des théoriciens du droit naturel, le fonde sur la loi hébraïque, notamment dans son De jure naturali et gentium juxta disciplinam Ebraeorum. Hugo Grotius, fondateur de la théorie du droit des gens, loue expressément l’institution de noachide. »[ 147 ]

La tentation est grande, pour la pensée philosophique qui recherche partout le même et aspire à englober le tout – « Universalisme ou impérialisme ! »[ 148 ] –, de considérer le ben noah comme la charnière permettant d’articuler le judaïsme et la modernité européenne. Lévinas, on vient de le voir, n’échappe pas toujours à cette tentation. Ce faisant, il réduit la Torah des bnei noah à un ensemble de principes universels certes présents dans le judaïsme mais retrouvés par d’autres chemins et sous d’autres modalités par d’autres sagesses. La mention même du noahisme devient dès lors totalement superflue et ne se maintient plus qu’à titre de référence culturelle. La sagesse grecque, en ce point, rend inessentielle la pensée talmudique[/quote]
D'après Lévinas, l'Europe, chrétienne, puis des lumières, devrait tout à leur livre. Pourtant Hanus semble conclure que le noachisme est inutile intellectuellement.
Encore une preuve parmi cent que la religion de ratzinger depuis Rome jusque sur ses planches à repasser et ses bas-fonds conciliaires, ne sert à rien sur aucun plan, dans aucun domaine, cette religion ne sert à rien, elle est moins efficace dans tous les situations,
exemple la philosophie tibétaine produit un peuple sage sur de lui, confiant et serein, que produit ratzi, rien rien d'efficace, de beau, de noble, d'enthousiasmant, d'utile, de pratique, d'efficace, rien sur aucun plan, et dans aucun domaine.
D'ailleurs le désert dans lequel il prêche devient de plus en plus gênant.
Pour lui, le pauvre qui avait pourtant toutes ses chances de réussite. Le pauvre, prions bien pour lui. Nous n'allons pas nous abaisser à le voir en ennemi, nous n'avons pas de temps à perdre, pour un personnage aussi petit, comme à ses partisans, les pauvres...Mais il est l'ennemi de Dieu ! nous le combattons en tant qu'Ennemi de Dieu, comme David voue les ennemis à l'enfer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Comment parler du noachisme actuel aux enfants ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et si les policiers se mettaient à parler
» SYSTEME POLITIQUE ACTUEL
» ~L'Océan est traitre~[PV: Vlad]
» [Quête En Cour] Le gouvernement pourris ?
» PLAN AMERICAIN POUR HAITI,TRES ACTUEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: