Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le catholicisme seule vraie religion: la preuve certaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Torquemodo
Aspirant


Nombre de messages : 76
Localisation : Paris - Liban
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Le catholicisme seule vraie religion: la preuve certaine   Jeu 12 Juil - 15:34

De nos jours l’athéisme de notre monde, et l’apostasie répandue jusqu’au cœur de l’Eglise catholique depuis le Concile Vatican II, nous portent à penser que toutes les religions se valent, ou du moins qu’elles ont toutes une certaine part de vérité. Cette conception moderniste n’aurait pu passer de manière pernicieuse jusque à l’intérieur même de l’Eglise, si ses promoteurs n’avaient pas opéré une révolution sémantique. Qu’entendons-nous par là ? Sémantique vient de sens. Et en effet c’est le sens même de la Foi qui a été changé. Nous allons donc voir au cours de cette article, que retrouver la vraie Foi, c’est précisément la même chose qu’être absolument convaincus que la religion catholique, et nous précisons bien catholique, est la seule vraie.

La raison seule a pu établir de manière certaine l’existence de Dieu (voir les cinq preuves de l’existence de Dieu d’après Saint Thomas d’Acquin). Ce Dieu n’est pas une chose, au contraire il est la plénitude de la vie, la plénitude de l’être (voir la 4ème preuve). Ce ne peut donc qu’être un Dieu personnel. La raison seule ne peut pas aller plus loin, c’est pour cela que nous disons bien Dieu est un Etre personnel et non pas Dieu est une personne. En effet par la seule raison nous ne savons rien des qualités personnelles de Dieu. Nous ne connaissons que ses qualités extérieures, ses attributs (Toute-Puissance, infinie Bonté, etc…) Nous savons qu’Il est un seul Etre qu’Il est Celui qui est, mais nous pouvons très bien imaginer qu’en ce seul Etre soient unies plusieurs personnes. Sur cela la raison seule ne peut fournir aucune certitude. Puisque nous sommes certains que Dieu ne peut vouloir que notre bien, et que nous sommes faits pour Lui, alors nous pouvons nous attendre à ce que ce Dieu dont notre raison n’a qu’une image brouillée nous parle, nous dise vraiment qui Il est.
Ici commence la Foi. Mais la Foi, la vraie Foi justement et non pas la fausse foi des modernistes, reste toujours en acte conditionnée par la raison ; c’est comme nous l’enseigne l’Eglise « l’adhésion libre et pleine de la raison à la Révélation divine ». Expliquons-nous. Lorsque Dieu me parle, je dois être certain que c’est vraiment Dieu qui me parle, et pas une quelconque puissance extérieure à mon être, ou une simple hallucination…
J’attends donc de la Parole de Dieu, du Verbe divin, des qualités intrinsèques (et non pas extrinsèques puisqu’en Dieu tout est parfait) qui m’assurent sans aucun doute de son authenticité. Le seul moyen pour en être absolument assuré, c’est que le Verbe tienne sa vérité non pas d’autres choses mais de Lui-même, que le Verbe soit Lui-même Dieu !
Ceci, ma raison seule ne peut en être convaincue, mais elle me dit en quelque sorte : « qu’est-ce que ce serait magnifique si seulement c’était vrai ! » Et donc elle ne peut qu’être entièrement tournée vers Dieu, dans l’attente de son Verbe qui lui-même devrait être Dieu.
Et bien cela, c’est précisément ce que Dieu nous a dits par la Sainte Ecriture, et même plus comme prologue à la Sainte Ecriture !
Ecoutons sans plus tarder sa Parole : « Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu. »
Et bien chers frères, à l’écoute de cette Parole sublime, tout homme sensé, ayant l’usage de la raison, devrait s’exclamer : « DEO GRATIAS !! » c’est à dire « Rendons grâces à Dieu ! »

Ici commence la Foi.
Mais la raison ne s’arrête pas pour autant ! Ce Verbe de Dieu dont nous sommes à l’écoute dit ainsi qu’il est Lui-même Dieu. Eclairée par cette première Lumière, par ce premier acte de Foi, notre raison, qui ne peut se satisfaire de simples paroles, va désormais nous donner soif de signes qui prouvent que ce Verbe est vraiment le Dieu qu’il dit être. Elle n’attend pas seulement des signes extraordinaires, des signes surhumains, mais puisque ce Verbe dit être Dieu Lui-même, donc être la Vie, elle peut s’attendre à ce qu’il montre comment Il est capable de se donner Lui-même la Vie, comment Il est le seul à ne pas la recevoir d’un être extérieur.
« Et le Verbe s’est fait chair » nous dit la Sainte Ecriture. Il a pris notre nature humaine pour l’unir à Sa nature divine. Et il a fait encore bien plus !
Dans cette nature humaine qu’Il a unie à la Sienne, Il a subi la mort, Il est réellement mort, de la manière la plus épouvantable qu’il soit. Mais puisqu’Il est Lui-même la Vie, Il est ressuscité. ALLELUIA !!

Ici tout homme raisonnable devrait se prosterner devant ce mystère. En effet nous n’aurions pu avoir de preuve plus éclatante de la divinité du Verbe que son Incarnation, sa Passion, sa Mort, et sa Résurrection !
Cette seule preuve suffit à être absolument certains de la divinité du Verbe. Ce Verbe est donc vraiment Notre-Seigneur Jésus Christ. Mais dans son infinie Miséricorde, dans un débordement d’Amour, Dieu a fait en sorte pour que nous puissions douter un seul instant de Sa parole, tous ces mystères de la vie de N.S.J.C. soient préfigurés un grand nombre de fois dans l’Ancien Testament. Bien plus, l’Ancien Testament tout entier n’est que préfiguration de N.S.J.C. !

Voici donc notre intelligence complètement rassasiée du Verbe, de la Vérité. De la même manière que l’intelligence a pour objet la connaissance du Vrai, la volonté a pour objet l’amour du Bien. Ce sont les deux facultés les plus nobles de notre âme, c’est grâce à elles qu’on dit que l’homme est créé à l’image de Dieu.
Ce Dieu qui s’est fait connaître de notre intelligence par son Fils, nous nous attendons également à ce qu’il se fasse aimer de notre volonté. Et justement, le Fils lui-même avait annoncé qu’après sa Résurrection viendrait le Paraclet, c’est à dire le Saint-Esprit. Si donc le Verbe l’a dit, puisque nous sommes certains que le Verbe est le Christ qui dit « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie », et bien nous devons désormais être assurés que c’est la vérité ! Et au jour de la Pentecôte, le Saint-Esprit est effectivement descendu sur les Apôtres comme promis, ces Apôtres qui, par la Grâce, l’ont transmis à beaucoup d’hommes.
Nous voici donc déjà bien mieux renseignés sur qui est Dieu ! Il est tout à la fois le Père qui nous a créés, ce Créateur dont notre seule raison permet d’être certains de l’existence, et dont nous n’avons qu’à faire mémoire, mais aussi le Fils, la Vérité dont la connaissance est l’objet de notre intelligence, et le Saint-Esprit dont l’amour est l’objet de notre volonté !

Mais est-ce que Dieu a arrêté de nous parler après la mort du dernier Apôtre ?
-Bien sûr que non ! Car étant infiniment miséricordieux, Il n’aurait pu le faire ! De la même manière qu’avec l’Ancien Testament il nous a donnés une surabondance de préfigurations du Christ pour que nous croyions, il est raisonnable de penser qu’il nous donnera la même surabondance de paroles pour nous guider.
Ecoutons ce que dit N.S.J.C. à son Apôtre Simon-Pierre : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je fonderai mon Eglise, et les Portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre elle. »
Toute la beauté de cette parole vient du fait que la pierre dont il est question, c’est non seulement Simon-Pierre, mais aussi et avant tout Jésus lui-même puisque c’est lui la « pierre angulaire », nous dit la Bible. Plus précisément, la pierre en question, la pierre sur laquelle est fondée l’Eglise de N.S.J.C., c’est Simon-Pierre en ce qu’il s’identifie au Christ.
Lorsque Pierre exerce les trois fonctions du Christ, c’est à dire enseigner, sanctifier, et faire justice, c’est le Christ lui-même qui les exerce à travers lui. N.S.J.C. l’a promis à son Apôtre par ces paroles avant sa Passion, et il l’a effectivement réalisé après sa Résurrection, sur les bords du lac de Tibériade, en confiant à Saint Pierre les Clés du Paradis. Saint Pierre, ou plutôt N.S.J.C. à travers Saint Pierre sur son lit de mort, a promis que ces clés seraient remises au successeurs de celui-ci une fois désigné.
Dieu continue donc à nous parler, puisque le successeur de Saint Pierre est le porte parole du Verbe sur terre depuis que le Verbe est remonté aux Cieux et qu’Il a envoyé le Paraclet pour donner assistance à Saint Pierre.
« Et les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre l’Eglise. », donc Dieu ne cessera de nous parler jusqu’à la fin du monde.

Bien entendu Dieu ne nous parle pas seulement par la Sainte Eglise Catholique, il nous parle aussi par les miracles. Mais il faut que nous soyons certains que c’est vraiment Dieu qui nous parle à travers ces miracles, (Satan peut lui-aussi faire des actes surnaturels, et Dieu peut lui permettre de les faire, donc c’est possible que ces ‘miracles’ viennent en fait de Satan). Là encore, rappelons que le fait de croire, c’est à dire l’acte de foi, doit être conditionné par la raison. C’est donc sur terre seule la Sainte Eglise voulue par Dieu, l’Eglise catholique, qui peut authentifier les miracles en disant qu’ils viennent bien de Dieu.
Depuis l’achèvement de la Révélation dans la Sainte Ecriture, l’Eglise est la seule institution à même de nous faire connaître la Parole de Dieu. Donc pour nous qui n’avons pas vécu la Révélation, ce n’est que par l’Eglise que nous pouvons être certains de la Révélation, par les seules Bibles à être approuvées par l’Eglise !
Bien entendu, cette Eglise ne peut qu’être l’Eglise catholique, fondée sur Saint Pierre, par lequel N.S.J.C. a promis à tous ses successeurs l’infaillibilité dont Il était lui-même titulaire en tant que Dieu !

Le seul acte de foi permis par la raison est donc l’acte de foi en l’Eglise catholique. Puisque la vrai Foi est la foi rationnelle et non pas la foi instinctive ou sentimentale des modernistes, il n’y a donc rien de plus rationnel que d’affirmer que la religion catholique est la seule vraie !

Ainsi, nous comprenons également mieux la nature de la crise à laquelle est confrontée l’Eglise depuis Vatican II. Certaines thèses condamnés par le Magistère de l’Eglise, dont la liberté religieuse, Vatican II les permet. C’est seulement la vraie Foi, la foi rationnelle, qui nous permet de rejeter Vatican II comme ne venant pas de l’Eglise. En effet, l’usage de notre raison détecte cette contradiction entre Vatican II et le Magistère de l’Eglise. Partant de là, notre foi se trouve conditionnée par cette contradiction, de sorte que l’acte de foi ne peut se faire en même temps sur Vatican II et sur le Magistère de l’Eglise. Puisque pour toutes les raisons exposées précédemment nous sommes assurés que le Magistère de l’Eglise est vraiment la Parole de Dieu, alors il n’y a pas à hésiter, notre Foi, ne devant se porter que sur la Parole de Dieu, doit nous forcer à exclure Vatican II.
Partant du fait que Vatican II n’est pas parole de Dieu alors que matériellement parlant il avait tout pour l’être, la seule raison peut arriver à une conclusion certaine. A votre tour de la trouver !
La caractéristique essentielle du catholique, celle qui le distingue de toutes les autres religions fausses étant de faire usage de sa raison pour déterminer son acte de foi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapoudre.hautetfort.com
luernos
Sénéchal


Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Le catholicisme seule vraie religion: la preuve certaine   Jeu 19 Juil - 11:39

Citation :
Ici commence la Foi. Mais la Foi, la vraie Foi justement et non pas la fausse foi des modernistes, reste toujours en acte conditionnée par la raison ; c’est comme nous l’enseigne l’Eglise « l’adhésion libre et pleine de la raison à la Révélation divine ». Expliquons-nous. Lorsque Dieu me parle, je dois être certain que c’est vraiment Dieu qui me parle, et pas une quelconque puissance extérieure à mon être, ou une simple hallucination…
J’attends donc de la Parole de Dieu, du Verbe divin, des qualités intrinsèques (et non pas extrinsèques puisqu’en Dieu tout est parfait) qui m’assurent sans aucun doute de son authenticité. Le seul moyen pour en être absolument assuré, c’est que le Verbe tienne sa vérité non pas d’autres choses mais de Lui-même, que le Verbe soit Lui-même Dieu
!

J'essaie de condenser ainsi le texte de Torquemodo:

En me parlant (le Fils, le Verbe, )
en s'adressant à mon intelligence ,
et en me révélant la Vérité objective , (emet)
en vertu de laquelle je suis une créature ;

et de cette façon, en me disant ( Saint Esprit, , ruah,)
en s'adressant à ma volonté, qui se soumet,
et en me révélant sa Parole analogue à la tendresse d'une mère pour son enfant (hanan, ahaba, "amour", puis "hessed" - et non pas "éros-agapé" de ratzinger ! )
en vertu de laquelle je peux devenir son enfant

"Je suis celui qui suis" , Dieu,
que mon intelligence reconnait comme Créateur, Celui qui parle,
se révèle à moi, conformément à ma volonté comme un père, comme Père.
l'Etre personnel , transcendant inaccessible, s'est donc inséré dans l'histoire par la Bible et par NSJC,
révèle à chacun de nous, dans nos âmes et nos facultés mentales, sa Sainte Trinité.


Notez bien que le dieu du modernisme en est l'antithèse absolu ;
ce "dieu" est personnel à chaque conscience individuelle de tout croyant.
et la conscience individuelle des Poldèves de la bible, et des premiers chrétiens ne serait , d'apèrs lui, que "la soeur ainée" de la conscience de chaque croyant individuel passé présent ou futur !
Il est donc le même dieu que celui des talmudistes et de l'islam.,
Il n'est pas le nôtre.
Ce n'est pas une question de liturgie (Rat peut récupérer son MP) ,
c'est une question de Dieu !


Luernos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le catholicisme seule vraie religion: la preuve certaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La politique de la terre ,la seule, la vraie" Louis Dejoie
» 03. "Losing my religion" # Ash
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: