Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le choix d'une épouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Le choix d'une épouse   Mar 19 Juin - 15:45

Beaucoup de mariages malheureux n’ont d’autre origine que la précipitation et l’ignorance des jeunes qui s’y perdent pour l’éternité. Ils livrent le choix de la mère de leurs enfants au hasard. "Le mariage est une loterie" disent-ils. Le pape Pie XI met les jeunes en garde : « C’est durant toute la vie qu’un mariage imprudent serait une source de chagrin : aussi les jeunes gens qui se destinent au mariage devront réfléchir mûrement avant de choisir la personne avec laquelle ils devront ensuite passer toute leur existence; dans ces réflexions, il leur faut considérer en tout premier lieu Dieu et la vraie religion du Christ...» Ils devront méditer spécialement les textes inspirés par le Saint Esprit que sont les Livres de la Sagesse : « Anneau d’or au groin d’un porc, telle est la femme belle sans cervelle. Une femme bonne est un bon parti qui sera attribué à ceux qui craignent le Seigneur. Une femme courageuse réjouit son mari et il accomplira ses années dans la paix. Qu’il soit riche ou pauvre, son cœur sera content. C’est un don de Dieu qu’une femme silencieuse, et rien n’est comparable à une femme bien élevée. C’est une grâce au-dessus de toute grâce qu’une femme pudique, et aucun trésor ne vaut une femme chaste. »

Les hommes doivent donc prier et se former pour être apte à assumer les devoirs de la paternité et chercher ensuite une épouse selon le Cœur de Dieu. Cette recherche doit répondre à certains critères exigeants. Il faut éliminer les danses et autres activités mondaines et superficielles dans lesquelles on est sûr de ne pas trouver la femme pieuse et pudique.

Une fois le choix opéré, une période de "probation", une sorte de noviciat, est proposé par l’Eglise : ce sont les fiançailles. Durant ce temps les jeunes doivent se révéler l’un à l’autre sans mensonge afin de se donner en connaissance des vertus et des défauts de l’autre. Ils s’exerceront à se dominer, à se dévouer et à garder la chasteté parfaite. Surtout les hommes ont besoin de faire effort pour se préparer à assumer leurs devoirs d’éducateur : cela demande renoncement, don de soi et dévouement, afin qu’ils puissent dire après Tobie : « Et maintenant, Seigneur, vous savez que ce n’est point pour satisfaire ma passion que je prends ma fiancée pour épouse, mais dans le seul désir de laisser des enfants qui bénissent votre Nom. » Le plaisir n’est pas une condition de l’épanouissement mutuel des époux, comme trop de nos contemporains l’imaginent, mais bien au contraire la conséquence et la récompense de la chasteté parfaitement gardée avant le mariage et pratiquée en temps opportun dans la vie conjugale . La nature se venge de ceux qui ne respectent pas les lois que Dieu a inscrit en elle. Les vicieux sont souvent punis par la frigidité, l’impuissance et la stérilité, dans le meilleur des cas.

La santé corporelle ne doit pas être sous-estimée. Le mariage a pour fin première de transmettre la vie et avec elle, toutes les qualités morales et physiques, bonnes ou mauvaises, reçues des générations antérieures ou acquises par les sujets. Il ne faut pas regarder seulement le futur conjoint avec son caractère mais aussi sa famille, son éducation, son milieu social, son âge. Comme l’amour passionné rend souvent aveugle en ce domaine, il est d’une souveraine importance que les jeunes demandent conseil à leurs parents et à un prêtre dont le jugement sera plus expérimenté, sage et prudent.

Toute erreur dans le choix d’un conjoint étant irréparable et définitif, les fiancés adresseront de ferventes prières à Dieu, à Notre-Dame, à saint Raphaël et à leur ange gardien afin qu’ils les éclairent sur l’honnêteté et la vertu de l’autre. Ils feront chacun une retraite de saint Ignace pour faire leur élection d’état de vie sans se déterminer par aucune affection désordonnée et faire une bonne confession générale.

Bien évidemment, il n’est pas question pour des catholiques fervents de choisir une épouse hérétique ou schismatique . L’Eglise interdit ces mariages en posant un empêchement juridique de "religion mixte". Ces mariages rendent presque impossible la bonne éducation chrétienne, la paix et l’harmonie des époux. Le mauvais exemple, voire le scandale pour la foi des enfants est quotidien. La partie catholique prend le risque de se voir abandonnée un jour par le conjoint dont la religion n’interdit pas le divorce.
L’Eglise ne tolère ces mariages que dans les cas graves et urgents qui s’imposent à elle. Elle exige alors trois conditions :
1) La partie non-catholique doit s’engager par écrit à éloigner de son conjoint catholique tout danger de perversion.
2) Les deux s’engagent à faire baptiser tous leurs enfants dans la religion catholique et à les instruire de cette même religion.
3) Le conjoint catholique est tenu par l’obligation de travailler prudemment à la conversion du conjoint acatholique.

Même si l’Eglise dispense, elle punit un tel mariage par la privation de la messe, la célébration en-dehors de l’église (dans la sacristie) et la privation de la bénédiction nuptiale. De plus, il est formellement interdit aux époux, avant comme après le mariage catholique, de se présenter par eux-mêmes ou par procuration, devant un ministre non-catholique pour une cérémonie religieuse. S’ils le faisaient, ils commettraient une faute grave et encourraient l’excommunication .

Que les hommes soient courageux pour affronter leurs graves devoirs. Qu’ils cessent d’être ou trop timides ou trop égoïstes pour prendre l’initiative de fonder un vrai foyer chrétien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le choix d'une épouse   Mar 19 Juin - 16:01

Merci pour ces éclaircissements mon père. Smile
Revenir en haut Aller en bas
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Le choix d'une épouse   Sam 7 Juil - 10:52

Ce n'est pas gagné pour les p'tits jeunes que nous sommes .. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le choix d'une épouse   Aujourd'hui à 9:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Le choix d'une épouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Quant au choix des acteurs pour jouer leurs personnages.
» Choix de Sponsors #2
» Le choix des semis-elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: