Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Lun 21 Mai - 20:13

Présent a écrit:

Libéralisation prochaine de la messe tridentine
OLIVIER FIGUERAS

Telle est l’annonce que le cardinal Castrillon Hoyos, président de la Commission Ecclesia Dei, a faite vendredi à Aparecida, où, prolongeant le voyage du Pape au Brésil, il assistait à l’assemblée des évêques d’Amérique latine. Précisons-le d’emblée ! Il ne s’agit nullement de jouer au petit jeu des pronostics chronologiques qui ont, ces derniers mois, exaspéré les tensions au fur et à mesure que le temps fuyait, au point que nombre de catholiques attachés à la messe tridentine ont fini, désabusés, par croire qu’il s’agissait d’une nouvelle Arlésienne…

Le cardinal, d’ailleurs, ne s’y est pas risqué. Mais il a tenu à réaffirmer une réalité – celle d’un document dont il ne dit pas s’il s’agira d’un Motu proprio – que nous avons peut-être trop eu tendance, comme le bébé avec l’eau du bain, à jeter avec le calendrier. Par sa voix, c’est, bien plus que les spéculations, une des rares sources autorisées sur le sujet qui s’exprime. Après un (trop long ?) silence qui avait alimenté tout à la fois les rumeurs et la déception, c’est assurément un état de la question qu’a livré le président de la commission en charge de cette question aux évêques sud-américains.

Après un rapide résumé de l’histoire de la commission qu’il préside, le cardinal Castrillon Hoyos a tenu à préciser qu’« aujourd’hui, l’activité de la Commission ne se limite pas au service des fidèles qui en cette occasion [le sacre des évêques par Mgr Lefebvre] voulurent demeurer en pleine communion avec l’Eglise, ni aux efforts engagés pour mettre fin à la douloureuse situation schismatique et obtenir le retour de ces frères de la Fraternité Saint-Pie X à la pleine communion ».

Il précise en effet : « Par la volonté du Saint-Père, ce Dicastère étend en outre son service à la satisfaction des justes aspirations de tous ceux qui, en raison d’une sensibilité particulière, sans avoir eu de liens avec les deux groupes précités, désirent maintenir vivante la liturgie latine antérieure dans la célébration de l’Eucharistie et des autres sacrements. »

Une pensée qu’il précise immédiatement : « Sans aucun doute, la charge la plus importante qui incombe à toute l’Eglise, est la recherche d’une façon de mettre fin à l’action schismatique et de reconstruire sans ambiguïtés la pleine communion. Le Saint-Père, qui fut pendant quelques années membre de cette Commission, veut qu’elle se transforme en un organisme du Saint-Siège ayant pour finalité propre et distincte de conserver et de maintenir la valeur de la liturgie latine traditionnelle. Mais il faut affirmer en pleine clarté qu’il ne s’agit pas d’un retour en arrière, d’un retour aux temps antérieurs à la réforme de 1970. Il s’agit au contraire d’une offre généreuse du Vicaire du Christ qui, comme expression de sa volonté pastorale, veut mettre à la disposition de l’Eglise tous les trésors de la liturgie latine qui pendant des siècles a nourri la vie spirituelle de tant de générations de fidèles catholiques. Le Saint-Père veut conserver les immenses trésors spirituels, culturels et esthétiques liés à l’ancienne liturgie. La récupération de cette richesse s’unit à celle, non moins précieuse, de la liturgie actuelle de l’Eglise. »

Cette précision d’universalité vient sans doute répondre à la demande faite plus spécialement par la Fraternité Saint-Pie X, que la possibilité de célébrer selon le rite tridentin soit reconnue pour les prêtres du monde entier.

Le passage le plus important vient en suite : « Pour ces raisons, le Saint-Père a l’intention d’étendre à toute l’Eglise latine la possibilité de célébrer la Sainte Messe et les Sacrements selon les livres liturgiques promulgués par le bienheureux Jean XXIII en 1962. Il existe aujourd’hui pour cette liturgie, qui n’a jamais été abolie, et qui, comme nous l’avons dit, est considérée comme un trésor, un intérêt nouveau et renouvelé, et c’est aussi pour cette raison que le Saint-Père pense que le temps est venu de faciliter, comme le voulait la première Commission cardinalice en 1986, l’accès à cette liturgie, en faisant d’elle une forme extraordinaire de l’unique rite romain. »

Cette annonce est, semble-t-il, un résumé du contenu du document à paraître. Le Cardinal donne pour finir quelques exemples de communautés bénéficiant déjà de cette possibilité, qui recouvrent, selon ses chiffres, un mouvement déjà important : « Jusqu’à présent, se sont trouvés “sous” Ecclesia Dei diverses communautés dispersées à travers le monde. 300 prêtres, 79 religieux, 300 religieuses, 200 séminaristes et plusieurs centaines de milliers de fidèles. Curieusement, l’intérêt des jeunes augmente en France, aux Etats-Unis, au Brésil, en Italie, en Scandinavie, en Australie et en Chine. »

Article extrait de "Présent" du n° 6340 du Mardi 22 mai 2007

2 remarques:
- le Saint-Père "libéralise" la liturgie de 1962 comme s'il pouvait y avoir deux messes célébrant le Saint sacrifice: on sombre dans l'indifférentisme le plus total.
- Ce qui est libéralisé, c'est la possibilité de célébrer la Sainte Messe et les Sacrements selon les livres liturgiques promulgués par "le bienheureux Jean XXIII" en 1962...c'est-à-dire par un antipape!
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Lun 21 Mai - 20:18

La messe de St Pie V célébrée par des laïcs : qu'est-ce que cela vaut ?

C'est la question qu'il faut se poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Lun 21 Mai - 20:20

Abbé Grossin a écrit:
La messe de St Pie V célébrée par des laïcs : qu'est-ce que cela vaut ?

C'est la question qu'il faut se poser.

l'anglicanisme à ce que j'ai compris.. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Pascal
Invité



MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Mer 23 Mai - 17:31

ce que vaut une messe ,même de st pie V ,dite par des laics ? pour moi qui ne connait pas grand chose à ces affaires , je ne pense pas m avancer beaucoup en affirmant que ; AUCUNE VALEUR SPIRITUELLE ! depuis quand un laic peut-il se substituer à un prêtre? celui-ci ne pouvant reçevoir aucun sacrement de la part d un éveque (lui-même sacré de maniere adéquate et valide) .
et pourtant c est ce que j ai vu dans une commune de Hte Garonne et sans être misogyne ( bien que militaire , je ne le suis pas) une messe était dite par la cousine de mon pére , une simple laic !
Revenir en haut Aller en bas
Credo
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Mer 23 Mai - 18:49

Et c'est pour cela que le travail fait par Virgo Maria sur la validité des Rites et des Sacres est ESSENTIEL!!!

On comprend mieux "certaines" chapes de plombs sur "certains sujets" dans le milieu dit de "Tradition".

Imaginons les conséquences pour les institutions et les âmes, si... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   Mer 23 Mai - 22:50

Comme je l'ai moi même déjà écrit sur ce forum, il est naturel logique cohérent et certain que la nouvelle religion ayant de nouveaux dogmes, ayant une nouvelle liturgie, une nouvelle morale, une nouvelle pastorale, une nouvelle politique, un nouveau droit canon, elle a donc un nouveau clergé dont l'Ordre est nouveau.

la raisonnement (et le raisonnement thomiste doit être encore plus éclatant) et la bonne foi suffisent à démontrer l'un après l'autre ces différents aspects qui découlent les uns des autres.

Par conséquent soutenir que seul le sacre est demeuré valide au mépris de toutes les évidences propres à la fabrication savante d'un nouveau rite qui n'a jamais existé dans la primitive Eglise, et qui n'a jamais été utlisé en Orient pour créer un nouvel Evêque, et qui ne signifie rien,...

et surtout soutenir
cela alors :
que le NOM semble invalide,
que "l'hérésie" mine le discours et l'enseignement de toute l'église conciliaire,
que la morale est ravalée à celle du maçonnisme, l
que a pastorale et la politique, à la démocratie,
et que le droit canon, à une forfaiture,

c'est donc la défaite de la pensée ou le comble de l'outreduidance
et du mépris des "petits", c'est à dire tous les fidèles candides qui à 99.99 % n'nont ni le temps ni le loisir, ni le goût ni les compétences, pour s'intéreser à ces choses là !

Il y a deux ans je faisais partie de ces candides au sujet de b16!
Luernos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Libéralisation" prochaine de la messe tridentine   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Libéralisation" prochaine de la messe tridentine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libéralisation et production agricole : le riz en Haiti
» Libéralisation agricole : éviter les erreurs du passé!
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose
» "little kiki", you represent the future of haiti !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: