Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liberté religieuse,une hérésie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Liberté religieuse,une hérésie?   Mar 8 Mai - 18:35

J'ai dit,vatican2 enseigne la liberté religieuse,c'est une hérésie.

voyez la réponse.

Citation :
Dans leur rêve:


Saint Pie X,Benoit XV,Leon XIII etc..etc...etc. condamnent la liberté religieuse dans des documents PASTORAUX qu'ils produisent dans une Europe chrétienne soumise depuis 4 siècle à la règle suivante: "Cujus regio, ejus religio". Ces textes n'ont rien de dogmatiques.

Vatican II produit un document dogmatique indiquant que l'homme est une personne et que sa liberté est une condition de la possibilité de l'amour.

Analogie:

Votre femme étant engagée avec vous, n'est pas libre de vous quitter.

Votre femme étant une personne, elle a la liberté de vous quitter.

Ceci n'est pas contradictoire.

que répondre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté religieuse,une hérésie?   Mar 8 Mai - 18:40

Citation :
Pie IX
Quanta Cura
8.12.1864
(...) “l’indifférentisme... perverse
opinion... propagé par les tromperies
des méchants… erreur très
pernicieuse... qui prétend qu’en
n’importe quelle religion se trouve le
chemin ouvert jusqu’aux portes du
bonheur...pour cela vont périr sans
doute éternellement ceux qui ne possèdent
pas la foi catholique et ne la
conservent intègre et inviolée.
De cette source très corrompue de
l’indifférentisme sort cette sentence
absurde et erronée, ou mieux dit
délire par lequel on doit affirmer et
revendiquer pour chacun l’absolue
liberté de conscience... Avec vérité
Nous disons qu’est ouvert le puits de
l’abîme duquel saint Jean a vu monter
la fumée qui a obscurci le soleil et les
vermisseaux qui vont envahir l’étendue
de la terre.
Ici tient sa place cette très mauvaise
et jamais suffisamment exécrée
et détestée liberté de presse. Nous
sommes horrifié, Vénérables Frères,
de contempler par quels monstres de
doctrines ou mieux par quels
monstres d’erreurs nous sommes
ensevelis.”


Pie VII
Post tam diuturnas
29.04.1814
(...)“ Par cela même qu’on établit
la liberté de tous les cultes sans distinction,
on confond la vérité avec
l’erreur, et l’on met au rang des sectes
hérétiques et même de la perfidie
judaïquel’Epouse sainte et immaculée
du Christ, l’Eglise hors de laquelle
il ne peut y avoir de salut.”


Pie XII
Mystici Corporis
“S’éloignent de la vérité divine
ceux qui s’imaginent l’Eglise comme
quelque chose qui ne se puisse
atteindre ni voir, comme si c’était une
chose «pneumatique», comme ils
disent, par laquelle les nombreuses
communautés chrétiennes, bien que
séparées par la foi, seraient cependant
unies entre elles par un lien invisible”



Léon XIII
Satis Cognitum
“Jésus-Christ n’a pas conçu ni
institué une Eglise formée de plusieurs
communautés, semblables par
quelques traits généraux, mais distinctes
et non liées entre elles par ces
liens qui forment une seule et indivisible
Eglise, de telle façon que, en
récitant le symbole de la foi, nous
disons : “Je crois dans l’unique
Eglise.”


Pie XI Mortalium animos
6.01.1928
Fausses notions de l’unité
“C’est quelque chose d’approchant
que d’aucuns s’efforcent
d’introduire dans l’ordre établi par
Notre Seigneur Jésus-Christ pour la
Nouvelle Loi. Sachant parfaitement
qu’il est extrêmement rare de rencontrer
des hommes absolument dépourvus
de sens religieux, ils nourrissent
l’espoir qu’on pourrait facilement
amener les peuples, en dépit de leurs
dissensions religieuses, à s’unir dans
la profession de certaines doctrines
admises comme un fondement commun
de vie spirituelle. En conséquence,
ils tiennent des congrès, des
réunions, des conférences fréquentés
par un nombre assez considérable
d’auditeurs; ils invitent aux discussions
tous les hommes indistinctement,
les infidèles de toute catégorie,
les fidèles, et jusqu’à ceux qui ont le
malheur de s’être séparés du Christ
ou qui nient âprement et obstinément
la divinité de sa nature et de sa mission.
De pareils efforts n’ont aucun
droit à l’approbation des catholiques,
car ils s’appuient sur cette
opinion erronée que toutes les religions
sont plus ou moins bonnes et
louables, en ce sens qu’elles révèlent
et traduisent toutes également
– quoique d’une manière différente –
le sentiment naturel et inné qui nous
porte vers Dieu et nous incline avec
respect devant sa puissance. Outre
pastoqu’ils
s’égarent en pleine erreur, les
tenants de cette opinion repoussent du
même coup la religion vraie; ils en
faussent la notion et versent peu à
peu dans le naturalisme et l’athéisme.
Il est donc parfaitement évident que
c’est abandonner entièrement la religion
divinement révélée que de se
joindre aux partisans et aux propagateurs
de pareilles doctrines.”


Boniface VIII
Unam Sanctam
“La Foi nous oblige à croire et à
professer une Eglise Une, Sainte,
Catholique et Apostolique (...). Hors
d’Elle il n’y a pas de salut et pas de
pardon des péchés.”

Pie XII
Humani Generis
“Il y a plus. Nous observons un
autre danger qui est, lui d’autant plus
grave qu’il est plus caché sous les
voiles de la vertu. De fait, parmi ceux
qui déplorent la mésentente entre les
hommes et la confusion des esprits, il
en est plusieurs qui se montrent
remués par un zèle imprudent des
âmes : dans leur ardeur, ils brûlent
d’un désir pressant d’abattre les
enceintes qui séparent d’honnêtes
gens : on les voit adopter alors un
«irénisme» tel que, laissant de côté
tout ce qui divise, il ne se contentent
pas d’envisager l’attaque contre un
athéisme envahissant par l’union de
toutes les forces, mais ils vont jusqu’à
envisager une conciliation des
contraires, seraient-ils même des
dogmes.”
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté religieuse,une hérésie?   Mar 8 Mai - 18:41

Citation :
Léon XIII
19 juillet 1889
“…Aussi bien, une telle liberté place-telle
sur la même ligne la vérité et l’erreur, la
foi et l’hérésie, l’Eglise de Jésus-Christ et une
quelconque institution humaine; elle établit
une déplorable et funeste séparation entre la
société humaine et Dieu son Auteur; elle
aboutit enfin aux tristes conséquences que
sont l’indifférentisme de l’Etat en matière
religieuse, ou, ce qui revient au même, son
athéisme.”

Grégoire XVI
15.08.1832
“…De cette source très corrompue de
l’indifférentisme sort cette sentence absurde
et erronée, ou mieux dit délire par lequel on
doit affirmer et revendiquer pour chacun
l’absolue liberté de conscience... Avec vérité
Nous disons qu’est ouvert le puits de l’abîme
duquel saint Jean a vu monter la fumée qui a
obscurci le soleil et les vermisseaux qui vont
envahir l’étendue de la terre.”

Leon XIII
20.06.1888
“…Supposons donc une prescription
d’un pouvoir quelconque qui serait en désaccord
avec les principes de la droite raison et
avec les intérêts du bien public; elle n’aurait
aucune force de loi, parce que ce ne serait pas
une règle de justice et qu’elle écarterait les
hommes du bien pour lequel la société a été
formée.
…Mais, dès que le droit de commander
fait défaut, ou que le commandement est
contraire à la raison, à la loi éternelle, à
l’autorité de Dieu, alors il est légitime de
désobéir, nous voulons dire aux hommes, afin
d’obéir à Dieu.”

Leon XIII
3…C’est pourquoi offrir à l’homme la
liberté dont Nous parlons, c’est lui donner le
pouvoir de dénaturer impunément le plus
saint des devoirs, de le déserter, abandonnant
le bien immuable pour se tourner vers le
mal : ce qui, nous l’avons dit, n’est plus la
liberté, mais une dépravation de la liberté et
une servitude de l’âme dans l’abjection du
péché.”

Leon XIII
3…l’Etat ne peut être athée, ou, ce qui
reviendrait à l’athéisme, être animé à l’égard
de toutes les religions, comme on dit des
mêmes dispositions, et leur accorder indistinctement
les mêmes droits…”

Léon XIII
4…De ces considérations, il ressort
comment les partisans du Libéralisme entendent
sur ce point, et représentent cette liberté
qu’ils réclament et proclament avec une égale
ardeur.”

Leon XIII
“Une autre liberté que l’on proclame
aussi bien haut est celle qu’on nomme liberté
de conscience. Que si l’on entend par là que
chacun peut indifféremment, à son gré,
rendre ou ne pas rendre un culte à Dieu, les
arguments qui ont été donnés plus haut suffisent
à le réfuter.”

Leon XIII
“Or, quand elle donne un ordre qui est
ouvertement en désaccord avec la volonté
divine, elle s’écarte alors loin de ces limites
et se met du même coup en conflit avec
l’autorité divine : il est donc juste alors de ne
pas obéir.”

Leon XIII
“…Et quand l’Eglise, colonne et soutien
de la vérité, maîtresse incorruptible des
moeurs, croit de son devoir de protester sans
relâche contre une tolérance si pleine de
désordres et d’excès, et d’en écarter l’usage
criminel, ils l’accusent de manquer à la
patience et à la douceur…”

Leon XIII
“…il est absolument impossible de comprendre
la liberté de l’homme sans la soumission
à Dieu et l’assujettissement à sa volonté.
Nier cette souveraineté de Dieu et refuser de
s’y soumettre, ce n’est pas la liberté, c’est
abus de la liberté et révolte; et c’est précisément
d’une telle disposition d’âme que se
constitue et que naît le vice capital du
Libéralisme.”

Pie IX
8.12.1864
“…et en conséquence ils ne craignent
pas de favoriser cette opinion erronée que...
Grégoire XVI appelait délire, c’est-à-dire que
la liberté de conscience et de culte est un
droit libre de tout homme, qui doit exister et
être proclamé et garanti dans toute société
bien constituée… Nous les réprouvons par
Notre Autorité Apostolique, les proscrivons,
les condamnons et Nous désirons et commandons
que tous les fils de l’Eglise Catholique
les tiennent pour réprouvées, proscrites et
condamnées !”
Revenir en haut Aller en bas
Torquemodo
Aspirant


Nombre de messages : 76
Localisation : Paris - Liban
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Re: Liberté religieuse,une hérésie?   Mer 9 Mai - 0:41

Citation :
Saint Pie X,Benoit XV,Leon XIII etc..etc...etc. condamnent la liberté religieuse dans des documents PASTORAUX
Tiens voilà qui montre clairement que l'origine de la distinction dogmatique / pastorale que pratique la FSSPX est clairement moderniste: elle vient de ceux qui justement étaient visés par ces Encycliques.
L'Infaillibilité du Magistère Ordinaire Universel est brillament défendue par Mgr de Ségur, qui affirme: "Le Pape est infaillible quand il parle comme Pape mais non pas quand il parle comme homme. Et il parle comme Pape lorsqu'il enseigne publiquement et officiellement des vérités qui intéressent toute l'Eglise, au moyen de ce qu'on appelle une Bulle, ou une Encyclique ou quelque autre acte de ce genre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapoudre.hautetfort.com
Louis-Hubert REMY
Ecuyer


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Liberté religieuse,une hérésie?   Mer 9 Mai - 8:07

Cher ami,
Votre correspondant écrit
Analogie:
Votre femme étant engagée avec vous, n'est pas libre de vous quitter.
Votre femme étant une personne, elle a la liberté de vous quitter.
Ceci n'est pas contradictoire.



C'est un sophisme.
Une
femme est une personne. Oui. Non engagée elle est libre. Oui.

VOTRE femme est une personne. Mais étant VOTRE femme, elle est engagée. Elle n'est plus libre. Elle n'est plus libre de vous quitter.

C'est simple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liberté religieuse,une hérésie?   Aujourd'hui à 17:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté religieuse,une hérésie?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: