Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Traduction Adeodato

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Repellam umbras
Page
avatar

Nombre de messages : 182
Age : 75
Localisation : MESSAC (ille et Vilaine)
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Traduction Adeodato   Jeu 3 Mai - 10:31

Voici, avec beaucoup de retard, la traduction du dernier message de notre ami. Que celui-ci veuille bien nous excuser, mais la traductrice, la seconde de mes trois filles, est très occupée avec son premier bébé...

Samedi 21 avril dernier, j’ai enfin pu obtenir une copie d’un livre que j’ai longtemps cherché sans jamais le trouver, et Notre Seigneur a voulu que je le trouve ce samedi entre les mains d’un très bon ami dans la foi. Il s’agit de l’énigmatique et mystérieux livre de Pier Carpi, « Les prophéties du Pape Jean XXIII », dont l’auteur serait Angelo Roncalli, qui reçut ces terribles et mystérieuses prophéties en 1935, alors qu’il était initié dans une société ésotérique en Turquie.

Apparemment, Roncalli entra dans une transe étrange et mystique et commença à parler d’une voix qui n’était pas la sienne, révélant une série de prophéties qui se sont réalisées durant ces dernières années.

J’aimerais commenter quelques unes de ces prophéties avec vous tous, car je crois qu’elles nous aideraient à comprendre ce qui s’est passé et ce qui se passe dans l’Eglise et dans le monde.

Aujourd’hui je commencerai avec une prophétie obscure qui fait référence à Montini, alias « Paul VI », et avec laquelle on peut prouver que ce qui a été dit ici est devenu vrai.

« Oh élu torturé dans le tourment ! Père veuf dont Marie connaît le secret ! Elle se taira au nom de sa foi.

Tu paies toujours la rétribution de Paris. Repousser la tentation du Panthéon, de ses morts et de ses vivants.

Même en voyageant tu resteras sur le trône. Tu ne pourras pas t’en lever, faisant face aux gens. Ils ne te comprendront pas et t’affronteront. TU TE TAIRAS ; ILS BRÛLENT LES PATURAGES ET TU TE TAIS LORSQU’ILS TUENT TES BERGERS.

Babylone a trop de langages. TU AS BRISE LA CHAÎNE ET TU LE SAIS, tu le sauras tant que tu vivras. DES LANGUES DIFFERENTES POUR LE SACREMENT ET DES LANGUES DISTINCTES POUR LA PHRASE. Aujourd’hui elle est égarée.

TU AS ELIMINE L’EXORCISME DU SACREMENT ET TU AS VU LE VISAGE DE SATAN. Il ne suffit pas de parler.

Toi qui viens du brouillard tu seras blessé.
Tu n’as su ni choisir, ni réprimander, ni oser, ni prier. Tu as vu beaucoup et tu n’as rien voulu raconter. L’Eglise tremble et tes lettres la secouent en vain.

Les meilleurs fils s’éloignent et se font les serviteurs du mal qu’ils appellent le bien. Et ceux qui restent à tes côtés tombent dans l’oubli.

Tu auras un jour de paix, un seul. Ensuite, tu devras te soumettre au pacte. Le brouillard ».

Cela fait réellement peur de voir avec quelle précision Montini est décrit, en qui nous ne pouvons que voir le faux prophète de l’Antéchrist dont la mission est de détruire tout ce qui est catholique.
Il l’appelle « PERE VEUF », surement parce que l’Eglise n’est déjà plus son Epouse, et parce que ce triste individu n’a déjà plus la foi catholique (Peut-être l’a-t-il eu quelquefois ?)

Il dit que son secret est connu d’une femme nommée MARIE ; cette « Marie » ne pourrait être la Vierge, car Elle ne se tairait jamais au nom de sa foi, mais peut-être une femme qui travaillait pour Montini lorsqu’il était prêtre, évêque ou « pape ». Peut-être que cette Marie était une domestique ou une servante qui savait quelque chose de très important sur Montini.

Il dit ensuite que cet individu se taira lorsque « ILS TUERONT SES BERGERS ». C’est Montini ! Le lâche ne condamna jamais le communisme et se tut devant les assassinats des prêtres et des religieux.

TU AS BRISE LA CHAÎNE. Cette partie est fondamentale ! Cette chaîne pourrait être la succession apostolique que Montini savait qu’il romprait en changeant le Rite de l’Ordination Episcopale ?

LANGUES DISTINCTES POUR LE SACREMENT ET LA PHRASE. Nous savons tous déjà ce qui s’est passé avec le Novus Ordo Missae, n’est-ce pas ?

TU AS ELIMINE L’EXORCISME DU SACREMENT. Ce misérable élimina l’Exorcisme de Saint Michel Archange contre Satan que Léon XIII avait ordonné de prier durant la messe !

ET TU AS VU LE VISAGE DE SATAN. Mots terribles ! Il ne me fait aucun doute que Montini était en communication directe avec le Diable, qu’il recevait ses messages, et que c’est ainsi qu’il réalisa tant de changements diaboliques qui ont changé le visage de l’Eglise pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adeodato
Postulant


Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: Traduction Adeodato   Ven 4 Mai - 21:16

Cher Repellam Umbras,

muchísimas gracias a usted y a su hija por su excelente traducción de mi mensaje. Que Dios los bendiga y los llene de gracias siempre.

¡Enhorabuena por el bebé!

DEO GRATIAS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Daniel Réju commente les "prophéties" de Roncalli   Mar 12 Juin - 12:47

Une quarantaine de textes composent les prophéties publiées par Pier Carpi environ dix ans après qu'il en ait eu connaissance, comme il le précise lui-même: l'auteur ajoute que ceux-ci ne constituent que 20 % -soit 1 / 5e- de prophéties d'Angelo Roncalli dans ce temple «... où il fut le truchement —il ne faut jamais l'oublier— d'une action initiatique à laquelle ont collaboré soit les frères et les maîtres présents, soit les frères et les maîtres du passé, grâce à un rituel très ancien que je ne peux absolument pas rendre public. » (2)
Pier Carpi s'est attaché à commenter ces textes, aussi bien ceux se rapportant au passé (1935-1966/1976) que ceux ayant trait à l'avenir. Parlant de la prophétie, Pier Carpi écrit : « Pour l'essentiel, celles du passé sont déchiffrables» avant d'ajouter : « Lorsque certains éléments restent encore obscurs, c'est qu'ils portent sur des faits purement initiatiques ignorés de nous, ou qu'ils concernent des événements que nous n'avons su retrouver. » (2)
Et, ce faisant, il nous laisse quelque peu perplexes...
Car, si certains grands thèmes -nazisme, seconde guerre mondiale, papauté, marxisme, etc.- se devinent bien facilement en effet, dans le détail, combien d'apparentes contrevérités laissent-ils apparaître. Et, à notre sens, « l'essentiel » n'est pas fourni par le « déchiffrable» mais par ces «faits purement initiatiques ignorés de nous» et «les événements que nous n'avons pas su retrouver».
En fait, avec ce qui est « lisible », il y aurait de quoi réécrire l'histoire jusqu'à l'aube des années soixante-dix...
Pour le reste, contrairement à ce qu'affirme Pier Carpi, ces singulières prophéties manquent pour le moins de clarté. Et là réside sans nul doute pour nous le plus énigmatique de la démarche de Pier Carpi et de son mystérieux commanditaire.
En effet, à lire attentivement Carpi, il était capital pour la Société que la partie des «prophéties de Jean XXIII» communiquée par son émissaire à l'écrivain italien soit publiée et admise comme véridique par le public.
D'autre part, le vieillard, curieusement, s'obstina à taire la raison faisant qu'il était temps « que ces textes soient divulgués ».
Or, théoriquement, la nécessité de rendre un texte public implique sa compréhension par le lecteur : cela n'est nullement le cas.
Ainsi pourrait-on en déduire que le message des «prophéties» soit réservé à une seule élite d'« initiés » ? Qu'en fait de «prophéties» il s'agisse plutôt d'«instructions», toujours réservées à un cénacle d'adeptes bien déterminé? Ou bien encore que l'ensemble de ce texte obscur ne soit que fantaisiste et n'ait d'autre raison d'être que de véhiculer quelques informations précises ? Autant de questions auxquelles il ne nous est pour l'instant malheureusement pas possible d'apporter de réponses.
Les douze premiers textes se rapportent à la ‘Papauté’ dans l'Eglise, depuis Pie XI jusqu'à 2033 ; dans un style -à l'image de celui qui préside à l'ensemble de la rédaction des prophéties- puissant et évocateur, coloré et poétique, il retrace les démêlés de la barque de Pierre avec le nazisme et le communisme, mais aussi ses soubresauts internes, ses luttes intestines et son rôle dans l'évolution du monde.
A travers ces douze textes où les nazis sont désignés sous le vocable de «loups à la croix usurpée», nous apprenons ainsi que Pie XII sera reconnu saint «et plus saint que lui jamais on ne verra » lorsque paraîtront «les lettres de Barcelone», l'importance d'un saint inconnu né en Emilie et réfugié en Terre Sainte, des détails capitaux jusqu'alors inconnus sur la destinée de Jean XXIII lui-même, « ses papiers seront cachés. Ses papiers seront volés. On dira peu de choses de lui », la conclusion d'un pacte mystérieux par Paul VI, l'avènement du « règne béni de la Très Sainte Vierge », etc.
Mais aussi des faits qui ne peuvent que soulever la curiosité ou la crainte.
Ainsi «les urnes ouvertes dans les lieux secrets sous le trésor et seront découverts les pas du premier homme» passage que commente ainsi Pier Carpi: «Dans le sous-sol de Saint-Pierre, c'est-à-dire «sous le trésor», des lieux secrets seront découverts ou bien encore des choses jusqu'alors ignorées, «et seront découverts les pas du premier homme». S'agit-il d'un élément important sur le premier pape romain, Pierre ? Ou bien d'une découverte scientifique très importante qui expliquerait les origines de l'humanité en donnant, de tout ce qui est dit dans les Ecritures, une explication rationnelle?» (2)
Et: « S'affronteront croissant de lune, étoile et croix. Quelqu'un brandira la croix noire. Des vallées du Prince viendront les chevaliers aveugles. » Les trois religions révélées s'affronteront d'une quelconque manière -symbolique ou bien concrète- alors que les armes de l'Anti-Christ se déchaîneront, tout comme les forces du mal issues des vallées, dévouées au Prince (Satan) : l'image des « chevaliers aveugles » est bien connue comme manifestation de l'anti-initiation et de la contre-initiation.

Puis viendra le Jugement :
«Ce sera un bon jugement
Notre Père, qui es aux cieux, que ton règne arrive. Ta volonté est faite, au ciel et sur la terre.
Il y a vingt siècles plus l'âge du Sauveur. Amen. »
2000 + 33 = 2033 !

Les textes qui suivent sont plus particulièrement consacrés à la politique, à la guerre et à la paix. Les six premiers se préoccupent quasi exclusivement de la seconde guerre mondiale, d'Hitler et du nazisme, de l'Italie et du fascisme, mais aussi des autres grandes puissances et de certains de leurs dirigeants, U.R.S.S. et Staline, Angleterre, U.S.A., Chine...
Le style y atteint une densité peu commune, soulignant une exceptionnelle valeur artistique mise au service de l'évocation prophétique.
Angelo Roncalli ne s'y montre tendre pour personne mais son courroux ou son mépris visent principalement l'Italie, l'Angleterre et l'U.R.S.S. de Staline. Curieusement, il fustige surtout ce dernier pour la trahison dont il se rendit coupable envers Lénine. Quant au nazisme, il ne semble rien ignorer de ses arcanes. « Et toi nouveau Tsar, maudit par le petit père, tu serres la main au dictateur noir. Regarde la mer. Elle sera rouge de sang».
Pier Carpi souligne que le prophète attribue à l'Italie l'origine des maux de notre temps.
Vient Hitler: «Marche le fils de la Bête, enfanté en un an dans le secret.» Et à nouveau Staline: «Le nouveau Tsar tue les vrais fils du petit père.» U.S.A. et Angleterre sont également condamnées : fils de Luther et citoyens de « la terre des anges » exploitent et colonisent les Etats du futur, «aujourd'hui piétines, demain maîtres éclairés». Aussi, «les trois loups des trois erreurs du monde» sont-ils le capitalisme, le nazisme et le socialisme.
Et reviennent l'Italie et Hitler : «Dans les laboratoires on prépare les armes inconnues de tous. L'Italie en est la forge.
L'Italie qui met dans le faux marbre ce qu'elle n'a pas dans le cœur. Ses hommes sont des statues sans pensée.
La guerre voulue. La guerre de tous, sans frontières. Le fils de la Bête lâche les fauves.
Et l'Europe s'écroule comme une statue de boue».
Le texte suivant est sans doute le plus énigmatique de toute la prophétie. Tous les faits qu'il mentionne nous sont connus, mais jusqu'à présent sous un éclairage tout différent. Ainsi Italo Balbo, Churchill, Staline ont-ils trahi les leurs, chacun d'entre eux pour des motifs différents. La révélation de certaines lettres permettra de rétablir la vérité et elle sera fracassante. La dernière partie de la prophétie est consacrée à Mao Tsé Toung pour lequel le prophète semble avoir une vénération toute particulière.
Mais le plus étonnant concerne ce qui constitue pour nous l'énigme la plus profonde de la seconde guerre mondiale et des ramifications souterraines du nazisme : le secret de Rudolph Hess : «Quand sera découvert le secret de l'ami du fils de la Bête, envolé dans la nuit sur la terre des anges.» La découverte de ce secret ira de paire avec la publication de lettres établissant la trahison de Churchill...
De Gaulle est grand. Sous l'occupation, des deux chefs de la France, il est celui du désert. Et « il doit beaucoup au général de l'Espagne».
Mais la Résistance est abusée «parce que les chefs qu'ils croiront abattre commanderont encore, toujours les mêmes. Ils abattront les marionnettes de l'argent, pas les patrons de l'argent. Et ils se laisseront séduire par le nouveau Tsar, qui a vaincu malgré la trahison, grâce à l'ardeur de la flamme rouge. »
Le dernier texte de cette période insiste sur les «crimes» de Roosevelt, puis de Truman, de Churchill et de Staline. Quant à Mussolini « personne ne saura jamais comment il fut tué. L'ordre est venu de loin.» L'indignation de l'emploi de l'arme atomique n'a d'égale, aux yeux du prophète, que son admiration pour Gandhi, «la conscience du monde».
La prophétie, à travers différents textes, envisage ensuite la plupart des grands processus qui se déroulèrent, se produisent toujours ou se manifesteront dans notre monde livré à l'anarchie et au chaos: décolonisation, interventions militaires des USA, conflits du Moyen-Orient, prolifération des armes nucléaires, coupure de l'Allemagne en deux avec la honte du mur de Berlin, déchirements latino-américains, massacres perpétrés par les responsables de l'Union Soviétique, conquête spatiale entreprise avant tout à dessein militaire, terrorisme, matérialisme et dégradation des valeurs morales, guerres civiles, coups d'Etats, etc.
Le prophète accorde également une place prépondérante à certains événements particuliers: assassinat de Staline et des frères Kennedy, annonce d'un renouveau du culte de Notre-Dame et de la réunion d'un grand concile spirituel à Alexandrie. Mais surtout naîtra enfin l'Europe véritable. Des signes précurseurs de ce grand bouleversement, peut-être lié à l'avènement du Grand Monarque, se manifesteront dans un premier temps à Malte et à Milan.

Le plus étrange toutefois, lancinant leitmotiv scandant les phases les plus cruciales de la prophétie, se rapporte au procès de Nuremberg et à un mystérieux personnage échappé du bunker de Hitler et de Berlin écrasé sous les bombes.
Mais avant d'envisager cette énigme dans l'énigme, abordons brièvement -comme le fait d'ailleurs le prophète- le mystère de la fin d'Adolph Hitler lui-même, le « fils de la Bête » : « Le fils de la Bête a échappé à trois attentats. Pas au quatrième. Ils lui servent à tuer celui qu'il hait. Mais pour lui c'est la fin. Enfermé dans la tanière, serré à la femme de l'autre. Sur sa mort le mystère.»
Effectivement, la fin de Hitler a toujours constitué un mystère, le prophète ne fait que confirmer la chose. Mais que penser de ces trois attentats qui lui servent à tuer celui qu'il hait... Comment «celui» pourrait-il correspondre à une seule et même personne ?
L'Histoire nous apprend que le Fuhrer s'est suicidé, après avoir épousé Eva Braun, le 30 avril 1945. A ce propos, il n'est sans doute pas sans intérêt de souligner que le seul récit de la fin du couple est de source allemande, émanant d'Arthur Axmann, chef des Jeunesses hitlériennes. Seuls pourront confirmer Linge et le général Guensche: les autres témoins cités par Axmann se suicidèrent, furent abattus ou disparurent.
Mais le prophète ne l'entend pas ainsi : Hitler a été victime d'un attentat, le quatrième... En outre, Hitler a bien épousé Eva Braun, le 30, entre I et 2 heures du matin, devant Walther Wagner, officier municipal de Berlin, et en présence de deux témoins, Joseph Goebbels et Martin Bormann. Pourtant, Hitler mort, écrit le prophète, «est serré à la femme de l'autre». Eva Braun était-elle déjà mariée ? Dans ce cas, avec qui? Ou bien s'agissait-il d'une autre femme -laquelle et épouse de qui?
Durant de nombreuses années, la fin tragique du bunker a alimenté d'innombrables colonnes de journaux. Peut-être n'est-ce pas sans raison...
Mais venons-en à Nuremberg : «Les bourreaux savent, ils mentiront à Nuremberg.
Cherchez-les toujours les bourreaux, même quand vous les croirez morts. Cherchez-les partout où vit le pouvoir avec la terreur. Cherchez-les dans les maisons de celui qui s'est enrichi avec la guerre.
Pas pour la vengeance, mais pour empêcher qu'eux et leurs enfants envahissent encore le monde en camouflant le mot et le chef.»
Passage étonnant pour le moins, surtout si l'on en considère la conclusion : «...en camouflant le mot et le chef».
Ce «chef» nous amène directement au fugitif: «Mais attention à celui qui est sorti de la tanière à la fin. II sera long à mourir et prépare au monde d'autres plaies.»
Personnage sans doute terrifiant car «Lui connaît le visage de la bête». Et lui n'était pas présent au procès, car Nuremberg l'injuste. Les assassins sont absents» et même: «Quelques-uns d'entre eux sur les sièges des juges.»
Par contre, on le voit réapparaître en arrière-plan de l'assassinat des frères Kennedy, lié d'une quelconque manière à Jacqueline, veuve de John, et à Onassis car «Leurs secrets sont dans les armes, dans le crime. Et ce sont les secrets de celui qui n'était pas à Nuremberg.»
La prophétie évoque encore le fugitif: «Et dans le palais où s'embrassent les Etats, le fugitif est bien vivant. » Pour en parler ensuite au pluriel: «Le temps a nourri un esprit trouble, à l'ombre de la croix rouge et noire, inconnue de tous, fille des fugitifs de Nuremberg.»
Ce spectre, ce fugitif de la tanière qui aurait dû s'asseoir au banc des accusés, qui pourrait-il être? Martin Bormann, comme l'avance Pier Carpi? On l'imagine mal à l'O.N.U... pas plus qu'un quelconque dignitaire nazi, politique ou militaire... Alors, le grand maître d'une société secrète nazi, inconnu des masses, un conseiller occulte d'Hitler, étranger pourquoi pas, devenu par la suite personnage important dans son pays d'origine ?
Personnage peu ordinaire en tout cas -«lui connaît le vrai visage de la Bête»- que seul, peut-être, Rudolph Hess, l'éternel reclus de Spandau, pourrait identifier...
Ce n'est certes pas le moindre mystère des «prophéties » du «bon pape Jean», qui nous apprennent avant tout que, derrière les chefs d'Etats et les chefs religieux se cachent ceux qui sont les seuls authentiques maîtres du destin mondial et que nul ne saurait distinguer.

Daniel Réju
Revenir en haut Aller en bas
Parvulus
Page
avatar

Nombre de messages : 115
Localisation : «Un saint triste est un triste saint.»
Date d'inscription : 08/05/2007

MessageSujet: Re: Traduction Adeodato   Mar 12 Juin - 13:09

Pourquoi perdre son temps à s'intéresser aux divagations d'un illuminé rose-croix?

Si Roncalli fut un prophète, ce fut un faux prophète et, quoi qu'il en ait, un prophète de malheur, qui plus est, puisqu'il ouvrit la voie au sinistre Montini et au funeste Wojtyla.

Le seul intérêt du livre de Carpi est de confirmer que Roncalli fut initié dans une loge rose-croix en... Turquie (la Turquie? comme c'est étrange!).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etienne VII
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 687
Localisation : Mon coeur en Bretagne, mes pieds en France, mon âme au Ciel.
Date d'inscription : 03/10/2006

MessageSujet: Re: Traduction Adeodato   Mar 12 Juin - 13:30

Citation :
Pourquoi perdre son temps à s'intéresser aux divagations d'un illuminé rose-croix ?

Parce qu'il s'agit d'informations importantes.

Je vous rappelle, Parvulus, que la Pitie prophétisait. Certes tout cela est à prendre avec une extrême prudence, mais il y a un intérêt certain à porter de l'attention à ces choses !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
luernos
Sénéchal
avatar

Nombre de messages : 1588
Date d'inscription : 27/08/2006

MessageSujet: Re: Traduction Adeodato   Mar 12 Juin - 20:58

Parvulus a écrit:
Pourquoi perdre son temps à s'intéresser aux divagations d'un illuminé rose-croix?

Si Roncalli fut un prophète, ce fut un faux prophète et, quoi qu'il en ait, un prophète de malheur, qui plus est, puisqu'il ouvrit la voie au sinistre Montini et au funeste Wojtyla.

Le seul intérêt du livre de Carpi est de confirmer que Roncalli fut initié dans une loge rose-croix en... Turquie (la Turquie? comme c'est étrange!).
vous avez raison de souligner ce fait! car la Turquie est le modèle prochain de la république française dans vingt ans. Un peuple mahométant gouverné par des pseudos laîcs, vrais maçons. le kemalisme est infiltré. le Roncalli a été initié dans le pays des Jeunes Turcs maçonnisés. Voilà le modèle français proche que bush a imposé de réaliser au petit sarkoz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traduction Adeodato   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traduction Adeodato
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mailles brunies du Rohan - problème de traduction
» [Traduction : Bande]Les Elfes Sylvains (de Mordheimer)
» Traduction
» traduction de SDA
» Traduction en français des jeux en anglais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Crise de l'Eglise-
Sauter vers: