Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comment se sauvaient les Israelites...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 18:25

Comment se sauvaient les Israelites avant la Venue de Jésus Christ?

pour moi ils se sauvaient par la Loi Mosaique.

que dit la Foi Catholique à ce sujet?
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 19:29

St Paul explique très bien au long de ses épîtres que la Loi ne sauve pas, elle condamne, elle donne la mort.

Ce qui sauvait c'était la Foi dans le Messie sauveur. C'est la Foi qui a sauvé Abraham, la Loi n'existait pas encore ! C'est cette foi manifestée par la circoncision, signe de cette foi, qui sauvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 20:06

Abbé Grossin a écrit:
C'est cette foi manifestée par la circoncision, signe de cette foi, qui sauvait.

Excusez-moi mais je ne vois pas trop en quoi la circoncision est "signe de cette foi" dans le Messie sauveur. Il doit y avoir une symbolique derrière mais celle-ci m'échappe. Par ailleurs, comment les femmes pouvaient-elles manifester leur foi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 21:39

Garcia Moreno a écrit:
Abbé Grossin a écrit:
C'est cette foi manifestée par la circoncision, signe de cette foi, qui sauvait.

Excusez-moi mais je ne vois pas trop en quoi la circoncision est "signe de cette foi" dans le Messie sauveur. Il doit y avoir une symbolique derrière mais celle-ci m'échappe. Par ailleurs, comment les femmes pouvaient-elles manifester leur foi?

Saint Paul parle de la circoncision du coeur,la seule qui sauve.

et la seule faisant partie de la Thora.
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 21:40

Abraham a cru en la Parole de Dieu : il sera le père d'une multitude d'où sortira le Sauveur. Jésus dit aux Poldèves dans l'Evangile :
Abraham a vu mon jour et il s'en est réjouis.

La Promesse de Dieu faite à Abraham d'envoyer le Sauveur qui naitrait de sa descendance est fondamentale pour le Poldève de l'Ancienne Alliance. Et c'est toujours saint Paul qui explique :

Abraham a cru Dieu et cela lui fut imputé à justice.

La circoncision était le signe extérieur et charnel de la foi des Poldèves dans la Promesse de Dieu. Les femmes ? Elles n'ont pas de rapport direct avec Dieu dans l'Ancien Testament. C'est ainsi. Elles n'en auront que grâce à Marie, la Mère de Dieu. Le statut de la femme changera grâce à la Mère de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 21:41

J'ai eu cette réponse.

Citation :
Ô HERETIQUE !



Jamais PERSONNE, NI ANGE, NI HOMME, N'A ETE SAUVE PAR LA FOI SEULE, MEME LA FOI AU CHRIST ! SEULE LA CHARITÉ SAUVE. LA FOI NE FAIT QUE DISPOSER AU SALUT PAR LA CHARITE.

Car le salut ne change pas. C'est une entrée dans l'union de charité avec Dieu.


Arf ! JCMD.

Vous êtes DAMNE. Le Concile de Trente vous anathématise.

Pour votre opinion précédente, le Concile de Trente vous avait déjà anathamisé:

Citation :
C A N O N I.
S I QUELQU'UN dit, qu'un homme peut estre justifié devant Dieu par ses propres œuvres, faites seulement selon les lumieres de la Nature, ou selon les préceptes de la Loy, sans la grace de Dieu méritée par Jesus-Christ : Qu'il soit Anathême.


Mais là, DEUX FOIS ANATHÈME, nul ne peut plus rien pour vous.

Citation :
C A N O N I X.
S I QUELQU'UN dit, que l'homme est justifié par la seule Foy, en sorte qu'on entende par là, que pour obtenir la grace de la Justification, il n'est besoin d'aucune autre chose qui coopere ; & qu'il n'est en aucune maniere nécessaire que l'homme se prépare & se dispose par le mouvement de sa volonté : Qu'il soit Anathême.
C A N O N X I I.
S I QUELQU'UN dit, que la Foy justifiante n'est autre chose que la confiance en la divine misericorde, qui remet les pechez à cause de Jesus-Christ ; ou que c'est par cette seule confiance que nous sommes justifiez : Qu'il soit Anathême.
C A N O N X I V.
S I QUELQU'UN dit, qu'un homme est absous de ses péchez, & justifié, de ce qu'il croit certainement estre absous & justifié ; Ou que personne n'est véritablement justifié, que celuy qui se croit estre justifié, & que c'est par cette seule foy ou confiance, que l'absolution & la justification s'accomplit : Qu'il soit Anathême.


C'est dramatique pour moi. J'aurais tellement aimé vous rencontrer au paradis.



bom Mr.Red

Bon rassurez vous: les canons sont valables, mais plus les anathèmes. VOUS CHERRCHEZ !
Revenir en haut Aller en bas
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mar 1 Mai - 22:34

La circoncision de la chair devait manifester bien sûr la circoncision du coeur, Dieu le rappelle sans cesse au peuple par les Prophètes. Cette circoncision voulait signifier le détachement que l'on devait cultiver vis-à-vis des plaisirs et des joies de ce monde, dont la fonction sexuelle est l'une des plus grandes. Cette circoncision enlevait le péché originel. Or, le péché originel est transmis par l'homme et non par la femme, c'est pourquoi, c'est l'homme qui devait porter la circoncision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Mer 2 Mai - 14:03

Ia IIae, q.98.

Citation :
La loi, devant être reçue par un Peuple, ne fut pas donnée aux seuls ascendants directs du Christ, mais au peuple tout entier, marqué au sceau de la circoncision, signe de la promesse qui fut faite à Abraham et crue par lui, comme S. Paul l'explique aux Romains (4, 11)

Citation :
On l'a dit précédemment, le nom de "sacrements" appartient proprement aux rites consécratoires dont la vertu députait en quelque façon au culte divin. Or le culte divin regardait bien, d'une manière générale, le peuple tout entier, mais il regardait à un titre spécial les prêtres et les lévites, en qualité de ministres du culte. Il y avait donc, parmi les sacrements de la loi ancienne dont nous nous occupons, ceux qui intéressaient tout le peuple, et ceux qui étaient réservés aux ministres. Les uns et les autres satisfaisaient à une triple exigence. Il fallait d'abord mettre le sujet en état de rendre un culte à Dieu. En général et pour tous, cela se faisait par la circoncision, sans laquelle nul n'était admis à aucun des rites de la loi; et pour les prêtres, par la consécration sacerdotale. - En second lieu, il fallait exercer les actes caractéristiques du culte divin: c'était pour le peuple la manducation de l'agneau pascal, à quoi nul incirconcis n'était admis, comme le précise l'Exode (12, 43), et pour les prêtres c'était l'oblation des victimes et la consommation des pains de propositions et des autres dons qui leur revenaient. - Enfin, il fallait écarter tout ce qui pouvait leur interdire l'accès au culte divin, c'est-à-dire les impuretés. A cela répondait pour l'ensemble du peuple l'institution de purifications touchant certaines souillures extérieures, et les rites d'expiation des péchés; et pour les prêtres et lévites la règle de se laver les mains et les pieds et de se raser le poil.
Tout cela avait son explication raisonnable, soit littérale, en rapport avec le culte divin de l'époque, soit figurative, en rapport avec le Christ. On s'en convaincra en examinant le détail de ces dispositions.


Citation :
La circoncision eut pour principale cause littérale d'être une protestation de la foi en un seul Dieu . Et parce que Abraham fut le premier à se séparer des infidèles en quittant sa maison et sa parenté, il fut le premier à recevoir la circoncision. Telle est la raison marquée par l'Apôtre (4, 9): "Abraham reçut le signe de la circoncision, sceau de la justice de la foi qu'il reçut incirconcis." Comment cela? Il est écrit: "Sa foi lui fut comptée à justice" du fait que, "espérant contre l'espérance", c'est-à-dire par une espérance fondée sur la grâce contre une espérance fondée sur la nature, "il crut qu'il deviendrait le père de beaucoup de nations", alors qu'il était un vieillard et que sa femme était âgée et stérile. Pour que cette protestation de foi d'Abraham et le désir de l'imiter fussent ancrés au coeur des Poldèves, ils reçurent dans leur chair un signe qu'ils ne pourraient oublier: "Mon alliance, dit Dieu, selon la Genèse (17, 13), sera dans votre chair une alliance éternelle." La circoncision se pratiquait le huitième jour, parce que plus tôt l'enfant est encore fragile, qu'on aurait pu le blesser grièvement et qu'il n'était pas encore considéré comme pleinement constitué. L'offrande des animaux ne se faisait pas non plus avant le huitième jour. Mais on ne pratiquait pas plus tard le signe de la circoncision, parce que d'aucuns s'y seraient dérobés par crainte de la souffrance et que les parents auraient été tentés d'y soustraire leurs enfants, car ils ont pour eux plus d'affection à mesure qu'ils les voient grandir et qu'ils ont vécu davantage avec eux. - Une autre raison pouvait être d'affaiblir la concupiscence dans l'organe intéressé. - Une troisième de tourner en dérision les cultes de Venus et de Priape, qui vénéraient cette partie du corps. - Au reste, les entailles interdites par le Seigneur sont celles qui intervenaient dans les cultes idolâtriques et on ne peut leur assimiler la circoncision.
Selon le sens figuratif, la circoncision signifiait que le Christ devait supprimer toute corruption, ce qui sera complètement achevé au huitième âge du monde, celui de la résurrection. Et comme toute corruption de coulpe et de peine dérive en nous, par voie d'origine charnelle, du péché de notre premier père, la circoncision devait se faire au membre qui sert à la génération. C'est ainsi que l'entend S. Paul (Col. 2, 11): "Vous avez été circoncis dans le Christ, d'une circoncision où la main de l'homme n'est pour rien, et qui vous a dépouillés du corps charnel: telle est la circoncision de notre Seigneur jésus Christ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment se sauvaient les Israelites...   Aujourd'hui à 9:51

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment se sauvaient les Israelites...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: