Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Index Librorum Prohibitorum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
écureuil
Postulant


Nombre de messages : 44
Localisation : En exil
Date d'inscription : 22/04/2007

MessageSujet: Index Librorum Prohibitorum   Ven 27 Avr - 19:30

Aujourd'hui est un heureux jour : je viens de lire que l'intégralité de l'oeuvre de Zola avait été mise à l'index. C'est quand même curieux que les écoles dites catholiques fassent étudier les livres de l'index.

Mais j'ai vu aussi que "les misérables" l'était également. Je ne l'ai pas lu, j'ai vu le film avec Gabin. Est-ce que quelqu'un connaît la raison de la mise à l'index ?

Là aussi, je ne m'y attendais pas : "Larousse, Pierre Grand dictionnaire universel du XIXe siècle". C'est bon à savoir.

(je suppose un peu arbitrairement que cette liste est véridique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Index Librorum Prohibitorum   Ven 27 Avr - 19:40

écureuil a écrit:
Aujourd'hui est un heureux jour : je viens de lire que l'intégralité de l'oeuvre de Zola avait été mise à l'index. C'est quand même curieux que les écoles dites catholiques fassent étudier les livres de l'index.

Il faut savoir que l'usurpateur Montini a "annulé" l'Index Librorum Prohibitorum... ce qui est révélateur ! Il ne faut donc pas s'étonner que les modernes lisent tous un tas de trucs mis à l'index !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melchisédech
Chevalier


Nombre de messages : 687
Localisation : Babylone sur Seine
Date d'inscription : 16/04/2007

MessageSujet: Re: Index Librorum Prohibitorum   Dim 29 Avr - 20:00

La raison est dans les livres mêmes : ce sont des ouvrages socialos-maçonnico-militants, c'est-à-dire plus ou moins ouvertement anti-cléricaux ("pour les lumières et contre l'obscurantisme rétrograde et calotin...blablabla...refain connu.").

Zola, le rationaliste primaire (toute son oeuvre repose sur un manichéïsme simpliste et sur l'esbrouffe qui consiste à jeter à la face du lecteur des mots plus ou moins rares, dans un ordre plus ou moins heureux qui peut laisser penser à du talent) et Hugo le sataniste (qui aurait semble-t-il un peu plus de talent véritable que le précédent) représentent chacun un des aspects du maçonnisme rationaliste et ésotérique tel qu'il se pratiquait avec virulence dans ce "stupide XIXe siècle", toujours aux dépends de la religion et avec les conséquences que l'on connaît.

Ces deux là sont naturellement des piliers incontournables de l'Education Nationale Socialiste.

Pour les écoles sous contrat, dites "libres" par antiphrase, elles sont tenues de prodiguer les mêmes programmes (on fait semblant de lâcher sur la forme mais on tient ferme sur le fond). Pour les écoles libres, difficile de faire abstraction des auteurs au programme, à cause des examens.

Maintenant, on peut parfaitement en contrepoison, donner aux élèves une lecture beaucoup moins naïve et parfaitement orthodoxe de ces auteurs. S'en servir avec les bonnes grilles de lecture, d'illustration à charge pour ce siècle de toutes les intolérances. Un livre comme "Aux Bonheur des Dames" se prête par exemple admirablement à une telle lecture. Les effets pour l'auteur : il en ressort "casséééééééé".

Rousseau se prête aussi très bien à ce genre de traitement, à condition de sortir des passages de programme.

Heureusement, la logique fait que les auteurs les plus militants, donc les plus étudiés sont aussi les plus caricaturaux, et partant, les plus faciles à déposséder de leur faux nez institutionnels.

Pour l'anecdote, je me souviens avoir lu dans une encyclopédie catholique début XXe, une critique de Marcel Proust avant que la gloire (qu'il doit en partie à Léon Daudet) ne le rattrape. C'est...Comment dire...assez proche du vitriol. Je pense que c'était sous l'angle du talent, assez exagéré. Néanmoins, les catholiques de l'époque ont su débusquer ce qu'il y avait d'artificiel et de vain, dans l'apôtre de la superficialité à la mode du Faubourg Saint-Germain.

Pour plus en MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeantou
Postulant


Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 03/02/2007

MessageSujet: Index librorum prohibitorum.   Mer 2 Mai - 12:55

Melchisédech a écrit:
La raison est dans les livres mêmes : ce sont des ouvrages socialos-maçonnico-militants, c'est-à-dire plus ou moins ouvertement anti-cléricaux ("pour les lumières et contre l'obscurantisme rétrograde et calotin...blablabla...refain connu.").

Zola, le rationaliste primaire (toute son oeuvre repose sur un manichéïsme simpliste et sur l'esbrouffe qui consiste à jeter à la face du lecteur des mots plus ou moins rares, dans un ordre plus ou moins heureux qui peut laisser penser à du talent) et Hugo le sataniste (qui aurait semble-t-il un peu plus de talent véritable que le précédent) représentent chacun un des aspects du maçonnisme rationaliste et ésotérique tel qu'il se pratiquait avec virulence dans ce "stupide XIXe siècle", toujours aux dépends de la religion et avec les conséquences que l'on connaît.

Ces deux là sont naturellement des piliers incontournables de l'Education Nationale Socialiste.

Pour les écoles sous contrat, dites "libres" par antiphrase, elles sont tenues de prodiguer les mêmes programmes (on fait semblant de lâcher sur la forme mais on tient ferme sur le fond). Pour les écoles libres, difficile de faire abstraction des auteurs au programme, à cause des examens.

Maintenant, on peut parfaitement en contrepoison, donner aux élèves une lecture beaucoup moins naïve et parfaitement orthodoxe de ces auteurs. S'en servir avec les bonnes grilles de lecture, d'illustration à charge pour ce siècle de toutes les intolérances. Un livre comme "Aux Bonheur des Dames" se prête par exemple admirablement à une telle lecture. Les effets pour l'auteur : il en ressort "casséééééééé".

Rousseau se prête aussi très bien à ce genre de traitement, à condition de sortir des passages de programme.

Heureusement, la logique fait que les auteurs les plus militants, donc les plus étudiés sont aussi les plus caricaturaux, et partant, les plus faciles à déposséder de leur faux nez institutionnels.

Pour l'anecdote, je me souviens avoir lu dans une encyclopédie catholique début XXe, une critique de Marcel Proust avant que la gloire (qu'il doit en partie à Léon Daudet) ne le rattrape. C'est...Comment dire...assez proche du vitriol. Je pense que c'était sous l'angle du talent, assez exagéré. Néanmoins, les catholiques de l'époque ont su débusquer ce qu'il y avait d'artificiel et de vain, dans l'apôtre de la superficialité à la mode du Faubourg Saint-Germain.

Pour plus en MP.

Je viens de comparer les livres de ma bibliothèque avec la liste de l'Index.
Cela a été un long travail car je possède de nombreux ouvrages d'auteurs qui ont écrit avant la suppression de l'Index.
Je ne savais pas que j'en avais autant qui étaient "prohibés".
Je ne parle pas des livres récents sur de nombreux sujets qui auraient pu être aussi interdits. Et je parle pas des revues traitant des sujets historiques ou scientifiques !
Je pense que cela doit être le cas pour de nombreux intervenants de ce forum.

Quelle attitude prendre ? Je ne sais.
Je suis dubitatif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Index Librorum Prohibitorum   Sam 23 Juin - 0:27

Pardon d'avoir complètement délaissé votre question, Jeantou. C'est en passant tous les sujets en revue que je suis tombé sur le vôtre.

L'attitude prudente est de se débarrasser des livres agressivement antichrétiens immédiatement et sans délais. Pour ce qui est des livres de littérature, si vos enfants sont encore en âge de scolarité, ils auront besoin de lire certains d'entre eux. Il faudra leur montrer la nocivité de ces livres et réfuter les erreurs. Les autres qui ne servent à rien sont bons pour la poubelle...

Maintenant, il faut REPARER en lisant les bons auteurs antilibéraux et en les plaçant à portée de la main de vos enfants pour qu'ils les lisent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Index Librorum Prohibitorum   Sam 23 Juin - 13:16

écureuil a écrit:
Aujourd'hui est un heureux jour : je viens de lire que l'intégralité de l'oeuvre de Zola avait été mise à l'index. C'est quand même curieux que les écoles dites catholiques fassent étudier les livres de l'index.

Mais j'ai vu aussi que "les misérables" l'était également. Je ne l'ai pas lu, j'ai vu le film avec Gabin. Est-ce que quelqu'un connaît la raison de la mise à l'index ?

Là aussi, je ne m'y attendais pas : "Larousse, Pierre Grand dictionnaire universel du XIXe siècle". C'est bon à savoir.

(je suppose un peu arbitrairement que cette liste est véridique)

Bof vous savez, dans mon école "catholique", il y a un rayon religion avec une flopée de livre sur le boudisme, l'hondouisme, etc etc

et les documentalistes en raffolent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Index Librorum Prohibitorum   Aujourd'hui à 19:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Index Librorum Prohibitorum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Index librorum prohibitorum
» To Aru Majutsu no Index & To Aru Kagaku no Railgun !
» To Aru Majutsu no Index
» Nos traits équipés ...
» Necromunda [GW]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: