Gesta Dei Per Francos

Regnum Galliae, Regnum Mariae !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Saint Charlemagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de stercore
Chevalier


Nombre de messages : 946
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Saint Charlemagne   Dim 25 Mar - 22:46

Le décret de canonisation donné par l'anipape Paschal III a acquis force de loi puisqu'aucun des papes légitimes n'a réclamé. Naguère la fête de Saint Charlemagne se célébrait à Aix-la-Chapelle avec le rit de double de première classe. En outre, son culte était en vigueur en plusieurs villes françaises et allemandes. N'oublions pas qu'au cours de plusieurs siècles il fut Patron de l'université de Paris.
Madame Sainte Jeanne d'Arc déclara devant ses juges:...parce que Monseigneur Saint Charlemagne et Monseigneur Saint Louis se sont agenouillés devant le thrône de Dieu...[b]
de stercore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 17:48

Peut-on considérer comme saint un personnage qui avait une interprétation très personnelle de la vertu de chasteté? Combien de concubines a eu Charlemagne? Et s'en est-il repenti par la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 19:26

Et voilà c'est reparti!!!!!

Bon idem....Je suis las de tout ça. Qui pour répondre dans le calme? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 19:34

G.M. connaissez-vous l'ancien droit germanique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 20:03

Saint Charlemagne
par Jean Vaquié


Je voudrais donc vous donner quelques explications sur deux termes que l'on rencontre fatalement quand on lit des textes de l'époque retranscrits dans les histoires modernes romancées ou pas. Ce sont les deux termes de :
- MANZER
- et de CONCUBINES
Voyons donc la signification réelle de ces deux mots : concubines et manzer, dans les textes anciens.

CONCUBINES
Dans l'Antiquité romaine et jusqu'aux Carolingiens on nommait concubine une épouse parfaitement légitime du point de vue des lois civiles et religieuses, droit impérial, droit canon, mais qui n'était pas de naissance égale. Ce pouvait être néanmoins une fille noble. Mais si un FILS DE ROI épousait une femme qui n'était pas une FILLE DE ROI - cette femme fut-elle noble - était dite "CONCUBINE".

MANZER
Le terme "manzer" est d'origine hébraïque. Il était employé, chez les Latins, pour désigner les enfants des concubines. De nos jours, on traduit souvent MANZER par BÂTARD en lui donnant ainsi la connotation d'IL-LÉGITIMITÉ. C'est une erreur. Un enfant "manzer" n'est pas "illégitime" puisque la "concubine" n'est pas une femme illégitime.

Nous allons donner quelques exemples.
1 - CHARLES MARTEL était fils d'une Concubine car sa mère n'était pas d'un rang égal à son père. Il était donc MANZER mais non pas BÂTARD.
2 - Sainte HÉLÈNE, la mère de Constantin, est dite "concubine" de Constance-Chlore parce qu'elle n'était pas Romaine (elle était de Bithynie, Pont-Euxin). Elle avait épousé Constance-Chlore quand il n'était encore qu'officier dans la garde prétorienne. Lorsque Constance-Chlore accéda à l'Empire, il répudia sainte Hélène parce qu'elle n'était pas Romaine, ce qui n'empêcha pas leur fils Constantin d'accéder à l'Empire, proclamé Empereur par les troupes de Grande-Bretagne, de Gaule et d'Espagne.

Le sens de ces deux mots Manzer et Concubine doit être connu quand on lit l'histoire de Charlemagne. Dom Guéranger s'est beaucoup intéressé à la question des CONCUBINES de Charlemagne. Il a montré qu'il avait été plusieurs fois veuf et qu'il s'était remarié plusieurs fois.

Ce qui est certain c'est que Charlemagne a été CANONISE. Sa canonisation a eu lieu le 29 DÉCEMBRE 1166, c'est-à-dire 352 ans après sa mort. A cette époque, les canonisations n'avaient pas encore été mises au nombre des CAUSES MAJEURES et donc réservées au Saint-Siège. Les canonisations étaient opérées par les ORDINAIRES. La Canonisation de Charlemagne fut faite par Renaud, archevêque de Cologne et Alexandre, évêque de Liège. Ils enlevèrent la terre et exposèrent les ossements de Charlemagne à la véné-ration des fidèles. Ce jour-là, 29 décembre, est celui où le martyrologe romain fait mention de saint DAVID qualifié de "Roi et Prophète".
La coïncidence de cette canonisation et de cette fête milite pour suggérer :
- que ces deux Rois sont revêtus de la même Royauté,
- et que la royauté franque (française) est de la même NATURE SURNATURELLE que la royauté davidique et qu'elle prend sa suite.

La canonisation est le 29 décembre mais la fête de saint Charlemagne fut fixée au 28 janvier, jour anniver-saire de sa mort.
Nous allons voir que la canonisation du 29 décembre 1166 fut marquée par un MIRACLE PUBLIC extrême-ment symptomatique.
On peut lire dans les ACTA SANCTORUM à la date du 28 janvier, ce qui suit :
"La troisième nuit, après la canonisation de Charlemagne (c'est-à-dire dans la nuit du 31 décembre 1166 au 1er janvier 1167) TROIS FLAMBEAUX, divinement allumés, parurent au sommet de la cathédrale d'Aix-la-Chapelle où repose son corps. Brillants d'une clarté admirable, ces trois flambeaux ont été vus d'une multi-tude de gens. Ces mêmes flambeaux, de splendeur céleste, firent trois fois le tour de la CROIX qui surmonte le sommet de cette église. Et ils illuminèrent des lieux fort distants en tous sens". (fin de citation)

Ce passage des "Acta Sanctorum" fait donc état, à trois reprises, du chiffre 3 :
- la 3è nuit après la canonisation,
- les 3 flambeaux,
- les trois tours décrits par les flambeaux.
Comment ne pas voir dans ces 3 chiffres 3 le symbole et donc la manifestation de la SAINTE TRINITÉ.
Expliquons le symbolisme du chiffre NEUF.
La Sainte Trinité peut être symbolisée numériquement de plusieurs manières.
On peut la symboliser par le 3.
On peut la symboliser par le 9.
Il y a DEUX CHOSES A SYMBOLISER :
- la DISTINCTION DE PERSONNES in Personis Proprietas
- et l'UNITÉ DE L'ESSENCE in Essentia Unitas

La Distinction des PERSONNES est symbolisée par la TRIPLE RÉPÉTITION d'un nombre. Reste à choisir ce nombre.
L'Unité de L'ESSENCE sera symbolisée adéquatement si le chiffre pour la triple répétition marque bien que : UNE PERSONNE A AUTANT QUE TROIS. Et ce résultat n'est pas obtenu avec le chiffre 1. Mais il l'est avec le chiffre 3. - Un bon symbolisme de la Sainte Trinité est donc : 9 : 3-3-3. D'où la TRIPLE INVOCATION DU KYRIE. D'où aussi l'heure de la mort de Jésus : "et il était environ la 9è heure".

On peut donc bien dire que cette nuit-là, 3è nuit après la CANONISATION, la Sainte Trinité s'est manifestée en faveur, en confirmation de la FOI de Charlemagne. Et elle l'a fait par des Flambeaux pour bien montrer que Charlemagne avait été un ILLUMINATEUR (ce que nous savions déjà par son nom de CAROLUS).

Les ossements de saint Charlemagne se trouvent dans la chambre du TRÉSOR d'Aix-la-Chapelle, au côté des reliques des vêtements de la Sainte Vierge, les deux reliquaires étant placés côte à côte. Aucune révo-lution, aucune invasion, n'a profané ni l'un ni l'autre de ces deux reliquaires. A noter que le CHEF de Charlemagne a été soustrait et donné à la cathédrale d'OSNABRÜCK (à la frontière germano-hollandaise). L'évêché d'Osnabrück avait été fondé par Charlemagne dans l'ancien pays des Saxons dont il fut à la fois le conquérant et l'Apôtre.

La fête de Charlemagne, au 28 janvier, est restée inscrite au propre de beaucoup de diocèses en France, notamment au diocèse de Paris et de Rouen. Aujourd'hui elle ne subsiste plus qu'au diocèse d'Aix-la-Chapelle. Il faut noter qu'à Rome il existe encore aujourd'hui une toute petite église dédiée à Charlemagne conjointement à saint Michel. Elle se trouve auprès de l'entrée de la Basilique Vaticane, du côté Sud, der-rière la colonnade du Bernin.

Un dernier trait, confirmant la Sainteté de Charlemagne (et donc l'authenticité de sa canonisation). Quand Jeanne d'Arc fut à Chinon, en présence de Charles VII, parmi les paroles qu'elle adressa au Roi, on remar-que celles-ci : "Dieu a pitié de vous, de votre royaume et de votre peuple car saint Louis et saint Charlema-gne sont à genoux devant Lui en faisant prière pour vous".

Trois Jalons symboliques accompagnent la CANONISATION de Charlemagne :
1 - l'occurrence de la saint David le 29 décembre,
2 - le miracle des Trois Flambeaux,
3 - la mention de saint Charlemagne comme intercesseur de Charles VII auprès du Trône de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 20:06

CHARLEMAGNE ET LOURDES

L'épisode de la PRISE DE LOURDES par Charlemagne sur les Sarrasins est raconté dans toutes les "Histoi-res de Lourdes".
Charlemagne faisait le siège de Lourdes qui était tenu par les Sarrasins. L'Émir sarrasin s'était réfugié dans la petite forteresse en nid d'aigle juchée sur un gros rocher surplombant Lourdes. Tôt ou tard, il allait être ré-duit par la famine. Charlemagne désira abréger les opérations. Il tenta une ultime négociation qui était apte :
1 - à amener l'émir à résipiscence tout en ménageant son amour propre ;
2 - à l'amener aussi à se faire chrétien (l'extension de la Religion et la conversion de l'ennemi étant toujours le mobile essentiel des guerres de Charlemagne).

Charlemagne envoya donc des Parlementaires chargés de dire à l'émir :
1 - que l'on comprenait qu'il ne veuille pas se rendre à un Roi de la Terre,
2 - mais qu'au moins il accepte de se rendre à la Reine du Ciel, à savoir NOTRE-DAME-DU-PUY qui était déjà honorée sous le nom de NOTRE-DAME-DE-FRANCE et que Charlemagne déclarait expressément et particulièrement SUZERAINE DE LOURDES.
Si l'émir se reconnaissait VASSAL de NOTRE-DAME-DU-PUY, Charlemagne se disait prêt à faire la paix avec lui. L'Émir accepte la proposition. Il se déclara VASSAL de NOTRE-DAME-DU-PUY. Charlemagne le laissa sortir sain et sauf de la forteresse. Et l'Émir se convertit à la FOI CHRÉTIENNE. C'est pour rappeler cet épisode que les armes de Lourdes portent : un AIGLE tenant dans son bec un POISSON.
L'AIGLE : c'est l'empereur Charlemagne
LE POISSON : c'est l'émir devenu CHRÉTIEN et donc passé par les Eaux du BAPTÊME.

Cette déclaration de SOUVERAINETÉ de NOTRE-DAME-DU-PUY sur Lourdes ne fut pas une cérémonie vaine et sans lendemain. Elle fut au contraire prise très au sérieux. Depuis lors, au moment de chaque changement de Vassal, l'hommage féodal était rendu par le nouveau vassal sous la forme d'une redevance payée par le nouveau Seigneur de Lourdes à NOTRE-DAME-DU-PUY.
Ici faisons une remarque :
1 - pour montrer les AFFINITÉS de Charlemagne avec NOTRE-DAME-DU-PUY,
2 - et pour expliquer pourquoi il a choisi NOTRE-DAME-DU-PUY pour être Suzeraine de Lourdes.

En effet, la vieille BASILIQUE de NOTRE-DAME-DU-PUY possède deux CARACTÉRISTIQUES qui expli-quent (et annoncent) cette affinité et cette suzeraineté :
- La Basilique du Puy est élevée sur le Mont ANIS. ANIS dont l'anagramme fait SINAÏ et qui rappelle le lé-gislateur Moïse. On comprend l'affinité de Charlemagne, Législateur Chrétien, pour NOTRE-DAME-DU-MONT-ANIS.
- La Basilique du Puy est appelée "LA CHAMBRE DES ANGES" à la suite d'un miracle au cours duquel la Basilique a été l'objet d'une conservation par les ANGES. Là encore l'affinité de Charlemagne s'explique, ou plutôt le cheminement du GOUVERNEMENT PROVIDENTIEL s'explique, quand on se souvient "que Char-lemagne a vu le jour à Ingelheim ou "Domicile des Anges".

Après cette remarque, faisons-en une autre qui va confirmer encore le PATRONAGE DE CHARLEMAGNE sur LOURDES : au cours des mois qui ont précédés les Apparitions de Lourdes en 1858, la petite Berna-dette Soubirous n'habitait pas Lourdes, elle habitait BARTRÉS.
Eh bien quel jour la petite Bernadette est-elle venue de Bartrès à Lourdes ? C'est le 28 janvier 1858, jour de la Saint-Charlemagne, c'est-à-dire 15 jours avant la première apparition. On peut dire que c'est Charlema-gne qui a amené Bernadette à Lourdes. S'il n'y a pas là la marque d'un dessein providentiel, où pourrait-on en trouver ?

Bref, il ne fait pas de doute que la Sainte Vierge est apparue à Lourdes parce qu'Elle y était CHEZ ELLE. Et Elle y était chez elle du fait du zèle chrétien de Charlemagne et du fait de l'EFFICACITÉ dont il avait été in-vesti pour répandre et consolider le Christianisme en Occident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 20:08

M. l'abbé Grossin.... vous nous coupez l'herbe sous le pied !!! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbé Grossin
Sénéchal


Nombre de messages : 1023
Localisation : Par grâce et aussi par vouloir, je dors en Bretagne ce soir...dans la beauté !
Date d'inscription : 04/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 20:31

Francis a écrit:
M. l'abbé Grossin.... vous nous coupez l'herbe sous le pied !!! Laughing

Pardon, Francis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tourdedavid.net
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 21:16

"Les moeurs de Charlemagne furent toujours pures, quoi que l'on ait écrit dans les bas siècles."
Bossuet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 21:23

C'est magnifique. Je pensais bien mettre en ligne ce fabuleux Cahier n° 13 de Monsieur Louis-Hubert Remy...Mais là, le courage m'a manqué par lassitude.

Je sais, je suis lâche. Crying or Very sad

Mais voilà. Tout est dans ce texte de Jean Vaquié!!!! Twisted Evil

Et encore, il ne s'agit là que d'extraits de ce cahier. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
E-M Laugier
Sénéchal


Nombre de messages : 1781
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 22:03

Quel interêt de polémiquer là dessus, si ce n'est fuir les vraies questions
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Credo
Sénéchal


Nombre de messages : 1347
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 22:11

Défendre la Sainteté d'un Saint de Dieu, a fortiori quand il s'agit d'un Saint tel que Saint Charlemagne, n'est pas que pécadille...

Cela renvoie à tellement de choses derrière que si on laisse la pelote se dévider, que restera-t-il à défendre vraiment?

Or St Charlemagne est un ROC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.a-c-r-f.com/
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 22:27

"...on sait que les barbares furent longtemps, quoique convertis, avant de juger la légitimité des mariages au point de vue des lois de la morale chrétienne. L'alliance était illégitime à leurs yeux, selon l'esprit du vieux droit germanique, quand la femme était d'une condition inférieure à celle de l'homme qui l'épousait. Les exemples de cette doctrine paienne abondent dans les récits de nos anciens annalistes."
Charlemagne, Alphonse Vetault, 18??, Alfred Mame et fils, p. 183.

De là venait l'expression "concubine" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 22:46

Je connais le droit germanique ancien.

Mais je m'étonne quand même: Charlemagne a pris 4 épouses légitimes et 6 épouses morganatiques. Cela signifie t-il qu'il les a toutes enterrées? exceptées Himiltrude et Hermengarde qu'il a répudié (!)
Revenir en haut Aller en bas
Francis
Chevalier


Nombre de messages : 983
Localisation : Canada-français
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Lun 26 Mar - 23:20

Encore ici je vous renvoi à l'excellente biographie de Charlemagne écrite par Vetault:

"Il faudrait des preuves, que l'on a pas encore produites, pour enlever le caractère licite à ces unions vraisemblablement morganatiques."

Croyez-vous que le Saint-Siège aurait manqué de lui "taper" sur la tête si tel avait été le cas ? Exactement comme le Pape Étienne III fit lorsque la mère de Charlemagne voulut marier ses deux fils (Charles et Carloman) avec des femmes langobardes. À moins que vous croyez que les Papes furent exactement comme ce que vous dites de Charlemagne... c'est-à-dire des opportunistes obsédés par l'ambition personelle ? Déjà que vous avez écrit sur DLV que les Papes ont souvent erré dans le passé... ne trouvez-vous pas que c'est assez ?


Dernière édition par le Mar 27 Mar - 0:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saint Charlemagne   Aujourd'hui à 21:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint Charlemagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROCKY - 11 ans - SPA Saint-Etienne Loire (42)
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» Recherche d'un adversaire Paris Saint Lazare
» [Lieu] L'église Saint Sauveur de Ryes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gesta Dei Per Francos :: Religion, doctrine, apologétique-
Sauter vers: